Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 00:00

1731

A Dresde, naissance de Marie Josèphe, princesse de Saxe, épouse de Louis, dauphin de France. 

Sébastien de Bourbon et Bragance, infant d’Espagne et de Portugal

Sébastien Gabriel de Bourbon et Bragance, Infant d’Espagne et de Portugal est né le 4 Novembre 1811 au Palais de Sao Cristovao à Rio de Janeiro, unique enfant de Pierre Charles de Bourbon et Bragance, Infant d’Espagne et de Portugal et de sa cousine germaine Thérèse de Bragance, Infante de Portugal (Princesse de Beira jusqu’à la naissance de son frère Antoine). Son père l’Infant Pierre Charles (1786-1812) était le fils de l’Infant Gabriel de Bourbon et de Saxe (1752-1788, quatrième fils de Charles III d’Espagne) et de sa cousine Marianne Victoire de Bragance ( 1768-1788), elle-même fille du Roi Joseph I de Portugal et de Marianne Victoire de Bourbon, (ancienne fiancée de Louis XV de France).

L’infant Pierre Charles, Amiral de la couronne portugaise, avait été élevé au sein de sa famille maternelle au Portugal après la mort de ses parents. Il était à la fois Infant d’Espagne et de Portugal par faveur spéciale de son grand-père paternel Charles III d’Espagne et de sa grand-mère maternelle Marie Ière de Portugal. Il mourut malheureusement de la tuberculose en 1812 au bout de deux années d’un mariage heureux, laissant Sébastien orphelin de père à 7 mois et une veuve de 19 ans.

La mère de Sébastien, l’Infante Thérèse (1793-1874), était la fille aînée des Princes Régents de Portugal (depuis Rois) Jean VI de Bragance (fils de Marie Ière de Portugal et de son oncle le Roi-consort Pierre III) et Charlotte Joachime (fille de Charles IV d’Espagne, frère aîné de l’Infant Gabriel et de son épouse et cousine Marie Louise de Bourbon de Parme). L’Infant Sébastien était par conséquent, comme ses parents, le pur produit d’alliances Bourbon et Bragance répétée sur plusieurs générations.

Au moment de sa naissance, le Portugal étant occupé par les troupes napoléoniennes, la famille royale s’était réfugiée dans sa colonie américaine. L’Infant Sébastien passa donc son enfance dans ce pays tropical. La reine Marie Ière de Portugal, son arrière-grand-mère paternelle et maternelle, souffrant de démence depuis la mort de son mari et de leur fils aîné le prince de Brésil, était incapable de régner et Jean, son unique fils survivant, exerçait la régence. Le 9 Novembre 1811, le Prince-Régent Jean conféra le titre d’Infant de Portugal à son petit-fils Sébastien.

En 1821, Thérèse de Bragance, pensant à l’établissement de son fils, décida d’élire domicile à Madrid auprès de son oncle le Roi Ferdinand VII qui lui confirma la possession du majorat d’Infance (Infantado) constitué par Charles III son grand-père Gabriel. Ce majorat était assis sur le Grand Prieuré de l’Ordre de St-Jean. Plusieurs de ses commanderies assurèrent à l’Infant Sébastien d’importants revenus. Les Infants d’Espagne ne recevaient pas d’apanages assis sur des fiefs comme c’était habituellement le cas en France mais des commanderies des Ordres de Santiago, Alcantara, Calatrava ou St-Jean (San Juan). En 1824, le Roi accorda à son petit-neveu et petit-cousin Sébastien la qualité et les honneurs d’Infant d’Espagne.

Durant le règne de Ferdinand VII, la Cour d’Espagne était divisée au sujet de la succession du Roi qui avait aboli la loi salique au profit de sa fille Isabelle, née de son quatrième mariage avec sa nièce la Princesse des Deux-Siciles, Christine de Bourbon. Avec en arrière-plan, une lutte politique entre conservateurs et libéraux.

D’une part, les partisans de la princesse des Asturies et de la reine Christine, auquel s’était rallié l’Infant François (le plus jeune frère du Roi), son épouse et nièce Louise Charlotte (sœur de la reine), et de l’autre les partisans de l’Infant Charles (Carlos), frère puiné du Roi (appelés donc carlistes), qui aurait succédé au Roi si la loi salique n’avait pas été abolie, son épouse et nièce Françoise de Bragance. Thérèse de Bragance, qui était une dame très conservatrice, rejoignit le camp de son oncle et beau-frère Charles. Un « clan portugais » contre « un clan sicilien » en quelque sorte.

 

Les liens entre le Roi et son petit-neveu et petit-cousin se rapprochèrent encore lorsqu’ ils devinrent beaux-frères. En effet, le 26 Mai 1832 l’Infant Sébastien épousa au Palais d’Aranjuez la cousine germaine de sa mère, sa propre petite-cousine, Amélie de Bourbon, Princesse des Deux-Siciles (1818-1857), sœur du Roi Ferdinand II des Deux-Siciles, de Caroline duchesse de Berry, de la reine d’Espagne, de Louise Charlotte et de Thérèse Christine la future Impératrice du Brésil. Le mariage de son protégé fut l’un des derniers évènements heureux du règne de Ferdinand VII. Il était également l’illustration de l’orientation sicilienne de la politique étrangère espagnole durant ces années (au détriment de l’alliance portugaise).

Après la mort du Roi en 1833, débuta le règne d’Isabelle II. Fidèle à sa mémoire, Sébastien soutint sa jeune nièce âgée de trois ans. Mais l’Infant Charles (portrait ci-dessus)s’était proclamé Roi d’Espagne. Les personnes soutenant sa prétention, comme Thérèse de Bragance furent alors expulsées d’Espagne. Celle-ci, continuant à entretenir une correspondance avec son fils, usa de chantage affectif pour le faire changer de camp.

Sous un faux prétexte, l’Infant Sébastien se rendit à Barcelone puis embarqua pour Naples, à la Cour de son beau-frère. Il rejoint les Infants exilés et organisèrent leur retour en Espagne, par le Pays-Basque pour organiser la guerre civile. L’Infant Sébastien, capitaine général des armées carlistes à partir de 1835, s’illustra dans plusieurs batailles comme Oriamendi en 1837 (Première Guerre carliste), mais il ne parvint pas à prendre Madrid. Le 15 janvier 1837, les Cortes déchurent Sébastien – pour avoir rejoint la rebellion carliste – de ses droits successoraux et de ses titres d’Infant et le privèrent de ses propriétés. Thérèse de Bragance quant à elle épousa en 1838 son oncle et beau-frère, devenant la nouvelle reine d’Espagne aux yeux de ses partisans.

A partir de 1839, l’Infant d’Espagne et de Portugal et son épouse quittèrent Bourges, où demeurait le prétendant carliste et s’installèrent auprès de la Cour de Naples. C’est lors de ce séjour qu’il développa son goût et ses connaissances pour les arts et les sciences, notamment la conservation et la restauration des tableaux, la préparation des vernis, des huiles et la chimie. comme le décrit Robert de Custine dans son ouvrage les Bourbons de Goritz et les Bourbons d’Espagne en 1839.

« L’Infant don Sébastien que j’ai eu occasion de voir souvent pendant mon séjour au quartier royal, est un prince plein d’instruction et d’amabilité. Son éducation a été extrêmement soignée; il parle fort bien Français, et possède, outre de profondes connaissances militaires, et la bravoure que tout le monde lui reconnaît, plusieurs talents qui le distinguent comme homme de goût, et comme homme du monde; il peint à merveille, il est très-bon musicien, il a une voix fort belle, et le goût parfait avec lequel il chante, prouve qu’il a mis à profit son séjour en Italie pour étudier la méthode des grands maîtres. »

L’Infant d’Espagne et de Portugal eut la douleur de perdre son épouse Amélie en 1857, après un quart de siècle de vie commune. Ce mariage était hélas demeuré stérile. Pensant à son avenir et à une descendance, Sébastien décida alors de rentrer en Espagne. Pardonné par sa nièce, il prêta serment de respecter la Constitution, fut réhabilité dans ses titres et retrouva son majorat. Dès lors Sébastien remplit à la Cour les devoirs dévolus à l’Infant d’Espagne chargé de seconder la souveraine et son consort.

Il apparut sur les photographies officielles comme celle de 1859. La famille royale est réunie pour le baptême de l’Infante Maria de las Mercedes d’Orléans, en bas à gauche, dans les bras d’une nounou. On reconnaît à l’arrière l’Infant Antoine d’Orléans, Duc de Montpensier et à droite, l’Infant Sébastien de Bourbon et Bragance. Assis, la Reine Isabelle II, le Roi consort François Ier, l’Infante Isabelle de Bourbon et Bourbon et le Prince Alphonse (futur Alphonse XII) tenu par sa gouvernante.

 

Pour sceller la réconciliation, le Roi François Ier donna en mariage à Sébastien, une de ses jeunes sœurs, l’Infante Christine (1833-1902). L’union fut célébrée au Palais royal de Madrid le 19 Novembre 1860. Christine était de vingt-deux ans la cadette de son époux. Elle était hélas déficiente mentale. Quatre fils naquirent en Espagne dans le foyer de Sébastien et Christine : François (1861-1923), Pierre (1862-1892), Louis (1864-1889), Alphonse (1866-1934), reconnus Infants de Portugal avec le traitement d’Altesses Sérénissimes.

Très aimé des souverains, l’Infant d’Espagne et de Portugal fut choisi en 1861 comme parrain au baptême de l’Infante Maria del Pilar Berenguela de Bourbon et Bourbon et en 1868, il fut le témoin de l’Infant Gaétan de Bourbon-Deux-Siciles lors de son mariage civil avec la jeune Infante Isabelle de Bourbon et Bourbon.

L’Infant d’Espagne et de Portugal était populaire aussi bien à la Cour qu’à la ville. Défenseur des idées d’Henri Dunant de secours aux soldats sur les champs de bataille, et admirateur des réalisations du Prince Charles de Prusse, lui-aussi Maître de l’Ordre de St-Jean dans son pays, il demanda à la reine l’autorisation de créer un comité espagnol de la Croix-Rouge. Cet engagement de l’Infant fut salué par le gouvernement du pays.

Sébastien qui résidait dans un palais dans la Rue d’Alcala à Madrid, ouvrait chaque jour sa galerie de peinture, pour que le public puisse profiter de sa collection de 590 tableaux, parmi lesquels de nombreux Greco, Goya, tableaux des écoles française, flamandes et hollandaise, et des Murillo. La Gazette des Beaux-Arts française lui consacra un article en 1863. Dans celui-ci on apprend que l’Infant d’Espagne et de Portugal aimait restaurer les tableaux qu’il acquérait, dans l’atelier qu’il avait aménagé dans la chambre haute de son palais, jouxtant son laboratoire.

« L’Infant don Sébastien de Bourbon, qui nous a fait part à Madrid de ses savantes recherches et de ses nombreuses expériences sur les vernis et les huiles servant à la peinture, propose d’y mêler, dans une petite proportion, une dissolution de gomme élastique clarifiée au soleil, qui, en laissant aux huiles et aux vernis la faculté de sécher, les empêche de perdre, pendant ce temps, leur continuité glutineuse et de s’écailler. Cette combinaison a encore l’avantage de préserver les peintures de l’humidité et de garantir les couleurs de l’action de l’oxygène. L’Infant don Sébastien a communiqué à la Gazette des Beaux-Arts le résultat de ses travaux, dans un article inséré au tome XVe de ce recueil. On y trouvera aussi un moyen d’arrêter la vermoulure du bois, qui a causé la perte de tant de peintures. »

Parmi les pionniers en Espagne, l’Infant d’Espagne et de Portugal s’intéressa à la photographie, comme le montre ce portrait, son genre favori, de son beau-frère et de sa belle-sœur. Sébastien de Bourbon et Bragance était également membre de la société photographique française. Membre de l’Académie des Beaux Arts de Saint-Ferdinand, l’Infant d’Espagne et de Portugal distribuait une partie de ses revenus en pensions pour les études de jeunes artistes.

Suite au Pronunciamento de 1868, il dut reprendre le chemin de l’exil avec la reine Isabelle, le roi François, leur fils le prince des Asturies (futur Alphonse XII) et les Infantes. Tous furent accueillis en France. L’empereur Napoléon III les installa au château de Pau. En 1869, Christine donna naissance à leur cinquième et dernier fils, Gabriel, qui était malheureusement né sourd-muet.

Le 14 Février 1875, s’éteignit à Pau ce prince capétien, qui avait eu le privilège de se sentir partout chez lui, au Brésil, en Espagne, au Portugal, à Naples et en France, patrie de ses aïeux Henri IV et Louis XIV. Il fut inhumé dans le panthéon des Infants du Palais-Monastère de l’Escorial.

Arrière-petit-fils, petit-fils de souverains, il réussit à devenir à deux reprises le beau-frère du souverain espagnol, du père puis de la fille. Il devint également le beau-frère de plusieurs autres cousins, comme le Roi des Deux-Siciles et l’Empereur du Brésil ou le Roi d’Espagne des carlistes. Il était en outre l’oncle d’Henri V de France et de Navarre (le Comte de Chambord). Malgré sa proximité de plusieurs trônes, il semble qu’il n’ait jamais eu l’ambition de ceindre quelque couronne, préférant une vie tranquille aux côtés de ses aînés.

Ses fils orphelins furent les protégés de la famille royale espagnole mais ne purent contracter d’alliances prestigieuses. Alphonse XII puis sa veuve la Reine régente créèrent les trois premiers respectivement ducs de Marchena, Durcal et Ansola. Alphonse, le quatrième fils déclina l’offre, succéda à son père comme Président de la Croix-Rouge espagnole. Les aînés étaient devenus officiers dans l’armée. Gabriel, le cadet, mourut à l’âge de vingt ans.

1858

Jacques de Lalaing

Né à Londres le 4 novembre 1858

Décédé à Bruxelles le 10 octobre 1917

Il est issu d’une famille aristocratique dont l’origine se situe au 15ème siècle.

 

Cadet de marine sur le navire-école « Britannica », il interrompt son apprentissage pour entrer dans l’atelier de Jean-François Portaels (1875)

 

Il fréquente aussi Louis Gallait et Alfred Cluysenaar.

 

L’art désormais fait partie intégrante de sa vie.

 

Il trouve en Thomas Vinçotte son maître en sculpture.

 

Peintre puis sculpteur, ensuite simultanément les deux, il se révèle un infatigable travailleur, un fécond producteur et un créateur méditatif qui considère son art comme asservi à un idéal élevé.

Cette double qualité et son talent font qu’il est nommé membre de la Commission directrice des Musées royaux de Peinture et de Sculpture.

 

Il en assume aussi la vice-présidence (1912) puis la présidence (1914)

 

Il est aussi élu membre de la classe des Beaux-Arts (1896) (de l’Académie royale de Belgique), classe qu’il dirige à deux reprises (en 1904 et en 1913)

 

Sa notoriété le désigne pour participer à de nombreux jurys (le Prix de Rome, le jury international de Berne pour le Monument de l’Union postale, le Prix du Roi, le Concours Lambermont,…)

 

En tant qu’artiste, il est présent sur la scène culturelle belge et internationale.

 

Il expose ses œuvres dans les salons et galeries à Bruxelles, Paris, Krefeld, Saint-Louis, Berlin ou Venise.

Jacques de La-laing réalise de nombreux por-traits, il exécute des peintures historiques, des scènes de genre, il honore des commandes officielles, produit des monuments publics, des groupes décoratifs, plusieurs fontaines,…

 

Année après année, il travaille avec une régularité exemplaire.

 

Il ne se passe pas un jour sans qu’il n’aille à l’atelier pour esquisser, dessiner, peindre ou modeler.

 

Il mène de front son travail d’artiste jamais envisagé en terme de dilettante et une vie sociale et mondaine bien remplie.

 

La première guerre mondiale et la maladie n’interrompent pas son abondante production.

 

A aucun moment il n’est question de démission.

 

Ni devant l’occupant, ni face au mal qui le ronge.

 

Au contraire, il mobilise toutes ses forces pour continuer à travailler, l’art reste jusqu’au bout l’expérience à tenter.


Documents historiques

1881

 Carlo Chiarlo

 nonce apostolique et cardinal italien († 21 janvier 1964). 

1931

 Bernard Francis Law

 cardinal américain, archiprêtre de la basilique Sainte-Marie-Majeure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image