Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 00:01

Le 11 novembre est le 315ejour de l'année

(316e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

Il reste 50 jours avant la fin de l'année.

C'était le jour de la bacchante, 21e jour du mois de Brumaire dans le calendrier républicain français.

 

Dicton du jour 

« À la Saint-Martin, l'hiver est en chemin, manchons aux bras et gants aux mains »

« À la Saint-Martin, jeune ou vieux, bois le vin » 
« À la Saint-Martin, bois le vin et laisse l'eau aller au moulin »

ou « Pour Saint-Martin, mets l'oie au pot, tire ton vin, invite ton voisin »

« À la Saint-Michel la neige est au ciel ; à la Saint-Luc elle est au sud ; à la Toussaint elle descend ; à la Saint-Martin ouvre la porte elle est ici »

« Si les feuilles de la vigne ne tombent pas avant la Saint-Martin, l'hiver sera froid  »

 


Célébrations

couleurliturgiqueBlanc.gif 

Saints chrétiens 

Saints catholiques   et orthodoxes   du jour

Saints et bienheureux catholiques   du jour 

Saints orthodoxes   du jour 

Prénoms

Bonne fête aux :

  • Martin et ses dérivés : Marzin, etc.
  • Marine et ses dérivés :Marinella ou Marinela, etc.
  • Ménas et ses dérivés : Menne, Mennie, etc.
  • Véran et ses dérivés : Vérane, Vérania, Véranina, etc.

Saints chrétiens 

Listen_to

Fête de saint Martin, mort à Candes le 8 novembre 397.

 

Fils d'un officier romain en garnison en Pannonie, il naquit à Sabaria,

 

ville limite de la Hongrie à l'ouest de Budapest.

 

Martin vint à Amiens où il reçut le baptême, puis il gagna Ligugé pour

 

y mener une vie solitaire dans le rayonnement de saint Hilaire de

 

Poitiers ; on le considère ainsi comme l'initiateur du monachisme en

 

Gaule.

 

Élu évêque de Tours, il fonda le monastère de Marmoutier et se

 

consacra à l'évangélisation des campagnes en créant les premières

 

paroisses rurales.


Saint Martin de Tours Evêque (+ 397)
San_Martino_di_Tours_D.jpg

Les Eglises d'Orient l'appellent aussi "saint Martin le Miséricordieux"
Il est né en Pannonie, l'actuelle Hongrie, sur les frontières de l'empire romain où son père était en garnison.
A 15 ans ans, il est soldat car la loi romaine obligeait les fils de soldats à s'enrôler dans l'armée.
Il est muté en Gaule et c'est là, qu'à Amiens, il rencontre le pauvre grelottant à qui il donne son manteau (*) et dont il apprend durant la nuit que c'est le Christ qui lui a fait cette demande.
Il hésitait à devenir chrétien, il s'y décide enfin.
Il quitte l'armée pour rejoindre saint Hilaire à Poitiers.
Avec lui, il fonde le premier monastère des Gaules, à Ligugé, en Poitou. C'est là qu'il sera enlevé par les habitants de Tours qui en font leur évêque. Mais l'ancien soldat devenu chrétien ne s'enfermera pas dans sa cité.
Il évangélisera parcourant les campagnes jusqu'à sa mort, à Candes, sur les bords de Loire, en disant cette parole: "Seigneur, s'il le faut, garde-moi en vie, car je ne refuse pas le labeur."
En France, près de 500 localités et bourgades portent son nom.
(*) Un internaute nous signale: "Martin n'a donné que la moitié de son manteau.
Chaque nouvelle recrue de l'armée Romaine recevait un don de l'empereur ou du sénat, correspondant à la moitié de son équipement l'autre partie était payée par les deniers personnels.
Martin n'a donné que la partie du manteau qui lui appartenait.
L'autre partie était propriété de l'état romain."
- Un autre internaute nous écrit que "St Martin de Tours est mort à Candes, mais les tourangeaux dont il était l'évêque enlevèrent son corps à la nuit tombée afin de le ramener à Tours. Ses reliques sont honorées à la basilique Saint Martin à Tours."
- Remarque d'un internaute: Saint Martin est le patron des commissaires de l'armée de terre. Il n'y a pas à ma connaissance de patron officiel des commissaires de la marine, même si une rumeur ténue veut que ce soit Sainte Marthe.
- Un internaute nous écrit: "c'est à l'occasion de ce trajet de retour que sur son chemin les arbres et les fleurs refleurirent malgré que ce ne fut pas le moment ce qui nous donna l'été de la saint Martin qui revient à chaque automne au moment souvent appelé par les médias l'été indien."
Né en Pannonie de parents païens, élevé à Pavie, il fut enrôlé en Gaule dans la garde impériale à cheval. À Amiens, encore catéchumène, il donna à un pauvre la moitié de son manteau. Après son baptême, il quitta l’armée et mena la vie monastique à Ligugé dans un couvent construit par lui-même, sous la direction de l’évêque de Poitiers, saint Hilaire. Ordonné prêtre puis évêque de Tours, il donna l’exemple du bon pasteur, fonda d’autres monastères et des paroisses dans les campagnes et mourut à Candes en 397. Il fut mis au tombeau à Tours en ce jour. Saint-Martin est le patron des personnes démunies, des mendiants, des cavaliers, des aubergistes, des hôteliers, des anciens alcooliques, des soldats, des tailleurs, des viticulteurs et de nombreuses villes et régions d’Europe et d’Asie. Il est invoqué pour lutter contre la pauvreté et pour être délivré d’une dépendance à l’alcool.


Lecture

On ne saurait passer sous silence, semble-t-il, tous les artifices par lesquels le diable tenta Martin dans cette même période. Un jour, en effet, il se fit précéder par une lumière brillante dont il s’enveloppa lui-même, pour se jouer de lui plus aisément à la lueur d’un éclat emprunté ; revêtant également le costume du souverain, ceignant un diadème de pierres précieuses et d’or, les brodequins dorés aux pieds, l’air serein, le visage souriant, au point qu’il avait l’air de tout sauf du diable, il apparut à Martin en prière dans sa cellule. Au premier abord, Martin en demeura stupéfait, et tous deux gardèrent longuement un profond silence. Puis le diable prit la parole le premier : « Martin, reconnais celui que tu vois : je suis le Christ. Au moment de descendre sur la terre, j’ai tenu à me révéler auparavant à toi ». A ces mots, comme Martin se taisait sans proférer la moindre réponse, le diable osa renouveler son impudente déclaration : « Martin, pourquoi hésites-tu ? Crois, puisque tu vois ! Je suis le Christ ! » Alors Martin, à qui une révélation de l’Esprit donnait à entendre que c’était le diable, et non le Seigneur : « Non, dit-il, le Seigneur Jésus n’a point prédit qu’il viendrait vêtu de pourpre, ni avec un diadème éclatant ; pour ma part, je ne croirai à la venue du Christ que s’il se présente avec les habits et sous l’aspect qu’il avait lors de sa passion, et s’il porte clairement la marque de la croix ».

Sulpice Sévère, Vie de Saint Martin.

Prière

Dieu qui as été glorifié
par la vie et la mort de l’évêque saint Martin,
renouvelle en nos cœurs
les merveilles de ta grâce,
si bien que ni la mort, ni la vie
ne puissent nous séparer de ton amour
st-m-10.jpg

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/11-11.htm#tours
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsnovembre/nov11bis.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martin_de_Tours



Martyrologe pour le onzième jour de novembre



 

Vers 295, saint Ménas, chrétien égyptien, martyrisé près du lac Marioût, au sud d'Alexandrie. Il est toujours représenté flanqué de deux chameaux, ce qui laisse à penser qu'il était chamelier. Son nom est resté attaché à la localité d'Abou-Ména.

 

A la fin du Ve siècle, saint Véran. Confié, tout enfant, pour son instruction aux moines de Lérins, il devint évêque de Vence.

 

L'an 1065, saint Barthélemy, abbé de Grottaferrata. Passionné par l'étude, il apprit plusieurs langues et, devenu abbé, fit de son monastère un foyer de science et d'art, à une époque de décadence généralisée.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.



Sainte Agnès de Bavière (+ 1532)
Fille du duc de Bavière, Louis IV, elle fut élevée par les religieuses clarisses de Saint-Jacques de Münich. Les clarisses de Bavière la vénèrent comme une sainte. On raconte qu'au moment où ses parents voulurent la reprendre, elle courut vers le tabernacle en s'écriant :"Que je ne sois jamais séparée de vous." Elle tomba alors malade et mourut quelque temps après.



Bienheureuse Alice Kotowska martyre (+ 1939)
Supérieure de sa maison religieuse et directrice d’un cours supérieur pour jeunes filles, elle fut arrêtée par le régime nazi d’occupation, internée dans la prison de la ville, puis fusillée dans un bois voisin avec d’autres détenus à Laski Piasnika, près de la ville de Wejherowo en Pologne.
(Maria Edvige), professe de la Congregation des Soeurs de la Résurrection, née à Varsovie, Pologne, le 20 novembre 1899, morte à Piasnika près de Wejherowo le 11 novembre 1939.
Béatifiée le 13 juin 1999 à Varsovie par Jean-Paul II.
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/cult-martyrum/martiri/001.html#1999



Bienheureux Araldus (+ 1250)
Frère convers cistercien de l'abbaye cistercienne d'Isenhagen en Allemagne.



Saint Athénodore en Mésopotamie (4ème s.)
Il fut arrêté, tourmenté par le feu et d'autres supplices. Au moment d'être décapité, le bourreau ne put accomplir son geste. Saint Athénodore attendit dans la prière qu'un autre remplace le bourreau défaillant. Nul ne se présenta pour tuer un tel saint. Athénodore s'endormit alors de lui-même dans la paix du Seigneur.



Saint Barthélemy de Grottaferrata Abbé à Grottaferrata, compagnon de saint Nil (+ 1065)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nil_de_Rossano
Il naquit en Calabre et se mit tout jeune sous la conduite de son compatriote saint Nil, fondateur de ce monastère italo-grec de Grottaferrata. Passionné par les études, il parlait plusieurs langues. Devenu abbé, il fit de ce monastère un foyer de science et d'art, à une époque de décadence généralisée en Occident.
Au monastère de Grottaferrata sur le territoire de Tusculum près de Rome, en 1065, saint Barthélemy, abbé. Né en Calabre, il se mit tout jeune sous la direction de saint Nil, dont il écrivit la vie et qu’il assista, alors qu’il était déjà moribond, dans la fondation du monastère sous la Règle de saint Basile. Il sut ensuite l’affermir par sa direction et en faire une école de science et d’art.



Bienheureux Barthélémy de Tours (11ème s.)
Abbé de Marmoutier, puis évêque de Tours, il se montra vigoureux pour la défense de la doctrine eucharistique attaquée par Béranger de Tours dont les erreurs théologiques portaient sur la " Présence Réelle " et la " transsubstantiation " du pain et du vin au Corps et au Sang du Seigneur. Il amena Béranger à la conversion et au repentir en lui donnant à réfléchir sur le dogme et la théologie.



Saint Bertuin évêque et abbé (+ 698)
berthuin.JPG

Originaire d'Angleterre, il quitta le monastère d'Othbelle pour se fixer sur les bords de la Sambre dans la forêt de Marlaigne. Il y bâtit une cellule qui devint l'origine d'un monastère tant sa sainteté lui attirait des disciples.
L'abbaye de Malonne près de Namur en Belgique... plus de 1300 ans d'histoire.
http://membres.lycos.fr/saintberthuin/
Au monastère de Malonne dans le Brabant, au VIIe siècle, saint Bertuin, vénéré comme évêque et abbé.
450px-Berthuin_de_Malonne.JPG

Saint Berthuin (chapelle de Malonne)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bertuin_de_Malonne



Saint Cynfran (5ème s.)
On vénère encore la source qui porte son nom au Pays de Galles. Il aurait été le fils du roi Brychan de Brecknock.



Saint Etienne de Serbie Prince serbe (+ 1336)
Il eut les yeux crevés par son père, le roi Miloutine ou Milocevitch de Serbie, qui le croyait meneur d'une conspiration menée contre lui. Saint Etienne endura avec patience cette épreuve. Envoyé comme otage à Constantinople, il fut enfermé au monastère du Pantocrator où sa douceur, sa patience, ses attentions délicates pour tous, lui attirèrent la bonté des moines. Saint Nicolas lui apparut en songe et lui rendit la vue. En reconnaissance, le prince fit construire l'église de Detchani à Constantinople qui est un des chefs d'œuvre de l'art byzantin et serbe. Saint Etienne fut assassiné par l'un de ses fils.



Saint Jean l'Aumônier Patriarche d'Alexandrie (+ 636)
359px-Saintjohnthealmoner.jpg

Saint Jean l'Aumônier, de Titien. Église San Giovanni Elemosinario.

23 janvier en Occident, 11 novembre en Orient. Originaire de l'île de Chypre, cet ancien fonctionnaire impérial n'était plus très jeune quand il devint patriarche d'Alexandrie. Dès son arrivée, il recensa les pauvres et les sans domicile fixe. Et c'est ainsi que 7.500 pauvres chaque jour furent secourus par l'Eglise d'Alexandrie. Un jour qu'il voyait ses fidèles quitter l'office avant qu'il soit terminé, il partit les rejoindre, avec ses ornements liturgiques, en leur disant avec humour: "Je dois partir à la recherche des brebis égarées." Chassé par l'invasion perse de 619, il se réfugia dans son île natale et y mourut quelques mois plus tard. On rattache à la forme de son apostolat l'origine de "l'Ordre religieux et militaire des hospitaliers de saint Jean", appelés par la suite les chevaliers de Malte.
Fête le 23 janvier en Occident, le 11 novembre en Orient.
Célèbre par sa miséricorde envers les pauvres : rempli de charité pour tous, il prit soin de faire construire des églises, des hospices et des orphelinats et s’efforça, avec la plus grande sollicitude, de soulager toute misère de la cité, rassemblant dans ce but les biens de l’Église et exhortant sans relâche les riches à faire preuve de bienfaisance envers les pauvres.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_l%27Aum%C3%B4nier



Sainte Marine de Nagasaki tertiaire dominicaine (+ 1634)
ou Marina d'Omura.
Tertiaire de l'Ordre de saint Dominique, elle servait les missionnaires persécutés avec une grande charité et un grand courage. Elle fut arrêtée comme chrétienne et condamnée à être brûlée vive. Attachée à un poteau, elle subit un supplice d'une cruauté raffinée. Elle fut consumée lentement par des braises qui brûlaient à quelque distance autour d'elle. "Elle expira comme un pain cuit au four, brûlée plutôt par l'amour divin que par le feu matériel" a-t-on dit de sa mort.
Elle fut mise dans les fers, exposée en dérision en public pour sa chasteté et enfin brûlée vive sous le chef suprême Tokugawa Yemitsu à Nagasaki au Japon.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marine_de_Nagasaki



Saint Maxime (+ 1433)
Fol en Christ qui vivait à Moscou au 15ème siècle à l'époque de la domination tatare. Il allait par toute la ville, presque nu en toutes saisons malgré le froid des hivers, enseignant le renoncement et condamnant publiquement les riches qui édifiaient leur fortune sur le malheur des pauvres.



Saint Ménas Martyr en Egypte (+ 303)
st-m-09.jpg

ou Mena. Soldat égyptien qui, pendant les persécutions de l'empereur Dioclétien, se déclara chrétien et fut éprouvé pour cette raison d'effroyables tortures avant d'être décapité. Il fut longtemps le saint patron de l'importante colonie égyptienne de Rome.
Un synaxaire grec contemporain rapporte ce fait que les soldats grecs qui étaient dans l'armée des Alliés, lors de la bataille d'El-Alamaeïn le prièrent: la nuit venue, saint Ménas apparut au milieu du camp allemand à la tête d'une caravane de chameaux strictement de la même manière qu'il était jadis représenté sur une des fresques de l'église décrivant les miracles du saint. Cette apparition jeta la stupeur puis la panique parmi les troupes allemandes et atteignit si fort leur moral que les Alliés remportèrent la victoire. En reconnaissance, on restaura l'église du saint Menne, à Alamaeïn. L'Eglise grecque conserve pieusement ce souvenir.

Voir aussi: Saint Ména (285 - 309) fêté le 11 novembre et 10 décembre.
Sur les bords du lac Maréotis en Égypte, au IIIe ou IVe siècle, saint Ménas, martyr.
http://orthodoxie.centerblog.net/560236-Saint-Mena

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsnovembre/nov11.html



Saint Ménas ermite dans le Latium (+ v. 580)
saint Ménas, solitaire dans la province de Samnium à l’est du Latium, mort vers 580, dont le pape saint Grégoire le Grand rappelle les vertus.



Saint Rhediw (?)
Il a dû exister puisqu'une église paroissiale du Pays de Galles s'est placée sous sa protection à Llanllyfini.



Sainte Stéphanide (+ 160)
Chrétienne, elle avait assisté saint Victor durant ses souffrances. Arrêtée à son tour, elle confessa Jésus-Christ. Attachée entre deux palmiers qu'on avait courbés et retenus par des cordes, on libéra les arbres qui reprirent brutalement leur position et déchirèrent ainsi en deux le corps de notre martyre.



Saint Théodore le Studite Higoumène du monastère du Stoudion (+ 826)
Studite.jpg

Théodore le Stoudiote (mosaïque du XIe siècle).

Fêtes le 11 novembre (dormition) et le 26 janvier (translation de ses reliques). Né dans une noble et très chrétienne famille de Constantinople. Il entre dans un monastère dirigé par l'un de ses oncles, mais les moines sont exilés parce qu'ils réprouvent la conduite de l'empereur qui répudie sa femme et en épouse religieusement une autre. Lorsque les raids arabes chassent les moines byzantins de leurs monastères d'Asie Mineure, saint Théodore revient à Constantinople où ses difficultés se sont aplanies. Il est placé à la tête du monastère du 'Stoudios' à qui il fait retrouver la pureté du monachisme primitif. Le règlement du Stoudios servira d'ailleurs de règle à un grand nombre de monastères orientaux. Chaque jour, il adresse à ses frères des catéchèses célèbres. Mais la tempête revient. L'empereur Léon V met hors la loi les saintes images. Théodore résiste et il passera le reste de sa vie dans un exil douloureux. "O philanthropie indicible du Christ, dit-il. Du non-être, il nous a amenés à l'être."
Le 27 mai 2009, Benoît XVI a traçé durant l'audience générale un portrait de saint Théodore Le Studite. Né en 759 dans une famille riche et religieuse, il se fit moine à 22 ans. Son opposition au mariage adultère de l'empereur Constantin VI, le fit exiler à Salonique en 796. Il peut retrouver son monastère de Sakkudion grâce à l'impératrice Irène, qui le fit venir à celui de Studios, loin des incursions sarrasines. Il guida ensuite la résistance contre l'iconoclaste Léon V, ce qui lui valut de nouveaux exils à travers l'Asie Mineure. Finalement de retour à Constantinople, il mourut en 826.
Le Pape a d'abord rappelé que Théodore "s'est distingué dans l'histoire de l'Eglise comme grand réformateur de la vie monastique, puis comme défenseur des icônes avec le Patriarche Nicéphore au cours de la seconde crise iconoclaste... Il insista sur la valeur du monachisme et la nécessaire obéissance des moines...pour que les que le monastère soit une communauté fonctionnelle, une véritable famille, un corps du Christ comme il disait... Une de ses convictions profondes était que le moine doit observer les devoirs chrétiens avec rigueur et intensité afin d'offrir un exemple aux autres. Pour cela il doit prononcer ses voeux particulier...comme un second baptême". Puis il a souligné l'importance pour saint Théodore de la pauvreté, de la chasteté et de l'obéissance, qui distinguent les moines des laïcs". La pauvreté personnelle "constitue un élément essentiel du monachisme, qui peut indiquer aussi un cheminement pour les autres fidèles. Les moines vivent radicalement la renonciation à la propriété et aux biens matériels, la sobriété et la simplicité dans un esprit d'égalité. Sans dépendre des choses matérielles, il faut apprendre à renoncer et à être sobre pour qu'une société solidaire puisse surmonter enfin la grave question de la misère du monde... Ces renonciations, Théodore Le Studite les appelaient "un martyre de la soumission". D'ailleurs, le tissu social ne peut tenir qu'en appliquant pour le bien commun ces limites aux règles générales. Ainsi créera-t-on une société libérée de la superbe qui conduit ce monde.
Pour saint Théodore, a ajouté le Pape, "l'humilité était aussi une importante vertu, la Philergia, c'est-à-dire l'amour du travail... Sous prétexte de la prière et de la contemplation, le moine ne doit pas se dispenser de travailler, le travail manuel étant un moyen de rencontrer Dieu... Père spirituel de ses moines, il était toujours prêt à écouter leurs confidences, mais conseillait spirituellement aussi de nombreuses personnes hors de la communauté... La règle du Studite ne fut codifiée qu'après sa mort et adoptées presque complètement au Mont Athos, où elle est toujours en usage, singulièrement d'actualité". Benoît XVI a conclu son exposé en disant qu'il existe de nos jours nombre de "courants qui menacent l'unité de la foi et poussent à un dangereux individualisme spirituel. Il faut donc s'engager dans la défense et dans la croissance de l'unité parfaite de l'Eglise, dans laquelle paix et ordre peuvent s'articuler harmonieusement avec les rapports personnels dans l'Esprit. L'enseignement du Studite est éclairant en la matière".
(source: VIS 090527)

À Constantinople, en 826, saint Théodore Studite, abbé, qui fit de son monastère une école de sages, de saints et de martyrs, victime des persécutions perpétrées par les iconoclastes; trois fois envoyé en exil, il eut en grand honneur les traditions des pères de l’Église et, pour l’exposé de la foi catholique, il écrivit les célèbres Institutions de la doctrine chrétienne.

Lecture

Nous aussi, si nous nous plaisons à marcher à leur suite, n’observons pas seulement ce qui nous concerne nous-mêmes, mais par pitié prions pour le monde, ayant compassion pour ceux qui vivent dans une vie pervertie, de ceux qui s’affermissent dans les hérésies, de ceux qui ont été entraînés dans l’erreur, des païens qui vivent dans les ténèbres, bref, de tous les hommes, selon la recommandation de l’Apôtre de faire des prières et des supplications. Ainsi, avant de rendre service aux autres, nous nous rendons service à nous-mêmes en étant transpercés de douleur et en nous purifiant de toute pratique passionnée ; délivrés de la passion, puissions-nous être jugés dignes d’obtenir la vie éternelle dans le Christ Jésus notre Seigneur, à qui appartiennent la gloire et la puissance avec le Père et l’Esprit saint maintenant et toujours et pour les éternités d’éternités. Amen.

Théodore Stoudite, Petites catéchèses


Prière

Dieu qui, par l’intercession du saint abbé Théodore,
as donné une impulsion nouvelle
et sa splendeur à la vie monastique,
fais que, nous conformant à la Passion du Christ
avec persévérance, nous puissions avoir part
un jour à son royaume.
Lui qui est Dieu
et qui vit et règne avec toi,
dans l’unité de l’Esprit saint,
pour tous les siècles des siècles.
imgnov11.gif

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsnovembre/nov11ter.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odore_le_Studite



Saint Véran Evêque de Vence (5ème s.)
ou Vérand.
Il y eut un saint Véran, peut-être deux, peut-être plus. On pensait au début du Moyen Age qu'il était le fils d'un saint évêque de Lyon devenant à son tour évêque de Vence. Mais d'autres pensent qu'il est confondu avec saint Véran de Cavaillon dont le diocèse d'Autun fait mémoire aujourd'hui et que le martyrologe romain ancien mentionnait le 19 octobre. Plusieurs localités rappellent l'existence de l'un ou de l'autre : Saint-Véran-05350, Saint-Vérand-69620, Saint-Vérand-71570, Saint-Vérand-38160.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-V%C3%A9ran

Voir aussi le site du diocèse de Mende
http://catholozere.cef.fr/histoire/saints.html
Fils de saint Eucher, évêque de Lyon, il fut élevé au monastère de Lérins. Devenu évêque, il écrivit au pape saint Léon le Grand pour le remercier de sa lettre à Flavien sur le mystère du Verbe incarné.



Saint Victor Soldat romain (2ème s.)
Soldat romain originaire d'Italie, il fut muté dans la région de Damas. Dénoncé pour sa foi en Jésus-Christ, on lui fit boire un mélange de chaux vive et de vinaigre, puis on le laissa pendu par les pieds jusqu'à la mort. Sa douloureuse agonie dura trois jours. C'est ainsi qu'il trouva le repos éternel.



Bienheureux Vincent Eugène Bossilkov évêque de Nicopoli, passioniste et martyr (+ 1952 )
image004-16.jpg

Il refusa, sous le régime soviétique, de se séparer de la communion avec l’Église romaine, fut incarcéré et cruellement maltraité, enfin condamné à mort sous prétexte de trahison et fusillé. Avec lui furent fusillés aussi les bienheureux Pierre Vitchev, Paul Djidjov et Joseph Chichkov, prêtres, augustins de l’Assomption, faussement accusés de trahison, torturés, humiliés et condamnés à mort dans une parodie de procès à Sofia en Bulgarie.
Né à Belene en Bulgarie le 16 novembre 1900, mort à Sofia le 11 novembre 1952, son corps fut mis dans une fosse commune avec plusieurs autres.
Béatifié par Jean-Paul II le 15 mars 1998.
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/cult-martyrum/martiri/001.html#1998

A lire aussi:
- Bienheureux Eugène Bossilkov (évêque et martyr): 1900-1954 (site de la Province Passioniste de France)
http://www.passionistes.com/Bienheureux-Eugene-Bossilkov.html

- Béatification des Martyrs Bulgares.
http://www.assomption.org/Ressources/DocumentsAssomption/DctAA-2002.htm#1




Les Églises font mémoire…

Anglicans : Martin, évêque de Tours

Catholiques d’occident : Martin de Tours, évêque

Coptes et Ethiopiens (2 hatur/hedar) : Pierre III (+env. 490), 27e patriarche d’Alexandrie (Église copte-orthodoxe) ; Abba Libanos (IVe-Ve s.), moine (Église éthiopienne)

Luthériens : Martin de Tours, évêque et bienfaiteur en Gaule

Maronites : Martin, évêque de Tours ; Mennas d’Egypte (+304), martyre

Orthodoxes et Gréco-catholiques : Mennas d’Egypte, martyre ; Vincent de Saragosse, diacre et Valère (+304), évêque, hiéromartyrs ; Théodore Stoudite, higoumène et confesseur ; Sérapion Zarzmeli (IXe s.), higoumène (Église géorgienne)

Vieux Catholiques : Martin de Tours, évêque



SOEREN KIERKEGAARD (1813-1855)
Kierkegaard.jpg

Le 11 novembre 1855, s’éteint à quarante-deux ans Soeren Kierkegaard, dans sa ville de Copenhague ; philosophe et théologien luthérien, il témoigna d’une spiritualité radicalement évangélique.
Dans sa jeunesse, Soeren hérita de son père une vive sympathie pour les grands représentants du piétisme allemand ; à la mort de son père, il entra en possession d’un legs important qui lui permit de se livrer à la recherche intellectuelle et de publier à compte d’auteur les ouvrages – très nombreux – qu’il écrira au cours de sa brève existence.
C’est dans un monde envahi par la pensée hégélienne que Kierkegaard reçut sa première formation, mais il se rebella intérieurement contre ses maîtres et se mit en quête d’une vérité autre que celle qu’offrait l’idéalisme : il proposa donc un accès à la vérité par la « voie de la vie ». Pour Kierkegaard, la vérité chrétienne n’est pas celle qui découle de l’unité rationnelle d’un système de pensée, mais bien plutôt celle qui naît de l’expérience personnelle, la seule pour laquelle il vaille la peine de vivre et de mourir.
Pour Kierkegaard, la rencontre de Dieu ne se produit que dans l’humiliation de l’intelligence, quand l’homme – une fois vaincue toute illusion de pouvoir connaître la vérité par ses propres forces – se laisse absorber tout entier par le sens des choses éternelles et en témoigne, jour après jour, auprès des autres.
Le théologien danois exprima ce surcroit de sens donné à l’expérience religieuse spécialement dans ses œuvres poétiques et dans de courtes méditations d’une rare densité. Ses écrits eurent une influence extraordinaire sur la pensée éthique et surtout religieuse des XIXè et XXè siècles. Avec sa liberté de parole tout évangélique, il critiqua penseurs et pasteurs illustres de son temps, pour redonner souffle à la foi et à la culture chrétiennes en grand danger de s’ensabler dans le dogmatisme desséchant.

Lecture

Ô Saint Esprit,
nous te prions pour nous-mêmes et tous les hommes.
Ô Esprit de vie, on ne manque ici ni de forces,
ni d’éducation, ni de prudence :
oh, non ! il y en a même trop.
Ce dont nous avons besoin,
c’est que tu nous libères, toi, de la force
qui nous mène à la perdition :
prends-la et donne-nous la vie.
L’homme, sans aucun doute, éprouve un frisson mortel
quand, pour que tu deviennes sa force spirituelle,
tu le prives de sa force naturelle.
Oh, si même les créatures privées de raison
comprennent
en fin de compte le bien qui leur arrive après coup
quand le cocher royal
prend en mains les brides
- ce qui les faisait de prime abord regimber
dans un sursaut de rébellion -,
l’homme ne serait-il pas capable, lui,
de comprendre
de quel bienfait tu le combles
quand tu lui ôtes la force pour lui donner la vie ?

Soeren Kierkegaard, A l’Esprit saint

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Soeren_Kierkegaard
http://sos.philosophie.free.fr/kierkega.php
http://www.memo-online.com/Dossier.asp?ID=289
Saints catholiques[5] et orthodoxes[6] du jour
  • Martin († 397), évêque , saint patron des hôteliers, connu pour avoir tranché son manteau pour en donner la moitié à un pauvre.
  • Menas († 303) : soldat égyptien, se déclara chrétien et subit pour cette raison d'effroyables tortures avant d'être décapité.
  • Théodore († 826), Théodore Studite.
  • Véran († 449), évêque de Vence.
  • Vincent († 304), Vincent de Saragosse, diacre martyr, date orientale.

Prénoms

Bonne fête aux :

  • Martin et ses dérivés : Marzin, etc.
  • Marine et ses dérivés :Marinella ou Marinela, etc.
  • Ménas et ses dérivés : Menne, Mennie, etc.
  • Véran et ses dérivés : Vérane, Vérania, Véranina, etc.

Événements 

397 

Funérailles, à Tours, de saint Martin, évêque de la ville et apôtre de la Gaule.


1215 
1417 
Oddone Colonna est élu pape et prend le nom de Martin V.

 

1444 

Rentrée solennelle du tout nouveau Parlement de Toulouse, premier parlement créé en province, créé par Charles VII, l'année précédente.

 

1500 

Louis XII, roi de France, signe à Grenade un accord secret avec Ferdinand II d'Aragon sur la conquête et le partage du royaume de Naples

 

1799 

Bonaparte nomme Martin Michel Charles Gaudin au poste de ministre des Finances au lendemain même du coup d'État du 18 brumaire (20 brumaire an VIII)

Il assurera ces fonctions pendant tout le Consulat et l'Empire jusqu'au 1er avril 1814, puis à nouveau pendant les Cent-Jours, du 20 mars au 22 juin 1815.


1918 

Fin de la première Guerre mondiale 

l'Allemagne signe l'armistice et restitue l'ia.org/wiki/Alsace">Alsace et la Lorraine à la France, après quatre ans d'hostilités, qui ont fait quelque dix-neuf millions de morts, dont 1 700 000 pour la France.

 

1920 

Transfert du cœur de Léon Gambetta au Panthéon de Paris.


Inhumation du soldat inconnu sous l'arc de triomphe de l'Étoile de Paris.

 

1940 

Manifestation d'étudiants place de l'Étoile à Paris pour commémorer le 11 novembre 1918, alors que la France est occupée.

 1942
Les troupes allemandes de la Wehrmacht sont à la cité de Carcassonne
Photo : 11 novembre 1942: Les troupes allemandes de la Wehrmacht sont à la cité

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image