Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 00:01
Fichier:Les Très Riches Heures du duc de Berry novembre.jpg
Novembre, Les Très Riches Heures du duc de Berry

Novembre est le onzième mois des calendriers grégorien et julien.

 

Ce mois dure 30 jours. Son nom vient du latin november (de novem, neuf) car il était le neuvième mois de l’ancien calendrier romain.

 

Novembre commence dans le tropique astrologique ouest avec le soleil dans le signe sur Scorpion et fini sur le signe Sagittaire.

 

Astronomiquement parlant, le soleil commence dans la constellation de la Balance, traverse la constellation du Scorpion approximativement du 24 au 29 et finit dans la constellation d'Ophiuchus, qui est la seule constellation zodiacale à ne pas être pas associée à un signe astrologique.

 

Dans l'ancien calendrier japonais, ce mois est appelé Shimo tsuki (霜月).

 

Le 1er novembre est le 305ejour de l'année

(306e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.


Il reste 60 jours avant la fin de l'année.


Dans plusieurs pays européens, dont la France, le 1er novembre est le jour férié associé à la fête catholique de la Toussaint.


C'était le jour du salsifis, 11e jour du mois de Brumaire dans le calendrier républicain français

 

Signe du zodiaque : 10e jour du Scorpion.

 

Dicton du jour 

Tonnerre en novembre fait prospérer le blé, et remplit le grenier.
À la Toussaint, commence l'été de la Saint-Martin.
Vent de Toussaint, terreur de marin.
Suivant le temps de la Toussaint, l'hiver sera ou non malsain.
Brumes en novembre, Noël en décembre.
Hiver trop beau, été sans eau.
Le bon semer est quinze jours avant Toussaint, et quinze jours après.
Telle Toussaint tel Noël, et Pâques pareil.
Autant d'heures de soleil à la Toussaint, autant de semaines à souffler dans tes mains.
Été de la Saint-Martin, dure trois jours et un brin.
En novembre s'il tonne, l'année sera bonne.

 

Événements à dates fixes

1ernov2010.JPG

Solennité de la Toussaint

Commémoration à la mémoire des combattants morts pour la France.

 1er Novembre 2012


10H 30: Cimetière Saint-Michel
Cérémonie du souvenir pour les morts de toutes les guerres
Réception des personnalités devant le Portail du Cimetière
Dépôt de gerbes au Grand Carré Militaire

11H 15: Stèle Maréchal de Lattre de Tassigny
Cérémonie du Souvenir sous la Présidence du Rassemblement National des Rapatriés d'Afrique du Nord et d'Outre-Mer
Dépôt de gerbes à la Stèle des Rapatriés


11H 40: Cimetière La Conte

Recueillement devant la stèle des rapatriés, au cimetière de La Conte.

Cérémonie du Souvenir pour les Morts du Corps Expéditionnaire Français en Italie (C.E.F.I)
Dépôt de gerbes à la Stèle des Rapatriés

11H 55: Stèle du Maréchal Juin
Dépôt de gerbes au Rond Point du C.E.F.I


Messe solennelle à 11H à la Cathédrale Saint-Michel de Carcassonne


De 15H à 17H, possibilité pour ceux qui le désirent, de faire bénir la  tombe des défunts qui leur sont chers au cimetière Saint-Michel de Carcassonne
(Ainsi le 2 novembre)

Toussaint, célébrée le 1er novembre, au cours de laquelle sont honorés l'ensemble des saints reconnus par l'Église catholique romaine, y compris ceux qui ne sont pas sur le calendrier.

Il ne faut pas confondre la Toussaint avec la fête des morts

Événements à dates variables

  • Poll day, Tous les 4 ans, le mardi qui suit le premier lundi de novembre (donc entre le 2 et le 8 novembre à ne pas confondre avec le super tuesday des élections primaires), se tient l’élection présidentielle aux États-Unis. À mi-période, ce même mardi se tiennent aussi généralement les élections locales des différents États.
  • Thanksgiving, le dernier jeudi du mois aux Etats-Unis, (et le deuxième lundi d'octobre au Canada). On remercie Dieu par des prières et des réjouissances pour les bonheurs que l’on a pu recevoir pendant l'année.

http://3.bp.blogspot.com/_pHuuGSTZl38/SlJeUJfO4CI/AAAAAAAAGRU/q_NgYpOGdzU/s400/toussaint.jpg

Saints chrétiens 

Solennité de tous les saints. Dans la joie de cette fête, le ciel exulte avec le Christ dans la gloire. Notre Église de la terre vénère ceux qui, par leur exemple et leur protection, sont ainsi glorifiés éternellement.http://1.bp.blogspot.com/_5rBz93AzdHA/SQpJDXD7XsI/AAAAAAAAF6Y/8nUNTFMBXwE/s400/CHRYSANTHEMES.jpg
La Toussaint, fête de tous les saints

"Toi seul es saint" car c'est en Lui que se trouve réalisée la plénitude de la sanctification de l'homme par Lui, avec Lui et en Lui, toute Gloire de Dieu. "Toi qui es la source de toute sainteté" disons-nous en chaque prière eucharistique 2.
La multitude des baptisés de toutes races, de toutes langues, de toutes nations, qui sont fils adoptifs par la grâce divine et participant de la vie trinitaire, cette multitude est anonyme aux yeux des hommes; Dieu seul la connaît lui qui les a appelés. Elle déborde les calendriers de toutes Eglises. Dès le 4ème s. l'Eglise syrienne consacrait un jour à fêter tous les martyrs dont le nombre était devenu si grand qu'il rendait impossible toute commémoration individuelle. Trois siècles plus tard, dans son effort pour christianiser les traditions païennes, le pape Boniface IV transformait un temple romain dédié à tous les dieux, le Panthéon, en une église consacrée à tous les saints. Cette coutume se répandit en Occident, mais chaque Eglise locale les fêtait à des dates différentes, jusqu'en 835, où elle fut fixée au 1er novembre. Dans l'Eglise byzantine, c'est le dimanche après la Pentecôte qui est consacré à la fête de tous les saints.

Voir aussi le dossier Toussaint sur le site de l'Eglise catholique en France.
http://www.eglise.catholique.fr/foi-et-vie-chretienne/la-celebration-de-la-foi/les-grandes-fetes-chretiennes/toussaint/toussaint2.html

Sur le site du Cybercuré:
sens de la fête de la Toussaint,
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint_sens.htm#SENS

histoire de la fête,
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint_sens.htm#HISTOIRE

liturgie de la fête,
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint_sens.htm#LITURGIE

tradition de la fête,
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint_sens.htm#TRADITIONS

documentation sur la Toussaint.
http://catholique-nanterre.cef.fr/faq/fetes_toussaint_sens.htm#DOCUMENTS

Sur le site du diocèse de Nanterre: prier avec les saints.
http://catholique-nanterre.cef.fr/Prier-par-l-intercession-des


Lecture

La fête de tous les saints que nous célébrons aujourd’hui est vraiment un mémorial de l’automne glorieux de l’Église. C’est la fête contre la solitude et tout isolement qu’éprouve le cœur de l’homme.
Aujourd’hui, nous devrions chanter : « Nous ne sommes pas seuls, nous sommes une communion !». Aujourd’hui il nous faudrait prendre à nouveau le chant pascal, car, si à Pâques nous contemplions le Christ vivant pour toujours à la droite du Père, aujourd’hui, grâce aux énergies de résurrection délivrées par la Pâque, nous contemplons ceux qui sont en Christ à la droite du Père : les saints. A Pâques, nous chantions que vivante était la vigne, qu’elle s’était relevée ; aujourd’hui, l’Église nous fait chanter que les sarments ont donné leur fruit, que les sarments, émondés et entés par le Père sur la vigne qu’est le Christ, ont produit une abondante vendange et que ces grappes, ces fruits de la vigne ne font qu’un seul vin : celui du royaume de Dieu.
S’il n’y avait pas les saints, si nous ne croyions pas à la communion des saints du ciel et de la terre, nous serions enfermés dans une solitude désespérée et désespérante.
Un moine de l’Église d’Occident


Prière pour la Toussaint :

Seigneur, donne-nous des saints :
pas seulement des hommes dévoués et généreux
mais des hommes de Dieu,
des hommes pour qui Dieu est tout.

Pas seulement des hommes fraternels,
attentifs à toutes les misères
mais des hommes qui ne vivent que pour toi,
des hommes qu'on ne pourrait regarder sans te voir,
qu'on ne pourrait écouter sans t'entendre.

Aie pitié de nous, Seigneur.
Nous avons besoin de saints.
Seigneur, donne-nous des saints.
1.stories.preghiera.martirologio.novembr

Fresque, Protathon - Mont Athos
Voir aussi:
http://missel.free.fr/Sanctoral/11/01.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Toussaint

Dominica, 1 Novembris 2009, Tempus per annum, Hebdomada XXXI per annum.


|Martyrologe|Laudes|Tierce|Sexte|None|Vêpres|Complies|

Martyrologe pour le premier jour de novembre



 

Au début du VIe siècle, saint Bénigne, apôtre de la Bourgogne. Il consomma son martyre dans la cité de Dijon, sous l'empereur Marc-Aurèle. Il a toujours été inscrit au calendrier des monastères normands.

 

Au IIIe siècle, saint Austremoine. Selon Grégoire de Tours, il était l'un des sept évêques envoyés par l'Église romaine pour évangéliser les Gaules. Il est aussi considéré comme l'apôtre particulier de l'Auvergne, où le monastère d'Issoire lui fut dédié.

 

A Paris, à la fin du IVe siècle, en ce 1er novembre, la naissance au ciel de saint Marcel, évêque.

 

Au VIe siècle, saint Vigor, évêque, disciple de saint Vaast (Va). Il se dévoua corps et âme au service de l'Église de Bayeux.

 

A l'abbaye d'Engelberg, en Suisse, en 1197, le bienheureux Berthold : sévère pour lui-même, juste avec les hommes, pieux envers Dieu et la Vierge Marie.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.




Saint Amable (+ 475)
Il est fêté en Auvergne puisqu'il aurait été chantre à la cathédrale de Clermont, puis prêtre de paroisse. L'histoire qui peut être plus sûre de son existence, est moins certaine de tout ce qu'on lui a fait vivre par la suite.



Saint Austremoine (1er s.)
450px-Statue_saint_Austremoine.jpg

Statue en bois peint dans l'église de Mozac (XVIIe - XVIIIe siècle)

Selon l'historiographe saint Grégoire de Tours, il serait l'un des sept évêques envoyés par l'Eglise de Rome, à l'époque apostolique, pour évangéliser les Gaules. L'Eglise franque avait besoin de cette origine apostolique. Quoiqu'il en soit, l'Auvergne peut célébrer son premier évangélisateur, qu'il ait vécu au 1er siècle, ou qu'il soit venu au 3ème siècle de la métropole lyonnaise, qu'il s'appelle ou non Austremoine, car il y eut bien un premier pionnier de l'Evangile.
327px-Statue_St_Austremonius_martyrium_I

Statue en bois peint de saint Austremoine (XVIIe siècle), église de Saint-Austremoine d'Issoire
Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Austremoine_de_Clermont



Saint Bénigne Honoré comme martyr à Dijon (+ 178)
453px-Cath%C3%A9drale_St_B%C3%A9nigne_-_

Cathédrale Saint-Bénigne de Dijon

Saint Grégoire de Tours dont l'arrière-grand-père était évêque de Dijon nous évoque saint Bénigne, le "bon saint" (bénignus en latin) à partir d'une "passion" forgée autour du culte de ses reliques. Il aurait été originaire de Smyrne et connaissait saint Polycarpe, lui-même disciple de l'apôtre et évangéliste saint Jean qui l'envoya évangéliser la Gaule. Il aurait ainsi évangélisé Marseille, Autun et Langres et c'est à Dijon qu'il aurait consommé son martyre. Une célèbre abbaye bénédictine, construite en son nom, propagea son culte au Moyen Age.
"St Bénigne a été le patron de l'Eglise d'Autun avant la création du diocèse de Dijon. Les textes liturgiques se rapportant à sa fête dans la liturgie éduenne sont très différents de ceux utilisés dans le diocèse de Dijon.
Par ailleurs, en Saône et Loire, Bénigne est souvent appelé "Bérain". De nombreuses localités portent son nom." (message d'un acolyte institué)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9nigne_de_Dijon
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1860_num_21_1_445704
http://dijoon.free.fr/pagespeciale.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Saint-B%C3%A9nigne
http://cathedrale.dijon.free.fr/



Saint Cadfan (6ème s.)
Originaire de Bretagne, il émigra au pays de Galles où il fonda plusieurs monastères. Il est aussi nommé Cadoc, Kadvaël ou Kadvoz. Un "pardon" le célèbre le 21 septembre à Gouesnach dans le Finistère. De nombreuses églises et chapelles lui sont dédiées, aussi bien dans le Finistère, dans le Morbihan que dans les Côtes d'Armor.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ynys_Enlli
http://fr.wikipedia.org/wiki/Caudan#Onomastique



Saint Ceitho (6ème s.)
Très vénéré dans le pays de Galles, il vécut sans doute dans une famille très chrétienne puisque tous ses frères furent aussi vénérés comme des saints.



Saint Césaire Martyr en Campanie à Terracina (+ 300)
Une fête païenne voulait que chaque année un jeune homme fasse le sacrifice de sa vie en l'honneur d' Apollon. Après une cérémonie rituelle et dans " cette nudité qui est la plus grande magnificence de la beauté d'Apollon ", il devait se précipiter dans la mer pour s'y noyer. Le diacre Césaire fut témoin de cette horrible scène qu'il condamna publiquement. Arrêté, il fut lui aussi jeté immédiatement à la mer. Au moment de la conversion de l'empereur, il devint le titulaire d'une des chapelles impériales.

Autre biographie:
Diacre en Afrique, il arrive en Italie au moment où l’on prépare au sacrifice un jeune cavalier prénommé Lucien. Lorsqu’il demande au jeune homme de lui expliquer le sens de ces préparatifs, Lucien lui répond qu’il s’apprête à mourir en l’honneur d’Apollon. Jusqu’au 1er janvier, le jour prévu pour les célébrations, il demeure chez un Chrétien et passe son temps en prière, puis il assiste au sacrifice du jeune cavalier qui, selon le rituel, se jette à la mer avec son cheval. Césaire ne peut alors s’empêcher de crier son indignation et il est immédiatement arrêté puis emprisonné. Après plus d’une année d’une captivité particulièrement pénible, il est finalement enfermé dans un sac puis jeté à la mer à son tour.



Saint Césaire de Clermont Evêque de Clermont (7ème s.)
Vingt-deuxième évêque de ce diocèse, son nom figure parmi les Pères du concile de Reims en 625.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_de_Clermont



Saints Cosme et Damien
338px-Hans_S%C3%BC%C3%9F_von_Kulmbach_00

Saints Côme et Damien avec les attributs de leur profession par Hans Süss

On les fête le 26 septembre en Occident, le 1er novembre en Orient (14 novembre ortodoxe en Serbie).Saints Cosme et Damien étaient frères selon la chair et originaires de la province d'Asie (région d'Ephèse). Leur père, un noble païen, embrassa la foi chrétienne quelque temps après leur naissance. Mais sa mort prématurée laissa les deux enfants aux seuls soins de leur pieuse mère, Théodote, qui était chrétienne depuis son enfance et s'appliqua à élever ses deux fils dans la piété et l'imitation de ses vertus. Cosme et Damien furent instruits dans les diverses sciences du temps, mais ils abandonnèrent bientôt ces vaines connaissances pour se livrer à l'art médical et délivrer leurs prochains de toutes maladies et infirmités. De même que les Apôtres envoyés en mission par le Christ (cf. Mat. 10), ils reçurent le pouvoir de chasser les esprits impurs et de guérir toutes sortes de maladies sans autre remède que leur prière. Ayant reçu gratuitement la grâce du Saint-Esprit, ces nouveaux Apôtres donnaient gratuitement, soignaient sans aucune distinction les riches, comme les pauvres, les étrangers comme leurs proches, sans jamais demander quoi que ce fût en contre-partie. Leur charité était telle, qu'ils prodiguaient aussi leurs bienfaits aux animaux sans raison. Bien que versés dans la science médicale, ils n'utilisaient en guise de remède, de bistouri ou d'emplâtre que le nom vivifiant du Christ, et joignaient la prédication de l'Evangile du Salut à la guérison, si bien qu'en eux c'était le Christ-Médecin lui-même qui poursuivait son oeuvre et guérissait les âmes et les corps. On accourait de tous les horizons vers leur demeure, et chacun y trouvait guérison et réconfort dans la mesure de sa foi.

Saint Damien, le plus jeune des deux frères, s'endormit le premier dans la paix, suivi quelque temps plus tard par son frère Cosme. Par la suite, des multitudes de Chrétiens ne cessèrent d'affluer vers l'église qui avait été construite à l'emplacement de leur tombeau, au lieu-dit Féréman. Leurs précieuses Reliques et leur Icône étaient une source abondante de guérisons pour les malades qu'on y amenait et qu'on laissait séjourner plusieurs jours dans l'église au milieu des prières et des supplications. Personne ne s'en retirait sans avoir obtenu soit la guérison soit la force d'endurer avec patience et espérance la maladie permise par Dieu pour le salut de son âme.
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsnovembre/nov01.html
st-c-09.jpg

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%B4me_et_Damien



Bienheureux Conradin de Brescia (+ 1429)
Originaire de cette région du nord de l'Italie, il devint frère prêcheur à Padoue en 1413. Il fut emprisonné deux fois en raison de sa fidélité au pape, alors que l'Eglise était divisée par le schisme.



Saintes Cyrienne et Julienne (4ème s.)
toutes deux originaires de la Cilicie.
Comme Cyrienne refusait d'adorer les idoles et restait fidèle à sa virginité donnée au Christ, elle fut montée, deshabillée, sur un âne et promenée ainsi dans Tarse quatre fois. Des enfants la frappaient de coups de bâtons en mimant sur elle des scènes méprisantes, poussés par d'obscènes et grossiers soldats. La honte ne la fit pas fléchir et elle fut conduite à Rossos, non loin de là et fut brûlée vive avec sainte Julienne.



Saint David d'Eubée (16ème s.)
Son père était un prêtre pieux et vertueux de Gardinitsa, sur le bord de la mer, en face l'île d'Eubée. David en suivit l'exemple et, guidé par l'évêque Acace, il se rendit d'abord à Constantinople, moine de la Grande-Laure, puis se retira sur l'île d'Euripios. Avec quelques disciples, il distribuait sans compter les biens du monastère qu'il avait fondé, que ces pauvres soient chrétiens ou musulmans. Et c'est ainsi qu'il répandit autour de lui un reflet de la présence de Dieu.



Sainte Eponine (1er s.)
Epouse d'un officier romain, Julius Sabinus, d'origine gauloise, elle serait devenue chrétienne et fut arrêtée avec lui et condamnée à mort parce qu'il s'était soulevé contre Rome au moment de la révolte de Civilis en 79.



Bienheureux Ezéquiel (+ 1906)
Ezequiel Moreno Diaz, religieux espagnol de l'Ordre des Augustins Récollets, missionnaire aux Philippines puis en Colombie où il fut évêque de Pasto. Sa pauvreté et son souci des pauvres l'ont fait vénérer comme un saint, dès son vivant. Il fut béatifié par le pape Paul VI en 1975.



Saints Facond et Primitif (+ v. 300)
Martyrs en Espagne. Nés dans la province de Léon, ils furent décapités à l'endroit de l'actuelle ville de Sahagun. Une grande abbaye bénédictine y fut placée sous leur vocable et pendant des siècles les pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle s'y arrêtaient pour prier sur leur tombe. Ils sont également fêtés le 27 novembre.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camino_franc%C3%A9s#Chapitre_VIII



Saint Floribert (+ 661)
ou Florbert, à Gand. Disciple de saint Amand, il en suivit le cheminement spirituel et évangélique comme Père abbé du monastère de Saint-Pierre.



Saint Genès évêque de Lyon (+ 678)
Genest ou Génis ou Genêt
Evêque de Lyon, il avait été prieur de l'abbaye de Fontenelle et aumônier de sainte Bathilde, épouse du roi franc Clovis II. Devenu ministre royal lors de la régence de sainte Bathilde, il revint dans son diocèse qu'il gouverna "avec toute la vigilance et la charité d'un bon pasteur".
Plusieurs localités se sont placées sous son patronage : Saint Genis l'Argentière-69610, Saint Genis-Laval-69230, et plusieurs autres dans les départements du Rhône et de l'Ain.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gen%C3%A8s_de_Lyon



Saint Germain de Montfort (906 - 1000)
Né à Montfort en Belgique, non loin de Malines, il fit ses études de théologie à l'Université de Paris, et c'est là qu'il fut appelé par le seigneur de Menthon pour devenir le précepteur de celui qui deviendra saint Bernard de Menthon en Savoie. Entré au monastère bénédictin de Savigny, près de Talloires, il en devint prieur et termina sa vie comme reclus.



Saint Harald Roi du Danemark (+ 986)
Harald_Blaatand.jpg

Le baptême d'Harald, vers 970

Roi de Danemark, il se convertit en 948 et se consacre à l'évangélisation de son royaume. Des rebelles païens le font périr d'une manière fort cruelle.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Harald_Ier_de_Danemark



Sainte Hélène de Sinope (8ème s.)
Elle était jeune fille, à peine quinze ans, quand le pacha de Sinope, une ville du Pont, la remarqua dans la rue. Sa beauté avait pour ornement sa pureté. Il la fit enlever et voulut lui porter atteinte. Devant son refus obstiné, il la garda prisonnière sous un futile prétexte. Mais elle réussit à s'échapper et à rejoindre ses parents. Le pacha, furieux, convoqua la communauté grecque qui dut s'incliner et lui livra la jeune fille. Voyant que rien ne pouvait la soumettre, il l'enferma dans un cachot humide, puis envoya deux bourreaux lui enfoncer deux clous dans le crâne. Il fit jeter son corps à la mer où il fut repêché par des navigateurs russes et désormais elle est vénérée à Thessalonique.



Saint Jacques de l'Athos Martyr (+ 1520)
L'Eglise grecque fait mémoire des néo-martyrs, Jacques, moine de l'Athos et de ses disciples, Jacques le diacre et le moine Denys. Jacques était berger puis s'en vint à Constantinople, pourvoyeur en viande de la cour ottomane. A la suite de longues discussions avec un Turc, il voulut approfondir sa foi chrétienne et c'est ainsi qu'il partit en pèlerinage pour la sainte Montagne de l'Athos où il fut un conseiller spirituel très écouté. Il quitta l'Athos pour l'un des monastères des Météores en Grèce. Quelque temps plus tard, l'évêque de Trikkala, qui ne s'entendait pas avec saint Jacques, le dénonça au gouverneur turc pour "menées subversives". Après la Sainte Liturgie, des soldats vinrent pour l'arrêter. Il les invita à prendre un repas avec lui et deux autres de ses disciples. Puis ils furent emprisonnés. Bien qu'aucune charge ne fut retenue contre eux, ils furent transférés à Andrinople où des bourreaux s'amusèrent à leur faire subir d'effroyables tortures, sans jamais ternir leur joie et leur foi en Jésus-Christ. Ils consommèrent leur martyre par pendaison.



Saint Jean Bar Mariam et Jacques le Zélote, martyrs en Perse (+ 344)
Evêque en Perse et saint Jacques, prêtre, martyrs. Durant la cruelle persécution de l'empereur perse Sapor (309-379), ils furent arrêtés et périrent après de redoutables tortures.



Saint Jérôme Hermosilla Evêque, martyr au Tonkin oriental (+ 1861)
Hai Duong au Tonkin, en 1861, les saints martyrs Jérôme Hermosilla et Valentin Berrio Ochoa, évêques, ainsi que Pierre Almato Ribeira, prêtre, tous trois dominicains, décapités sur l’ordre de l’empereur Tu Duc.
Il a été canonisé en 1988, avec les martyrs du Vietnam.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/9338/Saints-Martyrs-du-Vietnam.html



Saint Lautein (+ 518)
ou Lothain. D'une famille sénatoriale, il préféra quitter le monde et, à vingt-sept ans, il entra au monastère de Saint Symphorien dans le diocèse d'Autun. Comme il aspirait à un plus grand détachement, il traversa la Saône au pied des Monts Jura où il se construisit un ermitage dans cette région alors désertique. Une localité rappelle cette présence, Saint-Lothain-39230. Sa vie est émaillée de merveilles que la piété des fidèles n'avait de cesse d'embellir tant était grande leur admiration pour les faits et gestes d'un tel serviteur de Dieu.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Lothain#Histoire



Saint Lézin Evêque d'Angers (6ème s.)
Il fut d'abord le connétable du roi Clotaire, puis gouverneur des provinces armoricaines. Il vint habiter à Angers qui en était alors la capitale. Il remplit toutes ces fonctions avec conscience, habileté et honnêteté. Puis, un beau jour, il changea d'orientation et se retira pour devenir moine dans l'abbaye de Châlonne. C'est là qu'à la mort de l'évêque d'Angers, les angevins se souvenant de lui, le tirent du monastère et l'élisent pour être leur évêque. Il mit au service de l'Eglise les qualités dont il avait fait la preuve durant son gouvernement civil.
Une localité perpétue sa mémoire : Saint Lézin-49120.

Un internaute nous écrit:
"D'après l'abbé Louis Tardif, auteur de "Saint Lézin, évêque d'Angers", ce saint a vécu au 6° siècle et non au 7°.
Il serait né entre 530 et 540.
J'habite St-Lézin et je connais l'histoire du Saint patron de mon village, dont les habitants sont les Liciniens (du latin Licinius)"

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_L%C3%A9zin



Saint Ludre (IVe siècle)
Fils du sénateur païen Léocadius, il voit le jour à Déols (environs de Bourges) dans le Berry mais décède alors qu’il est encore enfant, peu de temps après avoir été baptisé (il porte encore les blancs vêtements du néophyte). Les détails de sa vie sont inconnus, mais il a fait l’objet d’un culte important au diocèse de Bourges au Moyen-Âge. Une église lui est dédiée à Déols.
http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ols



Saint Marcel de Paris Evêque de Paris (4ème s.)
Saint Venance Fortunat en écrivant sa vie précisait: "La plupart de ses actions ont été dérobées par la jalousie du temps." Ce qui ne l'empêche pas de citer quelques faits merveilleux de sa douceur et de sa miséricorde à l'égard des pécheurs. Il dit également de lui: "Il s'appliquait avec une ferveur admirable à toutes les fonctions de sa charge, à la conversion des pécheurs, à l'instruction des ignorants, à la visite des malades, au secours des prisonniers. Il travaillait à entretenir l'amitié entre tous ses fidèles." Celui qui fut un des grands évêques de Paris naquit dans une humble famille, près du Petit-Pont, non loin de Notre-Dame. L'histoire retient de saint Marcel qu'il présida le concile qui se réunit à Paris en 360-361. Les évêques des Gaules y proclamèrent solennellement leur foi en la divinité du Christ telle que l'avait définie le premier concile de Nicée en 325. Saint Hilaire de Poitiers, revenu d'exil, participait à ce concile, lui qui avait été un des plus ardents défenseurs de la foi de Nicée face à l'arianisme. Cependant au travers des épisodes "légendaires" comme celui du dragon qu'il combat, nous entrevoyons sa personnalité: "Il rassemble le peuple de la Cité et marche à sa tête." L'administration romaine n'existe pratiquement plus, ébranlée par les invasions barbares. Saint Marcel prend le relais des institutions défaillantes. Il s'oppose aux bandes armées, il assainit les marais des bords de la Bièvre, il est proche des petites gens qui sont encore païens pour la plupart. "La vitalité de Paris et de son Eglise, dans les siècles qui suivent, repose en grande partie sur son oeuvre."
"Neuvième évêque de Paris. Notre église, comme notre quartier, porte le nom de cet évêque de Paris, mort en 436, qui avait lui-même choisi, pour lieu de sépulture, un emplacement situé à l'angle sud que forment aujourd'hui le boulevard Saint-Marcel et l'avenue des Gobelins, en bordure de l'ancienne voie romaine.
... Son tombeau devint rapidement un lieu de pèlerinage et les chrétiens de Lutèce prirent l'habitude de dire "On va à Saint-Marcel"... Saint Marcel demeure, avec Saint Denis et Sainte Geneviève, l'un des trois protecteurs de Lutèce. Ses reliques sont contenues dans un reliquaire placé sous la tribune de notre église."
(source: paroisse Saint Marcel - Paris)
http://paroisse.saintmarcel.free.fr/histoire06.htm

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_de_Paris



Sainte Marie l'Esclave (+ v. 300)
Une tradition veut qu'une jeune esclave d'un patricien romain fut martyrisée par son maître parce qu'elle resta fidèle au Christ lors de la persécution de Dioclétien. On ne sait rien d'autre d'elle.



Saint Mathurin de Larchant Martyr, vénéré en Gatinais (4ème s.)
237px-Saint_mathurin_de_larchant.jpg

Statue de Saint Mathurin dans l'église de Tessy-sur-Vire

Un moine parisien découvrit son existence en 875 et l'introduisit dans le martyrologe. Cent ans après, on lui composa une biographie qui le fit originaire de Larchant près de Fontainebleau, disciple de saint Polycarpe de Smyrne, ami de la famille impériale lors d'un séjour à Rome. Il retourna se faire enterrer dans son village. Lorsque les chanoines de Notre-Dame de Paris prirent possession de Larchant en 1004, ils découvrirent des reliques que nul n'avait trouvées depuis plusieurs siècles. Les pèlerinages devinrent alors célèbres. Ils lui dédièrent une église dans Paris.

Voir aussi pélerinage à Larchant.
http://saintmathurin77.cef.fr/

et prières à saint Mathurin
http://saintmathurin77.cef.fr/pages/prier.htm
saintmathurin_t2.gif

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mathurin_de_Larchant
http://pagesperso-orange.fr/damien.jullemier/sts/st-mathurin-i.htm



Saint Niño Alvarez Pereira frère de l'Ordre des Carmes (+ 1431)
nuno2.jpg

Nunez Alvarez de Pereira naquit à Bomjardin au Portugal. Élevé à la cour du Portugal, connétable à vingt-trois ans, il défendit son pays contre les armées du roi de Castille. Soldat dans l'armée royale il combattit durant les guerres de l'indépendance. Père de famille devenu veuf de bonne heure, il prit, à soixante-deux ans, l’habit de frère chez les carmes à Lisbonne et mena une vie pauvre et cachée dans le Christ.

A voir: "Le connétable don Nuño Alvarès Pereira fut à la fois un grand chef militaire et un saint."
Béatifié par Benoît XV en 1818.
(site Notre Dame de Fatima)
http://www.fatima.be/fr/fatima/portugal/nuno.php

Nuno de Sainte-Marie Alvares Pereira (1360-1431), est un religieux portugais de l'Ordre des Carmes.
Canonisé par Benoît XVI le 26 avril 2009.



Saint Omer Evêque de Thérouanne, en Flandre (+ 667)
172px-Saint_omer.jpg

Saint Omer dans l'église d'Orval

Né sans doute en Normandie il était moine à Luxeuil avec saint Bertin que nous avons fêté récemment, quand, en 637, le roi Dagobert l'envoya comme évêque à Thérouanne dont les habitants étaient redevenus païens. Saint Omer rechristianisa l'Artois et la Flandre. Avec saint Bertin, il fonda l'abbaye de Sithiu devenue abbaye Saint Bertin et berceau de la ville de Saint Omer. Il y recrutait ses missionnaires. Devenu aveugle vers la fin de sa vie, il répondait à ceux qui l'en plaignaient :"Ne prenez point souci de mes yeux. Dieu s'en occupe et il sait mieux que moi ce qui me convient."
Il est noté au 1er novembre du martyrologe romain.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Audomar



Bienheureux Paul Navarro (+ 1622)
et ses compagnons martyrs, Pierre Almato, Pierre Onizuko, postulant jésuite et un jeune serviteur japonais. Paul Navarro était italien. Devenu jésuite en 1587, il fut d'abord envoyé en Inde où il fut ordonné prêtre, puis au Japon. Avec eux, il fut condamné à être brûlé vif à Ximabara, refusant de renier Jésus-Christ.



Saint Profuturus (+ 402)
Evêque de Pavie.



Bienheureux Rainier d’Arezzo Franciscain (+ 1304)
Né à Arezzo, en Italie, religieux de l’Ordre des Mineurs, il brilla par son humilité, sa pauvreté et sa patience. Il mourut à Borgo San Sepolcro en Ombrie.



Saint Romble prêtre au Château-Gordon (5ème s.)
Saint Romble fonde au Ve siècle un couvent à Gordon sur le lieu qui sera l'abbaye de Saint Satur.
http://catholique-bourges.cef.fr/monuments/cher/satur.htm

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Saint-Satur



Bienheureux Rupert Mayer (+ 1945)
459px-B%C3%BCrgersaal_Rupert_Mayer.jpg

Buste de Rupert Mayer

Allemand, ordonné prêtre, il rejoint les jésuites et fonde à Rothenburg la congrégation de Marie. Surveillé par la police, il fut arrêté en 1938 et enfermé dans le camp de Sachsenhausen près de Münich où il meurt en 1945.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rupert_Mayer



Saint Séverin de Tivoli (+ v. 699)
Moine bénédictin puis ermite dans la région de Tivoli en Italie, il fut très vite honoré comme un saint et ses reliques furent élevées sur les autels quelques années après sa mort.



Bienheureux Théodore Romzsa évêque et martyr (+ 1947)
Né en 1911 à Velykyj Bychkiv au Sud-Ouest de l'Ukraine.
Sous le régime soviétique, il resta sans relâche fidèle à l’Église catholique et, après une tentative d’assassinat au cours d’une visite pastorale, il fut empoisonné par la police d’État à Mukachiv en Ukraine.
Béatifié à Lviv par Jean-Paul II le 27 juin 2001.
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/cult-martyrum/martiri/001.html#2001



Saint Valentin Berrio-Ochoa martyr (+ 1861)
Dominicain espagnol, il fut tout d'abord envoyé comme missionnaire aux Philippines, puis au Vietnam, où il fut nommé vicaire apostolique en 1858. Arrêté, il fut décapité en même temps que saint Jérôme Hermosilla. Il a été canonisé en 1988, avec les martyrs du Vietnam.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/9338/Saints-Martyrs-du-Vietnam.html



Saint Vigor évêque de Bayeux (+ 537)
306px-Saint_vigor.png

Statue de Saint Vigor à Saint-Vigor-des-Monts (Manche)

Un saint évêque qui se dévoua corps et âme au service de l'Eglise de Bayeux. Originaire de l'Artois, il fut élevé " dans la maison " de saint Vaast, évêque d'Arras, dont le rayonnement entraîna Clovis, le roi des Francs, vers le Christ. A sa manière et pour la gloire de Dieu, saint Vigor transmit dans son diocèse le dynamisme et la force évangélique de son père spirituel. Il fut longtemps vénéré au monastère fondé par Eudes le frère de Guillaume le conquérant au 11ème s. et qui lui donna son nom.
Plusieurs localités normandes perpétuent sa mémoire : Saint-Vigor-des Mézerets-14770, Saint Vigor le Grand-14440, de même que plusieurs autres dans les départements de l'Eure, de la Seine-Maritime et de la Manche.

Autre biographie:
Fils d’une famille de la noblesse de l’Artois, il est confié au monastère d’Arras pour y être éduqué sous la direction de Saint-Vaast. Devenu adulte, il quitte sa région pour mener une vie d’ermite missionnaire qui le conduit jusqu’à Bayeux (Calvados), en Normandie, où il remporte un grand succès en convertissant de nombreuses personnes. Il décide alors d’y demeurer et fonde un monastère. Puis, lorsque l’évêque de Bayeux décède, Vigor est choisi pour lui succéder (+ 537)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Vigor



Les Églises font mémoire…

Anglicans: Jour de tous les saints

Catholiques d’occident : Tous les saints (calendrier romain et ambrosien)

Coptes et Ethiopiens (22 babah /teqemt) : Luc, évangéliste

Luthériens : Mémoire de tous les saints ; Erhard Schnepf (+1558), réformateur dans le Württemberg

Maronites : Tous les saints ; Côme et Damien (+env. 303), martyrs

Orthodoxes et gréco-catholiques : Côme et Damien, thaumaturges et anargyres ; Translation des reliques de Jean de Rila (1238), moine (Église russe) ; Prochore de Pcinja et Jean de Rila (IXe-Xe s.), anachorètes (Église serbe) ; Nicolas Dvali (+1314), hiéromartyr (Église géorgienne)

Syro-occidentaux: Jean d’Erbil et Jacques le Zélote (IVe s.), martyrs ; Tous les saints (Église syro-catholique)

Syro-orientaux: Ahha l’Egyptien (IVe s.), moine (Église assyrienne)

Vieux Catholiques : Tous les saints.
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour
  • Côme et Damien (vers 303), anargyres et martyrs.
  • Austremoine (vers 300), Austremoine de Clermont, 1er évêque de la ville.
  • Marcel (+ vers 430), Marcel de Paris, évêque.
  • Vigor (VIe siècle), Vigor de Bayeux, évêque.
Saints orthodoxes[3] du jour

Prénoms 

Bonne fête aux :

  • Toussaint, au calendrier civil 2009, et son féminin Toussaine ;

Et aussi aux :


Événements 

  333 av. J.-C.
  d'Issos" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d%27Issos">Bataille d'Issos


 deuxième victoire d'Alexandre le Grand sur les Perses

451
 Clôture du concile de Chalcédoine (4e œcuménique).


 871
 Un diplôme de Charles le Chauve concède à l'Église de Besançon la jouissance de l'atelier monétaire.

 878
 Entrevue de Fouron, près de Liège, entre Louis II le Bègue et son cousin Louis le Jeune, roi de Francie orientale pour régler la succession de Lothaire II et de Louis le Germanique. Un traité de paix et d'amitié est signé, confirmant les frontières existantes.

1049
 Dédicace de l'église de l'abbaye Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers, (l'actuelle Basilique Saint-Hilaire-le-Grand) en présence de treize archevêques et évêques, de la comtesse Agnès de Bourgogne et de son fils Guillaume VII Aigret, comte de Poitou et duc d'Aquitaine.

1164
Craignant pour sa vie, l' archevêque de Cantorbéry Thomas Becket s'embarque clandestinement pour la France, dans la nuit du ler au 2 novembre. Comme au pape, Louis VII accorde au fugitif asile et protection, en dépit de toutes les prières et menaces du roi d'Angleterre Henri II Plantagenêt. Il s’exile pendant six ans en France, à Pontigny puis à Sens 1168
1er novembre dans les croisades

1168
 L'armée d'Amaury Ier de Jérusalem arrive devant Bilbéis où elle trouve les portes fermées[1].

1179
Sacre de Philippe II 
à Reims

1295
 Mariage du roi d'Aragon Jacques II d'Aragon, dit le Juste avec Blanche d'Anjou.

1337
 Le roi d'Angleterre Édouard III lance un défi au roi de France Philippe VI de Valois  : c'est le véritable début de la Guerre de Cent Ans (1337 - 1453) entre la France et l'Angleterre.

1388
 Charles VI fête la Toussaint à Reims, où il s'est arrêté au retour d'une expédition contre le duc de Gueldre, allié des Anglais.

1428
 Raoul de Gaucourt, devient le nouveau gouverneur du Dauphiné.

1432
 Amaury de la Motte d'Acigné est nommé évêque de Saint-Malo. Il le restera jusqu'à sa mort en 1434.

1478
 Par la bulle Exigit sinceræ devotionis le pape concède aux Rois catholiques la création de l'Inquisition espagnole.


1503
 Le cardinal Julien della Rovere est élu pape par 37 voix sur 38 votants, et prend le nom de Jules II.

1509
 Les fresques de Michel-Ange à la Chapelle Sixtine sont montrées au public, pour la première fois.

1512
 La célèbre fresque de Michel-Ange ornant le plafond de la Chapelle Sixtine est dévoilée

1623
 Bataille d'Anjar, l'émir libanais Fakhreddine II Maan écrase une armée ottomane et assied son pouvoir

1677
 Le vice-amiral Jean d'Estrées s'empare de l'île de Gorée, au Sénégal, pour le compte du roi de France.

1700
 Mort de Charles II d'Espagne, dernier roi d'Espagne de la maison des Habsbourg, qui va entraîner la Guerre de succession d'Espagne ; Philippe V, petit-fils de Louis XIV, lui succède et devient le premier roi Bourbon d'Espagne (fin du règne en 1746)  
1950
Proclamation du dogme de l'Assomption
(lettre encyclique du Pape Pie XII)
1980
Au Palais de Liria à Madrid, Jacobo Fitz-James-Stuart, fils du comte de Siruela et de Maria Eugenia Fernandez de Castro (aujourd’hui divorcés), petit-fils de la duchesse d’Albe a épousé Asela Perez Becerill qui portait une création du couturier Lorenzo Caprile.

Parents

Marié le 1er novembre 1980 avec
divorcés en 1998
1997
 Un incendie d'origine indéterminée ravage une bonne partie du château des ducs de Savoie, à Chambéry (Savoie)
http://sport-trops.com/marocfoot/wp-content/uploads/2007/09/halloween_toussaint_halloween.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image