Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

24 décembre 2014 3 24 /12 /décembre /2014 00:01

 

 

0045.gif

Le 24 décembre est le 358ejour de l'année


(359e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien


Il reste 7 jours avant la fin de l'année.

 

C'était généralement le jour du soufre, 4e jour du mois de Nivôse, dans le calendrier républicain français.

 

Signe du zodiaque : 3è jour du Capricorne.

Dictons

« Beau temps à Sainte-Adèle est un cadeau du ciel »

 

C'est le Réveillon de Noël

 


56929221barra90.gif


Célébrations 

couleurliturgiqueViolet.gif 
 Carcassonne

Célébrations de Noël
* * * * * * * * * * *
Joyeux Noël 2013 !

« Je vous annonce une grande joie.

Aujourd’hui nous est né un Sauveur,

C’est le Messie, le Seigneur ! »

Evangile selon saint Luc 2, 10-11

*******************
Célébrations pénitentielles
***
(avec absolution personnelle)

Saint-Gimer Lundi 23 décembre à 16h
Saint-Joseph Lundi 23 décembre à 18h15
Saint-Gimer Lundi 23 décembre à 20h30

Confessions
Église des Carmes Mardi 24 décembre de 9h30 à 12h et de 14h à 16h
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Messes de Noël
* * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *
Mardi 24 décembre, messe de la Nuit de Noël
ROUFFIAC 16h30
MAQUENS 17h

ALAIRAC 18h
BERRIAC 18h

Église du Sacré-Coeur 18h
Église Saint-Vincent 18h

Église Saint-Jacques 18h30

Église Saint-Gimer 19h30

Église Notre Dame de Grazailles 20h30

GRÈZES 20h45

LAVALETTE 21h

LEUC 21h

Église Saint-Joseph 21h

MONTREDON 21h

PALAJA 21h

Cathédrale Saint-Michel 22h

Basilique Saint-Nazaire-et-Saint-Celse 22h30

* * * * * * * * * * *
Mercredi 25 décembre, messe du Jour de Noël

Cathédrale Sant-Michel

Messe de l'Aurore 8h30

Chapelle Notre-Dame-de-la-Santé
selon le rite de St Pie V 8h30

CAZILHAC 10h
Maison de retraite de Béthanie 10h30
ARZENS 11h

Cathédrale Saint-Michel 11h

Basilique Saint-Nazaire-et-Saint-Celse 11h

Église Notre Dame de Grazailles 11h
VILLALBE 11h

http://www.papanoel.free.fr/creche/creche2.gif
Réveillon de Noël

chasuble-blanche1.gif

Saints catholiques et orthodoxes du jour

Feria quinta, 24 Decembris 2009, Tempus Adventus, Hebdomada IV Adventus.



Martyrologe pour le vingt-quatrième jour de décembre

 

 

Vigile de la Nativité de Notre-Seigneur Jésus-Christ.

 


 

Au début du Ve siècle, saint Delphin, élu évêque au service de l'Église

 

de Bordeaux.

 

Il joua un grand rôle dans la conversion de saint Paulin de Nole, qu'il

 

baptisa.

 

A Rome, vers 590, sainte Tharsilla, tante du pape saint Grégoire le

 

Grand.

 

L'an 708, sainte Irmine, fondatrice et première abbesse d'un monastère

 

situé près de Trèves.

 

Elle donna à saint Willibrord le domaine d'Echternach en vue d'une

 

nouvelle fondation monastique.

 

A Ottobeuren, en Bavière, le bienheureux Bruno, convers bénédictin,

 

au XIe siècle.

 

En 1865, à Bergame, en Lombardie, la bienheureuse Paule-Élisabeth

 

Cerioli.

 

A son veuvage, elle accepta de s'occuper d'orphelins et fonda l'Institut

 

de la Sainte-Famille de Bergame.

 

En 1898, le retour à Dieu de saint Charbel Makhlouf, maronite

 

libanais.

 

Après une vingtaine d'années de vie cénobitique, il embrassa la vie

 

érémitique, équilibrée entre l'ascèse, le

 

travail et la pauvreté, et toute centrée sur l'adoration et la communion

 

eucharistique.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Sainte Adèle Abbesse bénédictine à Pfalzel (+ 735)
im-Ste-Adele-Pfalzel.jpg

Fille de Dagobert II, elle est la grand-mère de saint Grégoire d'Utrecht qui fut l'un des plus dynamiques disciples de saint Boniface, l'évangélisateur de la Germanie.
A la mort de son époux, elle se fit religieuse et fonda l'abbaye de Pfalzel dans le diocèse de Trèves.
Elle en fut l'Abbesse réputée et respectée.

Fille de Saint-Dagobert II et de la princesse Mathilde, mariée à Alébric et mère d’un fils.
Lorsqu’elle devient veuve, elle est sollicitée par de nombreux prétendants, mais elle préfère entrer en religion.
Elle devient alors disciple de Saint-Boniface et fonde le monastère Palatiole (aujourd’hui Pfalzel), non loin de Trèves (Allemagne), dont elle devient l’abbesse.
Elle est aussi la grand-mère de Saint-Grégoire d’Utrecht.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ad%C3%A8le_de_Pfalzel



Saint Antiochius (+ 624)
Originaire de Galatie, il devint moine au monastère de Saint-Sabas à Jérusalem où il fut témoin de la terrible et cruelle invasion perse en 614. Il en décrivit les massacres, les destructions et le vol des reliques de la Passion, en particulier la Sainte Croix, emportée en Perse. A l'intention des moines chassés de leurs monastères et privés de bibliothèques par les Perses, il rédigea un volume de 130 chapitres où il résuma des citations des Saintes Ecritures, des textes des Pères de l'Eglise et diverses prières. Il en composa même plusieurs qui sont encore récitées aux Complies dans les liturgies orientales.



Bienheureux Brocard de Strasbourg Dominicain (13ème s.)
Il fit ses études théologiques à Paris où il rencontra le bienheureux frère Réginald d'Orléans(1). Envoyé prêcher en Terre Sainte, il y fonda plusieurs couvents de son Ordre, à Bethléem, Damas et Nazareth en particulier. Il créa également d'autres prieurés et constitua ainsi la Province dominicaine de Terre Sainte. Plein de mérites, il s'endormit dans la paix du Seigneur.

(1)Doyen de la collégiale Saint Aignan d'Orléans (+ 1220)
Originaire de Saint-Gilles du Gard, il fit ses études puis enseigna le droit canonique à l'Université de Paris, de 1206 à 1211. Nommé doyen de la collégiale Saint Aignan d'Orléans, il rencontra saint Dominique lors d'un séjour à Rome et il en devint l'un de ses plus fervents disciples. Il contribua à l'établissement des Dominicains à Bologne et à Paris. Son culte fut confirmé en 1877.



Bienheureux Bruno l'Ecolâtre (11ème s.)
Convers bénédictin à l'abbaye d'Ottobeuren en Bavière.



Saint Caranus (7ème s.)
Originaire d'Ecosse, nous savons seulement qu'il exista, c'est pourquoi il est commémoré dans le bréviaire d'Aberdeen.



Saint Charbel Makhlouf Moine maronite (+ 1898)
Charbel.jpg

Il naquit dans un village de la montagne du Liban, d'une famille pauvre et fut baptisé dans l'Eglise maronite. Orphelin très jeune, sa famille s'oppose à sa vocation religieuse. Il fugue et se réfugie au monastère Saint-Maroun d'Innaya. Après 20 années monastiques, il se retira solitaire dans un ermitage proche et passa les vingt-trois dernières années de sa vie absorbé en Dieu, s'adonnant à la pénitence et à la prière, mais aussi recevant les fidèles qui cherchaient Dieu auprès de lui. Il sut équilibrer sa vie entre l'ascèse, le travail et la pauvreté, la centrant sur l'adoration et la communion eucharistique. Sa vie était si perdue en Dieu qu'il faisait des miracles sans s'en rendre compte. Comme ce soir, par exemple, où, distrait, il verse de l'eau dans sa lampe à huile. Elle ne s'éteignit pas, mais au contraire brûla toute la nuit. Son tombeau devint aussitôt un lieu de pèlerinage et de guérisons sans nombre. Il est un des saints les plus populaires du Liban.
Canonisation de Charbel Makhlouf, Homélie du Pape Paul VI, Dimanche, 9 octobre 1977
http://www.vatican.va/holy_father/paul_vi/homilies/1977/documents/hf_p-vi_hom_19771009_fr.html
Discours du Pape Jean Paul II à l'Eglise Maronite, Jeudi 10 février 2000
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/speeches/2000/jan-mar/documents/hf_jp-ii_spe_20000210_maronite-church_fr.html

Lecture

Tu as uni, Seigneur, ta divinité à notre humanité et notre humanité à ta divinité, ta vie à notre condition mortelle et notre condition mortelle à ta vie. Tu as pris sur toi ce qui est nôtre et tu nous as fait don de ce que tu es pour la vie et le salut de nos âmes.

Charbel Makhlouf, Prière

Voir aussi;
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Charbel_Makhlouf
http://www.saintcharbel-annaya.com/fr/
http://www.st-charbel.fr/
http://www.marcharbel.com/french.htm



Saint Delphin de Bordeaux Evêque de Bordeaux (5ème s.)
Successeur d’Orientalis comme évêque de Bordeaux, sous le règne de Théodose, ami de saint Ambroise de Milan, avec qui il échangea de nombreuses lettres. C'est lui qui baptisa saint Paulin de Nole dont nous avons cinq lettres adressées à saint Delphin.




Saint Drusus (4ème s.)
et ses compagnons martyrs, Zozime et Théodore, syriens d'Antioche dont une homélie de saint Jean Chrysostome au jour de leur fête, nous fait connaître l'existence et la mort.



Sainte Eugénie et ses compagnons
ste-e-06.jpg

La Sainte et glorieuse Martyre Eugénie vit le jour à Rome, sous le règne de Commode (180-192), au sein d'une noble et riche famille de magistrats. Son père, Philippe, païen nourrissant de bonnes dispositions envers les Chrétiens, ayant été nommé par l'empereur préfet d'Alexandrie, se rendit vers la capitale de l'Egypte avec toute sa famille, et il y confia Eugénie aux meilleurs maîtres.
Pour lire la suite:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsdecembre/dec24.html



Saint Euthyme (+ 303)
A Nicomédie. Il avait aidé beaucoup de chrétiens à vivre courageusement le témoignage de leur foi jusqu'au martyre. Il partagea leur couronne ayant été percé d'un coup d'épée après avoir été reconnu comme chrétien.

Chrétien de Nicomédie, il apporte soutien et réconfort à ses coreligionnaires victimes des persécutions de Dioclétien, ce qui lui vaut d’être exécuté à son tour.




Saint Grégoire (+ 303)
Prêtre de Spolète en Italie, il fut arrêté durant la persécution de l'empereur Maximien. Il fut torturé jusqu'à la mort. Les actes qui racontent sa passion reprennent les cruautés habituelles qu'endurèrent les martyrs. Ce qui est sûr, c'est qu'il donna toute sa vie à la gloire de Dieu.



Sainte Irmine (8ème s.)
Fille du roi saint Dagobert II, et petite-fille du roi Dagobert, elle fut la première abbesse d'un monastère qu'elle fonda près de Trèves. C'est elle qui donna à saint Willibrord le domaine d'Echternach dont il fit un monastère.

Fille du roi Dagobert II et sœur de Sainte-Adèle (voir notice à ce jour). Vers l’âge de 15 ans, elle est promise en mariage au comte Hermann. Ce dernier étant décédé avant la célébration des noces, elle fonde à Trèves le monastère d’Oeren, dont elle devient l’abbesse. Elle cède aussi à Saint-Willibrord un domaine sur lequel il fonde ce qui deviendra l’abbaye d’Echternach.



Saint Nicolas le Militaire (+ 820)
Soldat de l'armée de Byzance durant la guerre contre le khan des Bulgares, il eut à résister aux avances sans retenue d'une jeune et belle aubergiste conquise par sa vigueur. "Je dois glorifier Dieu dans mon corps" et il lui résista. A quelque temps de là, les troupes et l'empereur lui-même furent massacrés dans une embuscade bulgare. Saint Nicolas fut épargné. Il rendit grâce à Dieu et, réalisant les vanités du monde, il devint moine où il s'illustra par d'autres combats.



Sainte Noémie personnage biblique
Noémi. Ce personnage biblique était une femme discrète, belle-mère de Ruth. Elle a le bonheur d'inscrire son nom parmi ceux des ancêtres du Messie.
Voir le livre de Ruth dans la Bible (AELF)
http://www.aelf.org/bible-liturgie/Rt/Livre-de-Ruth

Le 'Martyrologe romain' édition 2005, ne mentionne aucune Noémie mais commémore "les ancêtres du Christ", sans les nommer, le 24 décembre.
Commémoraison de tous les saints ancêtres de Jésus le Christ, fils de David, fils d’Abraham, c’est-à-dire les pères qui ont plu à Dieu, qui ont été trouvés justes et qui sont morts dans la foi, sans avoir connu la réalisation des promesses, mais après les avoir vues et saluées de loin, et c’est d’eux qu’est né le Christ selon la chair, Dieu béni au dessus de tout dans les siècles.
(Le calendrier orthodoxe donne cette même date.)
La fidélité de Ruth et de Booz fait d'eux les ancêtres du Messie.
http://www.aelf.org/lectures/index/rank/1233



Bienheureuse Paule Elisabeth (+ 1865)
Fille du comte Carioli, elle dut épouser à dix-neuf ans, un sexagénaire, le comte Buzecchi, excentrique, lunatique, jaloux, acariâtre. Elle accepta tout avec patience si bien qu'on ne s'en aperçut jamais qu'elle souffrait. Elle perdit les trois enfants qu'elle eut de lui. Devenue veuve, elle adopta des orphelines tant et si bien que son château en devint trop étroit et qu'elle dut chercher des collaboratrices. Avec elles, elle fonda la Congrégation de la Sainte Famille et devenue soeur Paule-Elisabeth, elle gouverna toutes ces abandonnées avec grande bonté et grande humilité. Le 25 décembre 1865, se sentant lasse, elle gagna sa chambre plus tôt que d'habitude et peu après minuit, on la trouva morte, paisible.



Sainte Tarsile (6ème s.)
Tante de saint Grégoire le Grand, son neveu, qui en parle longuement dans son homélie XXXVII sur les évangiles :"Elle était la plus assidue à l'oraison... elle était la plus sévère pour l'abstinence... elle était la plus humble dans sa modestie." Venant d'un Pape, c'est déjà le panégyrique d'une canonisation.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tarsille
http://www.magnificat.ca/cal/fran/12-24.htm#tarsille



Les Églises font mémoire…

Anglicans : Vigile de Noël

Coptes et Ethiopiens (15 kiyahk/tahsas) : Grégoire l’Illuminateur (+328), patriarche d’Arménie (Église copte ) ; Traversée de la mer par Eustache de Sarabi (Église éthiopienne)

Luthériens : Adam et Eve ; Mathilde Wrede (+1928), bienfaitrice en Suède

Maronites : Vigile de la Nativité du Seigneur ; Charbel Makhlouf, ermite

Orthodoxes et gréco-catholiques : Vigile de la Naissance selon la chair du Seigneur, notre Dieu et Sauveur Jésus Christ ; Eugénie de Rome (IIe-IIIe s.), osiomartyre

Vieux Catholiques : Vigile de Noël

56929221barra90.gif


Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Adèle et ses dérivés : Adelice, Adélie, Adula, etc.
  • Delphin

 

56929221barra90.gif

Liens externes 

56929221barra90.gif



56929221barra90.gif



Veillée spéciale Noël en direct de la cathédrale Notre-Dame et diffusion de la messe de minuit.
 
Ecoute dans la nuit : Veillée spéciale Noël

Événements 

  562
 Consécration de la nouvelle basilique Sainte-Sophie.

1165
 Sacre [Guillaume Ier d'Écosse|Guillaume Ier d'Écosse, le Lion à l'abbaye de Scone.

1294
 Élection de Benedetto Caetani, qui prend le nom de pape Boniface VIII.

1588
 Assassinat de Louis II, Cardinal de Guise sur ordre de Henri III.

1714
Philippe V et Élisabeth Farnèse, roi et reine d'Espagne, par Louis-Michel Van Loo
 A Guadalajara, mariage de Philippe V d'Espagne et d'Elisabeth Farnèse, princesse de Parme et Plaisance.

1789

 L'Assemblée adopte un décret reconnaissant les protestants aptes à tous les emplois civils et militaires et leur assurant le droit d'élection et d'éligibilité.

1800
 le Premier Consul Bonaparte échappe à un attentat rue Saint-Nicaise à Paris.

1825
 Le tsar Nicolas Ier monte sur le trône.


Noël 1948

Première messe télévisée à Notre-Dame de Paris

Notre Dame de Paris, nuit de Noël 1948, première retransmission d'une messe.
Images de la cérémonie célébrée par son éminence le Cardinal Suare, archevêque de Paris.
arton892-8d557.jpg
Cliquez pour voir

Il y a 61 ans, dans la nuit de Noël, le 24 décembre 1948, eut lieu une messe télévisée pour la première fois au monde : ce fut depuis Notre-Dame de Paris...

 

C’est à l’initiative du Père dominicain Raymond PICHARD (1913-1992) qu’eut lieu cette première Messe télévisée. Elle fut célébrée par le Cardinal Emmanuel SUHARD (1874-1949), alors archevêque de Paris.

 

Comment s’est produit cet événement ?

Le Père Raymond PICHARD était l’adjoint du Père Charles AVRIL, dominicain, chargé des prédications aux Messes de la Radio nationale. Le producteur était l’organiste Gaston LITAIZE.
Le 27 Octobre 1948, le Père PICHARD suggéra au Directeur des programmes de la Télévision nationale de diffuser la Messe de Minuit depuis la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce dernier accepta.
Le 18 Novembre 1948, le Père AVRIL, le Père PICHARD et Gaston LITAIZE firent part au Cardinal SUHARD de leur projet. Ce dernier donna son accord.
Il est à noter que ce projet vint de l’équipe des Messes à la Radio nationale (aujourd’hui Radio France).

C’est ainsi qu’à Noël 1948, eut lieu cette première Messe télévisée à la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Elle fut célébrée par le Cardinal SUHARD. Le commentateur était le Père PICHARD. Le réalisateur était Claude BARMA. La première image, à la demande du Père PICHARD, fut la Vierge du pilier.

Devant l’immense succès de cette « première », le dimanche 9 Octobre 1949, sur la proposition de la Télévision nationale française, débuta l’émission catholique télévisée hebdomadaire, d’une durée de 90 minutes, et comprenant la Messe. Le producteur était le Père PICHARD qui le demeurera jusqu’en 1972. Le réalisateur fut Jean-Pierre CHARTIER jusqu’en 1958. L’émission fut baptisée : Le Jour du Seigneur, à partir du dimanche 5 Décembre 1954.
Des vues de cette première Messe télévisée sont reprises dans deux films du P. PICHARD :
Le Pape et la Télévision (1949, 17’55’’) et Grâce…à la Télévision (1955, 55’).

 

fr Alain Carron de la Carrière, dominicain

 

JPG - 195.9 ko
Cliché pris à la fin de cette première messe télévisée. D.R.

 

Un extrait des actualités de l’époque relatant cet événement est consultable sur le site de l’Institut National de l’Audiovisuel en cliquant ici.



2008

139233_yco3htqm4gga4rox5rmq7lfqc5axtj_gu


Sibilla Weiller, fille de Paul-Annick Weiller et de Olimpia Torlonia, petite-fille de l’Infante Béatriz d’Espagne a épousé le prince Guillaume de Luxembourg, fils cadet du Grand-Duc Jean et de la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg en la cathédrale de Versailles le 24 septembre 1994.

 

La mariée portait une création du couturier Valentino et n’avait pas souhaité porté de diadème, préférant un simple serre-tête en satin qui retenait son long voile.

 

Tout le Gotha assistait à la cérémonie religieuse dont la famille royale belge, la reine d’Espagne, la princesse Irène de Grèce, la reine Sonja de Norvège et ses enfants, les princes de Preslav, les ducs de Wurtemberg et leurs enfants,…

 

Un banquet eut lieu ensuite dans la propriété des parents de Sibilla à l’orée du parc du château de Versailles.

Aujourd’hui, Sibilla et Guillaume de Luxembourg sont les parents de 4 enfants : Paul-Louis, Léopold, Charlotte et Jean.

 

http://www.gouvernement.lu/pictures/shared/photos/dossier/chregne/gd_henri.jpg

Article d'actualité
Discours de Noël de S.A.R. le Grand-Duc
24-12-2008

Vers le niveau supérieur

Discours de Noël de S.A.R. le Grand-Duc (version française)

 

Léif Matbierger,

D’Chrëschtdeeg bedeite fir jidderee vun eis eppes Besonnesches. Si stëmme glécklech, wann d’Famill zesummekënnt, fir mateneen ze feieren, oder awer traureg, wann een dës Deeg eleng, krank oder verdrësslech verbrénge muss.

Chrëschtdag ass och d’Zäit, wou een eng Bilanz zitt. Et kuckt een awer och no vir, a vläicht grad elo, wou d’Zaïten am Zeeche vun der Ongewëssheet stinn.

Dëst Joer, léif Matbierger, steet eise Rendez-vous ënnert aussergewéinleche Virzeechen, déi mech derzou verleeden, e bësse méi wei soss vu mir selwer ze schwätzen.

Den Debat ëm d’Euthanasie, mä doriwwer eraus d’Thematik ëm d’Enn vum Liewen, ass an de leschte Méint virun allem eng Gewëssensfro gewiescht, an dat fir äis alleguerten:

  • fir d’Deputéierten, déi fräi no hirem Gewëssen ofgestëmmt hunn an dat lescht Wuert och hunn;
  • fir aner Institutiounen oder d’Zivilgesellschaft, déi am Virfeld Positioun bezunn hunn, ouni sech ëmmer eens ze sinn;
  • fir all Eenzelen, dee virun essentiellen Decisioune steet;
  • fir mech selwer, deen nach ni virdun esou engem dramateschen Dilemma ausgesat wor.

An dëser wichteger Fro wor et ni meng Absicht, mech géint de Wëlle vun der Majoritéit vun de Volleksvertrieder ze staïpen. Dat Recht steet mir guer net zou!

An enger Fro, wou et ëm d’Enn vum Liewe geet, hunn ech awer fir mech selwer d’Recht op Gewëssensfräiheet an Usproch geholl. Eng fundamental Fro "en âme et conscience" beäntweren, heescht am Fong mat sech selwer zu Geriicht goen. Ech hunn dobäi nëmme versicht, menger Wourecht trei ze bleiwen.

D’Äntwert, déi sech ergëtt, ass op kee Fall eng Beuerteelung vu Bierger, déi anerer Meenung sinn, vu Leit déi aner Sensibilitéiten hunn oder aner Liewenserfahrunge gemaach hunn.

Virun allem fillen ech och ganz déif mat deenen, déi um Enn vun hirem Liewe stinn an déi schlëmm leiden.

Dat ka keen acceptéieren, besonnesch well jo Méiglechkeete bestinn, dat ze verhënneren.

Léif Matbierger,

D’Verfassungsrevisioun déi elo a mengem Numm an a mengem Sënn vun der Regierung ageleet gouf, mat der Ënnerstëtzung vu sämtleche Fraktiounen an der Chamber, ass alles anescht ewéi eng Noutléisung.

Si ass en noutwendege Schrëtt fir d’Verfassung un d’Praxis unzepassen. Et läit net un engem Eenzelen fir d’Decisioune vun eiser Volleksvertriedung a Fro ze stellen. D’Chamber eleng stëmmt d’Gesetzer.

Dofir ass d’Reform a mengen Aen e Schrëtt an d’Richtung vun enger moderner Monarchie, déi an hirem Handelen, wéi och an hire Regelen, an eis Zäit passt.

Ech wär frou an erliichtert, wann elo, an och fir d’Zukunft, eng Situatioun kéint verhënnert ginn, wou de Grand-Duc misst engem Gesetz zoustëmmen, dat mat senge Grondvirstellungen net am Aklang stéing. Ech sinn alle politesche Kräften dofir dankbar, datt si, och esou séier, hannert dëser wichteger an néideger Moderniséierung vun eiser Verfassung stoungen.

Hannert der Institutioun, déi d’Eenheet an d’Kontinuitéit vun eisem Staat duerstellt, steet och e Mënsch. E Mënsch, deen är Fräiheet am héchste Mooss respektéiert, awer och e Mënsch mat sengem eegene Gewëssen.

Mat ganzem Häerz a vollem Engagement wëll ech weiderhi mengem Land a sengen Awunner déngen. Ech si ganz houfreg op meng Aufgab. Am Déngscht vum Lëtzebuerger Land ze stoen, ass e Privileg.

Léif Matbierger,

Bal all Dag héiere mir am Moment schlecht Noriichten aus der Wirtschaft. Vu Betriber, déi Verloschter maachen, kuerzschaffen oder hir Diere fir e puer Deeg zoumaachen, well net genuch Aarbecht do ass.

D’Konsequenze vun der weltwäider Entwécklung maachen sech och an eiser nationaler Economie bemierkbar.

Hannert den Zuele sinn awer an éischter Linn Mënschen an hirem Alldag betraff. Ech denken un déi, déi sech Suergen iwwert hir Aarbecht maachen an u Familljen, déi Schwieregkeeten hunn, iwwert d’Ronnen ze kommen.

D’ekonomesch Situatioun mécht äis alleguerte Suergen, ëmsou méi wéi d’Vitesse an d’Intensitéit vum Ofschwong dach aussergewéinlech sinn.

Solidaritéit ass elo gefrot. Grad elo an an nächster Zukunft musse mer alleguerten eist Bescht maachen, fir datt keen op der Streck bleift. Dobäi däerfen déi sozial schwaach Matbierger net am Stach gelooss ginn. D’Jugend soll och besonnesch ënnerstëtzt ginn, méi ewéi jee. Mer sollen hir hëllefen, hir Plaz an der Gesellschaft ze fannen an se encouragéieren, un hir Zukunft ze gleewen.

Eise Kontinent beweist Solidaritéit. D’Europäesch Gemeinschaft réckelt méi no zesummen, fir d’Situatioun am Grëff ze behalen, a mat vereente Kräften an neie Methoden ze versichen, de Schued a Grenzen ze halen.

Esou komplex d’Situatioun och ass, et gëtt Léisungen.

D’Geschicht vum Land léiert mech Vertrauen ze hunn. D’Lëtzebuerger an déi vill Net-Lëtzebuerger, déi sech bei äis doheem fillen, hunn an der Vergaangenheet scho muench Schwieregkeete gemeeschtert.

Mir hunn an de 70er Joeren d’Stolkris iwwerwonne mat Hëllef vun enger beispillhafter Solidaritéit an engem Konsens, ëm déi vill vun eisen Nopeschlänner äis beneit hunn. Mat der Tripartite hu mir äis deemools en Instrument ginn, dat aussergewéinlech gutt Resultater bruecht huet.

An deeselwechten Innovatiounsgeescht, dee mir gëschter bewisen hunn, wäert äis och muer erméiglechen, e Wee aus de Schwieregkeeten erauszefannen. Dat ass meng fest Iwwerzeegung.

Chers concitoyens,
chers amis étrangers,

En cette veillée de Noël, je voudrais au nom du peuple luxembourgeois exprimer toute notre reconnaissance à tous ceux qui résident et travaillent au Grand-Duché. Votre nombre ne cesse de croître d’année en année. Sachez que nous sommes tous ensemble à l’aube d’un rendez-vous important. La cohésion sociale et l’esprit de solidarité dont nous saurons faire preuve seront les meilleurs atouts pour contrer les effets de la crise qui menace. Je formule le voeu que nous tous, Luxembourgeois ou non-Luxembourgeois, résidents ou non-résidents, démontrions à cette occasion notre détermination de vouloir vivre ensemble dans le respect et dans l’harmonie.

Léif Matbierger,

Mäi Matgefill riicht sech besonnesch haut den Owend un déi, deenen et net gutt geet, well se krank, eleng oder verdrësslech sinn. Mat der Grande-Duchesse denken ech ganz fest un si.

Ech wënschen Iech all, mat menger Fra, mengem Papp, an eise Kanner, e schéinen a friddleche Chrëschtdag an dat Allerbescht am neie Joer.


Discours de Noël de S.A.R. le Grand-Duc

Chers concitoyens,

Les fêtes de Noël revêtent pour chacun d’entre nous une signification particulière. Elles rendent heureux lorsque la famille se réunit pour les célébrer ensemble, et elles rendent triste lorsqu’on est contraint de les passer dans la solitude, en proie à la maladie ou au chagrin.

Noël est aussi le moment de faire le bilan. Mais, en même temps, on regarde en avant, et ce, surtout peut-être maintenant que nous traversons des moments placés sous le signe de l’incertitude.

Cette année, chers concitoyens, notre rendez-vous a lieu dans des circonstances exceptionnelles, qui m’incitent à parler un peu plus que d’habitude de moi-même.

Le débat sur l’euthanasie et, d’une manière plus générale, la thématique de la fin de vie, a été au cours de ces derniers mois avant tout un cas de conscience, et ce, pour chacun d’entre nous :

  • pour les députés qui, ayant voté librement et en obéissant à leur seule conscience, ont le dernier mot ;
  • pour d’autres institutions ou la société civile, qui ont pris position au préalable sans toujours partager les mêmes vues ;
  • pour tout un chacun, lorsqu’il est confronté à des décisions essentielles ;
  • pour moi-même qui, jamais auparavant, n’avais été confronté à un dilemme aussi dramatique.

Dans cette question importante, je n’ai à aucun moment eu l’intention de m’opposer à la volonté de la majorité des représentants du peuple. Un tel droit ne me revient en aucune façon !

Cependant, dans une question concernant la fin de vie, j’ai fait usage de mon droit à la liberté de conscience. Répondre « en âme et conscience » à une question d’importance fondamentale revient au fond à s’en remettre à son propre jugement. Dans cette question, j’ai seulement essayé de rester fidèle à ma vérité.

La réponse qui en résulte ne porte en aucun cas un jugement sur les citoyens qui ont un avis différent, sur ceux qui ont d’autres sensibilités ou dont la vie a été marquée par d’autres expériences.

Et surtout, j’éprouve de la compassion à l’égard de ceux qui sont arrivés à la fin de leur vie et qui souffrent gravement.

Ce sont là des situations que personne ne peut accepter, et ce, d’autant plus qu’il existe des moyens pour éviter cela.

Chers concitoyens,

La révision constitutionnelle que le gouvernement, avec le soutien de l’ensemble des groupes parlementaires présents à la Chambre des députés, vient d’engager en mon nom et qui va dans le sens où je l’entends, ne constitue aucunement un expédient.

Il s’agit d’une mesure nécessaire permettant d’adapter la Constitution à la pratique. Il ne revient pas à un seul individu de remettre en question les décisions des représentants de notre peuple. Les lois sont votées par la seule Chambre des députés.

C’est pour cette raison que je considère cette réforme comme un pas vers une monarchie moderne qui, de par son action et les règles qui la gouvernent, est adaptée à notre époque.

Je serais heureux et soulagé si actuellement, tout comme à l’avenir, on parvenait à éviter des situations où le Grand-Duc serait obligé d’approuver une loi en désaccord avec ses idées fondamentales. C’est pour cette raison que je remercie toutes les forces politiques d’avoir soutenu, et ce, aussi promptement, cette modernisation si importante et nécessaire de notre Constitution.

Derrière l’institution représentant l’unité et la continuité de notre Etat, il y a aussi un homme. Un homme qui respecte au plus haut degré votre liberté, mais également un homme qui a sa propre conscience.

C’est de tout cœur et avec un engagement total que j’entends continuer à servir mon pays et ses habitants. Je suis très fier de ma tâche. C’est un privilège que d’être au service du Luxembourg.

Chers concitoyens,

Actuellement, de mauvaises nouvelles du domaine de l’économie nous parviennent presque tous les jours. Des nouvelles d’entreprises qui essuyent des pertes, qui recourent au chômage partiel, voire qui ferment leurs portes pendant quelques jours par manque de travail.

Les conséquences de l’évolution mondiale se font aussi sentir sur notre économie nationale.

Cependant, derrière les chiffres il y a en premier lieu des personnes que cela concerne dans leur vie de tous les jours. Je pense à ceux qui s’inquiètent pour leur emploi et aux familles qui ont du mal à joindre les deux bouts.

La situation économique nous inquiète tous, d’autant plus que la rapidité et l’intensité de la récession sont, il faut le dire, hors du commun.

Actuellement, nous avons besoin de solidarité. C’est avant tout maintenant et dans un avenir proche que nous tous, nous devons faire tout notre possible pour que personne ne soit laissé pour compte. Ce faisant, il faut veiller à ne pas abandonner à leur sort nos concitoyens socialement défavorisés. Il importe d’aider tout particulièrement, et plus que jamais, les jeunes. Nous devons les aider à trouver leur place dans la société en les encourageant à croire en leur avenir.

Notre continent fait preuve de solidarité. La communauté européenne resserre ses liens pour continuer à rester maître de la situation et pour essayer, tous ensemble et avec des méthodes nouvelles, de limiter les dégâts.

Aussi complexe que soit la situation, des solutions existent.

L’histoire du pays m’apprend à avoir confiance. Les Luxembourgeois et les nombreux non-Luxembourgeois qui se sentent chez eux dans notre pays ont surmonté plus d’une difficulté par le passé.

Dans les années 1970, nous sommes venus à bout de la crise sidérurgique grâce à une solidarité exemplaire et un consensus que nous ont enviés bon nombre de nos voisins. Avec la Tripartite, nous nous sommes dotés à l’époque d’un instrument qui a produit des résultats exceptionnels.

Or, ce même esprit d’innovation dont nous avons fait preuve hier nous permettra également demain de trouver une issue à ces difficultés. J’en suis fermement convaincu.

Chers concitoyens,
chers amis étrangers,

En cette veillée de Noël, je voudrais au nom du peuple luxembourgeois exprimer toute notre reconnaissance à tous ceux qui résident et travaillent au Grand-Duché. Votre nombre ne cesse de croître d’année en année. Sachez que nous sommes tous ensemble à l’aube d’un rendez-vous important. La cohésion sociale et l’esprit de solidarité dont nous saurons faire preuve seront les meilleurs atouts pour contrer les effets de la crise qui menace. Je formule le vœu que nous tous, Luxembourgeois ou non-Luxembourgeois, résidents ou non-résidents, démontrions à cette occasion notre détermination de vouloir vivre ensemble dans le respect et dans l’harmonie.

Chers concitoyens,

Ce soir, ma sympathie va surtout à ceux qui ne vont pas bien, parce qu’ils sont en proie à la maladie, à la solitude ou au chagrin. Avec la Grande-Duchesse, je pense tout particulièrement à eux.

A vous tous, je vous souhaite, avec mon épouse, mon père et nos enfants, une bonne fête de Noël dans la paix et le bonheur et vous présente mes meilleurs vœux pour la nouvelle année.

Image
Image

En cette veille de la Nativité,

je tiens à souhaiter un très joyeux Noël à tous mes amis,

où qu’ils se trouvent.

 

Je pense aussi à la France et aux Français,

et particulièrement aux plus démunis,

à ceux qui ont le plus à souffrir de nos temps difficiles.

 

Que cette fête où nous célébrons la naissance de la divine lumière

puisse leur être un réconfort et une source d’espoir.

 

Joyeux Noël à tous et à toutes !

 

Jean de France,

duc de Vendôme


2009

M. et Mme Alan MARSTON-NICHOLSON le baron et la baronne Gilles d'HALLOY d'HOCQUINCOURT
sont heureux de vous faire part des fiançailles de leurs enfants
Fleur et Guillaume

Partager cet article

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image