Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 00:01

Le 6 mars est le 65ejour de l'année

(66e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

Il reste 300 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le jour de l'épinard, 16e jour du mois de ventôse, dans le calendrier républicain français.

Signe du zodiaque : 16e jour du signe astrologique des Poissons (ou 17e en cas d'année bissextile).

 

Dictons

« À la Saint-Fridolin, plus de lampe en main. » (Suisse)

« Au jour de Sainte-Colette, commence à chanter l'alouette »

 

Célébrations



Saints chrétiens



Martyrologe pour le sixième jour de mars,

 

Au VIe siècle, saint Fridolin, moine irlandais.

 

Après avoir longtemps séjourné à Poitiers, il reprit le bâton de pélérin

 

et se fixa à Säckingen (Zékinngueun) non loin de Bâle, où il fonda un

 

double monastère en l'honneur de saint Hilaire.

 

L'an 766, saint Chrodegang, évêque de Metz.

 

Il fut un des premiers à adopter, puis à propager en Gaule la liturgie

 

romaine et le chant grégorien.

 

Il donna aussi aux chanoines une règle de vie fraternelle.

 

Il fut inhumé à l'abbaye de Gorze qu'il avait fondée.

 

 

En 1048, le trépas de saint Gradulphe, abbé de Saint Wandrille de

 

Fontenelle.

 

En 1137, le bienheureux Ollégaire, évêque de Barcelone, puis

 

archevêque de Tarragone.

 

Il fut un médiateur de paix entre les princes de son temps.

 

En 1252, sainte Rose de Viterbe, jeune chrétienne italienne de dix-huit

 

ans, du Tiers-Ordre de saint François.

 

Elle avait l'habitude de prêcher sur les places publiques pour la foi, la

 

morale, et la soumission au pape.

 

A Gand, en Flandre, vers 1447, sainte Colette ou Nicole.

 

Tertiaire

franciscaine, elle mena d'abord une vie de recluse près de l'église de

 

Corbie, sa ville natale.

 

Elle entreprit ensuite de ranimer l'amour et la pratique de la pauvreté

 

évangélique dans l'Ordre des Clarisses, dont elle devint abbesse

 

générale.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Sainte Colette de Corbie Réformatrice des Clarisses (+ 1447)
Santa_Coletta-o_Colette-di_Corbie_A.jpg

Elle est née à Corbie, en Picardie. Ses parents se désolaient de ne pas avoir d'enfants. Ils prièrent saint Nicolas. Lorsqu'ils reçurent cette petite fille, ils lui donnèrent le nom du saint protecteur : Nicole, devenu aussi, en diminutif familier Colette.
Orpheline à 18 ans, elle obtint du Père Abbé d'un monastère voisin, la possibilité d'entrer chez les béguines d'Amiens malgré son âge. Elle n'y reste qu'un an jugeant leur vie trop douce. Même déception chez les bénédictines, puis chez les clarisses.
Son père spirituel est franciscain et comprend son désir d'austérité. Il la fait entrer dans le Tiers-Ordre de Saint François comme recluse à Corbie. Mais elle se sent appelée à plus de pauvreté encore et, pour cela, elle veut réformer le Second Ordre de saint François, les clarisses. C'est pourquoi elle obtient de rencontrer le pape Benoît XIII qui réside alors en Avignon (note d'un internaute: "C'est à Nice que Colette rencontra le pape Benoit XIII. Le Monastère de Cimiez en garde le souvenir"). Ce pape n'était qu'un anti-pape du Grand Schisme qui déchirait alors l'Occident. Mais son sens spirituel était réel et profond. Il reçoit la profession religieuse de sainte Colette dans la règle de Sainte Claire et la nomme abbesse de tous les monastères qu'elle sera amenée à fonder ou réformer.
Cette décision sera confirmée par Innocent IV, le vrai pape de Rome.
Colette vient alors en Franche-Comté et réforme en premier lieu le monastère de Besançon puis bien d'autres en Savoie, Artois, Allemagne et Belgique.
Elle mourra à Gand et son corps sera, par la suite, transporté à Poligny dans le Jura.

Autre biographie:
Fille de Robert Boellet, charpentier picard, et de Marguerite Moyon. À la mort de ses parents, elle distribue tout ce qu’elle possède aux pauvres et cherche en vain une communauté dans laquelle elle pourrait s’engager dans une clôture absolue. N’en ayant point trouvé, elle obtient de l’abbé de Corbie qu’il lui fasse construire une cellule adossée aux murs d’une église; elle y entre après avoir fait profession du Tiers Ordre de Saint-François. Le Père Jean Pinet, franciscain du couvent d’Hesdin, la forme à la pratique de cette règle. En 1406, elle obtient une dispense de sa clôture pour rendre visite au pape Benoît XIII et lui demander d’être admise chez les clarisses et de réformer et de rétablir le second Ordre de Saint-François. Ayant obtenu satisfaction, elle revient dans sa patrie et cherche dans les diocèses d’Amiens, Noyon et Paris un lieu propice pour bâtir un monastère, mais l’hostilité de nombreuses personnes l’oblige à y renoncer. Elle est alors présentée à la duchesse de Genève, Blanche de Savoie, qui met à son entière disposition une partie de son château de la Balme. Colette s’y installe avec ses compagnes et débute une vie entièrement dévouée à la fondation de nombreux monastères et à la réforme de beaucoup d’autres (1381-1447)
Sainte Colette est la patronne des charpentiers.
im_Ste-Colette.gif

Voir aussi:
http://missel.free.fr/Sanctoral/03/06.php
http://www.magnificat.ca/cal/fran/03-06.htm#colette
http://fr.wikipedia.org/wiki/Colette_de_Corbie



Sainte Agnès de Bohème Princesse, clarisse à Prague (+ 1282)
432px-St_Agnes_tending_the_sick.jpg

Agnès de Bohême soignant un malade, 1482

Fille du roi de Bohème, elle fut élevée par les cisterciennes de Trebniz. Par deux fois, elle refusa les mariages auxquels on la destinait. Elle avait entendu parler de Claire et de François d'Assise et elle voulait suivre leur exemple. Refusant un troisième mariage politique, elle reconça à ses richesses et aux honneurs de son rang. Avec l'appui du pape Grégoire IX, elle se fit clarisse dans un couvent qu'elle avait fondé à Prague. Elle fut en relation avec sainte Claire d'Assise qui lui envoya cinq religieuses pour que la vie religieuse de ce couvent soit selon l'esprit des Pauvres Dames d'Assise. Nous avons encore quatre lettres que lui envoya sainte Claire et qui reflètent l'affection et la sollicitude de la pauvre dame d'Assise pour Agnès en même temps qu'elles sont un trésor de la spiritualité franciscaine. Le 12 novembre 1989, canonisation d'Agnès de Bohême et d'Albert Adame Chmielowski dans la Basilique Vaticane.
- homélie de Jean-Paul II en italien.
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/1989/documents/hf_jp-ii_hom_19891112_due-canonizzazioni_it.html

À Prague en Bohême, vers 1282, sainte Agnès, abbesse. Fille du roi Ottokar, elle repoussa plusieurs propositions de mariage, dont celle de l’empereur Frédéric II, préférant épouser le Christ Jésus. Elle embrassa la Règle de sainte Claire dans le monastère du Saint-Sauveur qu’elle avait fait construire, et où elle voulut observer la pauvreté parfaite, exhortée en cela par sainte Claire elle-même.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Agn%C3%A8s_de_Boh%C3%A8me



Saint Baldrède Evêque écossais (8ème s.)
ou peut-être aussi saint Balther. Evêque écossais, sans doute successeur de saint Mungo à Glasgow. Il aurait terminé sa vie comme ermite sur les rives du Firth of Forth.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baldred



Saint Chrodegang 37e evêque de Metz (+ 766)
317px-Chrodegang.jpg

Saint Chrodegang, vitrail de la chapelle Sainte-Glossinde, Metz.

Archevêque de Metz et confesseur.
Il fut l'un des premiers à adopter puis à propager en Gaule la liturgie romaine de Rome et le chant grégorien naissant. Il donna aux chanoines des collégiales et des cathédrales une règle de vie fraternelle. Il fut inhumé à l'abbaye de Gorze qu'il avait fondée.
Sur le site du diocèse de Metz: Archevêque de 742 à 766.
http://catholique-metz.cef.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=27&Itemid=130

"Sous les Carolingiens, grâce à saint Chrodegang et à Drogon, le diocèse connaît une des plus brillantes périodes de son histoire : les paroisses urbaines et rurales se multiplient et les monastères soumis aux règles de saint Colomban et de saint Benoît s’implantent des rives de la Moselle à celle de la Sarre et de la Blies. Saint Chrodegang, légat pontifical pour le royaume des Francs (754), attache son nom à une règle canoniale, à la réforme de la liturgie et à celle du chant religieux."
(Histoire du Diocèse de Metz)
http://catholique-metz.cef.fr/index.php?option=com_content&task=view&id=30&Itemid=47&limit=1&limitstart=1

"Né vers 712 en Belgique, dans le pays de Hesbaye, il fut élevé au monastère bénédictin de Saint-Trond où il apprît à connaître la règle de saint Benoît. Ses parents étaient nobles et de race franque. Aussi suivit-il la carrière civile et fut-il chancelier de Charles Martel. Il conserva cette charge sous Pépin-le-Bref, même après sa nomination au siège épiscopal de Metz, le 1er octobre 742.
A la mort de saint Boniface, il remplaça celui-ci comme légat du pape en Germanie et continua son oeuvre d’évangélisation.
Attentif à la vie de ses prêtres, il ranima chez eux l’esprit de ferveur de la première communauté de Jérusalem et fit du chapitre de la cathédrale une communauté régulière auquel il donna la désignation d’Ordo canonicus.
Il montra le même zèle pour l’observance religieuse dans les monastères de son vaste diocèse et fonda, vers 749, la célèbre abbaye de Gorze, qui deviendra ensuite un chef d’Ordre.
En 752, il fut choisi par Pépin pour une ambassade délicate auprès du Pape Etienne II, menacé par les Lombards.
Les chantres qu’il ramena de Rome furent à l’origine de l’école grégorienne de Metz dont il est considéré comme le fondateur. De Rome également, il ramena les usages liturgiques et il en résulta ce que Cyrille Vogel appelle 'un cérémonial romano-franc ou romanogermanique'.
Il eut part à presque toutes les affaires importantes de son temps.
Il mourut le 6 mars 766. Son corps fut inhumé dans l’abbaye de Gorze."
(Installation du chanoine Mgr Joseph Muller)
http://catholique-metz.cef.fr/images/stories/eveche/02_notre_eveque/textes_officiels/2006_10_03_chanoine_muller_2006.pdf

À Metz, en 766, saint Chrodegand, évêque, qui rédigea une règle de vie, pour les prêtres de son diocèse qu’il réunit en chapitres de chanoines, pour qu’ils vivent dans la vertu à l’intérieur du cloître; il promut aussi merveilleusement le chant d’Église.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrodegang_de_Metz



Saint Codroel Abbé de Waulsort puis de Saint-Clément de Metz (+ 978)
Saintclementmetz.jpg

Église Saint-Clément de Metz

D'origine écossaise, il vient en Irlande puis se rend dans la région de Namur. Il entre au monastère bénédictin de Fleury sur Loire et c'est de là qu'il est appelé à devenir premier abbé de Saint-Clément de Metz.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Cl%C3%A9ment_de_Metz



Saint Cyriaque Servait la messe de saint Maximin de Trèves (4ème s.)
St._Maximin_%28Stich%29.gif

Abbaye impériale Saint-Maximin, gravure ~XIVe siècle.

ou Quiriace. Il servait la messe de saint Maximin de Trèves avec beaucoup de ferveur et de ponctualité. Il servait aussi le saint évêque dans bien d'autres tâches et c'est ainsi qu'il vécut la sainteté, dans la plus entière humilité.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-Maximin_de_Tr%C3%A8ves



Saint Cyrille de Constantinople Prieur général des Carmes de Palestine (+ 1235)
Né de parents grecs à Constantinople, il fut ordonné prêtre dans l'Eglise latine et devint réputé pour son enseignement de la sainteté. Entré chez les Carmes de Palestine à l'âge de quarante-six ans, il fut leur prieur général pendant dix-sept ans.



Saint Evagre de Constantinople Evêque de Constantinople (+ v. 378)
Elu par les catholiques comme évêque de Constantinople, après que les évêques ariens eurent occupé ce siège épiscopal, il n'y resta que quelques mois, envoyé en exil par l'empereur Valens.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_primats_de_l%27%C3%89glise_orthodoxe_de_Constantinople#.C3.89v.C3.AAques_et_Archev.C3.AAques_de_Constantinople_.28325.2F331-381_inclus.29



Saint Fridolin de Säckingen Moine près de Bâle (+ 540)
im_St-Fridolin.jpg

Originaire d'Irlande, dit-on, il s'en vint en Bourgogne. Grâce à Clovis, il fit reconstruire la basilique de saint Hilaire à Poitiers, puis évangélisa la Lorraine, la Suisse et l'Alsace. Il se retire enfin dans l'île de Sickingen, sur le lac de Constance, dans un monastère qu'il avait fondé. Il est le patron du canton suisse de Glaris.

Autre biographie:
Issu d’une illustre famille irlandaise, Fridolin poursuit d’importantes études, s’engage dans le sacerdoce, puis décide enfin de quitter son pays pour propager la foi. Il évangélise une partie des Gaules avant de se fixer à Poitiers, où il est nommé abbé. À la suite d’une apparition de Saint-Hilaire, il se rend à la cour de Clovis en compagnie d’Adelphe, l’évêque de Poitiers. Le roi, qui est dans de bonnes dispositions à la suite de la victoire qu’il vient de remporter sur les Visigoths, leur fournit de l’argent et des terres afin qu'ils puissent restaurer l’église et le monastère de Saint-Hilaire. Une fois cette mission accomplie, Saint-Hilaire lui apparaît à nouveau, et lui demande de se diriger vers l’est de la France. Fridolin obéit encore et se met en route; en chemin, il évangélise les populations et bâtit plusieurs monastères et églises. Une troisième apparition de Saint-Hilaire lui indique qu’il doit se diriger vers une île déserte au milieu du Rhin pour y passer le reste de sa vie. Ayant trouvé l’île (située près d’un lieu nommé Seckingen), il tente de s’y installer, mais est chassé violemment par les riverains qui le prennent pour un vagabond et un voleur. Fridolin demande une nouvelle fois le secours de Clovis, qui lui fait don de l’île. Il se consacre alors entièrement à la fondation de deux couvents, l’un destiné à former des missionnaires et l’autre destiné à recevoir des religieuses.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fridolin_de_S%C3%A4ckingen
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.saeckinger-geschichte.de%2Ffridolin.htm



Bienheureuse Hélène de Pologne Fille du roi Béla IV de Hongrie (+ 1298)
Elle épousa le roi de Pologne, Boleslas V. Veuve très jeune, elle entra chez les clarisses de Gniezno. Son culte fut approuvée en 1827.
http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9la_IV_de_Hongrie



Saint Hesychius En Bithynie (+ 972)
Il quitta sa patrie pour venir en Bithynie, s'installant sur une colline, pour y prier continuellement afin de commencer dès ici-bas la louange de la Jérusalem d'En-Haut. L'évêque d'Amasée, reconnaissant sa sainteté, le fit enterrer dans sa cathédrale.



Invention de La Croix
fetes-35.jpg

Selon une tradition qui remonte à saint Ambroise, le bois de la vraie croix aurait été retrouvé au 4ème siècle par sainte Hélène, la mère de l'empereur Constantin. A l'emplacement où la tradition populaire gardait le souvenir de la Passion, se dressait un temple d'Aphrodite. Elle obtint de son fils qu'on opérât des fouilles qui permirent de découvrir une petite colline et un tombeau. Des miracles accompagnèrent la découverte des morceaux de bois qui avaient été jetés dans un puits voisin. Ils furent ainsi reconnus comme étant ceux de la passion du Christ et furent dès lors l'objet d'un culte liturgique.

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsmars/mars06.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Croix
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome02/069.htm



Saint Jean-Baptiste Nam Chong-sam martyr en Corée (+ 1866)
A Cheoldusan, derrière la statue d'André Kim, on trouve le buste et une stèle à la mémoire de St. Jean-Baptiste Nam Chong-Sam, exécuté en 1866 à la petite porte de l'ouest mais qui est en rapport avec la persécution qui a sévi ici. Ce mandarin influent avait ses entrées au palais. A ce moment-là, la Russie menaçait d'envahir la Corée, et le mandarin Nam œuvra pour que le Régent demande, par l'intervention de Mgr. Berneux, les bons offices de la France. Le Régent fut d'accord et rendez-vous fut même pris. Nosseigneurs Berneux et Daveluy attendaient le jour dit, mais dans l'intervalle, la Russie se retira et le danger disparut. Le Régent fut repris par son entourage, dont le clan au pouvoir était très anti-catholique, et il retourna sa veste. Il décida de faire arrêter tous les missionnaires. Ce qui fut fait: d'où la mort de 2 évêques et de 9 missionnaires. 3 d'entre eux seulement échappèrent au massacre.
(source: Missions étrangères de Paris, extrait d'une visite du site de Cheoldusan - Marcel Pélisse et Robert Jézégou)
Canonisé en 1984 avec saint André Kim Taegon et les martyrs en Corée.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/1884/Saint-Andre-Kim-Taegon.html

À Séoul en Corée, en 1866, saint Jean-Baptiste Nam Chong-sam, martyr. Père de famille et camérier du roi, il fut décapité pour la foi au Christ.



Saint Job Père spirituel du tsar Pierre de Grand (+ 1720)
Né à Moscou, il fut le père spirituel du tsar Pierre de Grand. Victime des calomnies, il est exilé au monastère de Solovki dans le Grand Nord, où il meurt à quatre-vingt cinq ans en chantant :"Je quitte ce monde avec joie."

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Ier_de_Russie



Saint Julien de Tolède évêque, primat d'Espagne (+ 690)
Saint_Julian_of_Toledo_ost_19.JPG

Julien II de Tolède

Primat d'Espagne, il présida deux importants conciles nationaux tenus dans sa ville épiscopale et s'appliqua à restaurer la liturgie mozarabe. Écrivain, il fut l'un des plus grands chefs spirituels de l'Église espagnole de son temps.
À Tolède en Espagne, l’an 690, saint Julien, évêque, qui réunit trois conciles dans cette ville et exposa dans ses écrits la doctrine orthodoxe, faisant preuve de justice, de charité et de zèle des âmes.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Julien_II_de_Tol%C3%A8de



Saintes Kineburge, Kineswide et Tibba bénédictines (+ v. 680)
Kineburge et Kineswide étaient filles de Penda (626-655), roi païen de Mercie qui eut six enfants dont Saint Ethelred, abbesses dont les reliques se trouvent dans l'abbaye de Saint Peterborough, Northumbrie, Grande-Bretagne. Kyneburge fonda une abbaye à Dormancaster (actuellement Castor, Northamptonshire). Kyneswide, sa soeur, l'y rejoignit et lui succéda. Tibba était probablement de leur famille et entra comme religieuse dans ce couvent.

A lire aussi Moines bénédictins - abbaye de Peterborough
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.british-history.ac.uk%2Freport.aspx%3Fcompid%3D40221



Saint Marcien Evêque de Tortone (+ 120)
Le Piémont avait besoin d'un saint d'origine apostolique. Saint Marcien serait le disciple de saint Barnabé et évêque de Tortone. Après un épiscopat de quarante-cinq ans, il fut martyrisé sous l'empereur Hadrien.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tortone



Saints Martyrs d'Amorium 42 personnes (+ 845)
Le calife de Bagdad avait remporté la victoire contre les Byzantins et, après la prise de la ville d'Amorium en Haute Phrygie, il fit passer les habitants au fil de l'épée ne gardant prisonniers que quarante-deux officiers dans des conditions particulièrement infectes. A leurs gardiens qui leur demandaient d'abjurer la foi chrétienne pour être libérés, ils répondirent "Que feriez-vous si vous étiez à notre place?" -"Nous changerions de religion, car il n'y a rien de plus cher que la liberté." Pendant sept ans, ils préférèrent la prison pour le Christ, à l'apostasie pour la liberté. Puis, ils furent condamnés à l'exécution capitale. Sur les rives de l'Euphrate devant une foule venue assister à leur exécution, ils s'avancèrent un à un, et sans crainte ni hésitation, ils présentèrent leur tête au bourreau.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Amorium
http://fr.wikipedia.org/wiki/Phrygie



Saint Ollégaire évêque de Barcelone et de Tarragone (+ 1137)
Évêque de Barcelone et de Tarragone en Espagne, au temps de la libération de la domination des musulmans.
"saint Ollegaire est un de ceux qui, par sa sainteté et ses vertus, fait encore aujourd'hui la plus grande gloire de la congrégation de Saint-Ruf. On croit qu'il en fut le septième abbé en 1111; il devint depuis évêque de Barcelone, et dans la suite archevêque de Tarragone."
(source: Bibliothèque sacrée, ou Dictionnaire universel historique, dogmatique, canonique, géographique et
http://books.google.fr/books?id=V7lIAAAAMAAJ&output=text

chronologique des sciences ecclésiastiques ... par Charles Louis Richard)
À Barcelone en Catalogne, l’an 1137, saint Ollégaire, évêque, qui reçut en outre l’Église de Tarragone, quand ce siège très ancien fut libéré du joug des Maures.



Bienheureuse Rose de Viterbe (+ 1252)
Beata_Rosa_da_Viterbo_G.jpg

Née dans une famille pauvre et très chrétienne, elle acceptait cette pauvreté avec une infinie patience, pleine de tendresse pour les plus pauvres qu'elle. Grande était son austérité, même durant son enfance et elle s'infligeait des pénitences physiques pour mieux ressembler au Christ souffrant. Elle entra dans le Tiers-Ordre de Saint François où elle put ainsi réaliser son idéal de pauvreté et d'identification au Christ. Elle s'endormit dans la paix du Seigneur à l'âge de dix-sept ans.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rose_de_Viterbe
http://www.levangileauquotidien.org/main.php?language=FR&module=saintfeast&localdate=20090904&id=6402&fd=0



Saint Sane Evêque d'Irlande (6ème s.)
que l'on peut confondre avec saint Sénan, évêque d'Irlande, vénéré en Bretagne au village de Plouzané - 29263 et en Camors dans le Morbihan.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Plouzane
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camors



Les Églises font mémoire...

Coptes et Ethiopiens (27 amsir/yakkatit) : Eustache (+337), patriarche d’Antioche (Église copte)

Luthériens : Crodegang de Metz, (+766) évêque en Lorraine

Orthodoxes et Gréco-catholiques : Les 42 martyrs d’Amorium (+ 838)

Vieux Catholiques : Fridolin (VII-VIIIe s.), moine et évangélisateur
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Colette (au calendrier civil 2009) et ses dérivés : Coline, Colinette, Colleen, Nicole, Nicoletta, Nicolette, etc.

Et aussi aux :

  • Cadroe
  • Chrodegang
  • Fridolin
  • Rose, et ses dérivés : Eglantine, Rosa, Rosalinde, Rosamonde, Rosanna, Rosée, Roseline, Rosemonde, Rosette, Rosianne, Rosie, Rosita, Rosy, Rozenn, etc.

Événements 

6 mars dans les croisades

 

1111

mort de Bohémond de Tarente, premier prince d'Antioche. Son neveu Tancrède de Hauteville lui succède[1].

 

1058

 Confirmation par le pape Étienne IX du privilège monétaire de Cluny.


1204

 Prise de Château-Gaillard par Philippe Auguste.

1429 
125px-Ingres_coronation_charles_vii.jpg
Jeanne d'Arc

Jeanne la pucelle, rencontre Charles VII roi de France.

1447
Consécration du pape Nicolas V.

1618

 Incendie du Parlement de Paris, (dans le bâtiment de l'actuel palais de Justice, proche de la Sainte-Chapelle)

1629

 Allemagne : Promulgation par l'empereur de l'édit de Restitution.

1642

 Rome : Le pape condamne l’Augustinus de Jansénius ; mais la bulle ne sera publiée que dans un an, probablement modifiée.

1643

 Rome

 Antoine Arnauld vient de publier De la fréquente communion, où il défend l’Augustinus, manuscrit de Cornélius Jansen, combattu par les jésuites, qui en obtinrent la condamnation par l'Inquisition, en 1641, puis par la bulle In EminenteUrbain VIII, publiée ce jour

1886

Infante Eulalie d'Espagne et Louis Ferdinand d'Orléans

zzz30042012.JPG
Infante Eulalia d'Espagne 1864-1958, fille de la reine Isabel (Isabelle) II d'Espagne, elle épousa le 6 mars 1886 Antonio de Orleans y Borbón, infant d'Espagne et duc de Galliera 1866-1930 qui ne cessait de l'humilier et qui se pavana publiquement avec au moins une de ses maîtresse à Paris, Londres et Séville. Après la naissance de leur second enfant, le couple vécut séparés. La séparation officielle des époux date de 1900.
Zavala attribue des amants dont le roi Carlos I de Portugal à l'infante Eulalia.
L'infante Eulalia se brouilla avec son neveu le roi Alphonse XIII qui fit interdire la publication de son premier livre en Espagne et lui fit dire que désormais elle n'était pas la bienvenue dans son royaume.
Elle est photographiée ici avec son second fils: Luis Fernando de Orleans y Borbón, infant d'Espagne 1888-1945. Homosexuel et toxicomane, il était  indésirable à la cour d'Espagne. En 1924, il fut expulsé de France pour implication dans un trafic de drogue et Alphonse XIII lui retira ses privilèges et son titre d'infant d'Espagne... En 1930, il annonça ses fiançailles avec la riche veuve du prince Amédée de Broglie, née Marie Constance Charlotte Say qui avait  presque 73 ans.  Le neveu de la princesse de Broglie, le duc de Brissac, fit un procès pour empêcher le mariage mais le perdit. Une fois marié avec sa princesse, il l'obligea à vendre son château et ses terres... Il  la ruina en 4 ans. 
Ruiné, il mourut dans une clinique parisienne abandonné de tous à l'exception de son amie la danseuse Raymonde Gitener.

Infante Eulalie d'Espagne 1864-1958

infante Eulalie d'Espagne

María Eulalia Francisca de Asis Margarita Roberta Isabel Francisca de Paula Cristina María de la Piedad de Borbón y Borbón, était le 10° enfant de la reine Isabel II d'Espagne et de Francisco de Asís de Borbón y Borbón-Dos Sicilias, duc de Cadix, roi consort d'Espagne (paternité très contestée).

Elle épousa  le 6 mars 1886 Antonio de Orleans y Borbón, futur duc de Galliera 1866-1930, le mariage ne fut pas heureux, chacun des deux conjoints trompant l'autre. Zavala prétend qu'elle eut une liaison avec le roi Carlos I de Portugal dès 1897 et qu'il fut le grand amour de sa vie, elle eut beaucoup d'autres amants. Le couple se sépara en 1900 provoquant un nouveau scandale.

Le couple eut 2 fils: Alfonso de Orleans 1886-1975 et Luis Fernando de Orleans 1888-1945, le deuxième créant autant de scandales que ses parents et une fille morte à sa naissance en 1890.

Elle représenta avec son mari la couronne espagnole en Amérique en 1893 (dont Chicago). Elle publia plusieurs livres dont "Au fil de ma vie" en 1911 qu'Alphonse XIII fit interdire en Espagne. Alphonse XIII la qualifiait de républicaine et était scandalisé par ses idées "modernes".

En 1921, elle se réconcilia avec Alphonse XIII. Pendant la guerre civile, elle se prononça en faveur de Franco qui lui permit de revenir en Espagne après la fin de la guerre civile et lui offrit une voiture officielle et un chauffeur à partir de 1942. Elle termina discrètement sa vie à Irún (Pays-Basque). Franco envoya un représentant à ses funérailles.
1964
 Constantin II monte sur le trône de Grèce.

2003

La Garde suisse, armée du Vatican, accueille pour la première fois en son sein un soldat de couleur d'origine indienne, Dhani Bachmann.

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image