Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

31 août 2014 7 31 /08 /août /2014 23:01

 

Fichier:Les Très Riches Heures du duc de Berry septembre.jpg
Septembre, Les Très Riches Heures du duc de Berry

Septembre est le neuvième mois des calendriers grégorien et julien.

 

Son nom vient du latin september (de septem, sept) car il était le septième mois de l’ancien calendrier romain.

 

Le mois de septembre est le premier mois de l’automne dans l’hémisphère nord (l’équinoxe a lieu le 21, le 22, le 23 ou le 24 septembre)

 

En France, c’est traditionnellement le premier mois de l’année scolaire après les congés estivaux annuels, mais c’est aussi le mois de la seconde session des examens de fin d’année et des admissions suite aux concours d’entrée des écoles.

 

Pour de nombreuses entreprises dont l’activité est liée au calendrier scolaire, ce mois est souvent celui des créations et réouvertures (notamment des commerces), le début de leur année fiscale, et le mois de la publication de leurs résultats de l’année précédente.

 

Dans la religion catholique, le mois de septembre est dédié à Notre-Dame des Douleurs.

 

 

Le 1er septembre est le 244ejour de l'année


(245e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien


Il reste 121 jours avant la fin de l'année.


C'était généralement le jour de la truite, 15e jour du mois de fructidor dans le calendrier républicain français.

 

Signe du zodiaque : dixième jour du signe astrologique de la Vierge.

 

 

Dicton du jour  

"S'il pleut à la Saint-Gilles, ça dure jusqu'à Saint-Michel"

S'il fait beau à la Saint-Gilles, cela durera jusqu'à la Saint-Michel.

Pluie de septembre, joie du paysan.
Septembre se nomme, le mai de l'automne.
Orages de Septembre, neiges de Décembre.
À la Saint-Loup, l'ail à la terre.
En Septembre, les fainéants peuvent s'en aller pendre.
Août mûrit septembre vendange, en ces deux mois tout bien s'arrange.

Célébrations

 

Saints des Églises chrétiennes 

Saints catholiques   et orthodoxes   du jour 

Saints catholiques   du jour 

Aleth († 1109), bienheureuse , mère de saint Bernard.

 

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

  • Gilles, et ses dérivés : Gil (en espagnol), Gilia, Gilian, Giliane ou Gilliane, Gillette, Gillone, Gillou, Gilly (en occitan), etc.
  • Syméon

Et aussi aux :

Saint Gilles Ermite près de Narbonne, en Septimanie (+ 720)

Sant_Egidio_B.jpg

D'origine grecque, il vécut en ermite dans les forêts près de Nîmes dans le Gard où il fonda une abbaye qui prit son nom : 30800 Saint Gilles du Gard. Sa popularité lui vint de ce que le monastère, construit dès le 6ème siècle, se trouvait sur l'un des itinéraires de Rome à Compostelle.
Les pèlerins s'y arrêtaient et chantaient les louanges de saint Gilles à leur retour dans leur pays.
"Reconnaissable à sa coule bénédictine et à sa biche, on l'invoque contre la panique, le mal caduc, la folie ou les frayeurs nocturnes"
Saint_Giles_closeup.jpg
Autre biographie
 
Fils de Théodore et Pélagie, un couple appartenant à la noblesse d’Athènes, en Grèce. Lorsque ses parents décèdent, il distribue sa fortune aux pauvres, s’embarque pour l’occident et se rend jusqu’en France. Arrivé en Arles, il opère un miracle qui lui confère aussitôt une notoriété qu’il cherche cependant à fuir. Il quitte donc la ville et passe près de deux ans dans une grotte des bords du Rhone en compagnie d’un compatriote nommé Vérédème. Mais toujours en quête d’une plus grande solitude, il repart à nouveau et s’installe finalement dans une grotte nichée au creux d’une épaisse forêt des environs de Nîmes. Sa seule compagnie est celle d’une biche, qui demeure auprès de lui en tout temps et lui procure le lait dont il se nourrit. Un jour que le roi et sa suite participent à une chasse dans les environs, un chasseur décoche une flèche en direction de la biche dans l’espoir de la toucher, mais au lieu de cela la flèche va se planter dans la jambe de Gilles. Le roi demande à ses médecins de le soigner, et à partir de ce jour lui voue un grand respect. Bientôt, il fait même bâtir un monastère pour les nombreux disciples qui viennent se placer sous sa direction (Saint-Gilles du Gard) et dont il devient l’abbé. Malheureusement, les hordes de Sarrasins s’abattent bientôt sur la région et provoquent des ravages importants sur les édifices religieux. Gilles et ses religieux s’enfuient alors en direction d’Orléans pour se placer sous la protection de Charles Martel. Peu de temps après, les Sarrasins ayant été contraints à fuir vers l’Espagne, Gilles retrouve les ruines de son monastère et consacre le reste de sa vie à travailler à sa reconstruction (+ vers 720) Saint-Gilles est le patron des mendiants, des personnes souffrant d’un cancer, d’épilepsie et de maladie mentale, des personnes handicapées, pauvres ou souffrant d’une malformation physique. Il est invoqué contre la peur du noir et de la nuit et pour obtenir la guérison d’un cancer du sein. Il est aussi le protecteur des arbres et des forêts.
im_St-Gilles.jpg
Voir aussi
 
http://www.magnificat.ca/cal/fran/09-01.htm#gilles
http://missel.free.fr/Sanctoral/09/01.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gilles_l%27Ermite
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome03/131.htm



Saint Ambrosinien (?)
patron de l'église paroissiale de Fontaines-les-Dijon, il est encore vénéré dans ce diocèse et dans l'Ordre cistercien, car il fut moine du monastère de Fontaines.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine-l%C3%A8s-Dijon#Chapelle_Saint_Ambrosinien



Sainte Anne de Jérusalem Nouveau Testament : Prophétesse, fille de Phanuel
Giotto_-_Scrovegni_-_-19-_-_Presentation


Anne (à droite) lors de la présentation de Jésus au Temple (œuvre de Giotto, chapelle Scrovegni à Padoue)

Présentation de Jésus au Temple et rencontres prophétiques
Lc 2, 36-38
"Il y avait là une femme qui était prophète, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Demeurée veuve après sept ans de mariage, elle avait atteint l'âge de quatre-vingt-quatre ans. Elle ne s'éloignait pas du Temple, servant Dieu jour et nuit dans le jeûne et la prière. S'approchant d'eux à ce moment, elle proclamait les louanges de Dieu et parlait de l'enfant à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem."
http://www.aelf.org/

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_la_proph%C3%A9tesse



Saint Baraq Antien Testament : Chef de tribu, fils d'Avinoam
Livre des Juges chap 4 & 5
http://bible.catholique.org/livre-des-juges/3773-chapitre-4

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Baraq


Saint Constance évêque (+ v. 570)
Evêque d'Aquin, dans le Latium, dont le pape saint Grégoire le Grand loue le don de prophétie, dans ses Dialogues.



Sainte Douceline Mystique dévouée aux soins des malades, près de Marseille (+ 1274)

douceline2.jpg

Née à Digne (Alpes de Haute Provence) vers 1214
Décédée à Marseille le 1er septembre 1274
 
Sœur du bienheureux Hugues de Barjols (ou de Digne), franciscain mort en 1256, elle fonde à Hyères un établissement de béguines, désigné sous le nom de Dames de Roubaud, qui essaimèrent ensuite à Marseille et à Aix.
Une «Vie de Sainte Douceline» est publiée en provençal en 1297, par une de ses disciples, Philippine de Porcellet.

Ses restes sont conservés dans l’église des Franciscains (frères mineurs) à Marseille depuis 1275, à coté de son frère Hugues.

Par testament, Saint Louis d’Anjou, décédé à Brignoles en 1297, a demandé a être enseveli auprès de ses maîtres spirituels : Hugues et Douceline.

Le tombeau de Sainte Douceline a été le siège de nombreux miracles.

Il existe une église «Sainte Douceline» à Hyères, Allée des oliviers.
arton3345.jpg


Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Douceline



Bienheureuse Jeanne Soderini religieuse (+ 1367)
Religieuse du Tiers-Ordre des Servites de Marie, où elle entra à 12 ans sous la conduite de sainte Julienne Falconieri, à Florence, elle est célèbre pour ses pratiques d’oraison et d’austérité.
Elle fut béatifiée en 1827.



Saint Josué Ancien Testament (13ème s. av JC.)
1250 à 1200 av JC.
Serviteur de Moïse, chef des Israélites dans la conquête de la Terre Promise.
Choisi par Moïse pour lui succéder, il préfigure le Christ. C'est lui qui fit entrer le peuple hébreu sur la Terre Promise. Il s'occupa également de répartir les douze tribus au travers du Pays que Dieu leur avait donné.
Voir aussi le livre de Josué.
http://bible.catholique.org/livre-de-josue/3744-chapitre-1
http://fr.wikipedia.org/wiki/Josu%C3%A9



Bienheureuse Julienne de Collalto abbesse (+ 1262)
Née à Trévise en Italie, elle entra chez les religieuses bénéditines à l'âge de 10 ans. En 1622, elle suivit la bienheureuse Béatrice d'Este et en 1226 elle devint abbesse-fondatrice de l'abbaye de Saint-Blaise et Catalde à Venise.
Son culte fut approuvée par Grégoire XVI.



Saint Longin Centurion romain (1er s.)

599px-Fra_Angelico_027.jpg
Saint Longin perçant le flanc du Christ de sa lance
Museo di San Marco, Florence

« Cet homme était vraiment fils de Dieu » (Marc 15.39) Ce centurion romain, qui confessa sa foi au pied de la Croix en contemplant la mort du Christ, est fêté dans les Eglises d'Orient sous le nom de saint Longin.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Longin_le_Centurion
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Lance
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome01/049.htm



Saint Loup Evêque de Sens (+ 623)
ou Leu.
Sens fut une cité chrétienne dès les premiers siècles. Saint Leu en sera l'un des plus célèbres archevêques. Né à Orléans, il fit, dit-on, de bonnes études classiques. Deux de ses oncles étant évêques, l'un d'Orléans et l'autre d'Auxerre, la carrière cléricale s'ouvre tout naturellement pour lui. Il semble qu'il y eut du succès, puisqu'à la mort de leur archevêque Artème, en 609, les habitants de Sens le réclamèrent. Il fut un bon archevêque. En 614, il prit part au concile de Paris. Mais il eut à souffrir des calomnies de Madégésile, abbé de Saint Rémi de Reims qui, jaloux, le dénonça auprès des souverains. Saint Leu se trouva pris dans le conflit entre Brunehaut et Clotaire II. Il reprochait à ce dernier d'avoir annexé la Bourgogne. Madégésile oeuvrait en coulisses. Le roi exila saint Leu à Ansenne dans la Somme. Mettant à profit cette opportunité, il fit merveille auprès des Francs païens de la région qu'il évangélisa. Les habitants de Sens finirent par obtenir le retour de leur archevêque bien-aimé.

Autre biographie:
Fils de Betto et de Sainte-Austregilde, une famille de la noblesse des environs d’Orléans. Il est aussi le neveu de deux évêques (Saint-Austrène d’Orléans et Saint-Aunaire d’Auxerre) qui se chargent de son éducation. Admis à la tonsure cléricale, il distribue tous ses biens et se retire sur l’île de Lérins où il vit dans une grande austérité. En 609, Il est choisi pour succéder à Saint-Arthème comme archevêque de la ville de Sens, en Bourgogne. Quelques années plus tard, il refuse de reconnaître la légitimité de Clotaire qui vient de soumettre la région. Victime de calomnie, il est forcé à l’exil tandis qu’un usurpateur du nom de Monegisil occupe le siège apostolique. Il est alors envoyé en Normandie (qui est encore majoritairement païenne à cette époque) dans un petit village des environs de la ville d’Eu (Seine-Maritime) où il opère de nombreuses conversions, dont celle de Boson, le gouverneur des lieux. Cependant, à Sens, Monegisil ayant été tué au cours d’une émeute, toute la population réclame (et obtient) le retour de Loup, qui consacre les dernières années de sa vie à rétablir l’ordre dans son diocèse. (+ 623)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loup_de_Sens



Bienheureux Martyrs espagnols martyrs (+ 1936)
Martyrs durant la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile en Espagne : Christin (Michel Roca Huguet), prêtre, et onze compagnons : Procès (Joachim Ruiz Cascales, Euthyme (Nicolas Aramendia Garcia), Canut (Joseph Franco Gomez), Dosithée (Guillaume Rubio Alonso), Césaire (Marien Niño Pérez), Benjamin (Alexandre Cobos Celada), Carmel (Isidore Gil Arano), Côme (Simon Brun Arara), Cécile (Henri Lopez Lopez), Rufin (Crescent Lasheras Aizcorbe) et Faustin (Antoine Villanueva Igual), religieux de l’Ordre de Saint-Jean-de-Dieu, mis à mort près de Madrid ; à Paterna, dans la région de Valence, Alphonse Sebastia Viñals, prêtre et à Barcelone, Pierre Rivera, prêtre franciscain conventuel, Marie-Carmen (Moreno Benitez) et Marie du Refuge (Marie Carbonell Munoz), religieuses de l’Institut de Marie Auxiliatrice.
Béatifiés par Jean-Paul II le 11 mars 2001.
"Aujourd'hui, à travers cette proclamation solennelle de martyre, l'Eglise désire reconnaître chez ces hommes et ces femmes un exemple de courage et de constance dans la foi, aidés par la grâce de Dieu."
Homélie de Jean-Paul II sur le site du Vatican.
http://benedettoxvi.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2001/documents/hf_jp-ii_hom_20010311_beatification_fr.html
Lire aussi:
Beatification des serviteurs de Dieu, José Aparicio Sanz, prêtre et 232 compagnons prêtres, religieux, religieuses et laïcs (en espagnol)
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20010311_sanz-compagni_sp.html



Saint Mélèce (Mélétios) le Jeune (+ 1105)
st-m-08.jpg


Saint Mélèce naquit en Cappadoce vers 1035. Peu doué par Dieu pour les études, il reçut cependant, après d'ardentes prières, le don de la connaissance des Saintes Ecritures, et s'appliqua à les méditer tout le reste de sa vie. Devenu moine à Constantinople, il partit en pélerinage à Jérusalem, alors occupée par les Turcs. Il visita ensuite Rome, pour vénérer le tombeau des Saints Apôtres, puis s'installa en Grèce, au Monastère du Mont Myopolis, sous le règne d'Alexis Comnène (1081-1118). Il y montra une obéissance et une humilité exemplaires dans la vie commune, et un zèle ardent dans les longues vigiles qu'il faisait chaque nuit dans sa cellule, n'accordant de repos à ses paupières que lorsqu'il avait baigné sa couche de larmes (cf. Ps. 131). Une telle conduite lui attira la jalousie du diable, qui le soumit à de cruelles tentations et à la maladie. Mais, là encore, Mélèce remporta la victoire par sa patience, et Dieu lui accorda en échange de nombreux charismes (prophétie, clairvoyance, guérisons), qu'il utilisa pour le salut de ses disciples. Il s'endormit en paix et son âme rejoignit les Choeurs angéliques le 1er Septembre 1105.
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsseptembre/sept01ter.html



Saint Nivard (+ 675)
Evêque de Reims.
Fort riche beau-frère du roi Childeric, il semble n'avoir accepté l'épiscopat que pour enrichir l'Eglise de ses immenses libéralités en vivant lui-même pauvrement
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Nivard



Saint Prisque martyr (4ème s.)
Martyr à Capoue en Campanie (Italie). La tradition voulait en faire le premier évêque de Capoue, nommé par saint Pierre lui-même.



Saint Régnobert Évêque de Bayeux (+ vers le VIIe siècle)
Il serait né à Noron-la-Poterie, village au sud ouest de Bayeux, ancienne capitale gallo-romaine des Bajocasses (Augustodurum) et siège d'un évêché.
Accomplissant l'œuvre commencée par saint Exupère de Bayeux, saint Regnobert convertit définitivement les Saxons dans les années 620, ce qui lui vaut d'être qualifié de second apôtre du Bessin.
Selon la tradition, il serait le fondateur de quatre églises à Caen :
Saint-Sauveur
Notre-Dame
Saint-Pierre
Saint-Jean
Mais seules les églises Saint-Pierre et Saint-Jean semblent avoir réellement existées au VIIe siècle. On lui attribue également la fondation de la chapelle à l'origine du pèlerinage de la Délivrande
http://fr.wikipedia.org/wiki/Regnobert_de_Bayeux



Saint Rieul (+ 546)
Il est l'un des deux cents évêques qui durent quitter l'Afrique lors de l'invasion des Vandales pour se réfugier en Sardaigne et dans les îles méditerranéennes. Il reçut d'ailleurs une lettre du Pape Symmaque qui s'adressait aux évêques exilés pour la foi. Il fut décapité et reçut la couronne du martyre à Piombino en Toscane, sous le règne de Totila, roi des Ostrogoths.



Saints Sinice et Sixte (+ 286)
Deux saint évêques de Reims qui semèrent l'Evangile sur ce territoire et libérèrent bien de ses habitants de leurs superstitions. Pour le reste, les historiens discutent des dates et des faits qui voudraient les faire remonter à l'époque apostolique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sinice_de_Reims



Saint Théophore Syméon Stylite l'Ancien (+ 461)

st-s-06.jpg


Saint Syméon naquit dans un village nommé Sissa en Asie-Mineure, entre la Syrie et la Cilicie, sous le règne de Léon le Grand et le Patriarche d'Antioche Martyrios (vers 457). Dès son plus jeune âge, ses pieux parents avaient comme de l'envoyer dans la solitude pour mener paître les brebis. Or, un jour que la neige était si abondante que le jeune garçon ne pouvait mener son troupeau aux pâturages, il entra dans une église et entendit qu'on y lisait ces paroles: «Bienheureux ceux qui pleurent et malheureux ceux qui rient, bienheureux ceux qui ont le coeur pur etc ... » Ayant demandé ce qu'il fallait faire pour suivre ces instructions du Seigneur, il abandonna sur le champ les siens et tout ce qui le retenait au monde et partit pour un monastère voisin, où il resta deux ans.
Pour lire la suite:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsseptembre/sept01bis.html



Saint Térentien évêque (4ème s.)
Évêque de Todi en Ombrie. Ses reliques y ont été retrouvées au XIIème siècle.


Vérène (+ milieu du IVe siècle), ermite dans le Valais.
Sainte Vérène vierge (3ème s.)

verenam.jpg


Peut-être originaire d'Egypte, elle se serait rendue en Suisse près de Zürich à la recherche d'un membre de sa famille militaire de la Légion thébéenne et y aurait vécu en ermite.
Voir aussi sur le site 'Etudes sur l'Orthodoxie Copte en France' sainte Verena.
http://eocf.free.fr/icone_verena.htm

220px-Barmherzigkeit_der_Hl_Verena_1524.


La miséricorde de sainte Vérène, 1524, Württembergisches Landesmuseum de Stuttgart

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_V%C3%A9r%C3%A8ne
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/saints/verene/verene.htm



Saint Victeur (+ 490)
ou Victor, évêque du Mans. Au milieu du désarroi général provoqué par un incendie de la ville, il donna l'exemple de la sagesse et de la confiance surnaturelles.

Autre biographie:
Probablement originaire des environs de Rouillon, dans la Sarthe, il est choisi pour succéder à Saint-Victor 1er comme évêque du Mans. Grand admirateur des saints Gervais et Protais, il réussit à obtenir leurs reliques, grâce auxquelles il recueille les fonds nécessaires à la restauration de l’église cathédrale. Malheureusement, il décède avant la fin des travaux (+ vers 490)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Victeur



Saint Vincent de Sentes (3ème s.)
ou de Xaintes et saint Laetus (un de ses diacres)., premier évêque de ce siège qui est maintenant au diocèse de Dax, en Gascogne. Il est également vénéré à Auch.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Vincent-de-Xaintes



Les Églises font mémoire…

Anglicans : Egide de Provence (+ env.710), ermite

Coptes et Éthiopiens (26 misra/nahasë) : Moïse et Sara d’Alexandrie (+ env. 250), martyrs

Luthériens : Sixt Karl Kapff (+ 1879), père spirituel au Würtemberg

Maronites : Siméon Stylite l’Ancien (IVe-Ve s.), confesseur

Orthodoxes et gréco-catholiques :
Début de l’Indiktos (année ecclésiastique) ;
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsseptembre/sept01.html
Siméon Stylite l’Ancien, moine

Syro-occidentaux : Melke disciple d’Eugène (IVe s.), moine

Vieux Catholiques : Vérène (+ env. 350), vierge

 

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Gilles, au calendrier civil 2009, et ses dérivés : Gil, Gilia, Gilian, Giliane ou Gilliane, Gillette, Gillone, Gillou, Gilly, etc.

Et aussi aux :

 

 

1er septembre dans les croisades

 

1239 

La croisade menée par Thibaut IV de Champagne débarque à Saint-Jean-d'Acre[1].

 

Avant J.-C.  

-338

 

Fichier:Philip II of Macedon CdM.jpg Philippe II de Macédoine et son fils 250px-AlexanderTheGreat_Bust.jpg Alexandre écrasent les armées d'Athènes à Chéronée et soumettent les Grecs à leur loi.


 

1092
Fichier:JohnIIcomnenus.jpg Jean II Comnène devient, de part la volonté de son père Alexis Ier Comnène qui désire assurer sa succession, co-empereur byzantin.

1239
Portail des croisades
 La croisade menée par Fichier:Theobald IV. of Champagne.gif Thibaut IV de Champagne débarque à Saint-Jean-d'Acre[1]
36px-Blason_r%C3%A9gion_fr_Champagne-Ard
comte de Champagne
(Thibaut IV)
1201-1253

45px-Armoiries_Navarre-Champagne.svg.png
roi de Navarre
(Thibaut Ier)
1234-1253

Acre
(he) עַכּוֹ – (ar) عكّا
Blason de Acre
Données générales
Pays Israël Israël
District District nord
Région historique Galilée
Date de création env. 1500 av. J.-C.

Situation géographique et statistique
Localisation de Acre en Israël
Acre
Acre

Coordonnées
18px-Geographylogo.svg.png32° 55′ 39″ Nord
         35° 04′ 54″ Est
/ 32.927585, 35.081603
Superficie
13.533 km2
Population
46 300 hab.
(2008)
Densité
3 421 h
                                                                 Croisade de 1239
Informations générales
Date 1239-1240
Lieu Terre Sainte
Casus belli risque d’attaque musulmane sur Jérusalem
Issue néant
Belligérants
Croisés Ayyoubides
Commandants
15px-Armoiries_Navarre-Champagne.svg.png Thibaud IV de Champagne, roi de Navarre
15px-Richard_of_Cornwall_Arms.svg.png Richard d’Angleterre, duc de Cornouailles
Al-Adil II Sayf ad-Din puis al-Salih Ayyub, sultans d’Égypte
Al-Salih Ismaël, émir de Damas
1310

anniversaire du mariage de Jean de Luxembourg et Elisabeth des Přemyslides

Le 1er septembre, 700 ans se sont écoulés depuis le mariage de Jean de Luxembourg dit l’Aveugle, avec Elisabeth des Přemyslides. Un événement qui a marqué l’histoire du royaume de Bohême ainsi que celle de l’Europe médiévale: trois de leurs successeurs du couple fondateur d’une nouvelle dynastie dont Charles IV seront couronnés rois du Saint-Empire romain. La dynastie des Luxembourg règnera sur le royaume de Bohême jusqu’en 1526.

La maison à la Cloche de pierreLa maison à la Cloche de pierre A l’occasion du 700e anniversaire de l’événement, Jean de Luxembourg et Elisabeth des Přemyslides seront mis a l’honneur par une exposition qui se tiendra dans les locaux de la maison à la Cloche de pierre, dans la Vieille-Ville de Prague, cette même maison qui avait servi de résidence au couple à son arrivée à Prague, en 1310. L’auteur de l’exposition, Klára Benešovská de l’Institut national d’histoire de l’art, raconte comment s’est déroulé le jour de noce de Jean et Elisabeth, il y a 700 ans de cela :

Le mariage de Jean de Luxembourg avec Elisabeth des PřemyslidesLe mariage de Jean de Luxembourg avec Elisabeth des Přemyslides « Le mariage royal - le mariage de Jean l’Aveugle qui était le fils de l’empereur Henri VII - avec la princesse de la maison des Přemyslides Elisabeth - Eliška Přemyslovna - avait lieu dans la cathédrale impériale de Spire, une anncienne ville de Rhénanie-Palatinat. Le mariage avait deux parties: le 31 août le mariage était célébré par l’archevêque de Cologne Henri de Virnebourg, et le lendemain, le 1er septembre, Pierre d’Aspelt, l’archevêque de Mayence, a célébré la cérémonie religieuse de Jean et Elisabeth. »

Le mariage de Jean l’Aveugle, fils unique du roi du Saint-Empire romain Henri VII et Margueritte de Brabant, avec Elisabeth des Přemyslides a eu lieu après de longues tractations. Le dernier roi des Přemyslides Venceslas III étant mort assassiné sans héritier, Henri de Carinthie arrive sur le trône de Bohême. Or Elisabeth, soeur de Venceslas III, se considère héritière de la célebre dynastie. Avec l’aide de l’abbé Conrad de Zbraslav, un coup d’Etat dynastique est organisé. La noblesse mécontente, le patriciat et le clergé finissent par se mettre d’accord pour demander au roi des Romains Henri VII nouvellement élu, de donner son consentement au mariage de Jean avec Elisabeth et à l’union des deux dynasties.

Elisabeth des PřemyslidesElisabeth des Přemyslides Le 14 août 1310, Elisabeth quitte Prague avec une dot bien riche : plus de 1000 pièces d’argent pesant chacune 250 gr, et des robes et costumes brodés d’or. Le 30 août, elle arrive à la cour de Henri VII. Une description détaillée du déroulement du mariage nous est fournie par la chronique de Petr Žitavský, abbé du couvent des cisterciens de Zbraslav. Klára Benešovská l’a dit, le mariage se déroule en deux parties. Le 31 août, Henri VII confie le règne sur le royaume de Bohême à son fils Jean. La cérémonie religieuse est célébrée le lendemain, le 1er septembre 1310. A la surprise générale, Elisabeth s’y présente vêtue d’une robe toute simple, dans l’esprit de la tradition de la cour de Paris à laquelle la mère et la grand-mère de Jean de Luxembourg – Margueritte et Béatrix, étaient élevées. Le mariage influencera la culture et les arts jusqu’au milieu du XVe siècle, raconte Klára Benešovská :

Jean de LuxembourgJean de Luxembourg « Jean avait 14 ans, Elizabeth en avait 18 ans. Il n’empêche que ce mariage était de toute importance parce que derrière Elizabeth se trouvait un royaume riche, avec des mines d’argent de Kutná Hora qui allaient financer la politique des Luxembourg dans la période à venir. La décision de Henri VII était, je crois, une décision bien réfléchie, parce qu’à l’époque, la dynastie des Přemyslides était l’une des plus importantes en Europe centrale et le trône de Bohême était un trône de haute qualité, lié aussi aux voix des princes électeurs qui décidaient de l’élection des rois du Saint-Empire romain. Ainsi, le trône de Bohême ne pouvait être qu’un avantage pour la maison des comtes de Luxemburg qui ont reçu le titre de roi romain seulement en 1308. Cette alliance a joué un grand rôle et a influencé tout le XIVe siècle dans la culture de l’Europe. »

Prague médiévalPrague médiéval Après la cérémonie, Jean et Elisabeth se dirigent vers Prague, alors que le roi Henri VII est attendu à Rome pour la cérémonie de couronnement impérial. Hélas, sur le chemin, lui ainsi que son épouse, trouvent la mort dans des circonstances dramatiques. D’un coup, au lieu de se consacrer uniquement aux affaires du royaume de Bohême, Jean de Luxembourg a, en dépit de son jeune âge, à faire face à tous les problemes posés alors par la politique européenne.

La couronne qu’aurait portée Elisabeth au moment du couronnementLa couronne qu’aurait portée Elisabeth au moment du couronnement Les célébra

tions du 700e anniversaire du mariage royal sont une occasion de présenter la cour de Prague autour de l’an 1310. Les locaux historiques de la maison à la Cloche de pierre, considérés comme la résidence des jeunes époux Jean et Elisabeth entre 1310 et 1320, vont créer un cadre authentique pour ce témoignage visuel. L’exposition aura lieu sous les auspices des maires de Prague et de Luxembourg, respectivement Pavel Bém et Paul Helminger. Elle aura pour emblème la couronne qu’aurait portée Elisabeth au moment du couronnement et dont on sait qu’elle faisait partie du trésor des rois de Bohême avant de devenir une partie du trésor de Neumarkt (Slezska Strzeda sur le territoire de l’actuelle Silésie, en Pologne).

L e lion tchèque couronné, emblème de Jean de Luxembourg et Elisabeth des PřemyslidesL e lion tchèque couronné, emblème de Jean de Luxembourg et Elisabeth des Přemyslides A la question de savoir si au cours des recherches pour cette exposition de nouvelles découvertes ont été faites, Klára Benešovská dit, sans vouloir tout dévoiler à l’avance, que ce sont avant tout les nouvelles interprétations quant à la datation, lieu de naissance ou la fonction primitive des objets connus. Hormis cela, on a pu identifier de nouveaux fragments provenant des tombeaux de l’une des nécropoles princières des Přemyslides au Château de Prague, dans la basilique Saint-Georges, et on a découvert aussi des portraits inédits du roi Venceslas III.

Une médaille commémorative représentant Jean et Elisabeth a été frappée pour l’occasion par la Banque nationale tchèque, alors que la partie luxembourgeoise émettra une pièce de monnaie commémorative d’une valeur symbolique de 700 centimes

1462
Fichier:Hotel des Tournelles.jpg
1683

Jacques-Bénigne Bossuet: Oraison funèbre de Marie-Thérèse d'Autriche, infante d'Espagne, reine de France et de Navarre

 

39221_449693788209_564603209_6124382_614

 
1715

Fichier:Louis XIV of France.jpg

 Mort du roi de France Louis XIV, le « Roi-Soleil » à l'âge de 77 ans, au terme d'un règne de 72 ans.

 1786
 L'obtention d'un premier congé  permet à Bonaparte de rentrer en Corse, via Aix où il rend visite à son oncle 45063_437975215746_614105746_5027146_772 Fesch et à son frère 44396_437975405746_614105746_5027148_177 Lucien.

 

  1814 

Arrivée de Maria Walewska et de son fils à l'île d'Elbe.

47237_437974430746_614105746_5027109_156

Son fils

47882_437974845746_614105746_5027125_356

 

1870

La bataille de Sedan eut lieu le 31 août et le 1er septembre 1870 pendant la guerre franco-allemande, à Sedan.

 

Avec la capitulation des troupes françaises et la capture de Napoléon III le 2 septembre, elle fut décisive pour l'issue de la guerre.


1870, La Bataille Decisive De Sedan


La bataille de Sedan a décidé de l'issue de la guerre de 1870 


une page d'histoire franco-allemande revue à travers les yeux de deux combattants, un Allemand et un Français..

Le 1er septembre 1870, une partie de l'armée allemande commandée par von Moltke prend d'assaut le petit village de Bazeilles, dans les Ardennes françaises. Son adversaire, le général Mac-Mahon, a eu vent de la manoeuvre et a placé de nombreux tireurs dans les maisons. Vers 5 heures du matin, les combats s'engagent. Grande nouveauté : il n'y a pas de ligne de front ; on se bat rue par rue, maison par maison. Les Français sont finalement obligés de se replier sur Sedan, où l'artillerie allemande, avec ses quatre cents canons modernes, sème la panique. Des heures durant, Napoléon III arpente le champ de bataille et espère être atteint par un obus prussien pour mourir en héros. Il n'en sera rien et, contre l'avis de certains de ses généraux, il fait hisser le drapeau blanc sur la citadelle de Sedan. Le souverain sera fait prisonnier avec plus de cent mille de ses hommes. Six mois après sa victoire, Guillaume Ier se fait proclamer empereur dans la galerie des Glaces du château de Versailles, et la Prusse engage l'unification des États allemands... La guerre de 1870 aura entraîné l'effondrement du Second Empire en

1. http://www.dailymotion.com/user/apocalyptique02/video/x9mjor_1870-la-bataille-decisive-de-sedan_webcam
2. http://www.dailymotion.com/user/apocalyptique02/video/x9mk2u_1870-la-bataille-decisive-de-sedan_webcam
3. http://www.dailymotion.com/user/apocalyptique02/video/x9mkfh_1870-la-bataille-decisive-de-sedan_webcam

En playlist :

http://www.dailymotion.com/playlist/xzp1s_apocalyptique02_1870-bataille-decisive-de-sedan


 
                                                                  Bataille de Sedan

Karte zur Schlacht bei Sedan (01.09.1870).jpg
Carte de la bataille

 

Informations générales
Date 1er septembre 1870
Lieu Sedan, département des Ardennes
Issue Victoire décisive allemande

Victoire des Etats allemands coalisés, capitulation de l'armée du camp de Châlons et capture de Napoléon III.

Belligérants
Drapeau français Empire français drapeau du Royaume de Prusse en 1803 Royaume de Prusse
Drapeau de la Bavière Royaume de Bavière
Commandants
Edme de Mac-Mahon
Auguste-Alexandre Ducrot
Emmanuel de Wimpffen
Helmuth von Moltke
Forces en présence
120 000 soldats
564 canons
200 000 soldats
774 canons
Pertes
28 000 tués et blessés
le reste est fait prisonnier
3 000 tués
6 000 blessés
Guerre franco-allemande de 1870

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image