Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 23:01

Le 29 septembre est le 272ejour de l'année

(273e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

 

Il reste 93 jours avant la fin de l'année.

 

Dictons du jour 

« Si les hirondelles voient la Saint-Michel, l'hiver n'arrive qu'à Noël »

Quand les hirondelles voient la Saint-Michel, l'hiver ne vient qu'à Noël

Pluie de Saint-Michel sans orage, d'un hiver clément le présage

Á la Saint-Michel, cueille ton fruit tel quel

Á la Saint-Michel, départ d'hirondelles

Quand le vent est au nord le jour de la Saint-Michel, le mois d'octobre est au sec

Pour la Saint-Michel, pour semer il est assez tôt

Toutes les pluies perdues, à Saint-Michel rendues

Gelée d'octobre, rend le vigneron sobre

Bise à la Saint-Michel, octobre sec
 

La Fête de la Saint-Michel, était en Occident la date à laquelle les fermiers et les métayers payaient leurs fermages ou métayages après la récolte.
C’est donc la date traditionnelle d'expiration des baux ruraux, d’où l'expression à la Saint Michel tout le monde déménage.
Messe de la Saint Michel à la cathédrale de carcassonne à 18H 10
célébrée par Son Excellence Monseigneur A. Planet, évêque de Carcassonne entouré du Chapitre des Chanoines

Listen_to

SAINT MICHEL ARCHANGE

 

Prière à Saint Michel

Le Pape Jean-Paul II insista, lors du Regina Coeli du 24 avril 1994, pour que les fidèles catholiques récitent chaque jour cette prière extraite de l'exorcisme de Léon XIII :

« Saint Michel Archange
défendez-nous dans le combat ;
soyez notre secours contre la perfidie
et les embûches du démon.
Que Dieu exerce sur lui Son empire,
nous le demandons en suppliant ;
et vous, Prince de la milice céleste,
refoulez en enfer, par la Vertu divine,
Satan et les autres esprits malins
qui errent dans le monde
pour la perte des âmes.
Amen. »

Saint Michel "Qui est comme Dieu", Prières, 1996
© Editions Bénédictines - Rue E. Guinnepain - 36170 Saint-Laurent-du-Sault - France

 

http://users.skynet.be/histcult/copyright_fce.gif
et tous les saints Anges

Le 8 mai, l'Église honore l'archange saint Michel en souvenir de son Apparition sur le mont Gargan.

 

La fête du 29 septembre fut établie un peu plus tard pour rappeler la Dédicace de la basilique construite par l'ordre et en honneur du glorieux Archange, au lieu même de cette apparition.


Avec saint Michel, l'Église, en ce jour, honore tous les bons Anges, dont il a été le chef et le modèle au jour de la révolte de Lucifer et des mauvais anges.

D'après nos Saints Livres, ils sont divisés en neuf Choeurs et en trois Hiérarchies: Les Anges, les Archanges et les Vertus; les Puissances, les Principautés et les Dominations; enfin, plus haut encore, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins.

Leur occupation est de contempler Dieu, de L'aimer, de Le louer et d'exécuter Ses Volontés pour la conduite de l'univers et pour le salut des hommes.

Aussi les voyons-nous chargés de différentes missions sur la terre, auprès des personnes, des familles, des paroisses, des diocèses, des royaumes, de l'Église entière.

Ceux dont l'Écriture fait une mention particulière sont, outre saint Michel, l'archange Gabriel, à qui semble avoir été confié le soin de tout ce qui regarde le mystère de l'Incarnation, et l'Archange Raphaël, qui conduisit et ramena si merveilleusement le jeune Tobie. 

Saint Michel a été fait non seulement Prince des anges, mais aussi Prince des âmes qui doivent remplir les places demeurées vides par la chute des démons.

Son nom marque sa fidélité, car il signifie: Qui est semblable à Dieu!

Les Saints lui attribuent la plupart des apparitions mentionnées dans l'Ancien Testament.

C'est lui, disent-ils, qui retint la main d'Abraham prêt à immoler son fils Isaac; c'est lui qui apparut à Josué et le rendit maître de Jéricho par la chute de ses tours et de ses murailles; c'est lui qui dirigea l'arche de Noé par-dessus les eaux du déluge; c'est lui qui lutta contre Jacob et le bénit; c'est lui qui donna la loi à Moïse sur la montagne du Sinaï; qui rendit David victorieux de Goliath et le préserva de la persécution de Saül, etc.

Il a été le protecteur de la Synagogue; il est le protecteur de l'Église.


L'Histoire nous rapporte tant de merveilles de cet Ange sublime, qu'on ne peut douter qu'il ne soit, dans les desseins de Dieu, l'un des principaux instruments de Sa puissance et de Sa bonté.

L'assistance que la France a souvent reçue de lui le fait regarder comme le protecteur spécial de ce royaume.


Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Tours, Mame, 1950.


9r871fd2.jpg
BOTTICINI FRANCESCO / The Three Archangels With Tobias

Saint Michel, Saint Gabriel et saint Raphaël, Saints Archanges

Les anges, serviteurs et envoyés de Dieu, sont très présents dans la Bible, depuis celui qui réconforte Agar au désert (livre de la Genèse 16. 7) jusqu'à celui qui mesure la Jérusalem céleste (Apocalypse 21. 17). Parmi eux, trois sont particulièrement personnifiés. Ce sont des archanges, comme des chefs des anges, selon les termes de saint Paul (1ère Thessaloniciens 4. 16) et de Jude (Jude ch. 9). Michel, ("qui est comme Dieu?") est le prince des anges. Il joue un rôle décisif (Apocalypse 12. 7 à 9). Gabriel ("Force de Dieu") est le messager par excellence (Luc 1. 19 et suivants). Raphaël ("Dieu a guéri") accompagne le jeune Tobie et est la figure bienveillante de la Providence de Dieu. La littérature apocryphe a abondamment brodé sur ces trois personnages.
"Trois ou sept?"
"La tradition catholique ne connaît que trois archanges par leur nom. La Bible en évoque sept. Au livre de Tobie, Raphaël dit de lui-même: "Je suis l'un des sept anges qui se tiennent toujours prêts à pénétrer auprès de la Gloire du Seigneur". La vision de Zacharie complète le livre de Tobie en parlant de "sept-là qui sont les yeux de Yahvé et qui vont par toute la terre". ( Les yeux sont alors symboles de l'omniscience et de la vigilance divines.)
Si les livres de la Bible ne parlent pas des quatre compagnons anonymes de Michel, Gabriel et Raphaël, les écrits apocryphes n'épousent pas leur silence. Avec fantaisie, ils nomment ceux qui étaient appelés à rester dans l'ombre de leur Créateur, si on peut parler d'ombre dans le monde de la Gloire céleste.
Par sa discrétion à la suite des livres bibliques, l'Eglise a préféré suggérer que le mystère de l'Invisible n'est pas épuisé et que le Paradis nous réserve de nouvelles connaissances."
(source: diocèse de Coutances)
http://catholique-coutances.cef.fr/communication/stmichel/stmichel4.php

Saint-Gabriel est le patron des ambassadeurs argentins, des professionnels du secteur de la télédiffusion (radio, télévision), des professionnels du secteur des communications (téléphonistes, messagers, etc.), des diplomates, des philatélistes, des services postaux et des professionnels de ce secteur.
Archange, dont le nom signifie « Dieu est force ». Il est le messager de Dieu. Il serait apparu à trois reprises : au prophète Daniel, à Zacharie pour lui annoncer la naissance d’un fils (Saint-Jean le Baptiste), et à Marie pour lui annoncer qu’elle deviendrait la mère du Sauveur.


Les patronages de l’archange Saint-Michel sont très nombreux. Il est notamment le patron des ambulanciers, des artistes, des banquiers, des navigateurs, des urgentistes, des radiologistes et des techniciens en radiologie, des épiciers, des chapeliers, des parachutistes, des officiers de police, des gardiens de sécurité, des personnes malades et de nombreuses villes et/ou régions en Asie, en Europe et aux Amériques. Il est invoqué pour lutter contre la tentation et pour faire cesser les tempêtes en mer.
Archange, dont le nom signifie « qui est comme Dieu ». Chef de l'armée de Dieu pendant la révolte de Lucifer, il est celui qui a terrassé le dragon personnifiant le diable. Considéré comme l’intermédiaire entre Dieu et les hommes, il est depuis très longtemps vénéré dans toute la chrétienté puisque c’est lui qui est en charge de conduire au Paradis les âmes qui sont aptes à y être admises. En occident, son culte repose principalement sur trois apparitions : la première au berger Gargan, qui est à l’origine de la légende du Mont Gargano, la seconde à Saint-Aubert, l’évêque d’Avranches, et qui a donné lieu à la fondation de la célèbre abbaye du Mont-Saint-Michel, et la troisième à Sainte-Jeanne-d’Arc, à qui il aurait confié la mission de chasser les Anglais hors de France.

Saint-Raphael est le patron des personnes aveugles et/ou malades, des médecins, des pharmaciens, des amoureux, des bergers, des voyageurs et des jeunes. Il est invoqué pour ne pas faire de cauchemars et pour la guérison des maladies des yeux.
Archange, dont le nom signifie « Dieu qui guérit ». Il aurait rendu la vue au père de Tobie et aurait favorisé son mariage avec Sara.

Autre biographie:
LES ANGES, MESSAGERS DU SEIGNEUR
Aujourd’hui, les Églises d’Occident célèbrent les anges et messagers du Seigneur.
Dans toute la tradition biblique, que résume la Lettre aux Hébreux, les anges « sont des esprits envoyés par Dieu en service pour le bien de ceux qui doivent recevoir le salut en héritage » (He 1,14). C’est à eux, dans la première Alliance comme dans le nouvelle, que Dieu confie la charge de transmettre sa volonté au peuple d’Israël et aux hommes qu’il a choisis d’avance pour une mission particulière.
Sans doute, Paul le rappelle, « il n’y a qu’un seul Dieu, qu’un seul médiateur aussi entre Dieu et les hommes, un homme : Jésus Christ » (1Tm 2,5) ; mais les Églises chrétiennes ont dès le début reconnu aux messagers de Dieu un rôle dans l’économie du Verbe : dans le Nouveau Testament, c’est aux anges qu’est confiée la charge d’annoncer l’incarnation du Fils de Dieu, d’ en être les gardiens sur son chemin terrestre, de proclamer la résurrection, d’en expliquer l’ascension, d’être les choriphées de son retour en gloire.
Si l’on se rapporte aux anciens textes eucharistiques d’Orient et d’Occident, les messagers de Dieu célèbrent en présence du Seigneur une liturgie céleste ininterrompue, à laquelle la liturgie de l’Église sur la terre ne fait qu’unir sa voix pour proclamer Dieu trois fois Saint.
Les interrogations que le monde actuel pose à la foi ont fait surgir des divergences de compréhension entre les diverses confessions chrétiennes ; un approfondissement reste encore en attente concernant le rôle que les esprits angéliques revêtent dans le temps de l’Église, pour veiller sur elle et sur chacun des croyants.

Lecture

La médiation n’est plus substantiellement nécessaire, là où le Fils a le Père auprès de lui et qu’il demeure dans le sein du Père et agit selon sa façon de voir le Père, de l’écouter, de le toucher, en raison du pouvoir qu’il a reçu de son Père, sans intermédiaire. Et pourtant les anges ne peuvent pas être absents, en premier lieu parce qu’il font partie de la gloire céleste du Fils de l’homme, mais en second lieu et surtout parce qu’ils doivent rendre visible le caractère social du royaume des cieux, où le cosmos doit être transfiguré. Il ne faut pas que naisse l’impression que le royaume que le Fils est venu instaurer et qu’il incarne sans aucun doute dans sa totalité (comme autobasileia), est un lieu solitaire dans l’absolu. Bien plutôt, ce lieu en Dieu, où doivent être conduits les rachetés de la terre, est dès l’origine « la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste », avec ses innombrables légions d’anges, la communauté en fête des premiers-nés.
(Hans Urs von Balthasar, La Gloire)

Prière

Dans ta sagesse admirable, Seigneur, tu assignes leurs fonctions aux anges et aux hommes ; fais que nous soyons protégés sur cette terre par ceux qui dans le ciel servent toujours devant ta face.
450px-200506_-_Mont_Saint-Michel_40_-_St

L’archange saint Michel

Voir aussi:
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/09/29/index.html
http://missel.free.fr/Sanctoral/09/29.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_(archange)
http://lesbonsanges.free.fr/




 

Fête de saint Michel et de tous les saints Anges, honorés par la tradition biblique et chétienne comme les messagers de Dieu auprès des hommes. Parmi eux, l'archange saint Michel a joui d'une vénération particulière comme protecteur du peuple élu et adversaire de l'Esprit du mal.

 

En Arménie, au IVe siècle, sainte Ripsime et ses compagnes, qui préférèrent mourir plutôt que profaner leur virginité consacrée au Christ.

 

Au début du VIe siècle, saint Cyriaque, ermite. Toujours prêt à s'enfoncer dans la solitude pour fuir ses admirateurs et les dangers du monde, il se fixa dans la laure de Souca, en Palestine, où il finit ses jours.

 

L'an 1217, le bienheureux Jean de Montmirail, moine cistercien de l'abbaye de Longpont, au diocèse de Soissons. Dans son dévouement, cet ancien chevalier renommé ne reculait pas devant les services les plus rebutants.

 

En 1227, le bienheureux Conrad d'Urach. Il fut abbé de Clairvaux, puis de Citeaux. C'est lui qui proposa le chant quotidien du "Salve Regina" dans l'Ordre cistercien. Il favorisa beaucoup aussi les fondations naissantes de saint Dominique.

 

En 1349, le bienheureux Richard Rolle, ermite anglais, auteur de plusieurs oeuvres mystiques.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux




Saint Alaric (+ 973)
Moine à Einsiedeln dans le canton de Schwitz, où il était un portier accueillant et charitable, il se retira solitaire sur une île du lac de Zürich. Malgré son désir, cette solitude connut beaucoup de visiteurs qui venaient entendre ses enseignements.



Saint Bouin (+ 570)
Originaire de la région de Troyes en Champagne, nous savons seulement qu'il passa la majeure partie de sa vie dans une solitude du pays d'Othe. Grandes furent ses austérités que nous connaissons par les visiteurs qui venaient lui demander conseil et par les villageois de qui il recevait sa subsistance, la redonnant souvent à plus pauvre que lui.



Bienheureux Charles de Blois Duc de Bretagne (+ 1364)
CarlosIdebritania.jpg

Duc de Bretagne et comte de Limoges, il fut célèbre par sa piété dont il n'interrompit jamais les exercices, même sur les champs de bataille. Fait prisonnier, il endura neuf années d'emprisonnement dans la Tour de Londres. Il périt à Auray lors de la guerre de succession de la Bretagne.
714px-Battle_of_La_Roche-Derrien.jpg

Charles de Blois fait prisonnier au cours de la bataille de la Roche-Derrien

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Blois



Saint Cyprien d'Oustioug (+ 1276)
Il n'était pas sans richesse, mais il les donna toutes quand il entra au monastère de l'Entrée au Temple de la Mère de Dieu à Oustioug en Russie. Devenu higoumène (supérieur), il ne sortait jamais de la clôture du monastère, vivant comme si c'était son dernier jour sur terre. Il veillait avec un amour paternel au progrès spirituel de ses frères, sacrifiant pour eux son temps et ses forces.



Saint Cyriaque Anachorète en Palestine (+ 556)
st-c-05.jpg

Il naquit à Corinthe dans une famille chrétienne. A dix-huit, il partit en pèlerinage à Jérusalem et demanda à entrer dans la laure de saint Euthyme. Mais comme on le trouva trop jeune, il dut vivre en dehors dans la solitude, tout en faisant fonction de cuisinier. Il y fut reçu enfin, mais conserva sa vie de solitaire. Des querelles s'étant élevées entre plusieurs monastères voisins, il préféra se retirer à Soukas où il fut ordonné prêtre et sacristain (responsable de l'église et des liturgies). Il resta là trente années, servant la communauté en de multiples tâches, la préservant contre l'hérésie des Origénistes qui égarait alors beaucoup de moines palestiniens. Il se retira dans la solitude pour y vivre ses dernières années et s'endormir dans la paix du Seigneur.

Autre biographie:
St-Quiriace (Cyriaque) de Corinthe Originaire de Corinthe (Grèce), il devient lecteur de l’évêque, son oncle. À 18 ans, il s’embarque pour la Palestine où il est reçu par Saint-Euthyme, qui lui remet l’habit monastique. Il part ensuite s’installer sur les bords du Jourdain en compagnie de Saint-Gérasime. Neuf ans plus tard, Saint-Gérasime étant décédé, il retourne auprès de Saint-Euthyme et y demeure près de 10 ans avant de s’installer dans une laure (sorte de village constitué d’une communauté d’ermites) où il séjourne durant plus de 40 ans. Déjà fort avancé en âge (il a presque 80 ans), il part se retirer dans la solitude du désert, mais il change de lieu à plusieurs reprises pour fuir les nombreuses sollicitations dont il fait l’objet de la part de malades qui viennent pour obtenir une guérison. Plus de dix ans plus tard, il revient à la laure, mais s’installe un peu en retrait, dans une grotte (Saint-Chariton) dénuée de tout confort et à laquelle on accède avec grande difficulté. Il décède à l’âge de 108 ans (449-557)

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsseptembre/sept29.html



Saint Fraterne évêque d'Auxerre (+ v. 450)
Huitième évêque d'Auxerre, il est traditionnellement considéré comme martyr.
"On croit que cet évêque est le même que saint Saturne à qui saint Germain confiait le soin de son diocèse pendant son ab­sence et qui était prêtre à l’oratoire Saint-Maurice. Il fut ordonné le 26 septembre 448. En 451, les Huns, conduits par Attila, traversèrent la ville d’Auxerre et mirent à mort saint Fraterne, vers la fin du mois de septembre de cette année. On l’inhuma dans l’oratoire de Saint-Maurice, où les cryptes de l’ancienne abbaye de Saint-Germain conservent encore le tombeau du martyr."
(source: les personnages célèbres d'Auxerre)
http://auxerre.historique.free.fr/Personnages/eveques/saint_fraterne.htm
Voir aussi la liste des évêques du diocèse d’Auxerre.
http://catholique-sens-auxerre.cef.fr/auxerre/article.php3?id_article=19



Saintes Gaïané et Rhipsimé martyres (4ème s.)
800px-Gayane3.jpg

Sourp Gayane (« Sainte-Gayané »), Etchmiadzin.

Rhipsimé, martyre à Vagharshapat en Arménie, non loin du siège patriarcal de l'Église apostolique arménienne, avec sainte Gaïané.
Elles sont très populaires dans l'Arménie contemporaine et la légende ne supprime pas leur existence historique, même si bien des épisodes se sont ajoutés à la vie, en raison du culte dont elles sont l'objet depuis des siècles. L'empereur romain Dioclétien aura voulu prendre sainte Rhipsime comme épouse, en raison de sa grande beauté. Elle refusa et s'enfuit en Arménie dans des grottes de l'Ararat. Elle y trouva sainte Gaïané et d'autres vierges qui y menaient la vie monastique. Tiridate, roi d'Arménie, tomba à son tour amoureux de sainte Rhipsimé. Econduit, il lui fit couper la langue, lui fit arracher les yeux et on la brûla avec des torches. Enfin son corps fut découpé. Sainte Gaïané voulut récuperer son corps. Reconnue comme chrétienne avec quelques compagnes, elle eut la tête tranchée. Quand il devint chrétien, le roi Tiridate fit construire trois églises en leur honneur.
Tout n'est pas de l'invention dans cette merveilleuse légende qui fait de sainte Rhipsimé et de ses compagnes une des saintes nationales de l'Arménie chrétienne. Elle était arménienne et l'empereur Dioclétien la trouva fort belle ainsi que ses compagnes qui s'étaient consacrées au Christ. L'empereur voulut aussitôt l'épouser, pour employer un euphémisme. Elles réussirent à s'échapper et à retourner dans leur pays. Le roi Tiridate, qui était encore païen, les remarqua aussi et refusa la demande impériale de faire revenir ces vierges à la cour impériale romaine. A son tour, Tiridate voulut aussi "épouser " Rhipsimé qui refusa comme elle l'avait fait pour Dioclétien. Tiridate la fit brûler vive avec toutes ses compagnes. Leurs reliques sont vénérées près de Vacharchabad, Etchmiadzin, où se trouve le patriarcat de l'Eglise apostolique arménienne.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gayan%C3%A9



Saint Gobdela (4ème s.)
Il était le fils du roi des Perses Sapor II, connu pour ses persécutions contre les chrétiens. Gabdela se convertit à la foi en Jésus-Christ mais n'était pas encore baptisé quand son père découvrit cela. Le roi, furieux, ordonna de le soumettre à la torture. Il fit découper deux lanières de peau de la tête jusqu'aux pieds dans son corps. Sa soeur Kasdoa fut à son tour attirée à la foi. Elle rendit l'âme dès les premières tortures que lui infligea également son père. Gobdela la suivit quelques jours après.



Saint Grégoire l'Illuminateur Apôtre de l'Arménie (+ v. 325)
Stgregoryilluminator.jpg

Confesseur et évêque.
Il est le véritable fondateur de l'Eglise arménienne, même si une tradition sérieuse fait remonter les premières communautés chrétiennes à l'époque apostolique. Ce qui s'appuie sur le fait que les soldats romains envahirent le pays et que les marchands furent aussi les "transporteurs de la foi", comme les lettres de saint Paul nous le disent pour ses amis, fabricants de tentes à Corinthe.
La tradition primitive et constante de cette église reconnaît pour premiers fondateurs les apôtres Saint Thaddée et saint Barthélémy, qu’elle nomme, par antonomase, les Premiers Illuminateurs de l’Arménie.
Saint Grégoire était de la famille royale de Tiridate III. Découvert comme chrétien, il connut d'abord près de quinze ans de cachot, mais à la suite d'une maladie du roi, il revint en grâce auprès du souverain, le convertit et c'est ainsi que l'Arménie fut la première nation à donner la paix à l'Eglise et même à reconnaître le christianisme comme religion d'Etat, 75 ans avant l'empire romain.
Sacré évêque par le métropolite de Cappadoce, il sut instruire les prêtres idolâtres pour les conduire au sacerdoce chrétien.
Afin d'assurer la vie de l'Eglise, il consacra évêque son fils Aristakès.
L’Eglise Apostolique Arménienne lui a consacré trois fêtes, celle de son supplice et de son entrée dans le cachot, celle de la sortie du cachot profond et celle de la découverte des Reliques de Saint Grégoire l'Illuminateur, le samedi avant le 4e dimanche après la Pentecôte.

«La conversion de l'Arménie, qui a eu lieu au début du IV siècle et qui est traditionnellement située en l'an 301, donna à vos ancêtres la conscience d'être le premier peuple officiellement chrétien, bien avant que le christianisme ne soit reconnu comme religion de l'empire romain»
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/apost_letters/documents/hf_jp-ii_apl_20010217_battesimo-armenia_fr.html

Jean-Paul II : lettre apostolique du Saint Père à l'occasion du 1700e anniversaire du baptême du peuple arménien.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gr%C3%A9goire_l%27Illuminateur
http://www.maison-russie.fr/invites/icone/saints_fetes/textes/gregoire.html
http://www.netarmenie.com/religion/eglise/eglise.php



Sainte Gudélia (+ vers 340)
Chrétienne Persane, elle réussit à convertir de nombreux païens. Arrêtée, elle refuse de sacrifier aux idoles et subit le martyre sous le règne de Sapor II.



Saint Jan de Dukla Prêtre franciscain conventuel (+ 1484)
Né à Dukla en Galicie polonaise, ou Ruthénie, il fit ses éudes de théologie à Cracovie et entra au couvent de Lemberg (Lviv) de l’Ordre des Mineurs, où il mena une vie cachée et ascétique selon les coutumes des Observantins. Il se donna avec un zèle fervent à l’action pastorale et eut à cœur l’unité des chrétiens. Son culte fut approuvé en 1739.
"Jean de Dukla, dont les reliques accompagnent aujourd'hui notre rencontre. Ce fils spirituel de saint François exerçait ici, à Lviv, le rôle de custode de la custodie de la Rus', et gagna ici la renommée de grand prédicateur et de confesseur, avant de conclure toujours ici sa vie. Aujourd'hui, il revient dans cette ville pour jouir, après plus de cinq siècles, des fruits de sa sainteté dans les coeurs de ce peuple fidèle."
Homélie du pape Jean-Paul II, le 26 juin 2001.
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2001/documents/hf_jp-ii_hom_20010626_ucraina-beat_fr.html
Canonisé le 10 juin 1997 à Krosno (Pologne)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Dukla



Bienheureux Jean de Gand (+ 1419)
Plus connu sous le nom de l'ermite de Saint Claude, il entra dans l'abbaye de Condat (aujourd'hui Saint Claude). Il fut de ceux qui voulurent réconcilier le roi de France et le roi d'Angleterre, mais en vain. Charles VII aimait à l'écouter, sans plus. C'est au retour d'un de ses voyages à la cour qu'il tomba malade et mourut.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Claude_(Jura)



Bienheureux Jean de Montmirail (+ 1217)
Mausol%C3%A9_de_Jean_Ier_de_Montmirail.j

Fils du seigneur de Montmirail et de la Ferté-Gaucher en Brie champenoise, il reçut une éducation très soignée et son père le fit entrer à la cour du roi Louis VII. Jean était un esprit gai, vif, ardent au jeu comme au travail. Ce qui n'empêchait pas l'allure martiale du jeune seigneur. Le roi de France Philippe-Auguste appréciait "Jean la Bonté" et se l'attacha comme conseiller. Il épousa une femme de la noblesse. Il n'eut plus alors qu'une passion, la gloire. Son immense fortune, son éducation, ses libéralités, ses hauts-faits guerriers, son esprit faisaient de lui le type par excellence de grand seigneur du Moyen Age. Tout lui souriait. Il rencontra un religieux qui devint son père spirituel et il passa tout d'un coup du comble de l'orgueil au comble de l'humilité. Il renonça bientôt à la cour, se retira d'abord dans ses terres, quitta les conseils du roi et passa son temps aux Offices des chanoines du prieuré de Montmirail. Il se bâtit une solitude, sans pour autant négliger ses devoirs, donnant une bonne éducation à ses six enfants, administrant la justice sur ses terres, et parcourant son domaine pour redresser les torts de ses officiers. Puis, il abandonna ses biens à sa femme et prit l'habit cistercien à l'abbaye de Longpont dans le Soissonnais, renié par sa famille qui le traite comme un fou, rejeté par la cour et moqué par les paysans eux-mêmes. Son dévouement ne reculait jamais même devant les services les plus rebutants. Il avait crucifié sa vie avec celle du Christ.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_de_Montmirail



Bienheureux Lazare de Kyoto (+ 1637)
Chrétien laïc japonais qui fut martyrisé à Nagasaki et que le pape Jean-Paul II a béatifié en 1981, lors de son voyage pastoral à Manille.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Seize_martyrs_de_Nagasaki



Saint Litwin évêque (+ v. 717)
Fondateur du monastère de Mettlach en Rhénanie, sur les bords de la Sarre où il fut inhumé. Il mourut à Reims.



Saint Maurice de Carnoët Abbé en Bretagne (+ 1191)
ou Maurice de Loudéac.
C'est surtout en Bretagne où il naquit à Croixanvec dans le Morbihan qu'on le vénère. Après des études sérieuses à l'Université de Paris, il reçut la charge d'écolâtre. Mais le désir de la solitude l'emporta et il vint frapper à la porte de la jeune abbaye de Langonnet fondée par saint Bernard. Il en fut le premier abbé et le resta durant trente ans. Il repart dans la solitude, mais bientôt on lui demanda de fonder un autre monastère dans la forêt de Carnoët. Il en sera l'abbé pendant 14 ans et en fera un foyer de grand rayonnement spirituel.
Il fut ami et conseiller des ducs de Bretagne. Son culte fut confirmé par Clément XI.
"En 1177 il prit la tête d'un groupe de douze compagnons pour fonder l'abbaye de Clohars-Carnoët. Il y mourut le 29 septembre 1191 et l'abbaye prit ensuite le nom de son fondateur."
(source: diocèse de Quimper et Léon)
http://catholique-quimper.cef.fr/decouvrez_notre_patrimoine/bol-d-air-breton/saint-maurice

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_de_Carno%C3%ABt
http://www.infobretagne.com/abbaye_de_clohars-carnoet.htm



Bienheureux Nicolas de Forca Prêtre dans l'Ordre des Ermites de Saint Jérôme à Rome (+ 1449)
Prêtre, il exerça son ministère durant plusieurs années dans les Abruzzes puis entra dans l'Ordre des Ermites de Saint Jérôme à Rome sur le mont Janicule. Il y fit construire une chapelle dédiée à Saint Onuphre, qui est maintenant un titre cardinalice. Il gouverna longtemps ses frères, attentif à maintenir une vraie solitude.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Saint-J%C3%A9r%C3%B4me



Saint René Goupil Martyr au Canada (+ 1642)
ren%E9goupil.jpg

Médecin, frère lai (laïc) jésuite et coopérateur de saint Isaac Jogues, il était missionnaire chez les Indiens. Il fut tué par un païen d’un coup de hache, à Ossernenon au Canada, le 29 septembre. Sa mémoire est célébrée le 19 octobre.
Il fut canonisé par Pie XI le 29 juin 1930 avec les sept autres martyrs canadiens:
René Goupil (né en Anjou), Isaac Jogues (né à Orléans), Jean de Brébeuf (né à Condé sur Vire) et cinq autres missionnaires jésuites : Antoine Daniel (né à Dieppe), Gabriel Lallement (né à Paris), Charles Garnier (né à Paris), Noël Chabanel (né à Saugues) et Jean Lalande (né à Dieppe). Tous, ils furent cruellement mis à mort par les Iroquois et les Hurons alors qu'ils leur apportaient la paix et la liberté de l'Evangile. Ils ont été canonisés ensemble en 1930 et déclarés patrons secondaires du Canada.
http://www.jesuites.com/histoire/saints/jeandebrebeuf.htm



Bienheureux Richard Rolle Mystique anglais (+ 1349)
Ermite mystique anglais, né à Thornton, vers 1300, il fit ses études à Oxford et à Paris de 1320 à 1326, puis devint ermite à Pickering. Après plusieurs années d'intense méditation, il se mit à parcourir le pays puis s'installa à Hampole où il animait la reflexion spirituelle d'une abbaye cistercienne. Il était connu pour ses écrits lus aux XIV et XVe siècles. Ses oeuvres comprennent des lettres, des commentaires et des traités sur la perfection spirituelle. Son oeuvre la plus connue est sans doute le "chant d'amour".(*)
(*) Le "Chant d’amour" du fameux ermite de Hampole, l’anglais Richard Rolle, est sans doute l’un des écrits les plus originaux du XIVe siècle. Poème en prose traitant du progrès spirituel et témoignage autobiographique d’un moine à la vocation charismatique, ce texte développe une véritable théologie de la prière contemplative.
(Editions du Cerf)
http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=631



Sainte Ripsime (+ vers 312)
Jeune romaine chrétienne réfugiée en Arménie pour échapper à la persécution de Dicolétien. Convoitée par le roi Tiridade, elle refuse ses avances et pour cela est condamnée à subir le martyre.



Les Églises font mémoire…

Anglicans : Michel et tous les anges

Catholiques d’occident : Michel, Gabriel et Raphaël, archanges (calendrier romain et ambrosien) ; Michel, archange (calendrier mozarabe)

Coptes et Éthiopiens (19 tut/maskaram) : Troisième jour de la Croix glorieuse

Luthériens : Michel, archange, et tous les anges

Maronites : Ruhana (Cyriaque) le Chantre (+553), confesseur

Orthodoxes et gréco-catholiques : Cyriaque l’Anachorète, moine ; Cyprien de Kiev (+1406), évêque (Église russe) ; Kuksa d’Odessa (+1961), moine (Église ukrainienne)

Syro-occidentaux : Arrivée en Egypte de Sévère d’Antioche

Vieux Catholiques : Michel et tous les anges
Saints catholiques[1] et orthodoxes[2] du jour
  • Gabriel l'Archange, un des trois archanges cités par la Bible, apparut à Daniel, puis annonça à Zacharie que son épouse Elisabeth, qui avait passé l'âge d'avoir un enfant, enfanterait de Jean-Baptiste, puis à Marie qu'elle enfanterait du Sauveur ; selon la tradition musulmane, il aurait dicté le Coran à Mahomet.
  • Raphaël l'Archange, qui prit forme humaine pour guérir la cécité du père de Tobie et le conduire lui et son épouse Sara jusqu'à Ragès, au pays des Mèdes, et s'intitula « un des sept toujours prêts dans la gloire du Seigneur »

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Michel, au calendrier civil 2009, et ses dérivés : Micha, Michaël, Michaëla, Michèle, Michelle, Mick, Mickaël, Mickey, Micky, Miguel, Mikaël, Mike, Mikhaïl, Misha.

Et aussi aux :

Renata, Renate, Renato, Renée, Rhéa

 

Événements 

440
 Sacre du pape Léon Ier.

855
 Sacre du pape Benoît III.

1066
 Guillaume le Conquérant envahit l’Angleterre.

1152
 Raimon de Montredon, archevêque d'Arles organise la translation des reliques de saint Trophime, des Alyscamps à la basilique Saint-Étienne (appelée de nos jours Saint-Trophime).

29 septembre dans les croisades

1195 

Un traité de paix met fin à la brouille entre Henri II de Champagne, roi de Jérusalem et Amaury II de Lusignan, roi de Chypre[1].

 

1277 

Mort de Balian d'Ibelin, seigneur d'Arsour. Son fils Jean lui succède[2].



1364
Bataille d'Auray entre Charles de Blois, prétendant au duché de Bretagne, soutenu par du Guesclin, et Jean IV de Bretagne ; Charles de Blois est tué. Du Guesclin fait prisonnier.

1368
 Jean de Dormans, évêque de Beauvais, est créé cardinal par le pape Urbain V.

1399
 Le roi d'Angleterre Richard II est contraint d'abdiquer, et de transmettre le trône à son cousin, Henri IV.
63299_112493682145156_100001535732993_91
 Détrônement du roi Richard II d’Angleterre par son cousin Henry Bolingbroke, duc of Lancastre, fils du feu prince Jean de Gand, qui devient le roi Henri IV. Le roi Richard avait été emprisonné dans la Tour de Londres où on lui força à signer son abdication. Il fut transféré par la suite au château de Pontefract où il mourut le 14 février 1400. L’héritier présomptif de la couronne était Edmund Mortimer, comte de Marche, qui descendait de Lionel d’Anvers, duc of Clarence, deuxième fils du roi Edouard III, en tant que l’usurpateur Henri IV était l’enfant du troisième fils du même roi. Ceci était la question dynastique sous-jacente à la Guerre des Deux Roses (1455-1485), qui opposa la Maison d’York (Rose blanche) et la Maison de Lancastre (Rose Rouge).

1567
 La seconde Guerre de religion, qui oppose le roi Charles IX aux huguenots, éclate en France. Début de la Michelade de Nîmes.

1573
 Le duc d'Anjou Henri de France part pour Cracovie, où il est élu roi de Pologne.

1816
  mariage de Don Carlos (V) et de Marie Françoise, princesse de Bragance à Madrid,

1833
 Mort du roi Ferdinand VII d'Espagne qui provoquera, pour sa succession, une guerre civile entre les carlistes et les partisans de la reine Isabelle II d'Espagne.

1958
 Naissance de la Ve République en France.

1984

Nina zu Reventlow, princesse de Prusse

 

CSPrussiawed.jpg

Le 29 septembre 1984 à Gut Damp an der Ostsee, le prince Christian-Sigismund de Prusse, sixième enfant du prince Lousi Ferdinand de Prusse, Chef de la famille impériale et de la déunte grande-duchesse Kira de Russie, épousait la comtesse Nina zu Reventlow. Le couple a eu deux enfants : Christian (1986) et Irina (1988)

2006

Tessy de Luxembourg

mariagetessy1.jpg

En l’église de Gilsdorf, le prince Louis de Luxembourg, troisième fils du grand duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg a épousé le 29 septembre 2006 Mademoiselle Tessy Antony.

 

Le couple avait déjà un fils Gabriel né le 12 mars de la même année.

 

La mariée portait une robe bustier. La famille grand-ducale assistait à ce mariage qui se voulait avant tout familial et intime. Suite à son mariage, Tessy est devenue Madame de Nassau.

 

En 2009, le grand-duc lui a octroyé le titre de princesse de Luxembourg. Louis et Tessy de Luxembourg ont eu un deuxième fils Noah en septembre 2007

 

 

2012

Baptême de la princesse Louise-Irène de Bourbon-Parme à Parme

3090256771_1_3_I1vw7JpC.jpg

Le samedi 29 septembre prochain, dans l’antique baptistère de la cathédrale de Parme, aura lieu le baptême de la princesse Louise, Irène, Constance, Anne Marie de Bourbon Parme, premier enfant du duc et de la duchesse de Parme.


Par cette cérémonie, la famille ducale renouera plus étroitement encore ses relations avec son ancien duché, relations qu’avaient patiemment renouées feu le duc Charles-Hugues qui revenait chaque année depuis vingt ans à Parme où son charisme lui avait valu l’estime de tous les Parmesans.


Rappelons que le prince fut enterré le 28 août 2010 dans le caveau des Farnèse et des Bourbon de l’antique basilique de la Steccata, qui, fait tout à fait exceptionnel avait été ré-ouvert pour l’occasion.


 

La veille du baptême, suivant l’exemple de son père, le duc Charles-Xavier, grand maître de l’ordre, aura conféré l’ordre Constantinien de St Georges aux nouveaux chevaliers.

 

Souhaitons tous nos vœux de bonheur à la jeune princesse Louise-Irène


. (Copyright photo d’archives : www.ppe-agency.com)

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image