Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 23:01

Le 9 octobre est le 282ejour de l'année

(283e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

Il reste 83 jours avant la fin de l'année.

C'était le jour du sarrasin dans le calendrier républicain français.

 

Dicton du jour 

« S'il pleut à la Saint-Denis, la rivière sort neuf fois de son lit. » 

Célébrations

couleurliturgiqueVert.gif 


Listen_to

 

Au IIIe siècle, saint Denis, martyr.

 

Il fut l'apôtre et l'organisateur de l'Église de Paris.

 

Vers 475, sainte Geneviève fit élever sur son tombeau la

 

basilique, devenue la nécropole des rois de France.

 

Saint Denis de Paris et ses compagnons, Eleuthère et

 

Rustique, martyrs à Paris (3ème s.)

 

Denis Denis de Paris.

 

450px-Saintdenis-notre_dame_de_paris.jpg

Saint Denis de Paris, Portail de la Vierge, Notre-Dame de Paris

Le Patron de Paris et de la Seine-St Denis fut le premier évêque de la capitale de la France.

Il meurt martyr vers 250 ou 270 et est enseveli là où s'élève la basilique de Saint Denis.

C'est tout ce qu'on sait de lui avant le 9ème siècle.

Le récit parle également de ses deux compagnons Eleuthère, le prêtre, et Rustique, le diacre, ainsi que du portement de tête du saint après sa décapitation depuis Montmartre jusqu'à St Denis.

Les faits sont les suivants : Le nom de saint Denis apparaît vers 520 dans "la Vie de Sainte Geneviève" qui témoigne de la dévotion de la sainte envers l'évêque martyr, son père dans la foi.

Elle obtint du clergé parisien l'érection d'une église sur sa tombe au "vicus Catulliacus" situé à huit kilomètres au nord de la Seine, l'actuelle basilique Saint Denys, rue Catullienne.

Elle se rendait également et souvent dans une église de la Cité dont il était le titulaire. Un demi-siècle plus tard, le martyrologe hieronymien mentionne la déposition de saint Denis et de ses compagnons au 9 octobre et saint Venance Fortunat atteste la diffusion de son culte jusqu'à Bordeaux.

Dans les mêmes années, l'historien Grégoire de Tours raconte que vers 250, le pape de Rome avait envoyé Denis en Gaule avec six autres évêques pour y porter l'Evangile.

Celui-ci se fixa à Lutèce où il ne tarda pas à être mis à mort. On pense en effet qu'il subit le martyre sous la persécution de Dèce (250) ou de Valérien (258)

Près de la basilique où reposait le premier évêque de Paris, une abbaye fut fondée au 7ème siècle et elle devint prestigieuse grâce aux largesses royales depuis Dagobert.

Elle contribua au rayonnement de son saint patron en le dotant d'une merveilleuse légende.

A partir de 835, Hilduin, abbé du monastère, se mit en effet à propager en Occident un récit selon lequel Denis de Paris ne ferait qu'un même personnage avec Denys l'Aréopagite, converti par saint Paul.
Ce Denys l'Aréopagite serait lui-même l'auteur des célébres ouvrages de théologie attribués à Denys le Mystique.

L'obscur et courageux fondateur de l'Eglise de Paris devenait, ainsi et pour des siècles, un grand de la sainteté.

Saint-Denis est l’un des Quatorze Saints Auxiliateurs, particulièrement vénérés en Allemagne et réputés pour leur grande efficacité.

Il est invoqué pour soulager les maux de tête et pour guérir la rage.
im-St-Denis.jpg

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/10-09.htm#denis
http://missel.free.fr/Sanctoral/10/09.php
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsoctobre/oct09bis.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_de_Paris

 

 

En 1609, saint Jean Léonardi, qui groupa et anima à Lucques en

 

Toscane, une communauté religieuse consacrée à catéchiser la

 

jeunesse. A Rome, il créa un collège qui devint plus tard le séminaire de la

 

"Propagation de la Foi"

 

Il mourut victime de son dévouement auprès des pestiférés.

 

 

Mémoire du saint patriarche

 

Abraham, l'ami de Dieu.

 

Il espéra contre toute espérance, et devint le père de tous les

 

croyants.


 

L'an 685, le retour à Dieu de saint Ghislan.

 

Venu dans le Hainaut belge, il y vécut en reclus.

 

Il aurait cependant fondé un petit monastère près de Mons.

 

 

 

En Thuringe, l'an 1045, saint Günther ou Gontier.

 

De famille noble, il se convertit après une jeunesse désordonnée

 

et se fit moine à Niederaltaich.

 

Il termina sa vie en ermite.

 

En 1851, saint Louis Bertrán (Bertrane), dominicain espagnol

 

dont la vie fut dominée par une spiritualité de la crainte de Dieu.

 

Missionnaire auprès des Indiens d'Amérique du Sud, mais écoeuré par l'attitude des colons qui entravaient sa prédication, il n'y

 

resta que sept ans.

 

De retour en Espagne, il mourut prieur du couvent de Valence.

 

Il est cependant un des patrons de la Colombie, à cause du

 

souvenir qu'il y a laissé de son apostolat.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

 



Abraham Ancien Testament : Patriarche du peuple Juif
(+ v. -2200 av JC.)
413px-Rembrandt_Harmensz._van_Rijn_035.j

Un ange empêchant le sacrifice d’Isaac. Abraham et Isaac, Rembrandt, 1634

...et Sara, son épouse.
Espérant contre toute espérance, il obéit à Dieu qui l'appelait à quitter son pays, Ur en Chaldée, pour une terre inconnue. Il est longuement parlé de Sara dans le livre de la Genèse, chapitre 12 et 13, de son manque de foi, de sa fidélité quand se réalise la promesse des trois messagers venus lui annoncer sa maternité lors de la visite au chêne de Mambré. Abraham eut foi en Dieu et Dieu le déclara juste. Il devint le père d'une multitude de croyants. Il est notre Père dans la Foi.

Lire le livre de la Genèse, chap. 15, 16, 17, 18... 25
http://www.intratext.com/IXT/FRA0016/_PF.HTM

Voir aussi l'exposition "les Fils d'Abraham"
http://www.cite-evangile.asso.fr/accueil_exposition.html

Autre biographie:
La Bible emploie deux vocables bien précis pour désigner Abraham : « ami de Dieu » et « père de tous les croyants ».
Quand il entend l’appel péremptoire du Seigneur, Abraham quitte le pays et la tribu de son père et part vers le lieu que le Seigneur lui-même lui montrera : par cet acte de foi, la communion entre Dieu et l’humanité reprend vie et la bénédiction que Dieu destine à tous les êtres vivants comence à se réaliser. En Abraham, les trois grandes religions monothéistes ont leur commun patriarche et trouvent leur unité, parce qu’à travers lui Dieu s’est lié d’une alliance éternelle avec tous les croyants.
L’écoute obéissante de la parole du Seigneur et la promptitude pour la mettre en pratique ont fait d’Abraham et de Sarah, son épouse, les modèles de la foi dans le Dieu unique. La disponibilité d’Abraham à sacrifier Isaac, son premier-né, le fils de la promesse, est l’exemple de l’espérance contre toute espérance, de la certitude que le Seigneur est capable de rester fidèle à sa parole même quand il semble la contredire.
Cette foi a permis à Abraham d’entrer dans les secrets de Dieu, d’intercéder pour tous les hommes et d’accueillir dans son sein ceux qui s’abandonnent au Seigneur et laissent s’accomplir en eux sa volonté de vie.

Lecture

Selon la Lettre aux Hébreux, Abraham est avant tout le croyant dont la foi, sans cesse mise à l’épreuve, se manifeste dans l’obéissance.
Selon la tradition synagogale, Abraham est surtout l’ancêtre, celui que les hébreux saluent du titre de « Abraham, notre père ».
Mais le récit relatif à Abraham présente un autre aspect. Bien que le vocabulaire de l’espérance ne se trouve pas dans le texte hébreu qui se rapporte au patriarche, le propre du destin d’Abraham est de vivre sous son signe. L’espérance inaugure l’histoire sainte, elle signe de son sceau les divers épisodes de l’existence du patriarche, décide du sort de ses descendants, ouvre à l’humanité de nouveaux possibles. Dès l’instant où YHWH s’est adressé à Abraham, toute chose a été renouvelée ou plus exactement appelée à l’être.
(d’après Robert Martin-Achard, Actualité d’Abraham).

Prière

Dieu miséricordieux, en Abraham tu nous as donné le père des croyants et tu as voulu que dans sa descendance soient bénies toutes les races de la terre : regarde le peuple de l’alliance et des promesses et le peuple des prophéties qui t’invoque toi, le Miséricordieux et fais qu’au plus vite, par la révélation de Jésus Christ, se fasse l’unité de tous ceux qui croient en toi, Dieu unique, béni pour les siècles.
imgoct09.jpg

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsoctobre/oct09ter.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abraham



Saint Andronic (5ème s.)
Orfèvre (ou banquier) originaire d'Alexandrie, époux de Sainte-Anastasie. Parents d’un fils et d’une fille, ils décident d’un commun accord de se comporter comme frère et sœur. Après avoir perdu leurs deux enfants, décédés à l’adolescence, ils se retirent au sein d’une communauté de la Thébaïde (Ve siècle)



Sainte Austregilde Mère de St-Loup de Sens (VIIe siècle)
Pas d'information complémentaire.



Saint Bernard de Rodez (+ 1110)
Ses parents, en raison de leur rang social, lui donnèrent une solide éducation littéraire et spirituelle. Il se retira d'abord au monastère de Saint Amance en Auvergne puis, à l'invitation de saint Gaubert, au monastère du Mont-Sauve. Les chanoines trouvèrent en lui un dynamisme qui porta très haut la prospérité du monastère tant sous le rapport spirituel que temporel. Il fut leur abbé pendant trente-cinq ans.



Saint Denys l'Aréopagite Evêque d'Athènes (2ème s.)
Denys l’aréopagite fut converti à la foi de Jésus-Christ par l’apôtre saint Paul.
On l’appelle aréopagite du quartier de la ville où il habitait. L'aréopage était le quartier de Mars, parce qu'il y avait un temple dédié à ce Dieu. Les Athéniens donnaient aux différentes parties de la ville le nom du dieu qui était honoré; ainsi celle-ci était appelée Aréopage parce que Ares est un des noms de Mars.
Source: La légende dorée de Jacques de Voragine (site de l'abbaye Saint Benoît, Suisse)
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome03/154.htm

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Denys_l%27Ar%C3%A9opagite



Saint Deusdedit abbé du Mont-Cassin (+ v. 834)
Abbé du Mont-Cassin dans le Latium, il fut mis dans un cachot par le tyran Sicard, duc de Bénévent, et, accablé par la faim et les mauvais traitements, y rendit son âme à Dieu.



Saint Domnin Martyr sur la voie Claudia, près de Parme (+ 304)
Originaire de Parme, il essaya d'échapper à la persécution, mais fut arrêté et décapité à la voie Claudia (ou Emilia), à quelques miles de Parme, dans l'actuel Burgo san Donnino, où ses reliques sont vénérées.
(10000 saints éd: Brépols)



Saint Etienne l'Aveugle (+ 1476)
Descendant du prince serbe, saint Lazare le martyr, il fut pris en otage, par les Turcs, avec son frère Grégoire. Ils furent aveuglés le jour même de Pâques 1441. Revendus à leur père, ils retrouvèrent la liberté et Etienne devint à son tour prince serbe. Détrôné par un complot, il fut exilé en Albanie et y épousa sainte Angéline. Devant la menace des Turcs, il se retira à Trieste en Italie, restant ferme dans la foi orthodoxe, malgré les pressions des Latins. Il s'endormit dans la paix du Seigneur.



Saint Gemin (+ 815)
que l'on croit être un religieux de l'Ordre de Saint Benoît et dont on ne sait que la mémoire célébrée à San Geminiano en Italie.



Saint Ghislain Abbé près de Mons (+ v. 680)
Saints_withtheiremblems.jpg

Enluminure d'un livre de prières (milieu du XVe siècle) : saint Ghislain y est représenté à droite, portant une église.

Solitaire dans le Hainaut, il vit son petit monastère attirer de nombreux disciples qui défrichèrent la terre en évangélisant la région. Grâce à saint Ablebert, évêque de Cambrai, il put agrandir son domaine pour y accueillir les moines qui venaient de plus en plus nombreux se mettre sous sa direction spirituelle.
Sur son abbaye s'élèvera la ville qui porte son nom.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Ghislain



Saint Goswin (+ 1165)
Il suivit les cours de l'Université de Paris où, d'élève, il devint enseignant. Abélard était professeur en même temps que lui, mais ils ne partageaient pas les mêmes conceptions philosophique et théologique et souvent s'opposaient dans les discussions publiques. Saint Goswin se retira au monastère d'Anchin au diocèse de Cambrai. Le concile de Sens qui condamna la doctrine d'Abélard décida d'enfermer le professeur à Anchin où il fut reçu avec beaucoup de douceur et de fermeté par saint Goswin. Lors du concile de Reims en 1148, il rencontra le pape Eugène III qui le fit entrer dans son conseil. Il mourut saintement après avoir donné à l'Eglise toutes les forces de sa foi et de son intelligence.



Saint Gunther Ermite (+ 1045)
237px-Gunther_of_Bohemia.jpg

Gunther (ermite) - Pierre tombale

ou Gonthier. Noble qui se convertit après une jeunesse désordonnée. Il se fit moine en Thuringe, à Niederatlaich. Il fut ermite les dernières années de sa vie sur les flancs d'une montagne bavaroise qui, depuis, s'appelle "Gunthersberg."

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gunther_(ermite)



Saint Jean de Prousse martyr en Bithynie (14ème s.)
Diacre dans cette région de Bithynie alors occupée par les Turcs, il fut d'abord un excellent père de famille. Veuf, il contracta un second mariage et renonça pour cela au diaconat. Il montrait un grand zèle pour soutenir les pauvres jusqu'au jour où une querelle religieuse avec des Turcs provoqua son arrestation. Il fut condamné à être brûlé vif. Il fut attaché à un arbre dont les branches se divisaient en trois rameaux. Cela le réconforta comme étant un signe providentiel de la Sainte Trinité qu'il avait courageusement proclamée. Les bourreaux allumèrent un feu modéré pour que sa mort soit lente et plus douloureuse. Après trois heures de souffrances, il rendit son âme à Dieu.



Saint Jean Léonardi Prêtre, fondateur des Clercs de la Mère de Dieu (+ 1609)
371px-SaintJeanLeonardi02.jpg

Originaire de Lucques en Toscane. Fils de pharmacien et pharmacien lui-même jusqu'à l'âge de vingt-cinq ans, il devint prêtre à trente ans et fonda, deux années plus tard, à Lucques, la congrégation des Clercs de la Mère de Dieu (1574). Il prêche et il confesse inlassablement tandis que les théories nouvelles de la Réforme séduisent la jeunesse. Ses succès lui valent une violente persécution. Menacé de mort, il s'enfuit à Rome où il prend saint Philippe Néri comme père spirituel. Quand saint Philippe quittera Rome, saint Jean Leonardi installa sa communauté dans la maison que son père spirituel lui laissait. Saint Jean Leonardi aurait voulu partir pour les missions lointaines. Dans ce but, en 1603, il jette les bases du séminaire pour la Propagation de la Foi, destiné à la formation des prêtres indigènes envoyés par les missionnaires. Il meurt de la peste qu'il a contractée en se dévouant auprès des malades lors d'une épidémie.
SaintJeanLeonardi.jpg

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_L%C3%A9onardi



Bienheureux Jean Lobedau (+ 1264)
Franciscain, originaire de l'ancienne Prusse. Ses biographes vantent principalement son humilité; les miracles qui s'opérèrent sur son tombeau rendirent son nom célèbre dans toute la Prusse.



Saint Louis Bertrand Frère prêcheur à Valence, en Espagne (+ 1581)
Louis_Bertrand.jpg

Louis Bertrand par Zurbaran

Dominicain espagnol, d'une grande érudition, il voulait travailler à la conversion des infidèles des Indes Occidentales et du Pérou. Quand il fut dans ces pays, il vécut pauvrement pour être plus proche des habitants autochtones. Il fit de nombreuses conversions aussi bien au Pérou qu'à l'île de San Tomé dans les Caraïbes. Mais, lassé par la cruauté, la débauche et l'avarice de la plupart des officiers espagnols qui ainsi contrecarraient la diffusion de l'Evangile, il obtint de revenir à Valence où il fut maître des novices puis prieur. Déjà la maladie l'accablait et sa faiblesse était de plus en plus grande. Il s'endormit comme un rayon de lumière dirent ceux qui assistèrent à sa mort.
450px-LuisBeltran.jpg

La maison natale de Louis Bertrand

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Bertrand_(saint)



Saints Martyrs de Turón (Asturies) (+ 1934)
Béatification: 29.04.1990 à Rome par Jean-Paul II
Canonisation: 21.11.1999 à Rome par Jean-Paul II
Cirilo Bertrán et 8 Compagnons, religieux, de l'Institut des Frères des Écoles chrétiennes et Inocencio de la Inmaculada, prêtre, de la Congrégation de la Passion du Christ, martyrs (+1934, +1937)
"L'Église reconnaît aujourd'hui la sainteté de neuf Frères des Écoles chrétiennes et d'un Père Passionniste. Huit de ces Frères formaient une communauté qui tenait une école à Turôn, au centre d'une vallée minière des Asturies, au nord-est de l'Espagne; ils furent martyrisés en 1934. Le neuvième Frère était de Catalogne et fut tué en 1937 près de Tarragone. Le Père Passionniste était venu à l'école de Turôn confesser les enfants. L'Église les glorifie tous les dix parce qu'ils sont restés fidèles à leur consécration jusqu'à donner leur vie pour la foi et leur mission évangélisatrice."
(source: site du Vatican)

"Ils ne sont pas les héros d'une guerre humaine à laquelle ils ne participèrent pas, mais furent des éducateurs de la jeunesse. En raison de leur condition de personnes consacrées et de maîtres, ils affrontèrent leur destin tragique comme d'authentiques témoins de la foi, donnant à travers leur martyre la dernière leçon de leur vie. Que leur exemple et leur intercession parvienne à toute la famille lasallienne et à toute l'Eglise!"
(source: Jean-Paul II Homélie lors de la cérémonie de canonisation des bienheureux Cirilo Bertran et 8 compagnons, Inocencio de la Inmaculada, Benito Menni, Tommaso da Cori, Dimanche 21 novembre 1999)
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/1999/documents/hf_jp-ii_hom_19991121_beatifications_fr.html

Saints Martyrs de Turón (Asturies) - source L'héritage Lassallien
Saint Cirilo Bertrán (José Sanz Tejedor)
Saint Marciano José (Filomeno López López)
Saint Julián Alfredo (Vilfrido Fernández Zapico)
Saint Victoriano Pío (Claudio Bernabé Cano)
Saint Benjamín Julián (Vicente Alonso Andrés)
Saint Augusto Andrés (Ramón Martín Fernández)
Saint Benito de Jesús (Héctor Valdivielso Sáez)
Saint Aniceto Adolfo (Manuel Seco Gutiérrez)
Saint Inocencio de la Inmaculada Canoure, CP (Manuel Canoura Arnau)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saints_Martyrs_de_Tur%C3%B3n



Sainte Olle (9ème s.)
On la vénère près de Cambrai. On ne sait rien de sa vie qui se déroula peut-être au 9ème, au 10ème ou au 11ème siècle. Il ne reste de sa mémoire qu'un hameau qui garde son nom : Sainte Olle.



Saint Philippe Howard Laïc Anglais (+ 1595)
Comte d'Arundel et de Surrey, il menait une vie dissolue à la cour de la reine Elizabeth.
Il assista au procès contre saint Edmond Campion, saint Ralph Sherwin et d'autres à la Tour de Londres et en fut très impressionné.
Il se convertit au catholicisme en même temps que quelques membres de sa famille, fut trahi, arrêté et emprisonné. Condamné à mort, il mourut en prison au bout de plusieurs années.
Béatifié en 1929, il fut canonisé en 1970 par le pape Paul VI avec les quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles.
S. Filippo Howard site du Vatican.
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/cult-martyrum/martiri/009.html#ottobre



Saint Pierre le Militaire (9ème s.)
Grande était sa bravoure dans les armées impériales où il servait en Galatie. Après plusieurs années, il préféra servir le Christ. Il partit en pèlerinage à Jérusalem et s'installa dans la région du Mont Olympe en Bithynie où il mena une vie exemplaire en ce lieu où se trouvaient de nombreux ermitages et de nombreux monastères.



Sainte Publia (4ème s.)
ou Poplia. Son monastère à Antioche résonnait souvent de la joie des chants que les moniales offraient à Dieu. Ce qui ne fut pas du goût de l'empereur Julien l'Apostat qui ordonna de les faire taire. Il envoya des soldats leur ordonnant de frapper Publia au visage jusqu'au sang. Mais elle resta libre et remit son âme à Dieu paisiblement plusieurs années après.

Autre biographie:
Ste-Publia Veuve de la ville d’Antioche et mère d’un fils (qui sera plus tard nommé évêque de cette ville), elle fonde une communauté de femmes chrétiennes qu’elle place sous la règle de Saint-Basile et dont elle devient l’abbesse. Un jour que Julien l’Apostat est de passage dans la ville, il entend par hasard les femmes réciter un verset et se sent personnellement insulté. Il fait fouetter Publia et planifie de la faire exécuter en même temps que ses coreligionnaires, mais il n’a jamais le temps de mettre son plan à exécution puisqu’il perd la vie peu de temps après au cours d’une bataille (IVe siècle)



Sainte Sarah Ancient Testament : Epouse du prophète Abraham
Epouse d'Abraham, elle fut incrédule lors de la visite des trois messagers de Dieu (Livre de la Genèse. 11) La promesse de Dieu pourtant se réalisa malgré la vieillesse de l'épouse. Elle eut un fils: Isaac.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sarah_(Bible)



Saint Savin (8ème s.)
Originaire de Catalogne, il la quitta pour aller chez son oncle le comte de Poitiers. Précepteur de son fils, saint Savin l'entraîna dans la vie monastique. Forminius entra au monastère de Saint Martin de Ligugé près de Poitiers et saint Savin partit dans le Lavedan, au Pays de Bigorre. C'est là qu'il se livra à la prière, aux mortifications et et à la contemplation, sans oublier ses frères les pauvres qui venaient souvent autour de lui. Il était en relation avec le monastère voisin. Il retourna paisible à Dieu et une localité de la vallée porte son nom : 65400 Saint Savin.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Savin_(Hautes-Pyr%C3%A9n%C3%A9es)



Bienheureuse Sibylle (13ème s.)
Sybille ou Sibille.
Les uns disent qu'elle mourut à l'abbaye d'Aywières en 1250, dans le Brabant; d'autres, la confondant sans doute avec Sibylle de Jérusalem morte en 1190, disent qu'elle serait morte durant le siège de St Jean d'Acre où elle accompagnait la croisade. Peu importe, elle vécut assez longtemps en Belgique pour que beaucoup de fidèles la vénèrent encore.

Trouvé sur le net:
- Sainte Sibylle était une religieuse cistercienne du couvent d'Aywières dans le Hainaut belge. On sait peu de choses d'elle. Elle serait morte vers 1250.
http://www.brugelette.be/articles.php?lng=fr&pg=12

- Originaire du Hainaut, en Belgique, Sibylle est moniale au couvent cistercien d'Aywières, au XIIIème siècle.

- Gages est un village essentiellement agricole, jadis fief de la terre du Roeulx. Ses seigneurs sont mentionnés dès le XIIè siècle. C'est dans leur famille que naquit sainte Sibylle de Gages, morte en 1250 à l'abbaye d'Aywières.
Née dans le Hainaut en Belgique, sainte Sibylle (ou Sibille) de Gages fut moniale cistercienne à Aywières (Couture-Saint-Germain) au XIIIe s. Latiniste émérite.
http://www.sainternet.net/deguisement/sybil.htm



Saint Théofroy (+ 690)
Selon les actes du roi Thierry Ier, il fut sans doute évêque d'Albi après avoir été religieux à Luxeuil au diocèse de Besançon, puis abbé de Corbie au diocèse d'Amiens. L'histoire se tait sur les actes et la durée de son épiscopat.



Les Églises font mémoire…

Anglicans : Denys, évêque de Paris, et ses compagnons (+env. 250), martyrs ; Robert Grossatesta (+1253), évêque de Lincoln, philosophe, savant

Catholiques d’occident : Denys, évêque, et ses compagnons, martyrs ; Jean Léonardi (+1609), prêtre (calendrier romain et ambrosien)

Coptes et Ethiopiens (29 tut/maskaram) : Ripsime, Gaïana et leurs compagnons (III-IVe s.), martyrs (Église copte)

Luthériens : Justus Jonas (+1555), théologien en Saxe

Maronites : Jacques, frère du Seigneur, confesseur

Orthodoxes et gréco-catholiques : Jacques d’Alphée, apôtre ; Andronic d’Antioche et Athanasie, son épouse (Ve s.), moines ; Tykhon, patriarche de Moscou (Église russe)
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsoctobre/oct09.html



TYKHON DE MOSCOU (1865-1925) pasteur
(25 mars Occident) La nuit du 7 avril 1925, le cœur malade de Tykhon, patriarche de Moscou et de toute la Russie, cesse de battre. C’est l’épilogue d’une aventure humaine à la fois tragique et hors du commun.
Fils d’un curé de province, Vasilij Bellavin est né en 1865 à Toporec, près de Pskov. Ses études terminées, il lui fallut choisir entre le mariage et la vie monastique avant son ordination presbytérale ; il opta pour la seconde et prit le nom de Tykhon.
Doué d’une profonde humanité, Tykhon fut consacré évêque de Lublin à 32 ans. A Lublin, comme dans tous les sièges où il exercera son ministère épiscopal, il fut un homme d’écoute et de grand équilibre, apte au dialogue avec les catholiques et les protestants, au point de désirer et de projeter des chemins d’unité, qu’il parviendra presque à réaliser avec l’Église anglicane.
Contraint par la puissante influence de l’higoumène du lieu à quitter le diocèse de Lublin, Tychon fut envoyé comme évêque dans la mission orthodoxe d’Amérique. Là il put exprimer toute sa grandeur d’âme, devenant la référence de tous les orthodoxes du Nouveau Continent, et jetant les bases d’une Église orthodoxe américaine unique, qui ne sera jamais réalisée.
Transféré en 1907 à Vilnius, puis à Iaroslavl, il devint, en 1917, métropolite de Moscou et présida le concile de l’Église russe, qui rétablit le titre de patriarche, le conférant à Tychon lui-même, en décembre de la même année.
Bien qu’il se soit tenu à l’écart de la politique et qu’il ait uniquement cherché à réconforter ses fidèles en sanctifiant par son intercession une Église désormais vouée au martyre, le sien fut un long calvaire. Tychon fut déposé en 1923, arrêté et soumis à la réclusion ; mais il sut éclairer par la lumière intérieure de son cœur l’extrême solitude des chrétiens de Russie, posant ainsi le signe de l’espérance eschatologique qui constitue depuis toujours l’âme du christianisme russe dans sa plus grande authenticité.

Lecture

Mes fils ! Même si cette sainte douceur de l’Église peut à certains paraître de la faiblesse, voici que nous vous appelons au support patient de l’inimitié contre les chrétiens et de la méchanceté qui oppose les idéaux chrétiens aux preuves et au penchant très humain pour les biens de la terre et les commodités de la vie mondaine ; et même si pour la mentalité du monde elle semble « insupportable » et « cruelle » la joie qui trouve sa source dans la souffrance à cause du Christ, nous vous prions, au nom de tous nos fils orthodoxes, de ne pas abandonner cette disposition chrétienne, l’unique qui mène au salut ; de ne pas dévier du chemin de la croix, que Dieu nous a envoyé d’en-haut, pour emprunter le chemin mondain de la violence et de la vengeance. Ne portez pas ombrage à votre héroïque fermeté chrétienne en revenant à l’idée de défendre les biens de l’Église, vous aviliriez l’Église et vous vous abaisseriez au niveau des actions de ceux qui la blasphèment. Seigneur, protège notre Russie orthodoxe d’une telle horreur ! (Tykhon de Moscou, Lettres aux fidèles).

Prière

Règle de foi et modèle de mansuétude, maître d’ascèse, la vérité de tes actes t’a révélé. Vraiment tu as atteint la cime des cieux par ton humilité et par ta pauvreté leur richesse. Père hiérarque, Tykhon, prie le Christ notre Dieu de sauver nos âmes.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Tikhon_de_moscou

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour


Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Denis, au calendrier civil 2009, et ses dérivés : Denez, Denys, etc.

Et aussi aux :

  • Ghislain, et ses dérivés : Geslain, Ghislaine, Ghislie, Ghisline, Guilain, Guilaine ou Guylaine, Guislain et Guislaine, etc.
  • Gunther, et ses dérivés : Gouziern, Gunthiern, etc.
  • Sara, et ses dérivés : Sarah, Saraï, etc.
  • Sibylle, et ses dérivés : Sibil, Sibylline, Sybille, etc.

Événements 


  768 
Carloman Ier et Charlemagne sont tous deux élus et couronnés rois des Francs.
Jacques Ier d'Aragon fait son entrée dans la ville de Valence, capitale du royaume de Valence
1683 

Soleil.gif

Le 9 octobre 1683

Le mariage morganatique du Roi Soleil et de la gouvernante des enfants royaux.

  A 45 ans, le roi, veuf de Marie-Thérèse d'Autriche, épouse en secret Françoise d'Aubigné.

Devenue par les faveurs de Louis XIV Madame de Maintenon, elle éleva les enfants illégitimes du roi et de madame de Montespan.

La nouvelle reine fondera une école à Saint-Cyr, près de Versailles, destinée à l'éducation des jeunes filles nobles et sans fortune.

Image Hosted by ImageShack.us
 
"Tout se passa très secrètement. Un certain soir de l'automne de 1683, certains historiens croient pouvoir préciser : dans la nuit du 9 au 10 octobre, dans les appartements du roi, une scène un peu mystérieuse eu lieu. Dans une petite chapelle, au pied de l'autel, six à sept personnes se trouvent rassemblées : le roi, en grand costume, l'épée au côté et son chapeau à plumes sous le bras, Madame de Maintenon en habit de cérémonie, la tête couverte d'un voile de dentelle, l'archevêque de Paris, Harlais de Champvallon, le P. de la Chaise, confesseur du roi, deux gentilshommes : MM. de Montchevreuil, gouverneur du duc de Maine, Louvois, et Bontemps, le fidèle valet de chambre de Louis XIV (cette scène fut représentée au dix huitième siècle par une gravure). L'archevèque bénit le mariage, mais si un acte en fut dressé, il ne fut jamais retrouvé et les témoins ce dette cérémonie nocturne ont gardé scrupuleusement le secret. Le mariage de Mme de Maintenon reste un de ces petits problèmes historiques qui font le tourment et les délices des historiens !
Si des preuves matérielles n'existent pas de cette union secrète, les preuves morales abondent et suffisent pour que personne, actuellement, ne le mette plus en doute. [...]
Les conseillers ecclésiastiques, Bosuet, Fénélon, déclarèrent, croit-on, que les époux royaux n'étaient pas tenus de rendre leur mariage officiel. Cet avis était, au fond, conforme au désir de Louis XIV et l'emporta."


1810
Bataille d'Alenquer
1997
 Dissolution du mariage de la princesse Caroline de Monaco et de Philippe Junot

2009

Inauguration "Grand Siècle" au Château de Pennautier...

Pennautier2.jpg
Pennautier1.jpg
Pennautier3.jpg
Pennautier2009 005.jpg
Miren et Nicolas de Lorgeril
----------
Après plus de 2 ans de travaux de restauration, Miren et Nicolas de Lorgeril avaient convié leurs amis et connaissances à une soirée au Château de Pennautier, propriété de leur famille depuis sa construction en 1620.
Situé à 5 mns de Carcassonne, ce château qui est un des plus beaux du Languedoc, peut accueillir aujourd'hui des évenements privés ou professionnels de prestige, grâce à ses salles de réunions, salons de réceptions, chambres, chapelle, héliport ou son parc déssiné par André Le Nôtre...
Blason des Reich de Pennautiers.jpg
Pennautier2009 003.jpg
Pennautier2009 004.jpg
Pennautier2009 006.jpg
Mark Lockett et Camille Soularue
--------
Pennautier2009 014.jpg
Pennautier2009 038.jpg
Pennautier2009 008.jpg
Pennautier2009 017.jpg
Pennautier2009 022.jpg
Pennautier2009 037.jpg
Pennautier2009 032.jpg
Pennautier2009 041.jpg
www.chateaudepennautier.com

louis_francois_nicolas.1.de_lorgeril

Nicolas de Lorgeril

image

le 10 juillet 1960

Parents

Partager cet article

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

commentaires

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image