Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 00:00

474

Léon Ier

empereur byzantin 

 

Zénon lui succède. 

 

639 

Dagobert Ier

 

roi des Francs

1002

  meurt l'empereur d'Allemagne Otton III 


Il n'a que 19 ans.


Avec son ami le pape Sylvestre II et sous la bénéfique influence de sa grand-mère et de sa mère, d'origine byzantine, le malheureux empereur avait caressé l'espoir d'instaurer un empire chrétien universel réunissant l'Orient et l'Occident.

 

Cet espoir disparaît à jamais avec lui.


André Larané.

Un moment de grâce

OttonIII sur son tr(miniature du Xe siècle)

Otton III descend d'un guerrier saxon qui, aux pires moments du Moyen Âge, sauva l'Allemagne de l'invasion hongroise et s'attribua le titre d'empereur sous le nom d'Otton 1er.


Otton III, né en Italie d'une mère byzantine, accède au trône à l'âge de trois ans. Il règne sous la régence de sa mère, Theophano, puis de sa grand-mère, Adélaïde.


Ces deux femmes d'une exceptionnelle personnalité lui donnent une parfaite éducation et une immense culture gréco-latine.


Couronné roi des Romains à 16 ans selon la tradition familiale, Otton III se détourne de son héritage allemand pour ne s'intéresser qu'à l'Italie, encore porteuse du prestige de la Rome antique.


Le jeune homme veut restaurer l'empire de Charlemagne, voire l'empire romain de Constantin.

Il espère y arriver en plaçant sur le trône de Saint-Pierre son maître et ami, l'archevêque de Reims Gerbert d'Aurillac (55 ans).

Gerbert s'est déjà illustré en soutenant la candidature de Hugues Capet au trône de Francie occidentale (la France actuelle)

Il devient pape sous le nom de Sylvestre II.

Mais la mort prématurée du jeune Otton III va mettre un terme au projet d'un condominium de l'empereur et du pape sur la chrétienté.

 

L'ère des empires s'achève tandis qu'émergent les futures nations européennes.

 

 

1360

Louis Ier Gonzague de Mantoue

noble italien, seigneur de Mantoue

 

 

1367 

Pierre Ier dit Pierre le Justicier

roi de Portugal 

 

À Estremoz, décès du roi Pierre Ier de Portugal, dit Pierre le Justicier, de la maison capétienne de Bourgogne.
Il était né le 8 avril 1320 à Coimbra, le fils du roi Alphonse IV de Portugal, dit Alphonse le Brave, et de Béatrice de Castille.
En 1340 il épousa sa cousine Constance de Castille, qui lui donna trois enfants dont Ferdinand le Beau, son successeur.
Il s’éprit d’Inês de Castro, une dame de compagnie de son épouse dont il était veuf depuis 1345.
Il l’aurait épousé secrètement et en eut aussi trois enfants : Béatrice de Bourgogne, comtesse d'Albuquerque par alliance ; Jean de Portugal, duc de Valencia de Campos, et Denis de Portugal.
Inês fut assassinée, supposément sur ordre du roi Alphonse en 1355.
Monté sur le trône, Pierre Ier vengea sa mort si brutalement, qu’on lui surnomma aussi « Pierre le Cruel »
On raconte que le roi aurait exhumé le cadavre d'Inês, l'aurait mis sur le trône la tête couronnée comme reine de Portugal, obligeant la noblesse à lui faire le baisemain. Comme roi Pierre fut un bon administrateur.
Il fut enseveli à côté de sa aimée Inès dans le mausolée qu’il fit construire au monastère d'Alcobaça.

1479

Louis de Bavière-Landshut

 

duc de Bavière-Landshut

 

1547

Image de Pietro Bembo

Pietro Bembo

 

cardinal italien

 

1586
Margarethe de Habsbourg
1522 - 18 janvier 1586 à l'âge de 64 ans

1583

Marguerite de Parme

 

régente des Pays-Bas

 

1598
Johann Georg (L'économe) de Hohenzollern

11 septembre 1525
18 janvier 1598 à l'âge de 72 ans

 

 


 

1761

Charles Joseph de Habsbourg-Lorraine

1er février 1745 
18 janvier 1761 à l'âge de 16 ans

 

 

 

1865

Michel Gabriel Alphonse Ferdinand de Riquet de Caraman-Chimay

5 juin 1810
18 janvier 1865 à l'âge de 54 ans

 

1870 

Moshoeshoe Ier

 

chef suprême du Basutoland


 

1892

Karl Salvator de Habsbourg-Lorraine

30 avril 1839 
18 janvier 1892 à l'âge de 52 ans

1927

Charlotte de Belgique

 

épouse de l'empereur Maximilien

 

1958
Michel Mir
violoniste et compositeur carcassonnais
né à Lodève (Gard) le 27 mars 1882.
Il débute sa carrière comme violon solo de l'orchestre des concerts Lamoureux.
C'est là qu'il fait la connaissance de son ami et maître Paul Lacombe dont il transcrira les oeuvres pour orchestre d'harmonie. 
Il prend ensuite en 1906 à Carcassonne, la direction des concerts symphonique puis celle de l'Harmonie municipale.
Il se retrouvera à la tête de tous les concerts au kiosque du Square Gambetta, mais aussi des revues et opérettes jouées par l'orchestre du théâtre municipal entre les deux guerres.
Il enseigna également à l'école de musique de la ville et au lycée St-Stanislas et forma bon nombre d'élèves comme Jacques Miquel.
Il habitait dans une maison sur le boulevard de Varsovie à côté de l'actuel bar "Le Makilha"
Michel Mir est décédé le 18 janvier 1958 à Carcassonne.
Aujourd'hui, seule une salle de l'école de musique porte son nom.
Un nom de rue devrait rendre hommage à ce grand musicien et pédagogue qui a tant fait pour la musique à Carcassonne.

Blason de Josip Uhač
cardinal yougoslave de la curie romaine
2002
La Princesse Martha Louise de Norvège perdra le 1er février prochain son titre d'Altesse Royale, ne recevra plus de liste civile et sera dispensée de toute activité officielle, ceci afin de pouvoir exercer la profession de son choix

2007
Alphonse de Bourbon

04 juin 1937
18 janvier 2007 à l'âge de 69 ans
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 00:01

Le 17 janvier est le 17ejour de l’année du calendrier grégorien.


Il reste 348 jours avant la fin de l'année, ou 349 si elle est bissextile.


C'était généralement le jour du zinc


28e jour du mois de Nivôse, dans le calendrier républicain

français.

 

Signe du zodiaque 

26e jour du signe astrologique du Capricorne.

Dictons 

« À Saint-Antoine grande froidure, à Saint-Laurent grands chauds ne durent »[4]
« À la Saint-Antoine, les jours augmentent de la barbe d'un moine»
« Les jours à la Saint-Antoine croissent du pas d'un moine »
« Pour la Saint-Antoine, il fait froid, même dans l'huile »

Célébrations 

 

couleurliturgiqueVert.gif  

Martyrologe pour le dix-septième jour de janvier 

 

           Mémoire de saint Antoine le Grand.

 

Conformément au conseil de l'Évangile, il distribua aux pauvres tout ce qu'il possédait pour suivre le Christ au désert d'Égypte où les tentations du démon ne lui furent pas épargnées.


Par son rayonnement exemplaire et la diffusion de sa biographie rédigée par saint Athanase, il suscita une foule de disciples et mérita de devenir le "Père des moines chrétiens"


Il mourut en 356, sur la montagne au pied de laquelle s'élève le monastère qui porte son nom. 


                 En 647, la déposition de saint Sulpice le Pieux, évêque de Bourges.


Une Compagnie de prêtres fut fondée en 1642 par Monsieur Olier sur la paroisse parisienne qui porte son nom. 


                 L'an 1329, sainte Roseline de Villeneuve.

Prieure de la Chartreuse de La Celle-Roubaud, en Provence, elle fut favorisée de phénomènes mystiques.  


                 A Pontmain, dans le diocèse de Laval, on commémore l'Apparition de la Très Sainte Vierge à quatre jeunes enfants, en

1871.  


              Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux

Saints chrétiens 

Les saints du jour (Dimanche 17 Janvier)
Saint Antoine le Grand Ermite en Egypte (+ 356)

C'était un jeune homme riche, propriétaire terrien en Haute-Egypte.
Mais la question de son salut le tourmentait. Préoccupé par ce qu'il avait lu dans les Actes des Apôtres qui décrivent la première communauté chrétienne où tout était en commun, il entre dans une église.

Et c'est là qu'il entend l'Evangile du jeune homme riche. Il est saisi par la coïncidence : ce texte s'adresse à lui, pense-t-il, et aujourd'hui même. Il distribue sa fortune aux plus pauvres et se retire quelque temps après dans le désert de Nitrie, habitant un fort militaire abandonné.

Là, pendant plus de vingt ans, il subira les attaques du démon qui prend l'apparence de bêtes féroces ou sensuelles. Ce sont les célèbres tentations de saint Antoine.

Des disciples viennent le rejoindre et, pour eux, il organise une vie monastique en même temps qu'érémitique. C'est pourquoi il est considéré comme "le père des moines"
 
Attentif à la vie contemporaine de l'Eglise, il se rend à Alexandrie pour soutenir les controverses contre les païens et les hérétiques ariens. Le père des moines s'éteint à 105 ans.

Plus que les faits merveilleux de sa vie, retenons ses paroles et les enseignements qu'il donnait à ses disciples : "Efforçons-nous, leur disait-il, de ne rien posséder que ce que nous emporterons avec nous dans le tombeau, c'est-à-dire la charité, la douceur et la justice... Les épreuves nous sont, en fait, profitables. Supprimez la tentation et personne ne sera sauvé."

Voir aussi sur le site du diocèse aux armées françaises.
b.184.184.16777215.0.stories.preghiera.l

Au désert de Scété en Egypte, il était d'une grande austérité. Il portait une grande attention à garder la charité fraternelle, même quand, du fond de lui-même, montait une réponse qui pouvait être cinglante, il savait la retenir malgré la difficulté. C'est ainsi que l'on raconte ce fait dans sa vie : quelqu'un lui avait adressé une parole très offensante. Il se fit grande violence pour ne pas répliquer, au point que sa bouche silencieuse se remplit de sang. Il le cracha et trouva alors une grande paix intérieure.



Saint Antoine de Bérée Moine au monastère de Péraia (11ème s.)
Originaire de Macédoine, il entra au monastère de Péraia, où s'étaient illustrés saint Georges Palamas, saint Denys de l'Olympe et saint Athanase des Météores. Il se retira dans une grotte inaccessible, ignoré de tous sauf du prêtre qui de temps à autre le faisait communier aux Saints Mystères. Il y mourut toujours ignoré et ce sont des chasseurs qui le découvrirent appelés par leurs chiens. Son corps était resté incorrompu et il fut transféré à Bérée où il est encore vénéré.



Saint Antoine de Krasnyi-kholm Moine du monastère de Saint-Cyrille du Lac Blanc en Russie (+ 1431)
Il fonda un autre monastère dédié à saint Nicolas au lieu-dit : La Belle colline, Krasnyi-Kholm. Puis, il remit en paix son âme au Seigneur.



Saint Gamalbert Curé de la paroisse de Michelsberg (+ 800)
ou Gamelbert. Né dans une famille de riches bavarois, il se détacha de cette vie mondaine en faisant tout d'abord un pèlerinage à Rome. Ordonné prêtre à son retour, il donna son héritage pour que soit fondé le monastère de Metten. Il fut durant plus de cinquante ans l'humble curé de la paroisse de Michelsberg, son village natal.

Autre biographie:
Fils d’un couple fortuné de Bavière, son père le destine au métier des armes mais le jeune garçon refuse, préférant la vie simple de berger. Il rend de fréquentes visites au prêtre de sa paroisse, qui lui enseigne les Saintes Écritures. Lorsque ses parents décèdent, il est admis au saccerdoce et effectue ensuite un pèlerinage sur les tombeaux des Apôtres. De retour dans sa région, il s’installe comme solitaire dans une cellule adossée à l’église.



Saints Genou et Genitus (3ème s.)
Moines qui auraient vécu à Celle-sur-Naton.
Un autre Saint Genou est vénéré à Cahors comme premier évêque de cette ville.
Présentation du Diocèse de Cahors
http://www.catholique-cahors.cef.fr/Presentation

"A signaler l’existence dans l’Indre de la commune de Saint-Genou. Né à Rome vers 230, Genulphus, fils de Genitus, fut envoyé avec son père évangéliser Cahors, puis Selles-sur-Nahon où il mourut. Ses reliques sont à l’église de Saint-Genou."
(source: le genou)
http://www.genou.com/Etymologie_.htm



Saint Georges de Ioannina Palefrenier (+ 1838)
Originaire de Grèce, il entra au service d'un officier turc comme palefrenier. Il resta chrétien, fidèle à sa foi, même si ses camarades de travail lui avaient donné un surnom turc "Ghiaour Hassan". Ayant changé de maître, il se vit accusé d'avoir renié la foi musulmane, parce qu'à la naissance de son fils, il le fit baptiser. Son corps, pendu haut et court, resta attaché au gibet durant trois jours et, selon les témoins, il resta indemne, exhalant même un parfum céleste. Il avait 28 ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ioannina



Saint Julien Sabas Ermite en Mésopotamie (Irak) (+ 377)
Il soutint les chrétiens persécutés par l'empereur Julien l'Apostat. Saint Jean Chrysostome fait l'éloge de sa vie.
Ermite sur les bords de l'Euphrate près d'Édesse, en Mésopotamie. Il est particulièrement reconnu pour ses grandes austérités. Selon la légende, il ne mangeait qu'une fois par semaine.



Saint Marcel Evêque de Die (+ 510)
Evêque de Die dans la région de Vienne en Gaule, il fut le défenseur de sa cité. Le roi arien Eurice le condamna à l'exil en raison de son combat pour la défense de la foi catholique.
Un internaute nous communique les renseignements suivants:
"Saint-Marcel, évèque de Die, est devenu le patron d'un village du Haut-Var : Barjols ; en effet, il est mort à Montmeyant (village situé à 20 km de Barjols) en revenant de Rome. Les barjolais fêtent ce saint en même temps que la fête des tripettes. Barjols avait récupéré les reliques de ce Saint et de nombreux miracles eurent lieu. Vous aurez plus d'explication sur le site barjols.net"
http://www.barjols.net/

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_de_Die
http://www.mairie-die.fr/



Saint Méleusippe Et ses frères, martyrs en Cappadoce (?)
Originaire de Cappadoce, et ses frères, Speusippe et Eleusippe qui furent livrés au martyre avec leur grand-mère Léonille. Leurs reliques légendaires furent transférées à Langres, en France. C'est là qu'elles reposent dans l'église Saint Géome, c'est-à-dire les "saints jumeaux".



Saint Richmir, religieux (+ vers 715)
originaire de la Touraine, il obtient de l’évêque Gilbert du Mans un vaste domaine en bordure de la Loire, où il s’installe avec quelques compagnons. De nombreux disciples étant venus les rejoindre, Richmir fonde à leur attention un nouveau monastère dont il devient l’abbé.



Sainte Roseline de Villeneuve Chartreuse en Provence (+ 1329)
Santa_Roselina_di_Villeneuve_A.jpg

ou sainte Roseline des Arcs.
Prieure de la chartreuse de Celle Roubaud dans le diocèse de Fréjus en Provence. Elle fut favorisée de phénomènes mystiques. Son culte fut confirmée en 1851.

Un internaute nous écrit:
"Elle est née aux Arcs le 27 janvier 1263, elle est la fille d’Arnaud de Villeneuve et de Sybille de Burgolle de Sabran des Arcs, seigneurs des Arcs, de Trans, de Flayosc, de La Motte et des Esclans.
- Premier noviciat à Saint-André de Ramières (Vaucluse)
- Second noviciat à la Chartreuse de Bertaud (Hautes-Alpes) où elle admise à la profession religieuse à l’unanimité le jour de Noêl 1280.
- En 1285 elle est nommée à l’abbaye de La Celle Roubaud des Arcs où elle succède à sa tante comme prieure en 1300.
- Elle restera prieure jusqu’en 1328 date à laquelle elle demande à redevenir simple religieuse.
- Elle meurt le 17 janvier 1329.
- Exhumée cinq ans après sa mort son corps est retrouvé intact et ses yeux sont aussi vifs et brillants que si elle était en vie. Le miracle de la conservation des yeux de sainte Roseline sera constaté sur ordre du roi en 1660 par le médecin personnel de Louis XIV. Mis dans une châsse le corps de sainte Roseline ne sera embaumé qu'en 1894, près de six siècles après sa mort.
- Elle symbolise la perfection des vertus cartusiennes d’humilité, de pureté et de charité."

Autre biographie:
Fille aînée d'Arnaud de Villeneuve et Sybille de Sabran, Roseline naît au Château des Arcs le 27 janvier 1263. Très vite l'enfant fait preuve d'une grande bonté : elle distribue sans compter des réserves du Château aux pauvres du castrum malgré l'interdiction de son père.
Un jour il la surprend le tablier rempli de pain, quand Roseline, confuse, montre ce qu'elle cache, une brassée de roses s'échappe du tablier. C'est le "Miracle des Roses".
Au contact de sa tante Jeanne, Prieure du monastère de la Celle-Roubaud, Roseline souhaite devenir chartreuse, son père qui lui destine un beau mariage cède aux vœux de sa fille. Elle devint novice en 1278. En 1285, elle retourne à la Chartreuse de La Celle Roubaud Aux Arcs, pour la plus grande joie de sa famille et des Arcois.
En 1300, à l'âge de 37 ans elle succède à sa tante comme Prieure. Plusieurs miracles dont "le repas des anges" se sont produits depuis son noviciat. Elle expire le 17 janvier 1329 à l'âge de 66 ans.
Exhumé 5 ans après sa mort, son corps est retrouvé intact et ses yeux ouverts avaient conservé tout leur éclat. Afin que les fidèles puissent l'honorer, son corps fut placé dans une châsse et les yeux sertis dans un reliquaire.
En 1660, Louis XIV souhaita vérifier la réalité de ce prodige. Croyant à une supercherie, son médecin Vallot creva l'œil gauche, la prunelle se troubla instantanément, les yeux étaient bien naturels.

Voir aussi:
http://www.coldev.org/sanctuaires/index.php?r=cons&sr=cons&id=161
http://www.observatoire-zetetique.org/page/dossier.php?ecrit=3&ecritId=81
http://www.levangileauquotidien.org/www/popup-saints.php?language=FR&id=1263&fd=0
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Roseline



Saint Sulpice le Pieux Evêque de Bourges (+ 647)
250px-St_Sulpice_deFavieres_buste.jpg

Buste de Saint Sulpice dans l'église de Saint Sulpice de Favières (Essonne)

Chapelain du roi Clotaire II puis évêque de Bourges. Il fut le protecteur des pauvres et des persécutés. Son nom fut donné à une paroisse de Paris, qui fut le berceau des séminaires pour la formation des prêtres.
Fils d'une riche et noble famille demeurant à Vatan, dans le Berry (Indre),
http://www.vatan-en-berry.com/ il est élevé à la cour de Thierry II. Désireux d’entrer en religion, il devient disciple de Saint-Remacle et est admis dans la cléricature. En 624, il est choisi pour succéder à Austregisile comme évêque de Bourges. Grâce à ses excellentes relations avec la famille mérovingienne, il obtient de faire baisser les impôts qui accablaient les habitants de son diocèse.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sulpice_le_Pieux
http://catholique-bourges.cef.fr/histoire/archeveques/arch1/sulpice2.htm
http://www.saint-sulpice-de-favieres.com/



Saint Théodose Ier Empereur romain d'Orient et d'Occident (+ 395)
125px-Theodosius.jpg

Originaire d'Espagne, il fut associé à l'empereur d'Occident Gratien qui le fit couronner empereur d'Orient à Sirmium, en 379. Il réunit le deuxième concile oecuménique à Constantinople en 381. Autoritaire et coléreux, il savait cependant retrouver des moments d'une grande humilité. Il s'empara du pouvoir sur l'empire d'Occident et s'installa à Milan. Lors de la révolte populaire de Thessalonique, il donna l'ordre de massacrer plusieurs milliers d'innocents dans le cirque de la ville, malgré l'intervention de saint Ambroise qui n'hésita pas à refuser à l'empereur l'entrée de la cathédrale. Théodose se soumit aux rites de pénitence qui lui furent imposés, se dépouillant de ses insignes impériaux, et habillé comme un pécheur public durant tout ce temps. Par la suite, il décida qu'aucun condamné à mort ne serait exécuté que trente jours après la déclaration de la sentence et une révision du procès. Son corps fut transféré à Constantinople après sa mort.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9odose_Ier



Sainte Yolaine martyre (+ 363)
née à Rome d'une illustre famille patricienne, elle aurait pu jouir des délices que sa situation lui permettait, mais elle eut un idéal beaucoup plus grand.
Apprenant avec Sainte Benoîte que leur illustre parent Saint Quentin, avait été martyrisé pour la cause de Dieu en évangélisant le Vermandois, elles partirent avec dix autres compagnes pour continuer la mission qu'il avait entreprise.
Avec un grand courage, elles quittèrent leur famille et, pieds nus, elles escaladèrent les hauts sommets des Alpes et suivirent les longues voies romaines tracées par l'invasion.
Après bien des fatigues, elles finirent par trouver le tombeau de Saint Quentin. Après un long temps en prière elles se séparèrent pour accomplir leur apostolat : Sainte Benoîte vint se fixer à Origny et Sainte Yolaine à Pleine-Selve.
Elles instruisirent les rudes Gaulois et beaucoup se convertirent. Le bruit en parvint aux oreilles de Matrocle, le juge de la province.
Après d'horribles supplices pour les faire apostasier, Sainte Benoîte fut décapitée à Origny le 8 octobre 362 et Sainte Yolaine, à Pleine-Selve, eut d'abord deux doigts coupés. Elle fut ensuite flagellée et pendue par les cheveux. N'arrivant pas à lui faire renier sa foi, le juge inique ordonne qu'elle fût brûlée vive, le 17 janvier 363.
Soeur Yolaine, Petite Soeur du Sacré Coeur, de Charles de Foucauld d'après le Propre de Cahors et Caractéristiques des Saints du RP Cahier, sj.



Les Églises font mémoire...

Anglicans : Antoine d’Egypte (+356), ermite, abbé ; Charles Gore (+1932), évêque, fondateur de la Communauté de la Résurrection

Catholiques d’occident : Antoine, abbé

Coptes et Ethiopiens (8 tubah/terr) : Benjamin Ier (+66 env.), 38è patriarche d’Alexandrie (Église copte-orthodoxe); Euphrasie de Nicomédie (IIe s.), vierge (Église copte-catholique)

Luthériens : Antoine le Grand, moine

Orthodoxes et Gréco-catholiques : Antoine le Grand, anachorète; Georges de Joannina (+1838), nouveau martyr (Église grecque); Eustache Ier (+1286), archevêque des Serbes; Omphre de Hilandar (+1818), nouveau martyr (Église serbe) ; Evagre Mgvimeli (VIe s.) ; Les douze Pères assyriens de l‘Église orthodoxe géorgienne (Église géorgienne)

Syrio-occidentaux : Antoine d’Egypte, fondateur du monachisme

Vieux Catholiques : Antoine le Grand, abbé
Saints catholiques  et orthodoxes du jour
Saints et bienheureux catholiques du jour
Saints orthodoxes du jour
  • Georges († 1838), Georges de Ioannina, palefrenier, martyr par la main de Turcs à Ioannina.

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

et aussi aux :


17 janvier dans les croisades
1156 : mort d'André de Montbard, grand maître de l'Ordre du Temple.
1369 : Pierre Ier, roi de Chypre est assassiné par ses barons. Son fils Pierre II lui succède.

 


Événements 

395

 Mort de l’empereur romain Théodose Ier le Grand, dernier empereur à régner sur l’Empire romain unifié.

1377

 Retour de la papauté à Rome.

165736_139638482764009_100001535732993_2

 Le pape Grégoire XI (Pierre Roger de Beaufort) fait retourner la papauté à Rome ap...rès presque 72 ans de séjour en France (1305-1309) et en Avignon (1309-1377). Son prédécesseur le bienheureux Urbain V, aux instances de sainte Catherine de Sienne et de sainte Brigitte de Suède, avait déjà entreprit le voyage en 1367, mais décida de revenir aux bords du Rhône après trois ans, dû à l’insécurité de la Ville Eternelle. Il faut dire que la période avignonnaise du Saint-Siège ne fut aucunement ce qu’on a appelé « la captivité babylonienne de l’Église » car les papes se sentaient bien à leur aise à Avignon, qui ne relevait du roi de France mais avait été acheté, ainsi que le Comtat Venaissin, par Clément VI a la reine Jeanne Ière de Naples, la suzeraine. Rome, á l’époque, était tombée dans la plus triste décadence et était la proie des factions de l’avide aristocratie médiévale romaine, n’offrant la moindre garantie pour la population, qui s’était réduite sensiblement. Le séjour à Avignon permit aux romains pontifes de développer l’organisation du gouvernement central de l’Église à l’abri des luttes intestines qui affligeaient leur siège naturelle. Grégoire XI, qui fut aussi mu par les appels parfois même désobligeants, de sainte Catherine, ne vécut longtemps après son arrivée à Rome et décéda le 27 mars 1378. Il s’y ensuivit le double conclave qui donna lieu au Grand Schisme.

1566
 Couronnement du pape Pie V.

1562
 Le chancelier Michel de l’Hospital promulgue l’édit de Saint-Germain qui autorise le culte protestant de jour en dehors des villes closes.

1595
 Le roi de France Henri IV déclare la guerre à l’Espagne.

1601 
La France et le duché de Savoie signent le traité de Lyon qui met fin à la guerre entre les deux pays, et marque le rattachement définitif de la Bresse, du Bugey et du Pays de Gex à la France.

1734
 Tandis qu’Auguste III est couronné à Varsovie, Stanislas Leszczynski se réfugie à Danzig.

1759
 Le Saint-Empire déclare la guerre à la Prusse.

1793
 à Paris, ce jour, on vote à la Convention nationale.

Compte tenu des absents, la majorité absolue est de 361 voix.

Le scrutin est relativement serré : 387 conventionnels dont Philippe Égalité, votent pour la mort parmi lesquels 361 pour la mort immédiate.

Cette journée est la consécration de la Commune et des Montagnards.
Quatre jours après, Louis Capet monte sur l’échafaud.
 
1800
les Chouans capitulent !
Memoires-22.gif
C’est à la fin du XVIIIe siècle que la chouannerie apparait dans l’ouest de la France. Il s’agit d’un mouvement de paysans royalistes hostiles à la politique des assemblées révolutionnaires.
Les Chouans tirent leur nom du sobriquet d’un de leur chef : Jean Cottereau surnommé Jean Chouan. Les chouans s’insurgent dès 1791 dans les campagnes de Bretagne, de Vendée ; ils s’allient à la noblesse locale et ensemble constituent une armée catholique.
Très vite le mouvement devient une véritable guerre civile ponctuée par des épisodes de guérillas.
Epuisés, les chouans capitulent le 17 janvier 1800.
Bonaparte et les chefs chouans signent un traité dans lequel Bonaparte leur offre son pardon

1809
 Espagne, Napoléon décide de rentrer en France après avoir poursuivi les Anglais du général Moore jusqu’à la Corogne, où ils ont pu toutefois rembarquer.

1815
 Paris
 Émotion devant l’église Saint-Roch quand le curé refuse de recevoir le corps d’une comédienne, actrice du Théâtre-Français, Mademoiselle Raucourt, signe caractéristique de la restauration des valeurs anciennes.

1957

la princesse Hélène de France épousait le comte Evrard de Limburg-Stirum à Dreux  

  11 heures précises, la princesse Hélène de France pénètre dans la chapelle royale Saint-Louis de Dreux au bras du Comte de Paris, son père.


 

A droite les temoins de la mariée le prince Henri de France et le prince Juan Carlos d'Espagne (actuel roi Juan Carlos 1er)


La princesse porte une robe Christian Dior en broché de soie, rebrodée de roses en fil d’argent.


Le voile est retenue par un diadème en saphirs et diamants offert par les royalistes de l’Action Francaise à la comtesse de Paris pour son propre mariage.

 

Mgr Michon, évêque de Chartres célèbre la messe de mariage en présence de nombreux membres du Gotha.

 

     A l’issue de la messe, un long cortège d’automobiles se forme pour rejoindre le manoir de Coeur Volant pour le banquet.

 

On note dans l’assistance la reine Frederika de Grèce et sa fille la princesse Sophie, le duc et la duchesse de Wurtemberg et leur fille Marie-Therese, fiancée du Dauphin Henri, la princesse Alexandra de Kent, le prince et la princesse Paul de Yougoslavie, le comte et la comtesse de Barcelone, accompagnés de l’infant Juan-Carlos et l’infante Pilar, les princes héritiers d’Italie, de Bade et de Bavière.

 

Dans l’apres-midi, la princesse Hélène apparait au balcon du Coeur-Volant pour saluer les royalistes francais massés devant la propriété du comte de Paris.

 

Dans la soirée, la princesse Helene quitte les siens le coeur gros, au bras du comte Evrard pour rejoindre l’hotel de Crillon et quitter le lendemain la France pour Venise avant de prendre un bateau pour la Rhodésie, futur lieu de résidence des jeunes mariés.




Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 00:00

Naissances 


1504

 Pie V

pape italien
17 janvier 1504 - 1er mai 1572 à l'âge de 68 ans
Age 68 ans

1672
 Antoine Houdar De La Motte


 académicien français 
Maurice Gaidon

 évêque catholique français, évêque émérite de Cahors.

1870

Marie Louise de Bourbon-Parme

princesse de Bulgarie

 

La princesse Maria Luisa, Pia, Teresa, Ana, Ferdinanda, Francesca, Antonietta, Margherita, Giuseppina, Carolina, Bianca, Lucia, Apolonia de Bourbon-Parme voit le jour le 17 janvier 1870 à Rome.

 

Elle est le premier enfant du duc Robert I de Parme et de la princesse Maria Pia de Bourbon-Deux-Siciles.

 

Ses parents auront douze enfants.

 

Après la naissance de Marie Louise, les naissances se succèdent : Ferdinando (1871-1872), Luisa (1872-1943), Enrico (1873-1939), Maria Immacolata (1874-1914), Giuseppe (1875-1950), Maria Teresa (1876-1959), Maria Pia (1877-1915), Beatrice (1879-1946), Elias (1880-1959), Anastasia (1881-1881) et Augusto (1882)


La princesse Marie Louise n’a que 12 ans lorsque sa mère la princesse Maria Pia, duchesse de Parme décède après la naissance de son 12ème enfant. Son père se remarie 2 ans plus tard avec l’Infante Maria Antonia de Portugal qui lui donnera également 12 enfants dont Zita, future impératrice d’Autriche et Félix qui épousera la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg.

 

La jeune princesse grandit en Suisse et en France.

 

Elle passe de longs séjours à Biarritz sur la côte basque française.

 

Polyglotte, elle s’exprime couramment en cinq langues.

 

Son éducation est suivie par une gouvernante britannique.

 

La princesse est une artiste avant tout.

 

Elle peint avec aisance, joue plusieurs instruments de musique dont la guitare, lit énormément d’ouvrages dont des classiques qu’elle connaît par coeur.

 

Devenue adulte, son père le duc Robert décide d’arranger pour elle une union prestigieuse. Le choix se porte sur le prince Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha, fils cadet du prince August de Saxe-Cobourg-Gotha et de la princesse Clémentine d’Orléans. Le prince dont le frère aîné le prince Philippe est marié à la princesse Louise de Belgique, est depuis 1887 prince de Bulgarie.

Le mariage est célèbré à la villa Pianore en Italie le 20 avril 1893. Ce mariage de raison arrangé par les familles respectives, ne laisse pas augurer une heureuse union. Marie Louise et Ferdinand se sont à peine vus avant ce jour.

 

Le 30 janvier 1894, la princesse Marie Louise de Bulgarie met au monde un premier enfant, un fils prénommé Boris, Klemens, Robert, Maria, Pius, Ludwig, Stanislaus, Xaver (il est le père du roi Siméon). Un deuxième fils le prince Kyrill, Heinrich, Franz, Ludwig, Anton, Karl, Philipp naît à Sofia le 17 novembre 1895.

La princesse trouve refuge dans sa grande foi pour faire face à une union malheureuse. Le prince Ferdinand est coutumier de grandes colères et n’a aucune attention à l’égard de son épouse. Sa seule ambition est de devenir roi et d’assurer l’avenir de la dynastie. Pour être dans les grâces de son voisin russe et de la population bulgare, il decide de convertir son fils le prince Boris à la religion orthodoxe. S’en est trop pour la princesse Marie Louise, épouse bafouée, qui quitte le pays. Les familles de Parme et de Saxe-Cobourg désapprouvent également cette décision du prince Ferdinand.

 

La princesse s’installe dans le Sud de la France. Le couple se retrouve cependant quelques mois plus tard pour la raison d’Etat. Marie Louise de Bulgarie met au monde le 17 janvier 1898 la princesse Eudoxia, Augusta, Philippine, Clementine, Maria. A l’exception du prince Boris, les autres enfants du couple sont élevés dans la religion catholique.

La même année, le prince Ferdinand et la princesse Marie Louise de Bulgarie effectuent une importante visite officielle à la Cour impériale de Russie. Ils sont reçus à Saint Pétersbourg par le tsar Nicolas II qui est le parrain du prince Boris qui accompagne ses parents.Cette visite hautement importante d’un point de vue diplomatique, est un franc succès. Le raffinement de la princesse en est l’une des raisons principales.

 

La princesse donne naissance à son quatrième enfant la princesse Nadejda, Clementine, Maria, Pia, Majella le 30 janvier 1899. Minée par 6 ans de désillusions conjugales, la santé de la princesse est depuis plusieurs mois chancellante. Elle décède le lendemain de l’accouchement des suites d’une pneumonie. Elle est inhumée en la cathédrale catholique de Plovdiv. Le prince Ferdinand se proclamera roi (tsar) de Bulgarie en 1908. En 1933, son fils aîné le prince Boris donnera le prénom de Marie Louise à son premier enfant, né de son union avec la princesse Giovanna d’Italie.

1929
Antonio Ignacio Velasco García


cardinal vénézuélien, archevêque de Caracas
1939
Stephanie zu Windisch-Graetz

Parents

divorcés en 1973

 

La princesse Stéphanie de Windisch-Graetz, fille du prince Franz Joseph de Windisch-Graetz et de la comtesse Ghislaine d’Arschot Schoonhoven est l’arrière- petite-fille de la princesse Stéphanie de Belgique (2ème fille du roi Léopold II des Belges et veuve de l’archiduc héritier Rodolphe d’Autriche) et l’arrière-arrière-petite-fille de l’impératrice Sissi.


Le journal bruxellois “La Capitale” lui a consacré un reportage. 

En effet, si la loi salique avait été abolie plus tôt, c’est la princesse Stéphanie qui serait aujourd’hui à la tête du Royaume de Belgique !


La princesse âgée de 70 ans, réside à Saint-Gilles (Bruxelles)


Personnalité extravagante et fantasque, elle se consacre à ses passions : la peinture, la photographie et l’écriture.

(Copyright photo : La Capitale)

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
17 janvier 2015 6 17 /01 /janvier /2015 00:00
395
 Théodose Ier le Grand


 empereur romain, à Milan (ce qui entraîna la scission définitive entre l’Empire romain d’Orient et celui d’Occident)

 715
 Dagobert III


 roi mérovingien de Neustrie et de Bourgogne

1369
 Pierre Ier


 roi de Chypre


1628
Alexandre Bontemps

Premier valet de chambre de Louis XIV

Intendant de Versailles

secrétaire général des Suisses & Grisons

gouverneur de Rennes

http://farm4.static.flickr.com/3204/3135373821_38787706f6.jpg
  • son coeur au couvent des Feuillants de la rue Saint-Honoré)

L'église des Feuillants en démolition
Le couvent des Feuillants, ordre affilié aux Cisterciens, se trouvait rue Saint-Honoré.
Fermé en 1790, il servira de lieu de rencontre d'un club révolutionnaire qui portera son nom tandis qu'une partie des locaux sera occupée par l'Assemblée constituante puis par la Convention.
L'église, dont la façade était de François Mansart, sera détruite lors du percement de la rue de Castiglione

Parents


Homme le plus illustre de la famille Bontemps.

 


Les historiens en retiennent un homme bon et dévoué au roi.

 


Il était craint malgré cela même par les ministres et les hommes publiques.

 


Il fut le témoin de mariage de Louis XIV lorsque celui ci s’unit avec Madame de Maintenon.


Alexandre Bontemps était l'homme de confiance, l'avant-main de Louis XIV.

  • Premier valet de chambre du roi de 1659 à 1701, en survivance à son père
  • Conseiller du Roi
  • Intendant (Gouverneur) des terres, parcs et château de Versailles de 1665 à 1701
  • Intendant (Gouverneur) des terres, parcs et château de Marly de 1665 à 1701
  • Surintendant de la Maison de la Dauphine en 1679
  • Secrétaire Général des Suisses et Grisons (c’est lui qui commandait réellement les Suisses et Grisons, cette charge étant normale compte tenu de sa charge de Gouverneur de Versailles celui ci devait d’en garantir la sécurité ainsi que celle du roi)
  • Chevalier de l’ordre de Saint-Lazare et de Notre-Dame du Mont-Carmel
  • Vicaire de l’ordre de Saint-Lazare et de Notre-Dame du Mont-Carmel
Son salaire était de 75 000 livres par an

Bontemps a occupé à partir de 1701 un bel appartement
 (environ quinze pièces d'après le plan)
dans l'aile sud des ministres, au second étage, c'est à dire dans le comble
(au niveau des belles lucarnes)

voici un cliché récent montrant les six lucarnes côté cour de l'appartement Bontemps

 

(il avait aussi les mêmes côté rue)

 


plan du Newton. les pièces Bontemps sont celles qui portent le numéro 22

 


C'est l'appartement n°22
 situé dans la moitié du corps de l'aile la plus proche du pavillon est.

En 1708, il passe au bout de l'aile des Princes
dans le pavillon de la surintendance en attique (appartement n°72)




Portrait du valet de Louis XIV
http://img14.imageshack.us/img14/5594/bontemps.jpg


Dans la rubrique Portrait, Mathieu Da Vinha, historien, nous présente le portrait d’Alexandre Bontemps
  Valet de Louis XIV
http://img13.imageshack.us/img13/409/mathieudavinhia002bis.jpg
Cliquez sur la photo pour lire son exposé
Mathieu DaVinha
Ce valet du Roi Soleil est tout de même un surprenant personnage !
Découvrez le avec l’historien du Grand Siècle, Mathieu Da Vinha

Emission proposée par : Christophe Dickès
Référence : HIST205

Ce valet du Roi Soleil est tout de même un surprenant personnage !

Découvrez le avec l’historien du Grand Siècle, Mathieu Da Vinha.

                                     
Bontemps n'ayant pas rédigé de testament, ses biens devaient dont être partagés entres ses héritiers directs:
Ses deux fils et les enfants mineurs de sa défunte fille

Mais Claude-Jean-Baptiste Lambert de Thorigny renonça, au nom de ses enfants, à la succession de son beau-père, dans la mesure où, après avoir pris conseil auprès de sa famille et de ses amis, il considéra qu'ils avaient été auprès de sa famille et de ses amis, il considéra qu'ils avaient été largement pavés par la dot de 200 000 livres payée à son épouse

Le partage eu lieu le 13 septembre 1701 et deux lots plus ou moins équivalent furent constitués.
La somme totale à partager était de 237 960 livres "qui est pour moitié afferant a chacune d'Elles (de 2 parties)
118 980 livres. Or le premier lot était de 113 840 (soit un manque de 5140 livres)
Mieux pourvu que son aîné au tirage au sort, Alexandre Claude Nicolas Bontemps devait une soulte de 5140 livres à son frère


1908
Ferdinand IV DE HABSBOURG-TOSCANE

10 juin 1835 - 17 janvier 1908

1965
 Pierre Gerlier


 cardinal français, archevêque de Lyon14 janvier 1880).

1991
 Olav V


 roi de Norvège (° 2 juillet 1903)

1993

François-Emmanuel de Croÿ

prince de Croÿ
(François-Emmanuel Georges Marie Pierre de Croÿ)

Parents



2009
Le baron Jean de Blay de Gaïx, son fils, Charles-Emmanuel, Richard, Edouard et Mariam, ses petits-enfants, ses deux arrière-petites-filles

ont la douleur de faire part du rappel à Dieu de la

comtesse François de ROQUEFEUIL-CAHUZAC
née Marie-Thérèse
Boux de Casson,


le 17 janvier 2009, dans sa 97 e année.
La cérémonie religieuse sera célébrée le jeudi 22 janvier, à 14 heures, en la collégiale Saint-Martin de Montmorency (Val-d'Oise). L'inhumation aura lieu dans le caveau de famille au cimetière de Plounez (Côtes-d'Armor), le vendredi 23 janvier, à 13 h 30.
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 00:01

 

Le 16 janvier est le 16ejour de l'année du calendrier grégorien.


Il reste 349 jours avant la fin de l'année

350 jours dans le cas des années bissextiles


C'était généralement le jour du plomb


27e jour du mois de Nivôse, dans le calendrier républicain

français.

 

 

Dictons 

« Prépare pour Saint-Marcel tes graines nouvelles »

Célébrations

couleurliturgiqueVert.gif


           Martyrologe pour le seizième jour de janvier


           Mémoire de sainte Priscille, noble dame romaine du 1er siècle.

La plus ancienne des catacombes porte son nom.

 En 309, la mise au tombeau de saint Marcel 1er, pape. Exilé par l'empereur Maxence, ce pontife n'occupa le siège de Rome que durant un an, mais il avait eu le temps de réorganiser l'Église, ravagée auparavant par la persécution de Dioclétien. 


           L'an 429, saint Honorat, qui fonda le monastère de Lérins.

Il fut appelé à consacrer les deux dernières années de sa vie au service de l"Église d'Arles dont il fut élu évêque. 


           Au milieu du viie siècle, saint Fursy, moine irlandais.

Il fonda le monastère de Burgcastle dans le comté de Suffolk, puis vint en Ile-de-France construire celui de Lagny-en-Brie.

Il mourut à Mézerolles, dans le Ponthieu, et son corps fut transféré ensuite à Péronne. 


            A Marrakech, en 1220, les Cinq Premiers Martyrs Franciscains. Envoyés dans ce pays par saint François lui-même, pour y prêcher la foi chrétienne, ils y périrent, le crâne fracassé.     

  

            Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Saint Honorat Abbé de Lérins et évêque d'Arles (+ 430)
Sant_Onorato_di_Arles_A.jpg

Originaires d'une noble famille gallo-romaine, Honorat et son frère Venance reçurent le baptême dès leur jeunesse.
Saisis par le désir de perfection, ils cherchèrent à gagner l'Orient, patrie des moines.
Ils s'embarquent alors pour la Grèce avec un troisième compagnon, épris lui aussi de vie monastique.
En Grèce, Venance tombe malade et meurt.
Honorat regagne l'Occident avec son compagnon, mais l'appel de la solitude ne les a pas fait se quitter.
L'évêque de Fréjus, Léonce, leur fait don d'une île de l'archipel de Lérins au large de Cannes, alors déserte.
Les deux solitaires en chassent démons et serpents et, grâce aux disciples venus du continent, l'île se peuple de moines organisés en une communauté cénobitique fort souple, sous la direction d'Honorat.
Ce monastère deviendra l'un des grands centres spirituels de la région. Actuellement, le monastère est encore habité par des moines cisterciens.
La Règle de saint Honorat, qui insiste sur la stabilité du moine, servira de modèle à d'autres et fera l'admiration de Jean Cassien.
En 426, saint Honorat quitte son île pour devenir évêque d'Arles.
Dans ce diocèse déchiré par les divisions, il rétablit la concorde et rend à l'Eglise d'Arles rigueur, vigueur et sainteté.

A lire aussi Saint Honorat, fondateur de Lérins et évêque d'Arles, la France orthodoxe.
http://la-france-orthodoxe.net/fr/saint/honorat

Lecture

Bref, d’après cette courte période où sa présence vous a été accordée, il est facile de mesurer en quoi mes paroles à son sujet, se situeront au-delà ou en-deçà de tout autre vérité.
Vous avez vu, en effet, mes bien-aimés, cette vigilance de sa sollicitude, ce souci de la règle, ces larmes de piété, cette sérénité d‘âme constante et incessante dont témoignait un visage inaltérable.
Vous avez entendu aussi cette parole conforme à sa vie, où 1‘éclat du discours était en harmonie avec la limpidité du cœur .
Vous avez vu cette ampleur de sa charité: elle fut si grande en lui que le même saint dont je viens de citer une pensée a dit non sans raison que, si on lui demandait quel visage humain donner à la charité, c’était, d’après lui, le visage d’Honorat qu’il fallait peindre de préférence à tout autre.
Est-il quelqu’un qui ait jamais estimé l’avoir assez vu?
Pour qui ne remplaça-t-il pas toutes les qffections?
Qui joignit à ce point délicatesse et rigueur ?
Qui fut corrigé par lui sans être heureux d’être corrigé ?
Y eut-il un moment où sa joie refléta un certain relâchement ?
où sa tristesse ne fut pas salutaire ?

Hilaire d’Arles, Vie d’ Honorat de Lérins, 26
450px--Kathedrale_St.Trophime1078-1152Bu

Saint Honorat dans la basilique saint Trophime d'Arles

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Honorat
http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/synaxaire/stHonorat.htm
http://www.abbayedelerins.com/
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_L%C3%A9rins
http://www.magnificat.ca/cal/fran/01-16.htm#honorat



Saint Marcel Ier Pape (30 ème) de 308 à 309 et martyr (+ 309)
saint_21.jpg

Il se consacra à la réorganisation de son Eglise, ravagée par la persécution de Dioclétien. Certaines mesures de pardon prises à l'égard des chrétiens trop faibles qui avaient apostasié, lui valurent l'animosité de quelques chrétiens qui le dénoncèrent à l'empereur. Il fut condamné à être esclave, chargé d'entretenir des écuries dans sa propre église. Ce pape est célèbre par les vers que lui consacra saint Damase.
Nota: c'est en l'honneur du pape Marcel II que Palestrina composa la Messe du Pape en 1594.

Autre biographie:
Romain d'origine, Marcel fut choisi le 21 mai 308, pour succéder à saint Marcellin, martyrisé deux mois auparavant. (Il siégea sous le règne de Maxence, cinq ans, six mois et vingt-et-un jours.)
Devenu Pape, saint Marcel n'oublia point les exemples de vertus et de courage de son prédécesseur. Il obtint d'une pieuse matrone nommée Priscille, un endroit favorable pour y rétablir les catacombes nouvelles, et pour pouvoir y célébrer les divins mystères à l'abri des profanations des païens. Les vingt-cinq titres de la ville de Rome furent érigés en autant de paroisses distinctes, afin que les secours de la religion fussent plus facilement distribués aux fidèles. A la faveur d'une trêve dans la persécution, Marcel s'efforça de rétablir la discipline que les troubles précédents avaient altérée. Sa juste sévérité pour les chrétiens qui avaient apostasié durant la persécution lui attira beaucoup de difficultés.
L'Église subissait alors la plus violente des dix persécutions. Dioclétien venait d'abdiquer en 305, après avoir divisé ses États en quatre parties, dont chacune avait à sa tête un César. Maxence, devenu César de Rome en 306, ne pouvait épargner le chef de l'Église universelle. L'activité du Saint Pontife pour la réorganisation du culte sacré au milieu de la persécution qui partout faisait rage, était aux yeux du cruel persécuteur, un grief de plus.
Maxence le fit arrêter par ses soldats et comparaître à son tribunal, où il lui ordonna de renoncer à sa charge et de sacrifier aux idoles. Mais ce fut en vain: saint Marcel répondit hardiment qu'il ne pouvait désister un poste où Dieu Lui-même l'avait placé et que la foi lui était plus chère que la vie. Le tyran, exaspéré par la résistance du Saint à ses promesses comme à ses menaces, le fit flageller cruellement. Il ne le condamna point pourtant à la mort; pour humilier davantage l'Église et les fidèles, il l'astreignit à servir comme esclave dans les écuries impériales.
Le Pontife passa de longs jours dans cette dure captivité, ne cessant dans la prière et le jeûne, d'implorer la miséricorde du Seigneur. Après neuf mois de détention, les clercs de Rome qui avaient négocié secrètement son rachat avec les officiers subalternes, vinrent pendant la nuit et le délivrèrent. Une pieuse chrétienne nommée Lucine donna asile au Pontife. Sa maison devint dès lors un titre paroissial de Rome, sous le nom de Marcel, où les fidèles se réunissaient en secret.
Maxence en fut informé, fit de nouveau arrêter Marcel, et le condamna une seconde fois à servir comme palefrenier dans un haras établi sur l'emplacement même de l'église. Saint Marcel, Pape, mourut au milieu de ces vils animaux, à peine vêtu. La bienheureuse Lucine l'ensevelit dans la catacombe de Priscille, sur la voie Salaria. Les reliques de ce Souverain Pontife reposent dans l'ancienne église de son nom, illustrée par son martyre. Il fut le dernier des Papes persécutés par le paganisme, en ce temps.
Abbeville F. Paillart, édition 1900, p. 16-17

San_Marcello_I_B.jpg

Voir aussi:
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/01/16/index.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Ier
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome01/023.htm
http://www.levangileauquotidien.org/www/popup-saints.php?language=FR&id=1243&fd=0



Saint Bérard et ses compagnons, martyrs franciscains au Maroc (+ 1220)
ou Beraldus et ses compagnons les saints Othon, Pierre, Adjutus et Accurse, franciscains.
Originaires de la noblesse italienne, ils quittèrent Assise avec la bénédiction de saint François et gagnèrent Séville en Espagne qui était encore ville musulmane. Puis ils se rendirent à Marrakech au Maroc. Là ils entrèrent dans une mosquée pour y prêcher contre le Coran. Roués de coups et jetés dehors, ils ne se tinrent pas pour vaincus. Ils allèrent chez le calife pour lui annoncer Jésus-Christ. Arrêtés, mis en prison, ils criaient que Mahomet était le fils du diable. Quand ils ont continué à prêcher et qu'ils ont refusé de renier le Christ, le sultan les a décapités le 16 janvier 1220.
On pense qu'ils sont les premiers martyrs franciscains.
Ils ont été canonisés par Sixte V en 1481.
http://www.franciscain.org/pages/calendrier/calendrier.html



Saint Danacte Lecteur dans l'Eglise d'Aulone en Illyrie (4ème s.)
Il fut arrêté parce qu'il avait caché les vases sacrés de l'Eglise et les Livres Saints. Il refusa de sacrifier au dieu Bacchus et fut immédiatement décapité.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Danacte



Saint Ferjus 14ème évêque de Grenoble (+ v. 659)
"St Ferjus fut évêque de Gratianopolis (l’actuel Grenoble) de 654 jusqu'à 659, année estimée de son martyr. Son nom latin était Ferreolus, mais au fil du temps ce nom devint Ferriolus, puis Fergeol, ou Ferjeuil, ou Fergeolus pour les clercs, et finalement Ferjoux puis Ferjus.
Saint Ferjus était issu d'une illustre famille gallo-romaine qui appartenait à l'aristocratie sénatoriale de la Viennoise et de la Narbonnaise. Une tradition qui peut être discutée veut que Charlemagne et Saint Ferjus présentent une lignée commune.

...Le 12 janvier 659, Saint Ferjus parlait à son peuple en un lieu situé sur le flanc du mont Esson, appelé aujourd'hui mont Rachais, probablement au niveau de la petite Tronche.
Sur les ordres d'Ebroïn une bande de malandrins se mêla aux fidèles, et l'un d'eux fracassa la tête de l'évêque avec une perche de saule, le tuant sur le coup. Ces malandrins jetèrent alors le corps de l'évêque dans un four à pain allumé proche pour éviter des troubles probables lors de funérailles.
L'évêque fut immédiatement considéré comme un martyr et canonisé par le suffrage du peuple chrétien.

...Le martyr de Saint Ferjus est commémoré le 16 janvier."
(source: site de la paroisse St Matthieu du St Eynard)
http://www.stmatthieu38.paroisse.net/stmatthieu38/groupe.php?ident=3352&parent_node_topic=2958&num_topic=2#stf-ev
Il est fêté le 12 janvier au martyrologe romain.



Saint Fursy abbé (+ v. 650)
180px-Saintfursey.jpg

Frère de saint Feullien et de saint Ultan.
Moine irlandais, disciple de saint Colomban, fondateur de l’abbaye de Lagny (qui devint bénédictine).
Moine à Mézerolles en Ile de France. D’origine irlandaise si l’on en croit la tradition qu’il n’y a pas de raison de mettre en doute, il prêcha l’Evangile durant douze années dans son pays où il fonda l’abbaye de Burghcastle dans le comté de Suffolk puis vint en Gaule vers 646. Il fut sans doute "chorévêque" de saint Landry de Paris.
Au martyrologe, il est indiqué qu'il est fêté, à Mézerolles dans le Ponthieu, saint Fursy, abbé, qui fonda et dirigea des monastères d’abord en Irlande, puis en Angleterre, enfin en Gaule, à Lagny-en-Brie. il mourut en allant visiter ses frères restés en Angleterre.
A lire aussi, sur le site de l'Eglise de Polynésie: "De tous les anciens saints Irlandais, Fursy est celui dont la vie nous est le mieux connue..."
http://www.catholic.pf/

Autre biographie:
Fils d’un couple princier irlandais, il est confié aux soins de Saint-Brendan, qui se charge de son éducation. Lorsqu’il devient adulte, il choisit d’entrer en religion, et demeure en Irlande durant près de douze ans, comme moine puis comme missionnaire. Après avoir été ordonné, il se rend en Angleterre (Est Anglie) et y fonde plusieurs monastères (Cnobheresburg et Ugremouth, notamment) avec la protection du roi Sigebert. Il se retire ensuite comme ermite durant une année puis s’embarque pour la France, où il obtient du roi Clovis II et de son épouse, la reine Bathilde, l’autorisation de fonder les monastères de Lagny-sur-Marne et de Péronne.
http://www.ville-peronne.fr/tourisme/histoire.htm
Plusieurs miracles lui sont attribués, notamment celui d’avoir ramené à la vie le jeune fils décédé du comte Aimont. Il est également témoin de nombreux épisodes d’extase et de visions, qui ont été abondamment décrits dans la littérature de l’époque et qui auraient inspiré le poète Dante. Il décède à Mezerolles (Somme) alors qu’il est en route pour l’Angleterre afin de rendre visite à sa famille.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fursy_de_P%C3%A9ronne



Saint Henri Ermite dans l'île de Cocket (+ 1127)
Danois, Henri ou Eric est évangélisé et converti par des missionnaires venus d'Angleterre. Pour éviter le mariage que lui ont préparé ses parents, il fait voile vers l'Angleterre et s'établit en ermite dans l'île de Cocket. Ses amis danois finissent par le retrouver et lui demandent de revenir dans son pays. Henri passe une nuit en prière et comprend qu'il doit rester là où il est, une tumeur au genou confirme son intuition. Et c'est là qu'il prend le chemin du ciel.



Saint Jacques de Tarentaise Evêque pour la Tarentaise (5ème s.)
Sans doute d'origine orientale, car la tradition en fait un officier dans les armées romaines qui combattaient les Perses. Il se convertit au contact de saint Honorat et c'est vers 426 que saint Honorat l'ordonna évêque pour la Tarentaise. ll évangélisa cette vallée encore païenne. Il est à l'origine de l'Eglise de Tarentaise.



Bienheureuse Jeanne de Bagno Religieuse bénédictine camaldule (+ 1105)
Originaire de la Toscane, elle fut religieuse bénédictine camaldule, humble soeur converse.



Bienheureux Joseph Vaz prêtre oratorien indien (+ 1711)
Prêtre de l’Oratoire de Saint Philippe Neri. Missionnaire Indien, originaire de Goa, apôtre du Sri Lanka.
"Les entreprises de Joseph Vaz, un prêtre oratorien indien, connu comme l'apôtre du Sri Lanka, firent beaucoup pour l'implantation de la foi catholique en dépit de la persécution des colons hollandais. Sa sainteté et l'originalité de ses méthodes missionnaires étaient le secret de son succès."
Synode des évêques, assemblée spéciale pour l'Asie (1996)
http://www.vatican.va/roman_curia/synod/documents/rc_synod_doc_01081996_usa-lineam_fr.html
Mort le 16 janvier 1711 à Colombo
Béatifié le 21 janvier 1995 par Jean-Paul II

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Vaz



Saint Maxime de Totma Prêtre à Totma (+ 1650)
Il était prêtre à Totma, dans la région de Vologda en Russie. Il se comporta bientôt comme un fol en Christ et ce pendant 45 ans. Après sa mort, sa mémoire fut oubliée, mais la tradition locale le vénéra et après soixante ans d'un oubli partiel, son culte s'étendit à toute l'Eglise russe.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Totma



Saint Romain Moine au monastère de Ravanitza en Serbie (+ 1374)
Bulgare d'origine, il se fit moine au monastère de Ravanitza en Serbie. Il est célèbre par ses connaissances doctrinales et la sainteté de sa vie.



Saint Tozzo Evêque d'Augsbourg (+ 661)
Evêque d'Augsbourg dont on vante les mérites sans être sûrs qu'ils soient exacts. Ce qui est certain, c'est que sa personnalité spirituelle fut très grande pour qu'on lui en attribue autant.



Saint Trivier Ermite à l'abbaye de Thérouanne (+ 550)
Il vécut tout d'abord ermite à l'abbaye de Thérouanne, en Picardie, puis il se retira dans la Dombes en Bresse. Il est honoré à Lyon et au diocèse de Belley. Saint-Trivier-de-Courtes-01560, Saint-Trivier-sur-Moignans-01990.
Voir aussi:
http://ladombes.free.fr/Villes_Dombes/Saint_Trivier_sur_Moignans.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Trivier-sur-Moignans
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Trivier-de-Courtes



Les Églises font mémoire...

Catholiques d’occident : Marcel (+309 env.), pape et martyr; Quiricius (+680), évêque, (calendrier mozarabe)

Coptes et Ethiopiens (7 tubah/terr) : Sylvestre (+335) pape de Rome (Église copte)

Luthériens : Georges le Spalatin (+1545), réformateur en Saxe

Maronites : Chaînes de saint Pierre apôtre
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Marcel, au calendrier civil 2010, et ses dérivés : Celian, etc.

et aussi aux :

  • Bérard et ses féminins : Bérarde, Bérardine.
  • Fursy
  • Othon et ses dérivés : Otacilia, Othello, Othilie, Otto, Otton, etc.

 

Événements 

L'An -27

 Le Sénat romain décerne à Octave le surnom d'Auguste.

929

 Abd al-Rahman III devient calife de Cordoue.

1235

 Mariage du duc de Bretagne Jean Ier le Roux avec Blanche de Champagne, fille du comte de Champagne Thibaut IV le Chansonnier.

1547

 Ivan IV devient tsar de toutes les Russies.

1556 

165172_139382199456304_100001535732993_2

Fatigué et malade, Charles Quint abdique d'abord, le 25 octobre 1555, en tant que souverain des pays bourguignons et présente son fils Philippe II aux États GénérauxBruxelles.

Le 16 janvier, c'est au titre de roi d'Espagne qu'il signe l'acte d'abdication en faveur de son fils. La couronne d'Allemagne reviendra à son frère Ferdinand. réunis à

1581
 Le Parlement anglais décide de sévères mesures contre les Catholiques.

1598
 Boris Godounov est élu tsar de Russie à l'unanimité par le Zemski sobor (États Généraux), composé de cinq cent députés, prélats, boyards, bourgeois et officiers dont il avait exigé la réunion.

1616

François de Bourbon-Vendôme, est le troisième et dernier enfant de César de Bourbon duc de Vendôme et de Françoise de Lorraine.


Il né  le 16 janvier 1616  à Paris et prend le titre de duc de Beaufort tout d’abord octroyé à sonduc_de_beaufort père.


François est un cousin du roi Louis XIV : tous deux ont le même grand-père, Henri IV.


La différence vient du fait que Louis XIV descend de la branche légitime et le duc de Beaufort d’une branche illégitime, César de Bourbon étant le fils d’Henri IV et de sa maîtresse Gabrielle d’Estrées. 

 


Le duc de Beaufort rentre très jeune dans l’armée, participant à l’expédition de Savoie en 1628. Il montre ses talents militaires plusieurs fois notamment au siège d’Arras.


Tout comme son père, François se méfie du cardinal de Richelieu et conspire contre lui.


Cela déplaît beaucoup à Louis XIII qui lui en voudra beaucoup.


Le duc de Beaufort devra fuir la colère de Richelieu en s’exilant quelques temps en Angleterre.  Il ne revient en France qu’en 1642, à la mort du cardinal.


A la mort de Louis XIII en 1643, François de Bourbon se lie avec le Grand Condé, et mène plusieurs actions contre Mazarin comme « la Cabale des Importants »


Ces conspirations contre le premier ministre le feront arrêter la même année sur ordre d’Anne d’Autriche et le duc de Beaufort restera enfermé au fort de Vincennes jusqu’en 1648 date à laquelle il parvient à s’évader ! 

 

En 1649, François devient l’un des principaux acteurs de la Fronde.


Proche du peuple, le duc de Beaufort lutte à ses côtés, ce qui lui vaut bientôt le surnom du « roi des Halles »


Comme en 1643, le duc dénonce le gouvernement de Mazarin et sa tyrannie sur le peuple français.


En 1652, lors d’un duel, le duc de Beaufort tue son beau-frère le duc de Nemours qui l’avait provoqué en l’accusant de trahir la France et le roi.

 

En 1653, Louis XIV atteint sa majorité et parvient à mater la Fronde.


Comme tous les princes qui s’étaient révoltés contre l’autorité royale, François de Bourbon se réconcilie avec la couronne.


Grand séducteur, considéré comme étant l’un des plus beaux hommes du royaume, le duc de Beaufort a à son actif de nombreuses conquêtes féminines mais restera toujours célibataire bien qu’il ait manqué d’épouser la sœur du Grand Condé, Anne-Geneviève de Bourbon.

francois_de_bourbon_vendomeEn 1654, François reçoit la charge d’Amiral de France et mène plusieurs actions sur la mer.


En 1662, il commande la flotte française et remporte de nombreux succès contre les turcs en Méditerranée et en 1665, il bat à deux reprises les algériens.


C’est en combattant les turcs sur l’île de Crète et après s’être couvert de gloire, que le duc de Beaufort est tué pendant l’assaut du siège de Candie le 5 juin 1669.


Certains lui ont prêté une liaison avec la reine Anne d’Autriche.


De là est né la légende comme quoi le duc de Beaufort serait le père biologique de Louis XIV ! 

 

La mort de François de Bourbon-Vendôme correspondant justement avec l’apparition du masque de fer,  des bruits ont courus selon lesquels le prisonnier masqué serait le duc de Beaufort.


Avant de mourir en janvier 1666, Anne d’Autriche aurait avoué au roi le terrible secret de sa naissance.


Craignant qu’un jour cette affaire soit connue de tous, Louis XIV aurait alors fait « disparaître » le duc de Beaufort au siège de Candie pour, en réalité le faire enfermer sous un masque !

 

1809
L'Espagne et la Grande-Bretagne conviennent de ne pas conclure de paix séparée avec Napoléon.

Bataille de La Corogne

1815
 Le Brésil, colonie portugaise, devient un royaume autonome.

1824
 Empire ottoman : Le sultan charge Muhammad Ali de pacifier la Morée.
1914

jan16a.JPG

1979

Le Chah quitte l'Iran après l'investiture par le Parlement d'un nouveau gouvernement civil.

Il y a 30 ans le Shah quittait l’Iran

shahexil.jpg

Le 16 janvier 1979, le Shah et la Shabanou quittaient définitivement l’Iran en proie à la révolution. Dans ses mémoires, l’Impératrice Farah raconte “Le chagrin me broie le coeur, intense, intact, quand je me remémore ce matin de janvier 1979. Un silence angoissant s’était abattu sur Téhéran, comme si notre capitale, à feu et à sang depuis des mois, retenait soudain son souffle.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 00:00
113e empereur du Japon selon l'ordre de succession traditionnel.
Il régna du 6 mai 1687 au 27 juillet 1709.

1847
Amélie de Croÿ

princesse de Croÿ

Née le 13 avril 1774
Décédée le 16 janvier 1847 à l'âge de 72 ans

Parents
Joseph de Croÿ, duc d'Havré 1744-1839
Adélaïde de Croÿ 1741-1822

Mariée en 1790 avec Charles Louis Gabriel de Conflans, marquis d'Armentières 1772-1849
dont
Amélie Mélanie 1802-1833

 

1854 

Charles Gaudichaud-Beaupré

botaniste français

 

1856

Thaddeus William Harris

naturaliste américain


1865
Emmanuel de Croÿ-Solre

S.A.S Emmanuel de Croÿ-Solre
Prince de Croÿ et de Solre
Grand d'Espagne de 1ére classe


13 décembre 1811 à Bruxelles
 16 janvier 1865 à Havré (Belgique) au château du Roeulx à l'âge de 53 ans
inhumé à Havré

Parents
Ferdinand, prince de Croÿ 1791-1865
Constance de Croÿ 1789-1869


Il se brouilla avec son fils aîné pour une dette importante et pour un mariage en non-égalité de naissance.

Marié le 14 juillet 1841 à Dülmen avec S.A.S Léopoldine de Croÿ, Princesse de Croÿ, fille de S.A.S Alfred de Croÿ, Duc de Croÿ, et de S.A.S Eléonore de Salm, Princesse de Salm-Salm.

dont
Emmanuel 1842-1888
Gustave 1845-1889


1997
Blason de Juan Landazuri Ricketts
http://www.m-v-c.org/images/landazuri.jpg
Juan Landazuri Ricketts

 cardinal péruvien
 archevêque de Lima

19 décembre 1913). (Arequipa, 19 décembre 1913 - Lima, 16 janvier 1997)

 cardinal péruvien de l'Église catholique romaine, franciscain, primat de Pérou et archevêque de Lima.
Il a tenu un rôle majeur lors du concile Vatican II.

2010
M. et Mme Guy de La Malène, le comte et la comtesse Fabrice de Noblet de La Malène, M. et Mme Baudry de La Malène, M. et Mme Jean-François Kitten, leurs enfants et petits-enfants, le général et la marquise de Bermondet de Cromières, Mme Yvonne Lebœuf
ont la très grande douleur de vous faire part du décès de

Mme GAUQUELIN des PALLIÈRES
 
née Odile de Bermondet de Cromières,


le 16 janvier 2010, dans sa 96 e année, munie des Saints Sacrements.
La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 22 janvier, à 14 h 30, en l'église du Fresne-Camilly (Calvados).
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 00:00
duc de Saint-Simon

 écrivain français, célèbre pour ses Mémoires.

1756
 Martin Michel Charles Gaudin, duc de Gaète

 homme politique français, ministre des Finances du Consulat et de l'Empire.

1822
 Henri d'Orléans

duc d'Aumale, académicien français

1864

Max de Croÿ

Parents



1918
Stéphane II Ghattas


 cardinal égyptien, patriarche copte d'Alexandrie.

1937
 Francis George


cardinal américain, archevêque de Chicago.

L’anniversaire des princes Philippe et Alexandre de Serbie

 

Les jumeaux Philippe et Alexandre de Serbie, fils du prince héritier Alexandre de Serbie, des nouvelles photos des princes ont été diffusées.

 

On apprend en outre que le prince Philippe  poursuit actuellement des études en management et administration en Suisse. 

 

Son frère Alexandre   est quant à lui correspondant international auprès d’un grand magazine aux Etats Unis

 

 

1938

Carlos Ier de Borbón
(Carlos de Borbón)
(Carlos María Alfonso Marcelo de Borbón)

C’est le chef de la branche aînée de la Maison royale des Deux-Siciles et un membre de la famille royale d’Espagne.

Toison d'Or

Caballero protector del Real Cuerpo de la Nobleza de Madrid


Duc de Calabre (1964)

prince des Deux-Siciles

infant d'Espagne (16 avril 1994)

 

le 16 janvier 1938 à Lausanne, Suisse

Parents



1952

Fouad II, roi d'Egypte

Né le 16 janvier 1952 
il est le fils du roi Farouk 1920-1965 et de sa seconde épouse (Nariman Sadek 1934-2005) 
il fut roi d'Egypte du 26 juilet 1952 au 18 juin 1953.

Le 5 octobre 1977, il a épousé Dominique-France Picard dont il est divorcé. De cette union sont né trois enfants:
le prince Mohammed Ali (1979)
la princesse Fawzia (1982)
et le prince Fakhruddin (1987)

Il  a effectué son premier séjour en Egypte du 10 au 20 juin 1991.
1959

Charles Tyser

Parents



2007


Christian Kraft zu Hohenlohe-Oehringen.
 Né le 16 janvier 2007 à Heilbronn

Fils de:

Kraft zu Hohenlohe-Oehringen

 

Parents


2009

Carl Ferdinand zu Hohenlohe-Oehringen

Parents

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 00:01

 

Le 15 janvier est le 15ejour de l'année du calendrier grégorien


Il reste 350 jours avant la fin de l'année

351 jours dans le cas des années bissextiles


C'était généralement le jour de l'étain

26e jour du mois de Nivôse, dans le calendrier républicain

français.


Signe du zodiaque 

24e jour du signe astrologique du Capricorne.

Dictons 

« S'il gèle à la Saint-Maur, la moitié de l'hiver est dehors»[4]
« Au milieu de janvier, à moitié vide est le grenier »

Célébrations 

Cérémonie japonaise de la majorité civile. Elle a lieu annuellement le jour de la majorité ((成人の日, seijin no hi), le deuxième lundi du mois de janvier. Les festivités inclus dans la cérémonie se tiennent dans les bureaux locaux ou préfectoraux avec la participation de la famille et des amis de la personne concernée. couleurliturgiqueVert.gif 

Saint Remi Evêque de Reims (+ 530)
ico015.jpg

Au propre de France, Rémi est fêté le 15 janvier (dies natalis)
180px-Bateme_de_Clovis_par_St_Remy.jpg
Remi de Reims

Au propre du diocèse de Reims, il est fêté le 1er octobre, jour de la "translation" des reliques pour y être vénéré par les rémois à l'emplacement où s'élèvera l'actuelle basilique (attesté dès 585 - installation d'un monastère vers 750-760)
 
Issu d'une grande famille gallo-romaine de la région de Laon, il avait pour mère sainte Céline.
A 22 ans, il est choisi comme évêque de Reims et son activité missionnaire s'étend jusqu'à la Belgique.
Il fonde les diocèses de Thérouanne, Laon et Arras, crée tout un réseau d'assistance pour les pauvres et joue un rôle de médiateur auprès des Barbares.
Quand le chef franc Clovis prend le pouvoir, saint Rémi lui envoie un message "Soulage tes concitoyens, secours les affligés, protège les veuves, nourris les orphelins"

La reine sainte Clotilde, tout naturellement, se tournera vers saint Rémi et vers un autre évêque contemporain, saint Vaast, pour acheminer le roi vers la foi.
Après le baptême de Reims, saint Rémi restera, jusqu'à sa mort, l'un des conseillers écoutés du roi et sera l'un des artisans, en Gaule, du retour à la vérité catholique des Burgondes après le bataille de Dijon et des Wisigoths à Vouillé, deux populations contaminées par l'arianisme.
Voir aussi sur le site du diocèse de Reims.
http://catholique-reims.cef.fr/st-remi.htm

"Secourez les malheureux, protégez les veuves, nourrissez les orphelins… Que votre tribunal reste ouvert à tous et que personne n’en sorte triste ! Toutes les richesses de vos ancêtres, vous les emploierez à la libération des captifs et au rachat des esclaves. Admis en votre palais, que nul ne s’y sente étranger ! Plaisantez avec les jeunes, délibérez avec les vieillards !"

(Lettre de saint Rémi au roi Clovis - 482)
San_Remigio_di_Reims_B.jpg

Voir aussi:
http://missel.free.fr/Sanctoral/01/15.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Remi_de_Reims
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome01/019.htm
http://www.patrimoinedefrance.org/ico005.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Remi_de_Reims
http://www.levangileauquotidien.org/www/popup-saints.php?language=FR&id=1207&fd=0

Feria sexta, 15 Ianuarii 2010, Tempus per annum, Hebdomada I per annum.


|Martyrologe|Laudes|Tierce|Sexte|None|Vêpres|Complies|

Martyrologe pour le quinzième jour de janvier


Mémoire des saints Maur et Placide, disciples de saint Benoît.

 

Le même jour, un autre saint Maur, qui instaura le monachisme à Glanfeuil dans le diocèse d'Angers vers la fin du VIe siècle. Menacées par les envahisseurs, ses reliques furent mises en sûreté près de Paris à l'abbaye qui prit son nom par la suite : "Saint-Maur-des-Fossés". Au XVIIe siècle, une Congrégation bénédictine se plaça sous le patronage de saint Maur et la Congrégation de Solesmes en est officiellement constituée héritière.

 

Mémoire du prophète Habaquq. Il rappela que c'est la fidélité à Dieu qui permet à l'homme de vivre et d"attendre avec confiance l'intervention divine.

 

L'an 390, saint Macaire l'Ancien, au Désert de Scété. Le monastère Saint-Macaire, formé autour de la grotte qui servait de cellule à l'ermite, perpétue encore aujourd'hui sa mémoire, au sud du Wadi Natroun.

 

De même à Scété, sept ans plus tard, saint Isidore, anachorète qui prenait volontiers en charge les frères négligents ou coléreux et les sauvait par sa longanimité.

 

Vers 710, saint Bonet. D'abord magistrat à Marseille où il abolit l'esclavage, il fut élu évêque de Clermont, puis devint moine à Manglieu.

 

En 1648, la naissance au ciel du bienheureux François de Capillas, originaire de Castille, de l'Ordre des Frères Prêcheurs. Apôtre des Iles Philippines et de la province de Fou-Kien, au sud-est de la Chine, il fut décapité après de cruelles tortures.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.



Saint Ablebert Evêque de Cambrai et d'Arras (+ 645)
ou Emebert. Il était le frère de sainte Gudule et de sainte Reinilde. Evêque de Cambrai et d'Arras, il fut inhumé à Maubeuge.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_de_Cambrai#VIIe.C2.A0si.C3.A8cle



Bienheureux Ange de Gualdo Frère convers (+ 1325)
Originaire de la région de Nocéra, proche de l'Ombrie, il entra chez les religieux camaldules comme frère convers. Il était d'une extrême simplicité, d'une grande délicatesse et d'une grande gentillesse envers tous.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Camaldules



Saint Arnold Janssen Prêtre et fondateur de la Congrégation du Verbe Divin (+ 1909)
20031005_janssen.jpg

Né en 1837 à Goch en Allemagne. Prêtre et fondateur de la Congrégation du Verbe Divin à Steyl dans les Pays-Bas.
Canonisé le 5 octobre 2003 par Jean-Paul II.
Biographie (site du Vatican)
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20031005_janssen_fr.html
Le Seigneur lance le défi à notre foi pour faire quelque chose de neuf, précisément à un moment où tant de choses dans l'Église sont en train de s'écrouler

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Arnold_Janssen



Saint Bonnet Evêque (+ 710)
ou Bonet (Bonitus).
Chancelier du roi saint Sigebert III, puis magistrat à Marseille, il abolit l'esclavage autant qu'il le put dans la région dépendant de son influence. Elu évêque de Clermont, il demanda à finir ses jours comme simple moine dans l'abbaye de Manlieu.
39 localités en France, principalement en Auvergne, se sont placées sous son patronage.
Un internaute nous signale:
"En Savoie à Ste Marie d'Alvey il y avait une chapelle,vouée à la vénération de ce saint et un sanctuaire lieu de pélerinage, qui tombait en ruine à la révolution."

Autre biographie:
Fils d'une famille de la noblesse auvergnate, il est aussi le frère de Saint-Avit. Après plusieurs années passées à la cour du roi Sigebert III comme grand Échanson (garde des sceaux) il est nommé gouverneur de la Provence par son successeur Thierry III. En 689, il succède à son frère comme évêque de Clermont et il commence à administrer son diocèse à la satisfaction de tous. Cependant, il commence à émettre des doutes à propos la validité de son élection, intervenue à la suite d’une recommandation de son propre frère. Après avoir consulté plusieurs spécialistes de ces questions, il décide d’abandonner son siège et prend l’habit à l’abbaye de Manlieu, où il passe le reste de sa vie dans la prière et la pénitence. Il décède d’un accès de goutte alors qu’il vient de rentrer d’un pèlerinage à Rome.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Bonnet



Saint Ceolwulf (Ceolulphe) (+ 764)
Fils du roi Cutha de Northumbrie, il accède au pouvoir à la suite de plusieurs péripéties. Doté d’une nature pacifique et amateur de lettres, il est très respecté par Saint Bède le Vénérable. En 731, cédant à des pressions, il abdique son trône pour prendre l’habit mais il est rétabli quelques mois plus tard. Après six années de règne, il décide enfin d’abandonner définitivement le pouvoir pour devenir moine à Lindisfarne.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ceolwulf_de_Northumbrie



Saint Eloi de Lerins (6ème s.)
Sa longue persévérance dans l'observance exacte de la discipline régulière de son monastère l'éleva à une éminente sainteté.



Saint Ephise Apôtre de la Sardaigne (3ème s.)
z02005.jpg

Apôtre de la Sardaigne, originaire sans doute de Palestine, Elia-Capitolina, nom de Jérusalem à cette époque. Il fut décapité pour la foi. Il est le patron de Cagliari.
En 1650, une épidémie de peste tua la moitié de la population de Cagliari. Les habitants se tournèrent vers Saint Ephise, un martyr décapité en 303 à Nora sur la côte pour avoir refusé de renier la foi chrétienne. Il était commandant d'une division romaine de l'armée de l'empereur Dioclétien et, lors d'un voyage en Sardaigne où il devait supprimer les communautés chrétiennes de l'île, il eut une vision comme Saint Paul sur le chemin de Damas...
Festival de Sant'Efisio à Cagliari le 1er mai.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.sardi.it%2Fsardinia%2Fefis1.htm

Voir aussi Sant'Efisio, martyr.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.santiebeati.it%2Fdettaglio%2F37800
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sardaigne



Saint Isidore Ermite du désert de Scété en Egypte (+ 397)
Un ermite du désert de Scété en Egypte qui prenait volontiers en charge les frères négligents ou coléreux et les sauvait par sa bonté, sa douceur et sa patience. Plusieurs autres Pères du Désert eurent aussi ce nom et furent aussi des saints.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A8res_du_D%C3%A9sert



Sainte Ita Abesse en Irlande (+ 577)
Elle est très populaire en Irlande.
Elle fonda le couvent de Hy Conaill dans le Limerick.
De nombreuses anecdotes sur sa vie sont peu plausibles.



Saint Jean Calybite "Le pauvre pour le Christ" (+ 450)
Surnommé "le pauvre pour le Christ", il a connu une vie proche de celle de saint Alexis. Il était né dans une famille sénatoriale où il reçut une éducation des plus soignées. Mais sa pensée d'avenir était ailleurs. Il quitta clandestinement le domicile familial très jeune pour entrer au monastère des Acémètes à Constantinople. Il jeûna tant que personne ne pouvait reconnaître en ce jeune moine le jeune et délicat aristocrate entré trois ans auparavant. Osbédé par la pensée de sa famille, il fut autorisé à la rencontrer. Il se couvrit de haillons et frappa à la porte de la maison paternelle. Reçu comme un mendiant, il put toutefois obtenir une petite cabane au risque des mauvais traitements des serviteurs. A la veille de sa mort, il demanda à sa mère de venir. Elle accepta de rencontrer ce mendiant inconnu qui se fit reconnaître comme son fils en lui rendant un évangéliaire précieux qu'il avait reçu d'elle au temps de son enfance. Et c'est alors qu'il remit son âme à Dieu.

Autre biographie:
Fils d'un officier de l'armée romaine, il s’enfuit en secret de la maison familiale pour devenir moine chez les Acémètes (voir notice de Saint-Alexandre à ce jour) de Constantinople. Rongé par les remords d’avoir causé une si grande douleur à ses parents, il s’impose de sévères mortifications et se retrouve dans un état de grande faiblesse. Six ans plus tard, il décide de retourner dans sa famille, mais sans se faire reconnaître. Après avoir revêtu des habits de mendiant, il se présente à la porte du domicile de ses parents mais les domestiques ne l’autorisent pas à entrer. Il réussit tout de même à les convaincre de le laisser s’installer dans une cabane toute proche, d'où il peut voir sa mère passer chaque jour. Celle-ci, toujours affligée de la douleur d’avoir perdu son fils, ne se doute jamais que c’est lui qui vit dans le plus total dénuement dans son abri de fortune. Plusieurs années plus tard, lorsqu’il sent la fin approcher, Jean interpelle sa mère et lui avoue finalement son identité. Son père les rejoint bientôt et Jean décède dans leurs bras. Le terme "calybite" fait référence à la cabane où il a vécu pendant des années à l'insu de ses proches.

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsjanvier/janv15bis.html



Saint Laudat Abbé du monastère de Bardsey (7ème s.)
ou Lieulladd. Abbé du monastère de Bardsey dans le Gwynedd, en pays de Galles, il accompagna saint Cadfan en Bretagne Armoricaine. Certains l'identifient à saint Lô de Coutances, mais le martyrologe romain ne suit pas cette hypothèse.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gwynedd



Saint Macaire d'Egypte Fondateur de Scété (+ 390)
200px-Macarius_the_Great.jpg

Peinture représentant Macaire de Scété
Macaire l'Ancien ou Macaire le Grand.
Prêtre et abbé du monastère de Scété en Égypte aux confins de la Lybie. Ancien chamelier, il apprit à la suite de saint Antoine, à mourir au monde et à lui-même et à vivre pour Dieu seul, et il enseignait à ses disciples à faire de même.
Il est fêté en Occident le 15 janvier.
Les Eglises d'Orient célèbrent également ce jour saint Macaire d'Alexandrie, saint Macaire de Kiev, saint Macaire de Novgorod.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaire_de_Sc%C3%A9t%C3%A9
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome01/021.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_Saint-Macaire_de_Sc%C3%A9t%C3%A9
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.ellopos.gr%2Fmystics%2Fmakarios%2Fdefault.asp



Saint Malard Evêque de Chartres (+ 650)
Evêque de Chartres, nous avons sa souscription au concile de Châlon sur Saône en 650.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_de_Chartres#VIIe.C2.A0si.C3.A8cle_-_VIIIe.C2.A0si.C3.A8cle



Saint Maur Disciple de saint Benoît (+ 584)
352px-Saint_maur.jpg

Amaury ou Amalric
Cofondateur de l'ordre, disciple et successeur de St Benoît.
Abbé de Glanfeuil.
Fils d’Aequitius et de Julia, un couple de la noblesse romaine. Confié aux soins de Saint-Benoît de Nursie à l’âge de douze ans, il devient plus tard son disciple. Sa renommée est principalement due à un événement miraculeux : un jour, le moine Placide, parti chercher de l’eau à la rivière, se retrouve entraîné par le courant et en grand danger de périr noyé. On demande au Frère Maur de se porter à son secours et après avoir reçu la bénédiction de Benoît, il s’élance en direction de Placide, qu’il parvient à ramener sain et sauf sur le rivage. Lorsqu’il se retourne et regarde derrière lui, Maur réalise qu’il vient de marcher sur l’eau comme s’il s’était agi de la terre ferme. Très impressionné, Benoît l'attache à sa personne et lui confie l’administration du monastère du Mont-Cassin. En 542, en réponse à une requête de l’évêque du Mans, il est envoyé dans les Gaules avec quelques moines afin d’y fonder un nouveau monastère. Ils s’établissent finalement à Glanfueil, sur les bords de la Loire (Maine-et-Loire). Maur gouverne l’abbaye durant près de quarante ans, puis il se décide à abandonner sa charge pour la confier à Bertulfe. Il se retire ensuite dans la solitude d’une cellule adossée à la chapelle Saint-Martin, où il se consacre entièrement à la prière en attendant la mort

Un internaute nous signale:
"Né à Rome, fils d'un Sénateur romain, il fut confié à St Benoît, dont il devint le plus proche disciple, qui le nomme prieur du monastère du Mont Cassin. Envoyé en Gaule pour implanter l’Ordre, il aurait fondé un monastère sur les bords mêmes de la Loire près de Saumur en 542 (abbaye de Glanfeuil, dénomination actuelle abbaye de St Maur (49 Le Thoureil). Ses reliques sont transférées à St Maur des Fossés (94) en 921."

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Maur



Saint Pansophios d'Alexandrie Martyr (+ 250)
Il vivait au temps de la persécution de Dèce (250). Son père Nil était riche et avait rang de proconsul. Il le fit instruire dans toutes les sciences sacrées et profanes. Le jeune homme brillait par ses vertus évangéliques. A la mort de ses parents, il distribua ses biens aux pauvres et se retira dans le désert. Après 27 ans de vie érémitique, il fut dénoncé au gouverneur d'Alexandrie, Augustianos. Devant ses juges, il se déclara chrétien et commença à lui démontrer l'inanité du culte des idoles. Perdant patience, le juge le fit battre, mais après le supplice, Pansophios défia le juge dans une joute théologique où il exposa brillament la foi. Jeté en prison, il continua à enseigner les païens qui étaient venus à la foi grâce à lui. Ayant été acquitté, il retourna dans sa caverne avec ses disciples, mais voyant le progrès de sa prédication, le gouverneur d'Alexandrie envoya des soldats pour massacrer les saints ermites. C'est ainsi que Pansophios et ses compagnons reçurent la palme du martyre. (sources: Synaxaire orthodoxe)



Saint Paul l'Ermite Ermite en Thébaïde (+ 345)
saint_10.jpg

On l'appelle aussi le premier ermite, car il serait plus ancien que saint Antoine, le père des moines. C'est du moins ce qu'affirme son biographe, saint Jérôme. Issu d'une famille de notables égyptiens, il reçut une éducation soignée, à la différence du fruste paysan qu'était saint Antoine. Orphelin à seize ans, il se retrouve à la tête d'une belle fortune. Mais il est chrétien et l'empereur Dèce déclenche une persécution. Paul fuit au désert et c'est là qu'il rencontre Dieu dans la solitude d'une grotte où il restera pendant quatre-vingt-dix ans. Agé de 113 ans, il reçoit la visite de saint Antoine et conversent tous deux toute la nuit. Au petit matin, saint Paul meurt. Antoine l'enveloppe dans le manteau que lui avait donné saint Athanase d'Alexandrie. Des gestes qui sont tout un symbole de la tradition de l'Eglise.

Autre biographie:
Surnommé 'le Premier ermite', il est le fils d’un couple fortuné originaire de la basse Thébaïde (Égypte). Il reçoit une excellente éducation et étudie les lettres grecques, mais devient orphelin à l’âge de 15 ans. Quelques années plus tard, il s’enfuit dans le désert pour échapper à la persécution de Dèce et pour se soustraire à l’avidité du mari de sa soeur, qui tente de lui extorquer son important héritage. Après avoir découvert une grotte dans un endroit très reculé, il s’y installe définitivement et y passe le reste de sa très longue vie, dans le plus total dénuement, se nourrisant uniquement de quelques fruits. Sa vie a été composée par Saint-Jérôme.
San_Paolo_di_Tebe_F.jpg

Voir aussi :
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsjanvier/janv15.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_l%27Ermite
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/voragine/tome01/018.htm
http://www.levangileauquotidien.org/www/popup-saints.php?language=FR&id=1235&fd=0
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/01/15/index.html



Bienheureux Pierre de Castelnau Archidiacre de Maguelonne (+ 1208)
Originaire de la région de Montpellier, il fut archidiacre de Maguelonne. C'est là qu'il eut à lutter contre l'hérésie naissante des Albigeois. Légat du Siège apostolique, il parcourt la province de Toulouse, connaît des relations orageuses avec le comte Raymond de Toulouse et se désole des piètres résultats qu'il obtient. Non loin de Saint-Gilles du Gard, il sera assassiné d'un coup de lance.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Castelnau



Saint Probus évêque de Rieti (+ v. 570)
Evêque de Rieti en Sabine, dont le pape saint Grégoire le Grand a fait l’éloge.



Saints Prochore et Gabriel Moines bulgares (10ème s.)
Tous deux furent disciples de saint Jean de Rila (1), le premier fonda le monastère de Lesnov, le second le monastère de Vranski. Tous deux pratiquaient l'ascèse et la prière à l'image de leur bienheureux père.

(1)Moine en Bulgarie (+ 946)
Ermite en Bulgarie, il fonda un monastère célèbre qui est l'un des centres de la vie spirituelle de ce pays et maintint en des jours difficiles la fidélité à la foi des apôtres. L'Eglise romaine le fête le 31 août.



Sainte Rachel Femme de Jacob, Ancien Testament (17ème s. av JC.)
800px-Palma_il_Vecchio_001.jpg

Jacob et Rachel, de Palma il Vecchio

Elle est la quatrième femme de Jacob et la mère de Joseph et Benjamin.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rachel
http://www.zebible.com/zewiki/Gen%C3%A8se:Jacob_rencontre_Rachel



Saint Romedius de Trente Ermite (fin du IVe siècle)
ou Romedio.Anachorète. Après avoir donné son héritage à l’Église et aux pauvres et un pélerinage qu'il fit à Rome avec la bénédiction de son ami saint Vigile, évêque de Trente, il mena une vie de pénitent dans un endroit désert qui depuis a été appelé de son nom dans le Val d’Anaune dans le Trentin.
Pie X a confirmé son culte en 1907.



Sainte Secondine Vierge, martyre à Anagni sous le règne de Dèce (+ 257)
vierge et martyre à Anagni dans le Latium (martyrologe romain) sous le règne de l'empereur Dèce.



Sainte Tarcice Vierge à Rodez (+ 600)
Vierge à Rodez, apparentée à saint Ferréol d'Uzès, petite-fille de sainte Clotilde, mais c'est moins sûr; il ne reste d'elle que le souvenir qui l'inscrivit dans le calendrier propre au diocèse de Rodez.



Saint Théodose de Rhôsos Abbé (+ 412)
Après des années de vie en ermite, il fonda un monastère si réputé que même les bandits locaux lui demandèrent de déplacer sa communauté pour que des personnes mal intentionnés ne puissent les piller. Il suivit leur avis et installa ses moines à Antioche, sa ville d'origine.



Les Églises font mémoire...

Catholiques d’occident : Maur et Placide (Vie), disciples de Benoît (calendrier monastique)

Coptes et Ethiopiens (6 tubah/terr) : Circoncision-Nom de Jésus

Luthériens : Traugott Hahn (+1919), témoin jusqu’au sang en Estonie

Orthodoxes et gréco-catholiques : Paul de Thèbes (+341 env.), anachorète ; Jean le Kalyvite «de l’Évangile d’or» (Ve s.), moine ; Recouvrement des reliques de Séraphim de Sarov (1991 ; Église russe)

Syro-occidentaux : Notre Dame des semailles

Saints chrétiens 

Saints catholiques et orthodoxes du jour 



Amaury
Rachel. Selon le récit du livre de la Genèse, Rachel (hébreu raHel : brebis) est la cousine et la seconde femme de Jacob.
Elle est également la fille de Laban et la sœur de Léa.
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Rémi, au calendrier civil 2010 en France, et ses dérivés : Mieg, Remi, Remy, Rimma, etc.

Et aussi aux :

  • Efisio et son féminin : Efisia
  • Ita et ses variantes : Itta, etc.
  • Rachel et ses dérivés : Rachilde, Racilia, Raquel, etc.


Bulletin météo du 15 janvier 2009




Martyrologe pour le quinzième jour de janvier  Listen_to


 



Mémoire des saints Maur et Placide, disciples de saint Benoît.


Le même jour, un autre saint Maur, qui instaura le monachisme à Glanfeuil dans le diocèse d'Angers vers la fin du VIe siècle. Menacées par les envahisseurs, ses reliques furent mises en sûreté près de Paris à l'abbaye qui prit son nom par la suite : "Saint-Maur-des-Fossés". Au XVIIe siècle, une Congrégation bénédictine se plaça sous le patronage de saint Maur et la Congrégation de Solesmes en est officiellement constituée héritière.


Mémoire du prophète Habaquq. Il rappela que c'est la fidélité à Dieu qui permet à l'homme de vivre et d"attendre avec confiance l'intervention divine.


L'an 390, saint Macaire l'Ancien, au Désert de Scété. Le monastère Saint-Macaire, formé autour de la grotte qui servait de cellule à l'ermite, perpétue encore aujourd'hui sa mémoire, au sud du Wadi Natroun.


De même à Scété, sept ans plus tard, saint Isidore, anachorète qui prenait volontiers en charge les frères négligents ou coléreux et les sauvait par sa longanimité.


Vers 710, saint Bonet. D'abord magistrat à Marseille où il abolit l'esclavage, il fut élu évêque de Clermont, puis devint moine à Manglieu.


En 1648, la naissance au ciel du bienheureux François de Capillas, originaire de Castille, de l'Ordre des Frères Prêcheurs. Apôtre des Iles Philippines et de la province de Fou-Kien, au sud-est de la Chine, il fut décapité après de cruelles tortures.




Événements 

69
 Rome

 Affaibli par la révolte des légions de Germanie qui ont proclamé le gouverneur de Germanie supérieure, Vitellius, Galba est renversé par sa garde prétorienne, qui offrent l'empire à Othon.708
 Mort du pape Jean VII : début du pontificat de Sisinnius (janvier-février).

1208
 Comté de Toulouse.
Pierre de Castelnau, moine de Cîteaux, chargé par le pape d'enquêter sur les cathares, est assassiné par un vassal de Raymond VI de Toulouse.
Tenu par le pape Innocent III pour responsable de cet assassinat, Raymond est excommunié.

Le légat du pape, Pierre de Castelnau, est assassiné sur une route du Languedoc le 15 janvier 1208 (certaines sources évoquent le 14 janvier).

Son meurtre est attribué sans preuves à un écuyer du comte de Toulouse. Il déclenche une guerre affreuse, la croisade contre les Albigeois. Elle va mettre à feu et à sang le Midi toulousain, de la Garonne au Rhône.

André Larané.
Une hérésie enracinée dans le Midi

Les Albigeois ou cathares à l'origine du drame sont les disciples d'une doctrine réputée hérétique (contraire au dogme chrétien), originaire de l'Italie du nord. Cette doctrine recueille depuis le milieu du XIIe siècle un succès croissant dans le Midi toulousain. Ses prédicateurs, les Bonshommes, sont servis par l'image déplorable que donne du catholicisme le clergé local.

Saint Bernard de Clairvaux, conseiller des rois et prédicateur de la deuxième croisade en Terre sainte, tente sans succès de réveiller les consciences catholiques dans la région. Lui-même se plaint de trouver des églises désertées par les fidèles. Le futur Saint Dominique n'a pas plus de succès face aux progrès de l'hérésie.

Croisade et ruine du Midi

Le pape Innocent III décide en désespoir de cause de recourir à la force. Il envoie son légat Pierre de Castelnau auprès du comte de Toulouse Raimon VI en vue de le convaincre de prendre la tête d'une croisade contre les hérétiques.

Le tout-puissant représentant du pape rencontre le comte dans sa résidence de Saint-Gilles, en Provence. Il lui reproche son excessive sollicitude pour les hérétiques cathares. Mais le comte de Toulouse, qui descend du fameux Raimon IV de Saint-Gilles, chef de la première croisade en Terre sainte, refuse net de combattre ses propres sujets.

Les deux hommes se disputent. Pierre de Castelnau, en désespoir de cause, excommunie le comte, autrement dit l'exclut des sacrements de l'Église. Puis il se retire avec toute son escorte.

C'est sur le chemin du retour qu'il est assassiné. Ce drame de trop entraîne le pape à lancer l'appel à la croisade sans oublier de canoniser son légat. Dès le mois de mars, Innocent III adresse une encyclique aux comtes, barons et simples fidèles du royaume de France : «En avant, donc, chevaliers du Christ ! En avant, vaillantes recrues de l'armée chrétienne ! (...) Appliquez-vous à détruire l'hérésie par tous les moyens que Dieu vous inspirera (...) Quant au comte de Toulouse (...), chassez-le, lui et ses complices, des tentes du Seigneur. Dépouillez-les de leurs terres, afin que des habitants catholiques y soient substitués aux hérétiques éliminés...»

C'est la première fois qu'une croisade est officiellement dirigée contre des gens qui se réclament du Christ. Mais cet aspect ne gêne pas les contemporains tant il est vrai que l'hérésie cathare ne saurait être tolérée. Cette première expédition débute par le sac de Béziers et le massacre de sa population, le 22 juillet 1209 (*).



1208
Fondation de l'Université de Paris

Le 15 janvier 1200 est fondée l'Université de Paris à l'initiative de Philippe Auguste.

Elle obtient du roi un statut officiel en 1215.

Le texte en est rédigé par le légat pontifical Robert de Courçon.
Son enseignement, tourné vers la théologie et l'analyse des textes anciens, sera à l'origine de la réputation intellectuelle de Paris.



15 janvier dans les croisades 1361
 Pierre Ier, roi de Chypre, délivre le port arménien de Korikos, assiégé par les Turcs

La rupture du Traité de Calais provoque la reprise de la guerre. Édouard III se proclame à nouveau roi de France.

1382
 Publication d'une ordonnance royale de Charles VI sur la perception des aides, rétablissant des contributions indirectes (dites aides) sur les marchandises, en particulier sur le sel et le vin, qui va déclencher des révoltes populaires dans le royaume, sans même attendre son application au 1er mars.

8" href="http://fr.wikipedia.org/wiki/1388">1388
 L'abbé de Saint-Denis Guy de Monceau fait savoir qu'il accepte l'arbitrage du cardinal de Laon dans le litige entre l' évêque de Paris et lui, relativement au jugement d'un hérétique détenu dans les prisons de l'abbaye.

1535
 Le roi Henri VIII prend le titre de chef suprême de l'Église d'Angleterre.

1552
 Lorraine. Après Mühlberg, les protestants allemands négocient avec la France. Maurice de Saxe va jusqu'à promettre la succession impériale à Henri II. Un traité est signé à Chambord le 15 janvier 1552. Début avril, les troupes françaises marchent sur la Lorraine ; le 18, le roi fait son entrée à Metz ; le 12 juin Verdun est occupé. Au cours de l'automne, Charles Quint échoue devant Metz. Les Trois-Evêchés impériaux, Metz, Toul et Verdun, sont annexés à la France.

1559
 Couronnement d'Élisabeth Ire d'Angleterre.



1622
http://www.malaspina.com/jpg/moliere.jpg
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière
dramaturge et acteur de théâtre français.
  • le 15 janvier 1622  dans la "maison des Singes", actuellement 96 rue Saint-Honoré à Paris
  • Baptisé le 15 janvier 1622 à Saint-Eustache à Paris
  • Décédé le 17 février 1673 à l'âge de 51 ans.Il est pris d'un malaise alors qu'il joue "Le Malade imaginaire"...
  • Inhumé au Cimetière du Père-Lachaise à Paris 20ème (25ème division)

Parents

163602_139322426128948_100001535732993_2
Baptême à Saint-Eustache de Jean Pouguelin (sic), le futur Molière, né sans doute le 13 ou le 14.
 Son père est un marchand tapissier âgé de vingt-cinq ans
sa mère, Marie Cresé (sic), qui a vingt ans, est fille de tapissier
La famille vit dans le quartier des Halles.
Eglise Saint-Eustache, in Merian, Topographia Galliae, 1620, BNF.
Eglise Saint-Eustache, in Merian, Topographia Galliae, 1620, BNF.
 Lire la suite »



1648
 Anne d’Autriche tient un lit de justice au Parlement de Paris pour forcer l'enregistrement d'édits fiscaux. C'est le début de la Fronde.

  1710

Le comte de Pontchartrin m'apprit que sont arrivés du Levant, pour combattre la diseete, 130 navires chargés de bled*; le chevalier de Feuquières, avec quatre vaisseaux, les avoit escortés
125px-Louis-xiv-signature.jpg


1724

 Abdication de Philippe V d'Espagne
roi d’Espagne et des Indes, petit-fils de France
en faveur de son fils aîné Louis Ier (1707-1724) prince des Asturies qui meurt prématurément le 31 août.
Philippe V remonte sur le trône.
162809_10150092223340747_614105746_61468
 Il eut de sa première femme la reine Marie-Louise-Gabrielle de Savoie. Le nouveau souverain de la monarchie hispanique s’appela Louis Ier et avait 17 ans, étant né au Palacio del Buen... Retiro, à Madrid, le 25 août 1707. Il avait épousé en novembre 1721, par procuration, Louise-Élisabeth d'Orléans, dite Mademoiselle de Montpensier, fille du Régent et de Françoise Marie de Bourbon, légitimée de France, dite la seconde Mademoiselle de Blois. La nouvelle reine d’Espagne n’avait que quatorze ans. Celui de Louis Ier fut dit « le règne-éclair » à cause de la courte durée. Le roi contracta la variole dont il mourut sept mois seulement après avoir monté sur le trône. Louise-Élisabeth donna à l’occasion exemple de dévouement conjugal, soignant son auguste époux en dépit du danger de contagion. Mais cela ne lui épargna l’antipathie de la reine mère Isabelle Farnèse, seconde femme de Philippe V, qui fit qu’on renvoyât en France la reine douairière, qui n’avait pas eu le temps de donner postérité à Louis Ier. Celui-ci fut inhumé dans la crypte du palais-monastère du palais de l'Escurial. Son père Philippe V reprit la couronne d’Espagne et des Indes qu’il retint jusqu’à sa mort en 1746. Apparemment, la raison pour laquelle ce roi avait abdiqué serait à trouver dans le fait de la faible santé de son neveu Louis XV. Or Philippe V, qui était son parent le plus proche voulait être disponible pour une éventuelle succession à la couronne de France, chose jugée possible et envisageable même par le duc de Saint-Simon, qui une fois avait déclaré au Régent -dont il avait été pourtant l'ami et conseilleur- que, le cas échéant, il serait le premier à aller jusqu’à la frontière pour recevoir Philippe d’Espagne comme son roi vrai et légitime. Mais Louis XV se remit et le danger de mourir sans descendance s’éloigna, le duc de Bourbon et le cardinal de Fleury s’empressant de le marier à une princesse nubile (Marie Leszczyńska), renvoyant la fiancée du jeune roi, laquelle n’était autre que l’infante d’Espagne, fille de Philippe V.
1793
 Paris
 691 députés reconnaissent le roi coupable de conspiration, 424 d'entre eux, dont certains Girondins refusent le plébiscite.

1797
 Victoire de Bonaparte sur les Autrichiens à Rivoli en Italie (bataille de Rivoli).

1916
 décès de François Étienne, dernier élève de Maréchal de Metz (1801-1887) et officier d'académie à Bar-le-Duc.

  1919
 Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht assassinés

Le 15 janvier 1919, Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht sont assassinés dans leur prison. Ex-animateurs du groupe révolutionnaire Spartakus, les deux chefs du parti communiste allemand avaient tenté d'importer la révolution russe et de soulever les masses ouvrières. Mais le chancelier social-démocrate Friedrich Ebert étouffe leur tentative.


les 40 ans de Margrethe

Le 15 janvier 2012, cela fera 40 ans que la reine Margrethe est reine de Danemark.

les 40 ans de Margrethe


1973
Lors d'une audience accordée à Golda Meir, Premier ministre israélien, le pape Paul VI se déclare partisan d'une internationalisation de Jérusalem.

1995
 Le pape Jean-Paul II célèbre une messe devant plus de deux millions de fidèles à Manille, la plus grosse foule de son pontificat, au terme d'une visite de quatre jours aux Philippines.

1996 
Le roi du Lesotho, Moshoeshoe II, décède dans un accident de voiture, à l'âge de 57 ans.



Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans CALENDRIER
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 00:00

936

Raoul Ier de Bourgogne
(Raoul de Bourgogne)
(Rodolphe de Bourgogne)

duc de Bourgogne (921-923)

roi des Francs

(13 juillet 923 - 15 janvier 936)


  • Né vers 890
  • Décédé le 15 janvier 936 à Auxerre à l'âge de 46 ans
  • Inhumé dans l' église Sainte-Colombe à Sens (89)

Parents

(sans postérité)

1151

Hélie d'Anjou

comte du Maine et de Poitou

Parents

dont

Béatrice


   
 

1249

Mikhaïl le Hardi

(Mikhaïl (Rurikides)
(Michail (Rurikides)

Mikhaïl Khorobrit
prince de Moscou (1246)

Parents


1249

Archambaud IX le Jeune de Bourbon

(Archambaud de Bourbon)

seigneur de Bourbon, comte de Nevers (1228)

 

Parents

dont



1771

Emmanuel von und zu Liechtenstein

Prinz von und zu Liechtenstein
(Emmanuel Joseph Johann von und zu Liechtenstein)

Parents

1781

María Ana de Borbón

167943_10150092221920747_614105746_61467

Marie Anne DE BOURBON
rainha de Portugal, infanta de España
image
tableau d'Alexis Simon Belle

Parents

 

 

15 janvier 1781 : À la Real Barraca de Ajuda à Lisbonne, décès de Marie Anne Victoire d'Espagne ou de Bourbon, reine de Portugal et des Algarves, née infante d’Espagne, surnommée l'Infante-reine. Elle était l’ainée des filles du roi Philippe V d’Espagne et des Indes et de sa seconde femme Isabelle Farnèse, princesse de Parme. Née dan...s l'Alcázar Royal de Madrid le 31 March 1718, elle fut donnée en épouse au jeune roi Louis XV en 1720 pour sceller la paix qui venait d’être signé par la Quadruple Alliance et l’Espagne et réconcilier ainsi Philippe V avec sa famille en France. La petite fiancée n’avait que trois ans et, lorsque la nécessité d’une postérité du roi n’admettait plus de dilations, en 1724 on décida renvoyer l’infante en Espagne pour que Louis XV pût se marier avec une princesse plus âgée et nubile (Marie Leszczyńska). Philippe V, outré, permit en revance que sa bru, la veuve de son fils Louis Ier, fût à son tour renvoyée en France (où elle mourut oubliée à 33 ans). Marie Anne Victoire, reine manquée de France finit par ceindre une couronne, celle de Portugal et des Algarves par son mariage en 1729 avec Joseph de Bragance, prince du Brésil, le fils et héritier du roi Jean V qui l’eut de sa femme la reine Marie Anne d’Habsbourg, née archiduchesse d’Autriche. Joseph Ier devint le roi Très Fidèle en 1750. Cinq ans plus tard il dut faire face au désastre plus grave de l’histoire portugaise : le Tremblement de terre de Lisbonne, qui eut lieu la Toussaint de 1755, la veille du baptême à Vienne de l’archiduchesse Marie-Antoinette, dont les rois de Portugal étaient les parrains (ce qui fut regardé par certains comme un mauvais présage pour la néophyte). La nouvelle de la catastrophe fit émouvoir l'Europe entière et changea les mentalités, jusqu’alors séduites par la philosophie de l’optimisme (Voltaire écrivit son « Candide », une satire féroce contre ladite philosophie à propos du terrible séisme). Joseph Ier confia au marquis de Pombal la tâche de la reconstruction du pays. En 1758 il subit une tentative d’assassinat qui mit en évidence le besoin d’assurer la continuité de la dynastie et d’éviter que la couronne tombât en des mains étrangères. Ce fut ainsi qu’il fit marier l’ainée de sa fille unique l’infante Marie avec son frère l’infant Dom Pedro, fils cadet de Jean V. La santé du roi s’affaiblissait de plus en plus et la reine Marie Anne Victoire prit les rennes du pouvoir, gouvernant au nom de son auguste époux en qualité de régente depuis 1776. À sa mort l'année suivante, Josep Ier fut succédé par sa fille Marie Ière et son frère et gendre Pierre III. La reine veuve se retira et mourut pleurée par tous et laissant le souvenir d’une princesse discrète, capable et prudente. Elle fut inhumée au Monastère de Saint-Vincent de Fora de Lisbonne.

1855

Wigbold van Limburg Stirum

(Wigbold Albert Willem van Limburg Stirum)

Parents

1942

Karl Ludwig von Thurn und Taxis

Prinz von Thurn und Taxis

Parents

1949

Engelbert d'Arenberg

9ème duc d'Arenberg
(Engelbert Prosper Marie Joseph Jules Balthasar Benoit Antoine Eleonore Laurent d'Arenberg)
image

Parents


1954

Gabriele von Habsburg-Lothringen

Parents


1968

Maria Francisca d'Orléans e Bragança

(Maria Francisca Amélia Luísa Vitória Teresa Isabel d'Orléans e Bragança)
image

Parents



1987
50px-CardinalCoA_PioM.svg.png
Aníbal Muñoz Duque
Aníbal Muñoz Duque
3 Octobre 1908 - 15 Janvier 1987
Archbishop of Bogota.
Inhumé à la Santa Fe De Bogota Cathedral de Bogota (Colombie)

1994

Blason de Gabriel-Marie Garrone

 Gabriel-Marie Garrone

 cardinal français de la Curie romaine 

1988

Nikolaus Leopold zu Salm-Salm

8ème prince de Salm-Salm
(Nikolaus Leopold prince de Salm-Salm comte Sauvage et du Rhin)
(Nikolaus Leopold Heinrich Alfred Emanuel Friedrich Antonius zu Salm-Salm)

Parents

Notes

Il est mentionné en français : "Le Prince de Salm-Salm, Comte Sauvage et du Rhin" sur le faire-part de mariage de sa petite-fille Portia Scheftsik de Szollnok avec François de Clermont-Tonnerre. (Ch. Vollet)

2000

Georges-Henri Lévesque
 prêtre dominicain et sociologue canadien. (° 16 février 1903)

2000

Alfred de Croÿ

(Carl Alfred Friedrich Bogislaus Joseph de Croÿ)

Parents


2002

140px-Herb_Ciolek.jpg

Michel Poniatowski


Michel Casimir Poniatowski
Homme politique, Ancien ministre, sénateur
Sénateur,
Ministre de l'Intérieur (1974-1977), Député du Val d'Oise



 

Parents

 

Ancien élève de l'E.N.A., Michel Poniatowski a été successivement directeur de cabinet de Valéry Giscard d'Estaing (1959-1962), chargé de mission (1962-1965) et directeur des Assurances (1963-1967) au ministère des Finances. Ministre de la Santé publique et de la Sécurité sociale du 5 avril 1973 au 27 mai 1974, Michel Poniatowski a été le principal organisateur de la victoire de Valéry Giscard d'Estaing aux élections présidentielles de 1974 ; il est devenu ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur du 28 mai 1974 au 29 mars 1977. Ambassadeur et représentant personnel du président de la République (1977-1981), Michel Poniatowski a obtenu différents mandats électifs : député républicain indépendant (1967-1973), puis sénateur (1989-1995) du Val-d'Oise, secrétaire général (1967-1973) puis président (1975) de la Confédération des Indépendants, maire de l'Isle-Adam (depuis 1971) ; parlementaire européen (1979-1989), il a présidé la commission du développement et de la coopération (1979-1984), la commission de l'énergie, de la recherche, et de la technologie (1984) du Parlement européen.

2002
Décès du Baron Riccardo WINSPEARE, 90 ans
époux de la Princesse Elizabeth von und zu LIECHTENSTEIN
2004
Ambroise-Marie Robert Carré

25 juillet 1908 à Fleury-les-Aubrais
 15 janvier 2004 à Ancourt

homme d'Église et écrivain français.

Biographie 

Robert-Ambroise-Marie Carré a suivi ses études à l'Institution Notre-Dame de Sainte-Croix de Neuilly. Il est attiré par la Chine et les Missions étrangères, avant d'entrer dans l'Ordre de saint Dominique en 1926, enthousiamsé par la lecture de Lacordaire et de recevoir l'ordination sacerdotale en 1933. Il appartint à la Communauté religieuse de La Tour-Maubourg des Dominicains de la Province de Paris.

De 1936 à 1939, il est rédacteur en chef de la Revue des Jeunes. Pendant l'Occupation, le père Carré sauve de très nombreuses personnes en danger, conduite exemplaire qui lui vaut la Légion d'honneur et la Croix de guerre après la Libération. De 1947 à 1959, il est aumônier de l’Union catholique du théâtre et de la musique chargée de la paroisse du spectacle, future Aumônerie des artistes (où il y cotoie Maurice Chevalier, Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault, Louis de Funès qui était un homme de grande foi puis Jean Cocteau, Ionesco, Julien Green , Charles de Gaulle et bien d'autres personnes). Il organise des pèlerinages à Rome avec eux et des Petits frères des pauvres. De 1959 à 1966, il prêche huit carêmes à Notre-Dame de Paris[2].

En 1964, il est appelé par le pape Paul VI à donner les exercices spirituels au Vatican. A partir de 1966, il prêche souvent sur France-Culture. Il prêche à Rouen pour la commémoration de la mort de Jeanne d'Arc, il donne aussi des conférences, par exemple au Casino de Deauville[3].

Prêtre catholique dominicain, il est résistant pendant la Seconde Guerre mondiale et contribue à sauver de nombreuses personnes persécutées sous le gouvernement de Vichy. Il fit partie alors « club des 22 », le club des résistants composé de 22 personnes dont Pierre Messmer et Roland Dumas.

Grand prédicateur et auteur de nombreux ouvrages sur la foi catholique, il est élu membre de l'Académie française en 1975.

Sa devise était « Souviens-toi d’aimer » : Il avait sur son bureau un gros panneau, de dix centimètres, avec écrit en gros caractères : « Souviens-toi d’aimer ». Il repose au Cimetière du Montparnasse, 9e division[4].

Œuvres

Bibliographie 

  • Souviens-toi d'aimer, Hommage au Père Carré (1908-2004), textes qui furent prononcés à la cathédrale de Paris le 22 janvier 2004 pour ses obsèques, mars 2004, éditions Le Cerf, ISBN 2-204-07528-0


2006
Jaber Al-Ahmad Al-Sabah
29 juin 1926
 
  15 janvier 2006
     

Jaber Al-Ahmad Al-Sabah Jaber Al-Ahmad Al-Sabah

Le Cheikh Jaber III Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah (Arabe: جابر الأحمد الجابرالصباح) est une personnalité politique du Koweït. Né le 29 juin 1926, l'émir est décédé le 15 janvier 2006, après avoir occupé sa fonction du 31 décembre 1977 jusqu'à son décès.

Membre de la dynastie des Al-Sabah, qui dirige l'émirat depuis sa fondation au XVIIe siècle, il était le troisième fils d'Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, émir de 1921 à 1950.

Cheikh Jaber reçut son éducation à l'école Al-Mubarakiya. En 1949, il fut nommé directeur des services publics de la région de l'Ahmadi. En 1962, il fut promu premier ministre des finances et de l'économie du Koweït. Il transforma un pays tribal en une société moderne et un pays urbanisé avec l'un des plus forts PIB par personne grâce aux revenus du pétrole. Il devint premier ministre du Koweit en 1965 puis fut nommé prince en 1966. Il a succédé à son cousin Sabah III Al-Salim Al-Sabah en décembre 1977.

En 1981, il dissout l'Assemblée Nationale du Koweit. En mai 1985, il échappa à un attentat commis par un militant islamiste, qui conduisait une voiture piégée dans un cortège. En 1991, après la Guerre du Golfe, il réinstaura l'Assemblée Nationale. En 1999, il proposa un amendement à la loi électorale permettant le droit de vote des femmes. Mais cette mesure fut rejetée par l'Assemblée Nationale. Elle ne fut acceptée qu'en 2005.

Décédé le 15 janvier 2006, le Cheikh Jaber fut remplacé aussitôt par le prince héritier Saad Al-Abdullah Al-Salim Al-Sabah. Le gouvernement a annoncé trois jours de fermeture des services publics et un deuil de 40 jours.


2009

 

Décès de Dermot Hugh Blundell-Hollinshead-Blundell le 15 janvier 2009.

Il fut l’époux de la princesse Stéphanie de Windisch-Gratz de 1967 à 1973

 

(site de Paul Theroff)

 

 

2010

Annette France

Parents

Laure et Patrick Bouquet, Chrystel de Tinguy du Pouët, Robert et Isabelle de Tinguy du Pouët, Caroline de Tinguy du Pouët, ses enfants,
Guillaume et Louis Bouquet, Philippine et Renaud de Méhérenc de Saint-Pierre, Charles de Rougé, Eugénie et Gabriel de Mortemart, Armand de Tinguy du Pouët, Marie de Tinguy du Pouët, Augustin Downes, ses petits-enfants,
Anne, Pauline et Elie, ses arrière-petits-enfants,
ont la tristesse de vous faire part du rappel à Dieu de la

comtesse Armand de TINGUY du POUËT
née Annette France,


le 15 janvier 2010.
La cérémonie religieuse aura lieu le mardi 19 janvier, à 15 heures, en l'église de Saint-Étienne-de-Tulmont (Tarn-et-Garonne).
Une messe sera célébrée à Paris ultérieurement.

2010

Jacqueline Aurran de Sancy

(Marie Madeleine Jacqueline Aurran de Sancy)

baronne Urbain de Surville

Parents


2010
Le baron et la baronne Philippe de Surville, M. et Mme Michel Bardet, le baron et la baronne Hervé de Surville, M. et Mme (†) Dominique Dumas, le baron et la baronne Bruno de Surville, ses enfants, et ses petits-enfants
ont la tristesse de vous faire part du décès de la
baronne Urbain de SURVILLE
 
née Jacqueline Aurran de Sancy,
survenu le 15 janvier 2010, à l'âge de 98 ans.
La cérémonie religieuse sera célébrée le mardi 19 janvier, à 10 heures, en l'église Saint-Isidore de Sauvebonne (Var), route de Pierrefeu.
Cet avis tient lieu de faire-part.

2010
Jean-Claude Jouslin de Noray, son époux,
Jean-Marie et Nathalie Liot, Delphine Jouslin de Noray, ses enfants, Eugénie, Gustave et Théodore Liot, ses petits-enfants,
les familles Harlé d'Ophove, de Geffrier, Berger de Nomazy, Bergasse, et Bruté de Rémur, ses frères, sœurs, beaux-frères et belles-sœurs,
ont l'immense tristesse de vous faire part du rappel à Dieu de
Christine JOUSLIN de NORAY
née Harlé d'Ophove,

le 15 janvier 2010, dans sa 66 e année.
La cérémonie religieuse sera célébrée le mardi 19 janvier, à 15 heures, en l'église de Mur-de-Sologne.
Cet avis tient lieu de faire-part.
« La Faisanderie », 41230 Mur-de-Sologne
Philippe et Cosy ainsi que leurs enfants
ont la douleur d'apprendre la disparition de leur cousine
Christine JOUSLIN de NORAY
née Harlé d'Ophove,

et éprouvent un grand chagrin à ne pouvoir rejoindre Jean-Claude, Nathalie et Delphine, en ces jours si tristes.
Ancedonia (Italie)



Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 00:00

1432

AfonsoV-P.jpg

  Alphonse V, surnommé l'Africain à cause de ses conquêtes au Nord de l'Afrique, treizième roi de Portugal et troisième de la dynastie d'Aviz, naquit à Sintra le 15 janvier 1432 et mourut dans la même ville le 28 août 1481. Il était le fils du roi Édouard Ier de Portugal et de son épouse Aliénor d'Aragon. Il succéda à son père en 1438.

 

À Sintra près de Lisbonne, naissance de l’infant Alphonse de Portugal, fils du roi  Edouard Ier (Dom Duarte) et de sa femme Aliénor d’Aragon.

 

Il appartenait à la maison d’Aviz, branche cadette et bâtarde de la maison capétienne de Bourgogne.

 

Son frère ainé Jean étant mort, il succéda a son père comme Alphonse V, roi de Portugal et des Algarves, de chaque côté de la mer en Afrique par la grâce de Dieu.

 

Il fut surnommée l’Africain à cause de ses exploits guerriers pour la conquête du Maroc, comme contrepartie de la chute de Constantinople sous les Turcs.

 

Il continua les grandes expéditions maritimes du règne précédent sous l’influence de son oncle l’infant Henri le Navigateur et son école de Sagres.

 

Il se mêla aussi des affaires du royaume voisin de Castille soutenant la cause de la princesse Jeanne, fille du roi Henri IV, contre sa tante Isabelle, demi-sœur de son père.

 

Alphonse V, qui était devenu veuf de sa cousine Isabelle de Coimbra, épousa en 1475 Jeanne et ajouta les armes de Castille aux siennes en tant que roi consort, soutenu par Louis XI de France.

 

Après la défaite portugaise à la bataille de Toro (1476) Alphonse V se rendit à Tours auprès du roi Louis XI et abdiqua temporairement en faveur de son fils Jean. Ayant obtenu l’aide de la France il rentra en Portugal et reprit la couronne, recommençant sa campagne pour la conquête de Castille.

 

Finalement, le 4 septembre 1479, il dut reconnaître son échec et signa le traité d’Alcáçovas par lequel il renonça à la couronne de Castille et à son mariage avec Jeanne.

 

Celle-ci finit ses jours dans un couvent et Alphonse V mourut de la peste le 28 août 1481.

 

Il fut inhumé dans le monastère de Sainte Marie de la Victoire de Batalha.

 

1622

Jean-Baptiste Poquelin

dit Molière

 

dramaturge et acteur de théâtre français.

On ne peut pas l'affirmer avec certitude, il s'agit du jour de son baptême 

 

1893

Erzherzogin von Österreich
(Marie Alice Emanuele Agnes Anna von Habsburg-Lothringen)

Parents

 


1918

Édouard Gagnon

 

cardinal canadien, président émérite du conseil pontifical pour la famille


1920

John Joseph O'Connor

 

cardinal américain, archevêque de New York 

 

1945

http://image59.webshots.com/659/5/49/42/2105549420094285158sZwUEb_ph.jpg

La Princesse Michael de Kent

 

(née Baronne Marie Christine Agnes Hedwig Ida von Reibnitz)

 

Née le 15 janvier 1945 à Carlsbad, actuel Karlovy Vary, dans la Région des Sudètes, Reich allemand)

 

Coat of Arms of Marie Christine von Reibnitz, Princess Michael of Kent.svg

l'épouse de Michael de Kent, un membre de la famille royale britannique, cousin de la reine Elisabeth II.

 

Elle épousa ce dernier le 30 juin 1978 à Vienne en Autriche.

 

 

1968

Iñaki Urdangarin


Iñaki Urdangarin Liebaert

Casa Real
S.A.R. l' Infante Doña Cristina y Don Iñaki Urdangarin el día de su boda.
Cathédrale de Barcelone
4  octobre 1997
Casa Real
Le Duc et la Duchesse de Parme

Le prince Philip de Serbie est né le 15 janvier 1982 à Falls Church dans l’Etat de Virginie aux Etats-Unis.

 

Il est le frère jumeau du prince Alexandre et le fils du prince Alexandre de Serbie et de la princesse Maria da Gloria d’Orléans-Bragance (qui ont divorcé en 1985)

 

Le prince a grandi aux Etats-Unis puis à Londres où il vécut auprès de son père lors de son remariage avec la princesse Katherine.


Il a étudié l’économie puis s’est spécialisé dans l’hôtellerie en suivant des cours en Suisse.

 

Jusqu’il y a peu, le prince travaillait dans un hôtel 5 étoiles de Londres.

 

Il vient en effet de retourner travailler à la City de Londres.

 

 

Le prince est venu pour la première fois en Serbie en 1991.

 

Depuis, il y vient fréquemment pour saleur son père et sa belle-mère la princesse Katherine -qu’il admire beaucoup pour son engagement social et humanitaire- mais aussi pour aller à la rencontre de la population serbe.

 

Le prince se rend aussi à Séville où réside sa mère aujourd’hui duchesse de Segorbe, l’un de ses frères et ses deux demi-soeurs Sol et Luna.

 

(Source : interview du prince à Ilustrovana Politika Magazine reproduite sur le site de la famille royale de Serbie)



 

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans CALENDRIER
commenter cet article

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image