Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 00:00

996


Eudes Ier de Blois
950 - 12 mars 996
Age: 46 ans


1214

Alphonse Jourdain
Baudouin de Toulouse
1165 - 12 mars 1214
Age: 49 ans

1279
Isabelle Plantagenêt
12 mars 1279 - 12 mars 1279

1316


Stefan Dragutin Nemanjic
Stefan Dragutin Nemanjic

 en serbe serbe cyrillique Стефан Драгутин Немањић
on trouve aussi en français Etienne Dragutin

 Roi de Serbie de 1276 à 1282, Roi de Syrmie de 1282 à 1316
souverain serbe de la dynastie des Nemanjić, fils de Stefan Uros et de Hélène d'Anjou.
Il eut deux fils Vladislav et Urosica.

1489
Image Hosted by ImageShack.us

Jacques d'Estouteville
4 décembre 1448 - 12 mars 1489
Age: 40 ans

1507

  Au cours du siège de Viana en Navarre, décès du condottiere italien César Borgia, duc de Valentinois et de Romagne, prince d'Andria et de Venafro, comte de Diois, seigneur de Piombino, Camerino, et Urbino, et gonfalonier et capitaine général de l'Église (bien que déchu de ce dernier titre par le pape Jules II, ennemi d e sa dynastie)
Il naquit à Rome probablement l’an 1475 et était le puiné des enfants que l’alors cardinal Rodrigue Borgia eut de la dame romaine Vanozza de Cattaneis (les autres enfants furent : Jean, duc de Gandie ; la célèbre Lucrèce, et Joffre, prince de Squillace)
Il fut destiné contre son gré par son père à l’état ecclésiastique tandis que son frère ainé Jean suivait la carrière militaire.
Le pape Sixte IV, qui appréciait beaucoup le cardinal Borgia, vice-chancelier de l’Eglise romaine, nomma César protonotaire apostolique en 1482.
Innocent VIII le nomma évêque de Pampelune en 1491.
Il fut promu en août 1492 archevêque métropolitain de Valence, capitale du royaume dont était originaire sa famille, par son père devenu le pape Alexandre VI, qui le créa cardinal diacre de Sainte-Marie-Nouvelle au consistoire de 23 septembre 1493.
Il reçut les ordres mineurs et le diaconat au même temps que son cousin Juan de Borja Lanzol de Romaní le 26 mars 1494.
César continua d’accumuler bénéfices sur bénéfices jusqu’à ce qu’il y renonça ainsi qu’à la pourpre sacrée le 18 août 1498 pour mener vie séculière et se dédier aux armes.
L’assassinat de son frère le duc de Gandie le 14 juin 1497 lui aplanit le chemin de son ambition.
La première mission dans son nouvel état que lui confia le pape fut celle de porter en France le chapeau rouge pour le cardinal Georges d’Amboise et surtout la bulle pontificale avec l’annulation du mariage de Louis XII et de Jeanne de France, qui faisait possible le remariage du roi avec Anne de Bretagne, veuve de Charles VIII.
Louis fit César comte puis duc de Valentinois et comte de Diois et lui accorda la main de sa nièce Charlotte d’Albret, dame de Châlus, sœur du roi Jean III de Navarre.
Il accompagna Louis XII dans son campagne de Milan en octobre 1499.
À son retour à Rome, Alexandre VI le nomma gonfalonier et capitaine général de l’Église et lui chargea de débarrasser la Romagne et les Marches (qui faisaient partie des États pontificaux) de leurs dirigeants censés être sous l'autorité du pape mais qui en réalité se considéraient indépendants depuis plusieurs générations et gouvernaient en petits tyrans, ce que le duc de Valentinois accomplit entre 1499 et décembre 1503.
À la fin de cette campagne César était au sommet de sa puissance et fut nommé duc de Romagne.
Certains pensaient que le pape voulait constituer une principauté séculière et héréditaire au centre de l’Italie pour sa famille.
Mais quoi que ce fut, la fortune des Borgia finit abruptement avec la mort inopinée du pape Alexandre VI à cause de la malaire en pleine canicule romaine le 10 août 1503.
Après le bref intervalle du pontifical éclair de Pie III, ce fut l’ennemi mortel des Borgia, Julien de la Rovere, qui monta sur le trône pontifical comme Jules II.
Il fit tout pour affaiblir César et finit par le faire emprisonner près de Pérouse alors qu’il se rendait en Romagne pour suffoquer une révolte.
Le pape profita pour démembrer le domaine du duc Valentin et défaire ainsi son œuvre unificatrice du centre de l’Italie.
En 1504 César fut livré à Ferdinand le Catholique, contre qui il avait lutté aux cotés de Louis XII et qui le renferma au château de Medina del Campo.
Il réussi à s’en évader et se mit au service de son beau-frère Jean III de Navarre.
Il tomba à 31 ans luttant contre les Espagnols.
Il laissa une fille légitime que lui donna sa femme Charlotte et plusieurs enfants illégitimes.
Louise Borgia dite Louise de Valentinois épousa le 7 avril 1517, Louis II de la Trémoille (mort en 1524) et en secondes noces, le 3 février 1530, Philippe de Bourbon, baron de Busset, dont descendent les Bourbon-Busset actuels.

1673

Margarete Theresia
Margarete Theresia

Marguerite-Thérèse d'Autriche


infante d'Espagne


(12 juillet 1651 - 12 mars 1673)


fille du roi d'Espagne Philippe IV et de sa seconde épouse et nièce, Marie-Anne d'Autriche, et la demi-sœur de Marie-Thérèse d'Autriche, reine de France, femme de Louis XIV.


Son frère Charles II sera le dernier Habsbourg roi d'Espagne.


Elle épousera son oncle, l'empereur Léopold Ier à Pâques 1666, à l'âge de quinze ans.


Très pieuse, elle incita Léopold Ier à chasser les juifs de Vienne.

 

Elle aimait beaucoup la musique, Léopold qui partageait sa passion, lui composa pour ses dix-sept ans l'opéra "Il pomo d'oro"


Déjà chétive de naissance, ses multiples grossesses l'affaiblirent : elle donna six enfants à l'empereur dont une seule fille survivra, Marie-Antoinette, née en 1669, qui épousera l'électeur de Bavière, Maximilien-Emmanuel de Bavière, en 1685 et mourra en 1692.


Bien qu'elle soit morte assez jeune, l'infante est restée célèbre en raison des multiples portraits réalisés par Diego Vélasquez la représentant.


Ces tableaux, en particulier le remarquable


Portrait de l'infante Marguerite-Thérèse de 1659, sont emblématiques du mouvement baroque.


Inhumée dans la Kapuzinergruft de Vienne en Autriche dans la crypte Leopold
Margarete Theresia

1886
Image Hosted by ImageShack.us

Joseph Ier de Riquet de Caraman-Chimay
20 août 1808 - 12 mars 1886
Age: 78 ans

1915
Image Hosted by ImageShack.us

Ferdinand Charles d'Habsbourg-Lorraine
27 décembre 1868 - 12 mars 1915
Age: 47 ans

1958

Image Hosted by ImageShack.us

Age: 80 ans

2000

Yvonne de Tournemire

Image Hosted by ImageShack.us

Parents

2000

 
Cardinal

Ignatius Kung Pin-mei
de l'Église catholique romaine
Ignatius Kung Pin-Mei
 
Cardinal-prêtre
de S. Sisto
Blason de Ignatius Kung Pin-mei
« Ut sint unum ovile et unus pastor »
Naissance 2 août 1901 à P'ou-tong (Chine)
Ordination
sacerdotale
28 mai 1930
Consécration
épiscopale
7 octobre 1949 par le cardinal Antonio Riberi
Évêque Évêque de Soochow
Évêque de Shanghai
Créé
cardinal
30 juin 1979 in pectore
28 juin 1991 par le pape Jean-Paul II
Décès 12 mars 2000 à Stamford (Connecticut)

2002 

Lawrence Penzes

 
Né en 1951
Décédé le 12 mars 2002 à Nassau County à New York

Inhumé au Cemetery of the Holy Rood
Westbury à Nassau County à New York
Lawrence Penzes

2009

Yolaine Miquel

Baronne
 

Parents


Image Hosted by ImageShack.us
 
sœur Marie Madeleine BERGOUGNOUX

Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us
Image Hosted by ImageShack.us

baron Marcel CAZIN d'HONINCTHUN
 (dont la mère était née comtesse Apolline d'Oultremont de Wégimont et de Warfusée)

comte Reynold de la GOUBLAYE de NANTOIS

messire Lucien de RYCKEL

Mme veuve Henri de GALARD de BÉARN, princesse de CHALAIS et de BÉARN

Marguerite Harispe

Parents

 


2010

La comtesse Emmanuel de Peyronnet, née Sophie Halford, son épouse,
Gautier et Olivia, ses enfants, le comte et la comtesse Georges de Peyronnet, ses parents, M. et Mme John Halford, ses beaux-parents, ses sœurs, beaux-frères et belles-sœurs, ses neveux et nièces
ont la grande douleur de vous faire part du brutal rappel à Dieu du
comte Emmanuel de PEYRONNET
survenu le vendredi 12 mars, à Londres, dans sa 46 e année.
La cérémonie religieuse sera célébrée le mardi 23 mars 2010, à 14 h 30, en l'église Saint-François-de-Molitor, Paris (16 e ), suivie de l'inhumation dans l'intimité, au cimetière du Père-Lachaise.
6Rivierview Gardens, SW13-8QY Londres (Grande-Bretagne). 12, rue du Général-Delestraint 75016 Paris. 188, rue de Grenelle, 75007 Paris.
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 00:01

Le 11 mars est le 70e jour de l'année

 

(71e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

 

Il reste 295 jours avant la fin de l'année.

 

C'était généralement le jour de la mandragore, 21e jour du mois de ventôse, dans le calendrier républicain français.

 

Signe du zodiaque : 21e jour du signe astrologique des Poissons

(ou 22e en cas d'année bissextile).

 

Dicton 

"Bon rédeux à Saint-Euloge, voit les jeunes lapins à l'auge."

 

Célébrations 

  • Zambie Zambie : Jour de la jeunesse


Martyrologe pour le onzième jour de mars,

 

A Laodicée de Syrie, en 308, le martyre des saints Trophyme et Thale, crucifiés pour

 

leur foi en la divinité de Jésus-Christ.

 

Vers 640, saint Sophrone.

 

Après avoir passé vingt ans sous la conduite de l'ermite Jean Moschus, qui lui dédia un

 

ouvrage, le "Pré Spirituel", il fut placé à la tête de l'Église de Jérusalem.

 

Il est l'héritier ultime de la tradition monastique palestinienne.

 

En Espagne, en 859, la passion de saint Euloge, prêtre.

 

Très cultivé, il composa une "Exhortation au martyre", pour encourager les chrétiens affrontés à l'Islam.

 

Au début du VIIIe siècle, saint Vindicien, évêque d'Arras.

 

Il bâtit de nombreux monastères et lieux de culte, et joua un rôle important dans la

 

politique de son temps.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Sainte Rosine

On sait très peu de choses sur sa vie; vénérée en Allemagne dans l'église de Wendlingen, dans le diocèse d'Augsbourg depuis le XIVème siècle.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Wendlingen
http://en.wikipedia.org/w/index.php?title=Bishop_of_Augsburg&oldid=300369791



Sainte Alberte Martyre sous Dioclétien (+ v. 286)
Elle fut l'une des premières martyres de la persécution de Dioclétien à Agen, en compagnie de sainte Foy.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Foy



Sainte Amunia Recluse à Logrono en Espagne (+ 1069)

Vue générale de la ville depuis l'Èbre

Mère de sainte Aurée, elle rejoignit sa fille dans la vie monastique et vécut ainsi en recluse à Logrono en Espagne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Logrono



Sainte Aurée Ermite (+ v. 1069)
Monastère de San Millán de la Cogolla
Monastères de Suso (en haut) et de Yuso (en bas)

Ermite attachée au monastère de la Cogolla dans le Vieux-Navarre, elle fut guidée par saint Dominique de Silos et mourut à vingt-sept-ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_de_Silos
Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_San_Mill%C3%A1n_de_la_Cogolla



Saint Benoît Evêque de Milan (+ 725)
L'écrivain Paul Diacre dit de lui qu'il fut un homme d'une éminente sainteté.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_puis_archev%C3%AAques_de_Milan#VIIIe_si.C3.A8cle



Saint Constantin roi et martyr en Ecosse (+ v. 576)
Son histoire a sans aucun doute quelques fondements historiques, même si elle a été grandement améliorée par des légendes. Roi de Cornouailles, il mena tout d'abord une vie déréglée. Puis il se retira dans le Pays de Galles et en Irlande pour faire pénitence. Il se rendit enfin en Écosse pour en être le missionnaire et c'est là qu'il fut tué par des pirates.
En Écosse, au VIe siècle, saint Constantin, roi, qui aurait été disciple de saint Colomba et martyr.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/1296/Saint-Colomba.html



Saint Dominique Cam prêtre et martyr au Tonkin (+ 1859)
Canonisé en 1988
À Hung Yên au Tonkin, en 1859, saint Dominique Cam, prêtre et martyr. Après avoir, durant bien des années, exercé son ministère en cachette au péril de sa vie, il fut mis en prison et enfin condamné à mort, sur l’ordre de l’empereur Tu Duc, il embrassa la croix qu’il avait refusé de fouler aux pieds.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Province_de_H%C6%B0ng_Y%C3%AAn



Saint Euloge de Cordoue Martyr à Cordoue (+ 859)

et sainte Léocricia, martyrs. Très cultivé, saint Euloge, archevêque de Cordoue, composa une "Exhortation au martyre" pour encourager les chrétiens à affronter l'Islam. L'émir leur laissait la liberté d'exercer leur culte, mais les soumettait à de très lourds impôts. Las d'être traités en parias, beaucoup étaient tentés de se convertir à l'Islam. Il fut arrêté parce qu'il avait recueilli une jeune musulmane, devenue chrétienne, et que ses parents maltraitaient pour cette raison. Il fut fouetté puis décapité. Léocricia montra autant d'intrépidité.


Autre biographie:
Fils d’un sénateur de Cordoue, il reçoit une éducation pieuse. Il devient ensuite directeur d’une école ecclésiastique. Lorsque les Maures (islamistes) http://fr.wikipedia.org/wiki/Maures
commencent à persécuter les chrétiens (vers 850), il œuvre à soulager les victimes de cette persécution, non sans être lui-même arrêté plusieurs fois pour les mêmes raisons (son plus jeune frère est d’ailleurs un membre important de la Cour de justice islamique). Il a une connaissance approfondie des Saintes Écritures et rédige des règles pour plusieurs monastères de Navarre et de Pamplune. Élu archevêque de Tolède, il n’a pas le temps d’être consacré puisqu’il est à nouveau arrêté pour avoir protégé Sainte-Léocratie (voir sa fête au 15 de ce mois), puis condamné à mort (+ 859)
Saint-Euloge est le patron des charpentiers. Il est invoqué par les personnes condamnées qui souhaitent obtenir une grâce ou une remise de peine.

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/03-11.htm#euloge
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.katolsk.no%2Fbiografi%2Fecordoba.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Euloge_de_Cordoue
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/03/11/index.html



Sainte Eunice mère de Timothée
Mère de saint Timothée, mentionnée dans les épîtres de saint Paul et dans les actes des apôtres:

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre à Timothée
http://www.aelf.org/bible-liturgie/2Tm/Deuxi%C3%A8me+lettre+de+saint+Paul+Ap%C3%B4tre+%C3%A0+Timoth%C3%A9e

"J'évoque le souvenir de ta foi sincère : c'était celle de Loïs, ta grand-mère, et de ta mère Eunikè, et je suis convaincu que c'est la même foi qui t'anime aussi."

reconnue comme sainte dans l'Eglise primitive avant les canonisations.

Voir vitrail de l'église Saint Jean.
http://stjohns-stamford.org/



Saint Euthyme Evêque et martyr (+ 1428)
Confesseur. Moine depuis l'âge de quinze ans au monastère de Viajitski, près de Novgorod en Russie, il faisait l'admiration de tous par son humilité et sa ferveur. Elu archevêque de Novgorod, il garda cette charge pendant trente ans, mais jamais ne se départit de son ascèse monastique. Il a laissé la mémoire d'un homme accueillant aux étrangers, apaisant par ses paroles, instruisant ses fidèles et sachant dénoncer les injustices des puissants et des riches.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Novgorod



Saint Firmin Abbé bénédictin (+ v. 1020)

Panorama de Fermo

Près de Fermo, dans les Marches d'Ancône en Italie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fermo



Saint Georges du Sinaï Au monastère Sainte Catherine du Sinaï (6ème s.)
Il vécut pieusement au monastère Sainte Catherine du Sinaï qu'il ne quitta jamais pendant soixante-dix ans.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_Sainte-Catherine_du_Sina%C3%AF



Bienheureux Jean Kearney franciscain martyr en Irlande (+ 1653)
ou Seán Ó Cearnaigh.
Né en 1619 dans le comté de Tipperary en Irlande, il entre au noviciat de Kilkenny puis part à Leuven en Belgique au séminaire, il est ordonné en 1642 à Bruxelles. A son retour vers son pays, il est arrêté et torturé à Londres, mais il réussit à s'échapper vers la France pour regagner Wexford à partir de Calais. Il enseigne la philosophie et est maître des novices à Waterford puis portier à Carric-on-Suir, vivant sa vocation pendant neuf années comme un homme recherché. Il est arrêté à Tiperrary en 1653 et pendu à Clonmell le 11 mars.
Béatifié le 27 septembre 1992 par Jean-Paul II

À Clonmell en Irlande, l’an 1653, le bienheureux Jean Kearney, prêtre de l’Ordre des Mineurs et martyr. Condamné à mort parce qu’il était passé par l’Angleterre, étant prêtre, il échappa par la fuite à la sentence, mais ensuite, sous le protectorat d’Olivier Cromwell, convaincu à nouveau d’avoir exercé son sacerdoce dans sa patrie, il fut soumis au supplice du gibet.



Bienheureux Jean Righi Franciscain et ermite à Massaccio (+ 1539)
Originaire de Fabriano, dans la province d'Ancône, il devint franciscain et vécut en ermite à Massaccio.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fabriano



Saints Marc Chong Ui Boe et Alexis U Se-yong martyrs en Corée (+ 1866)
Catéchiste et martyr en même temps que saint Alexis U Se-yong, qui, tous deux à cause de la foi chrétienne, furent couverts d’affronts et de coups par leurs proches eux-mêmes et enfin décapités à Sai-Nam-The en Corée.

Voir aussi le martyrologe romain sur le site du Vatican:
"SS. Marco Chong Ui-bae e Alessio U Se-yong
A Sai-Nam-The in Corea, ricordo dei SS. martiri Marco Chong Ui-bae, catechista, e Alessio U Se-yong, che furono insultati e frustati dai loro stessi familiari e vicini."
http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/cult-martyrum/martiri/009.html#marzo



Bienheureux Martyrs espagnols (+ v. 1936)
Béatifiés par Jean-Paul II le 11 mars 2001.
"Aujourd'hui, à travers cette proclamation solennelle de martyre, l'Eglise désire reconnaître chez ces hommes et ces femmes un exemple de courage et de constance dans la foi, aidés par la grâce de Dieu.
" Homélie de Jean-Paul II sur le site du Vatican.
http://benedettoxvi.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/2001/documents/hf_jp-ii_hom_20010311_beatification_fr.html

Lire aussi: Beatification des serviteurs de Dieu, José Aparicio Sanz, prêtre et 232 compagnons prêtres, religieux, religieuses et laïcs.
http://translate.google.com/translate?hl=fr&u=http%3A%2F%2Fwww.vatican.va%2Fnews_services%2Fliturgy%2Fsaints%2Fns_lit_doc_20010311_sanz-compagni_sp.html

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Martyrs_de_la_guerre_d%27Espagne



Saint Oengus de Culdee, Ermite (+ 824)
Ermite irlandais installé dans un premier temps aux abords de la rivière Nore puis plus tard dans la région de Maryborough. Il embrasse ensuite la vie religieuse au monastère de Clonenagh. Sa réputation attire de nombreux disciples qui deviennent frères lai au monastère de Tallaght près de Dublin. Il est l’auteur de plusieurs écrits, dont une version poétique du martyrologue.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nore_(rivi%C3%A8re)



Saint Pionius Martyr à Smyrne (+ 250)
Il périt sur le bûcher avec quinze compagnons, arrêtés lors de célébration du martyr de saint Polycarpe.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints_690.html
À Smyrne en Asie, vers l’an 250, saint Pione, prêtre et martyr. On dit que pour avoir fait une apologie de la foi chrétienne devant le peuple, il fut jeté dans une prison infecte, où il encouragea par ses exhortations un grand nombre de frères à supporter le martyre, et que lui-même, soumis à des tourments, reçut en partage, à travers le bûcher, une fin bienheureuse pour le Christ.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Smyrne



Saint Sophrone de Jérusalem Patriarche (+ 639)

Originaire de Damas, rhéteur distingué, Sophrone ne tarde pas à abandonner le monde pour vivre le monachisme. Il eut tout de même la passion du voyage notamment en Égypte et en Palestine. C’est en Palestine, en 634, qu’il fut élu, tout laïc qu’il était, patriarche de Constantinople, siège qu’il occupa peu de temps, obligé de céder devant l’envahisseur et livrer sa ville sainte au calife Omar en 637. Dés son intronisation comme patriarche, ce juge de la foi rassemble autour de lui un concile appelé à se pencher sur l’unité de la personne dans le Christ. Au cours de sa longue carrière, Sophrone écrit des vies de saints, des poèmes et prononce quelques homélies
Centre dominicain de spiritualité online
http://www.spiritualite2000.com/Archives/Patristique/2002/oct02.htm

O mon peuple, que t’ai-je fait ou en quoi t’ai-je contristé ? J’ai rendu la lumière aux aveugles, j’ai purifié les lépreux, j’ai relevé l’homme qui était sur sa couche. O mon peuple, en quoi t’ai-je attristé et que m’as-tu accordé en retour ? Pour la manne, tu m’as donné du fiel, pour l’eau, du vinaigre. Pour mon amour, tu m’as cloué à la croix.

Saint Sophrone - Tropaire des heures du Vendredi Saint

Lecture

Ô merveille ! Pourquoi hésiter à dire le mystère ? Un moment la croix précédait la résurrection ; maintenant, au contraire, on l’a prise comme guide et précurseur. Ô merveilleux échange ! Ceux qui ont célébré d’abord la très joyeuse solennité de la résurrection, quand ils voient suivre l’exaltation de la croix, ont sa toute-puissante compagnie qui les suit pas à pas durant leurs voyages sur terre et qui navigue avec eux sur mer ; elle préside au salut universel ; elle défend de toute adversité et montre par des actes que sa force toute-puissante a embrassé tous les confins de la terre ; elle remplit tout et parvient partout sans se fatiguer, car elle sauve les fidèles des difficultés, elle fait briller le salut aux yeux des croyants et déjoue les plans de tous les ennemis.
Sophrone de Jérusalem, Homélies 3,2



Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsmars/mars11.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophrone_de_J%C3%A9rusalem
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_orthodoxe_de_J%C3%A9rusalem
http://fr.wikipedia.org/wiki/Patriarche_de_J%C3%A9rusalem



Sainte Théodora Princesse d'Epire et de Macédoine (3ème s.)
Elle supporta avec beaucoup de courage les humiliations et les tourments imposés par la maîtresse de son époux qui d'ailleurs la répudia et la chassa. Errant de lieux en lieux, elle se retrouva un jour, affamée. Recueillie alors par un prêtre, celui-ci réussit à convaincre le despote de changer de conduite et Théodora put revenir auprès de lui en paix. Après sa mort, elle entra dans un monastère pour être la servante la plus humble de ses soeurs moniales.
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pire
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mac%C3%A9doine_(r%C3%A9gion)#Mac.C3.A9doine_byzantine



Bienheureux Thomas Atkinson prêtre et martyr, à York en Angleterre (+ 1616)
Né vers 1546, il fit ses études pour la prêtrise à Reims où il fut ordonné en 1588 à l'âge d'environ 42 ans. De retour en Angleterre il marchait à pied pour rencontrer les catholiques et devint un ami pour les plus pauvres. Suite à une fracture de la jambe, il continua ses voyages à cheval et comme son travail auprès des catholiques acquit une large réputation, il ne pouvait voyager que de nuit pour échapper aux autorités protestantes. Trahi, à l'âge d'environ 70 ans il fut emprisonné avec la famille qui l'avait hébergé et condamné à mort pour détention d'un rosaire et de textes d'indulgence.
Béatifié le 22 novembre 1987.
À York en Angleterre, l’an 1616, le bienheureux Thomas Atkinson, prêtre et martyr, qui fut condamné au supplice de la pendaison, sous le roi Jacques Ier, pour la seule cause de son sacerdoce.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quatre-vingt-cinq_martyrs_d%27Angleterre_et_de_Galles



Saint Tiburce
saint fictif qui apparaît dans la passion de saint Sébastien.
http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9bastien_(saint)




Saints Trophime et Thale Martyrs à Laodicée en Syrie (+ 308)
Frères par le sang et par la foi, ils étaient originaires d'Asie Mineure. Dénoncés comme chrétiens, ils furent d'abord condamnés à être exposés nus, sur le chevalet pour être outragés par la foule. Puis on les déchira par le fouet avant de les crucifier pour leur foi en la divinité de Jésus le crucifié.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lattaqui%C3%A9



Saint Vigile Evêque d'Auxerre et confesseur (+ 689)
Il fut massacré par les émissaires du Maire du Palais dans la forêt de Compiègne pour avoir défendu la vérité et la justice.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_d%27Auxerre



Saint Vindicien Evêque d'Arras et confesseur (+ 712)
Fils d’une famille de l’Artois, il passe les premières années de sa vie religieuse avec une dizaine de solitaires dans une petite retraite fondée par Saint-Éloi et où ce dernier venait se retirer pour échapper à sa lourde charge à la cour. Les deux hommes s’apprécient mutuellement et Vindicien devient le disciple de Saint-Eloi. Vers 675, Vindicien est choisi pour succéder à Saint-Aubert comme évêque d’Arras et de Cambrai. Lorsque Saint-Léger est sauvagement assassiné sur les ordres d’Ebroïn, le maire du palais, Vindicien est chargé de faire une représentation auprès du roi Thierry. Ce dernier, qui a reconnu la faute, distribue avec largesses en guise de repentir, ce qui permet de terminer la construction du monastère de Saint-Vaast. Reconnu pour avoir courageusement dénoncé les excès des rois mérovingiens et pour s’être élevé contre les pouvoir accordés aux maires du palais, Vindicien passe les dernièrs années de sa vie à l’abbaye de Saint-Vaast.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Vindicien



Les Églises font mémoire...

Coptes et Ethiopiens (2 baramhät/maggäbit) : Macrobe (III-IV s.) évêque de Nikiou, martyr (Église copte)

Luthériens : Pionius (+250), martyr en Asie Mineure

Maronites : Sophrone de Jérusalem, évêque

Orthodoxes et gréco-catholiques : Sophrone, patriarche de Jérusalem ; Sophrone de Vraca (+1813), évêque et confesseur (Église bulgare)
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :


Événements 

11 mars dans les croisades

1275

mort de Bohémond VI, prince d'Antioche et comte de Tripoli[1]

  843

 Une cérémonie officielle en la basilique Sainte-Sophie, présidée par l'impératrice de Byzance Théodora rétablit le culte des images.

1513
 Le cardinal Jean de Medicis (Giovanni di Lorenzo de Médicis), fils de Laurent de Médicis, est élu pape et devient le 217e pape de l'Église catholique, sous le nom de Léon X. (fin du pontificat en 1521).

1578
 Nicolò da Ponte est élu doge de Venise.
1597

 L'archiduc autrichien Albert s'empare d'Amiens. 1793
 Massacre de Machecoul


 des prêtres constitutionnels et 300 sympathisants de la Convention sont massacrés, ce qui constitue le point de départ des guerres de Vendée. 1813
Le comte de Provence (le futur Louis XVIII) lance un manifeste revendiquant ses droits à la couronne de France.
2001
Jean-Paul II béatifie 233 religieuses, moines et laïcs, victimes de la guerre civile espagnole entre 1936 et 1939.

2009


Fiançailles de Jonathan Dick et de Lady Laura Finch-Knightley, fille du comte et de la comtesse d'Aylesford

Engagements 1

 

Mr J. Dick and Lady Laura Finch-Knightley

The engagement is announced between Jonathan, son of Mr and Mrs Richard Dick, of.—Southlawn, Appleton, Oxford, and Laura, daughter of the Earl and Countess of Aylesford, of Packington Hall, Warwickshire.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 00:00

 

222

 

Héliogabale

empereur romain 

 

1198 

 Marie de France

Marie Capet

Marie (Capétiens)

Née en 1145

 Décédée le 11 mars 1198 à l'âge de 53 ans

Inhumée à la Cathedrale de Meaux
(Seine et Marne)

Parents



1435
Guillaume Ier (Le Sage) de Vienne

seigneur de Saint-Georges et de Sainte-Croix,

seigneur de Joux (1410-1437),

comte de Sancerre
(Guillaume de Vienne)
(Guillaume I de Vienne)
Bailli et capitaine général de Bourgogne


Parents



1486
 
Albert III de Hahenzollern
Kurfürst von Brandenburg (1470-1486)

Parents



1514
Image Hosted by ImageShack.us
Charlotte d'Albret
dame de Chalus

Parents

1556

Archevêques de Sens

Louis de Bourbon-Vendôme

(Ham, 2 janvier 1493 - Paris, 11 mars 1556)

Prince du Sang

Abbé de Saint-Denis (1529), de Saint-Vincent de Laon, de Saint-Corneille de Compiègne, de Notre-Dame de Colombes, de Saint-Léonard de Ferrières, de Saint-Faron de Meaux, de Saint-Serge d'Angers, de Notre-Dame de Ham, de Saint-Amand-en-Pevèle
Gouverneur de Paris et d'Ile-de-France (1552)
Administrateur apostolique de Laon (1510)
puis Evêque-Duc de Laon et Pair de France (1517)
Administrateur apostolique du Mans (1519), de Luçon (1524)
de Sens (1535), de Tréguier (1538)
Cardinal-Prêtre (1517), puis Cardinal de Saint-Sylvestre (1517), puis Cardinal de Saint-Martin-aux-Monts (1521), puis Cardinal de Sainte-Sabine (1533)
puis Cardinal-Evêque de Palestrina (1550)
Légat en Savoie

 


1779
Cardinal

Louis Constantin de Rohan-Guémené-Montbazon
de l'Église catholique romaine


cardinal français, évêque de Strasbourg
Cardinal
Blason de Louis Constantin de Rohan-Guémené-Montbazon
 
Naissance 24 mars 1697 à Paris 
Ordination
sacerdotale
 
Consécration
épiscopale
16 mars 1757 par le cardinal Frédéric de La Rochefoucauld
Évêque Évêque de Strasbourg
Créé
cardinal
23 novembre 1761 par le pape Clément XIII
Décès 11 mars 1779 à Paris













































1852

Image Hosted by ImageShack.us

Charles d'Oultremont

Parents

 


1870
 Moshoeshoe Ier

roi du Lesotho
Chefs suprêmes du Basutoland 1822-1870

 

1941

Cardinal

Karl Joseph Schulte
de l'Église catholique romaine
Image de Karl Joseph Schulte

cardinal allemand, archevêque de Cologne 

Cardinal-prêtre
de Ss. Quattro Coronati
Blason de Karl Joseph Schulte
 
Naissance 14 septembre 1871 à Haus Valbert (Allemagne)
Ordination
sacerdotale
22 mars 1895
Consécration
épiscopale
19 mars 1910 par le cardinal Antonius Fischer
Évêque Évêque de Paderborn (Allemagne)
Archevêque de Cologne (Allemagne)
Créé
cardinal
7 mars 1921 par le pape Benoît XV
Décès 11 mars 1941 à Cologne (Allemagne)

Inhumé à la Main Cathedral à Cologne, Germany
Karl Joseph Schulte


















































1965

Cardinal

Clemente Micara
de l'Église catholique romaine
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c3/Schuster.jpg/200px-Schuster.jpg

 cardinal italien, vicaire général de Rome

Cardinal-prêtre de S. Maria sopra Minerva
Cardinal-évêque de Velletri e Segni
Blason de Clemente Micara
 
Naissance 24 décembre 1879à Fras cati (Italie)
Ordination
sacerdotale
20 septembre 1902
Consécration
épiscopale
8 août 1920 par le cardinal Pietro Gasparri
Évêque Nonce apostolique en Tchécoslovaquie
Nonce apostolique en Belgique et au Luxembourg
Pro-préfet de la Congrégation des rites
Vicaire général de Rome
Créé
cardinal
18 février 1946 par le pape Pie XII
Décès 11 mars 1965 à Frascati (Italie)












































2009

  baronne Régis de Benoist de Gentissart

M. Gilles de BERMOND de VAULX

Mme Gustave de BRINON

Michelle de COUDENHOVE

Parents



comtesse François de LUBERSAC

Mme Jean du SOUICH



2010
Le comte et la comtesse Arnaud de Gramont et leurs enfants, le comte et la comtesse Jean de Quatrebarbes et leurs enfants,
font part du rappel à Dieu de la

comtesse René de Gramont
 
née Laure de Miramon Fitz James,


le 11 mars 2010.
La cérémonie religieuse sera célébrée le samedi 13 mars, à 15 heures, en l'église de Mortefontaine (Oise).
124, boulevard Maurice Barrès, 92200 Neuilly-sur-Seine.


2010
Décès le 11 mars 2010 du baron Michel della Faille d'Huysse van den Hecke de Lembeke (sa grand-mère était née comtesse Adélaïde d'Oultremont de Wégimont et de Warfusée 1873-1948, il descend aussi de Wenzel, prince Paar 1744-1812 et de la princesse Maria Antonia von und zu Liechtenstein 1749-1813)
Nous apprenons le décès du

Baron

Michel

della Faille d'Huysse van den Hecke de Lembeke

époux de Dame Camille van Havre

né à Ixelles le 17 septembre 1924 et décédé à Dongelberg le 11 mars 2010.

*

Lieu et date des funérailles : église Saint-Médard de Jodoigne, le mardi 16 mars 2010 à 11 heures.



Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 00:00

 Roi de Castille et de León (1126 - 1157)
 imperator (empereur) (1155 - 1157
Charles Alexandre de Croÿ
  

Duc de Croÿ, Marquis d'Havrech, Prince du Saint Empire
Né le 11 mars 1581
Assassiné à Bruxelles le 5 novembre 1624 à l'âge de 43 ans

Parents
Charles Philippe de Croÿ, marquis d'Havré 1549-1613
Diane de Dommartin, princesse du Saint Empire 1552-1625/
Marié le 23 octobre 1599 avec Yolande de Ligne 1585-1611
dont
Marie-Claire 1605-1664

Marié le 6 janvier 1612 avec Geneviève d'Urfé 1596/1597-1656

dont
Ferdinand Philippe


 

1914 

 Álvaro del Portillo

 évêque espagnol 

est né à Madrid le 11 mars 1914 et mort à Rome le 23 mars 1994.
 Il est le troisième fils d'une fratrie de 8 enfants.

1915 

Évêque de l’Église catholique
Hervé-Maria Le Cleac'h

 
 
Évêque émérite de Taiohae ou Tefenuaenata
Blason de Hervé-Maria Le Cleac'h
 
Naissance 11 mars 1915 à Dinéault (Finistère)
Ordination
sacerdotale
18 décembre 1943
Consécration
épiscopale
24 juin 1976 par Mgr Michel Coppenrath


1924 

Cardinal

Jozef Tomko
de l'Église catholique romaine

cardinal slovaque, préfet émérite de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples

Cardinal-prêtre
de S. Sabina
Blason de Jozef Tomko
 
Naissance 11 mars 1924 à Udavské (Slovaquie)
Ordination
sacerdotale
12 mars 1949 par le cardinal Luigi Traglia
Consécration
épiscopale
15 septembre 1979 par le pape Jean-Paul II
Évêque Secrétaire général du synode des évêques
Préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples
Président du Comité pontifical pour les congrès eucharistiques internationaux
Créé
cardinal
28 juin 1991 par le pape Jean Paul II


  2009

Henri

fils du comte Michaël de Brouchoven de Bergeyck (né en 1968) et de son épouse, née baronne Géraldine de Crombrugghe de Looringhe (Née le 11 août 1972)
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:01

 

Le 10 mars est le 69ejour de l'année

(70e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

Il reste 296 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le jour du cordeau, 20e jour du mois de ventôse, dans le calendrier républicain français.

 

Signe du zodiaque : 20e jour du signe astrologique des Poissons (ou 21e en cas d'année bissextile).



Dicton 

"Pluie de mars grandit l'herbette, et souvent annonce disette"

«  S'il gèle aux 40 Martyrs, il gèlera encore 40 nuits »  

 

Martyrologe pour le dixième jour de mars,

 

A Sébaste, en Arménie, en 320, la mémoire des saints Quarante

 

Martyrs.

 

Soldats qui, pour leur foi, furent meurtris, puis exposés au froid la nuit

 

sur un étang glacé.

 

En Asie Mineure, au IIe siècle, saint Caïus, qui rendit témoignage au

 

Christ avec son compagnon nommé Alexandre.

 

A Rome, en 483, la mise au tombeau du bienheureux Simplice, pape.

 

Témoin de la chute de l'empire romain d'Occident, il défendit avec

 

courage la cause de l'Église et fit prévaloir la doctrine du concile de

 

Chalcédoine sur le Christ, vrai Dieu et vrai Homme.

 

Vers 576, la mise au tombeau de saint Droctovée, premier abbé du

 

monastère qui prit plus tard le nom de Saint Germain-des-Près et fut

 

rattaché, au xviie siècle, à la Congrégation de Saint-Maur.

 

L'an 626, saint Attale, abbé. Successivement moine de Lérins, puis de

 

Luxeuil, il suivit saint Colomban à Bobbio, et lui succéda dans la

 

charge abbatiale.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Saint Vivien Soldat romain, martyr en Cappadoce (+ 320)
 
L'un des quarante soldats chrétiens de la XIIème Légion Fulminata (la Fulminante) en garnison à Mélitène (Malatya - Turquie), condamnés à périr de froid, attachés nus sur un étang gelé, le 9 mars 320, à Sébaste (Sivas - Turquie). On avait offert un bain chaud à ceux qui renonceraient.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/782/Saints-Martyrs-de-Sebaste.html

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vivien_de_S%C3%A9baste



Sainte Anastasie Ermite à Scété, en Egypte (+ 567)
ste-a-07.jpg

Vierge. Elle était d'une grande beauté et l'empereur Justinien, lors des réceptions de la cour, n'avait d'yeux que pour elle, au point qu'une grande jalousie naquit au coeur de l'impératrice Théodora. Elle dut même s'habiller en homme pour échapper aux avances de l'empereur. Ayant ainsi réussi à se cacher pendant six mois, elle gagna la solitude dans le désert de Scété sous le nom d'Anastase l'eunuque. Elle y vécut de nombreuses années. L'abbé du monastère ne révélera la chose qu'après sa mort, quinze ans plus tard.

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsmars/mars10.html



Bienheureux André de Vallombreuse Abbé du monastère de Strumi (+ 1097)
Originaire de Parme en Italie, il fut le disciple et le défenseur du diacre saint Ariald qui fut persécuté et excommunié parce qu'il s'opposait à la simonie de l'évêque de Milan. Après le martyre de son maître, il se retira dans l'abbaye de Vallombreuse. Puis, il fut abbé du monastère de Strumi, sur l'Arno, et il se distingua par son action pacifique pour réconcilier Florence et Arezzo.



Saint Attale Confesseur (+ 626)
Originaire de la Bourgogne, il fut d'abord moine de Lérins, mais comme il n'y trouvait pas assez de rigueur, il se rendit à Luxeuil pour se ranger sous la direction de saint Colomban. Il le suivit à Bobbio où il lui succéda dans la charge abbatiale.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bobbio

Autre biographie:
Jeune homme originaire de la Bourgogne, il est d'abord moine à Lérins puis à Luxeuil. Plus tard, il accompagne Saint-Colomban en Italie et l’aide à bâtir l’abbaye de Bobbio, dont il devient l’abbé. Sous son gouvernement, de nombreux moines (dont Saint-Valery et Saint-Blitmond) se rebellent contre la sévérité de la règle de Saint-Colomban.



Saint Blanchard Saint légendaire (+ 659)
Confesseur. Fêté à Nesle-la-Repose, dans la Brie, nous ne savons rien de lui, sinon qu'il est aussi honoré dans le diocèse d'Auch et qu'une localité conserve encore sa mémoire : Saint Blancart-32140.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dioc%C3%A8se_d%27Auch
http://catholique-auch.cef.fr/



Saints Caïus et Alexandre Martyrs (+ v. 171)
Ils furent de farouches défenseurs de la foi, devant les chrétiens hérétiques disciples de Montan. Ils furent arrêtés, comme eux, et c'est ainsi que Caïus, Alexandre et les montanistes furent unis par delà leurs querelles théologiques et reçurent ensemble la glorieuse couronne du martyre durant la persécution de Marc Antonin et de Lucius Verus, à Apamée sur le Méandre en Phrygie.
À Apamée sur le Méandre en Phrygie, après l’an 171, les saints martyrs Caïus et Alexandre, qui reçurent la glorieuse couronne du martyre durant la persécution de Marc Antonin et de Lucius Verus.



Saint Codrat de Corinthe Martyr (+ 258)
et ses compagnons martyrs, Denis, Cyprien, Anectus et Crescent. Au temps de la persécution de Dèce, le proconsul de Corinthe les fit attacher derrière des chevaux et ils furent ainsi traînés au sol par toute la ville, jusqu'à l'extérieur des murs. Là où ils furent décapités, une fontaine jaillit qui coule encore auprès de l'église où se trouvent leurs reliques.

Autre biographie:
Durant la persécution de Dèce, alors qu’il est encore très jeune, il part se réfugier dans les forêts de Grèce avec sa mère. Lorsque celle-ci décède, il continue à y vivre en ermite, avant de retourner en ville pour étudier la médecine. Durant la persécution de Valérien, qui a succédé à Dèce, il est arrêté et martyrisé en compagnie d’un groupe d’autres chrétiens.
Saint-Codrat de Corinthe est invoqué pour guérir un enfant qui s’est blessé par coupure.



Saint Droctovée Premier abbé du monastère Saint-Vincent (+ v. 580)
450px-SGP_02.JPG

Clocher de l'église Saint-Germain-des-Prés

Il était le disciple de saint Germain qui le fit venir à Paris pour être à la tête du clergé qui desservait la nouvelle basilique Saint-Vincent-Sainte-Croix qu'il avait fondée avec l'aide du roi. Il eut en charge d'assurer la mise en oeuvre du service liturgique. La basilique Saint-Vincent ne deviendra abbaye que quelques années plus tard et sera l'abbaye de Saint Germain des Prés. A sa mort vers 580, saint Droctovée y fut inhumé. Il fut inscrit au 10 mars dans le martyrologe de 859 qui deviendra le base du martyrologe romain.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Saint-Germain-des-Pr%C3%A9s
http://www.eglise-sgp.org/



Saint Emilien Confesseur (+ 675)
Il était fêté à Lagny-sur-Marne, non loin de Paris où il avait été le successeur de saint Fursy. Ils furent tous deux de saints moines dont la vie et la sainteté se résument en une grande fidélité à leur idéal monastique.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lagny-sur-Marne



Saint Himelin Irlandais ou écossais (+ v. 750)
Irlandais ou écossais, peu importe. Nous savons que, revenant d'un pèlerinage à Rome, il mourut en Belgique, à Vissenaken où il est toujours vénéré.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vissenaken



Bienheureux Jean de Vallombreuse Moine bénédictin (+ v. 1380)
Il était moine du monastère bénédictin de la Sainte Trinité à Florence. Il se lança dans la magie noire et ce nécromancien dépravé, dénoncé auprès de l'abbé-général, fut enfermé dans une prison sordide. C'est là que, revenant sur lui-même, il se repentit et préféra rester dans sa prison jusqu'à sa mort pour y expier ses fautes dans cet étrange ermitage. Il correspondra alors avec sainte Catherine de Sienne.



Saint Jean Ogilvie Jésuite écossais, martyr (+ 1615)
jeanogilvie.jpg

Martyr. Converti du calvinisme à l'Eglise catholique, à Louvain, il retourna en Ecosse où il fut arrêté en raison de sa fidélité à l'Eglise romaine. Malgré la torture, il ne livra aucun de ses amis et fut condamné à être pendu à Glasgow. Il a été canonisé en 1976.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Ogilvie
http://www.jesuites.com/histoire/saints/jeanogilvie.htm



Saint Macaire de Jérusalem Patriarche de Jérusalem (+ 334)
San_Macario_di_Gerusalemme.jpg

Patriarche de Jérusalem de 313 à sa mort, il fut un bâtisseur grâce à l'appui de l'impératrice sainte Hélène. Il fit construire les basiliques du Saint Sépulcre, du Mont des Oliviers et de Bethléem.

Autre biographie:
Nommé évêque de Jérusalem en 314, il combat vigoureusement l’hérésie arienne. Il est chargé par l’empereur Constantin de bâtir une église sur le tombeau du Christ (+ vers 335) Selon la légende, il aurait été présent au moment où Sainte-Hélène aurait trouvé les trois croix, et lui aurait suggéré de les faire toucher par une femme gravement malade afin de déterminer laquelle des trois était celle de Jésus; ainsi fut fait, et la femme recouvra instantanément la santé en touchant l’une des trois croix, qui fut proclamée comme étant La Vraie Croix.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaire_de_J%C3%A9rusalem



Sainte Marie-Eugénie Milleret Fondatrice des Religieuses de l'Assomption (+ 1898)
Née à Metz le 25 août 1817, elle partagea son enfance entre l'hôtel particulier des Milleret de Brou et la vaste propriété de Preisch, aux frontières du Luxembourg, de l'Allemagne et de la France. Comblée dans une famille incrédule dont le père voltairien est un haut-fonctionnaire et la mère, excellente éducatrice, ne pratique que le formalisme religieux, elle connaîtra une véritable rencontre mystique avec Jésus-Chriist au jour de sa première communion : «Je ne l'ai jamais oublié.»
En 1830, son père ruiné doit vendre la manoir de Preisch puis l'hôtel de Metz. Ses parents se séparent en 1831 et elle vient à Paris avec sa mère qui sera emportée brutalement par le choléra en 1832. Elle est recueillie dans une riche famille amie, à Châlons. L'adolescente de 17 ans connaît alors le désarroi et la solitude dans les mondanités qui l'entourent : «Je passai quelques années à me questionner sur la base et l'effet des croyances que je n'avais pas comprises... Mon ignorance de l'enseignement de l'Eglise était inconcevable et pourtant j'avais reçu les instructions communes du catéchisme.» (Lettre à Lacordaire - 1841)
Son père la fait revenir à Paris. Durant le carême 1835, elle retrouve la lumière en entendant l'abbé Lacordaire prêcher à Notre-Dame. «Votre parole me donnait une foi que rien ne devait plus faire vaciller.» «Ma vocation date de Notre-Dame» dira-t-elle plus tard. Elle se passionne alors pour le renouveau du christianisme de Lamennais, de Montalembert et de ses amis. Parmi eux, l'abbé Combalot dont elle entend les prédications à Saint-Eustache en mars 1837. Il rêvait de fonder une congrégation dédiée à Notre-Dame de l'Assomption, pour former les jeunes filles des milieux dirigeants, irréligieux pour la plupart. Elle rêvait de réaliser une vocation religieuse. Elle hésite d'abord à le suivre, puis elle acquiesce.
En avril 1839, elles sont deux à se réunir pour cela rue Férou dont le changement de numérotation rend difficile la localisation et se retrouvent bientôt quatre dans un appartement, 104 rue de Vaugirard, étudiant la la théologie, l'Ecriture Sainte et les sciences profanes. Kat O'Neill, une irlandaise, est déjà là qui prendra le nom religieuse de Thérèse-Emmanuel et dont la forte personnalité l'accompagnera toute sa vie de son amitié. Et c'est la rencontre avec l'abbé d'Alzon qui fondera les Pères de l'Assomption en 1845. Cette grande amitié durera 40 ans. Pétri des idées de Lamennais, force de Jésus-Christ, attaché à l'Eglise, il l'entraîne; elle le modère. Il est combatif; elle le nuance. Les fondations ne se comptent plus à travers le monde.
Rome reconnaît cette nouvelle congrégation en 1867. Les «Constitutions» de la Congrégation de l'Assomption seront définitivement approuvées le 11 avril 1888. Quand elle découvre l'impuissance de la vieillesse, «un état où ne reste plus que l'amour», elle s'efface peu à peu. «Je n'ai plus qu'à être bonne.» Sa santé s'altère. Vaincue par la paralysie en 1897, elle n'aura plus que son regard pour le dire. Le 10 mars 1898, à Paris, elle rejoint le Christ ressuscité, qui, sur terre, était son unique passion.

Le 9 février 1975, le pape Paul VI béatifie celle qui, venue de l'incrédulité, a découvert la foi dans un amour passionné du Christ et s'est retrouvée fondatrice au cœur de l'Eglise. - En savoir plus...
http://www.assumpta.fr/article.php3?id_article=441
A Rome, le samedi 16 décembre 2006, le Pape Benoît XVI a autorisé la Congrégation des Causes des Saints à promulguer le Décret relatif au miracle attribué par l’intercession de la Bienheureuse Marie-Eugénie de Jésus (Anne-Eugénie Milleret de Brou) fondatrice des Religieuses de l’Assomption. En savoir plus...
http://www.assumpta.fr/article.php3?id_article=621
A Rome, le dimanche 3 juin 2007, le Pape Benoît XVI a canonisé Sainte Marie-Eugenie de Jésus. En savoir plus...
[url] http://www.marie-eugenie.org/[/url]

La vieillesse, un état où il ne reste plus que l’amour. Je n’ai plus qu’à être bonne.
Sainte Marie Eugénie Milleret

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie-Eug%C3%A9nie_Milleret
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20070603_eugenie-jesus_fr.html
http://www.assumpta.fr/



Saints Martyrs de Sébaste 40 personnes (+ 320)
250px-FortyMartyrsofSebaste.JPG

Ils étaient quarante militaires de la XIIe légion, Fulminata (la Fulminante), cantonnée à Sébaste en Petite-Arménie, lorsque l'empereur Licinius ordonna à toute l'armée de renouveler son serment de fidélité en sacrifiant aux dieux. Ces quarante soldats se déclarèrent chrétiens et ils furent condamnés à être jetés, nus, sur un étang gelé et à mourir de froid, lentement, alors qu'au bord de l'étang des thermes bien chauffés tentaient de les séduire. Un seul apostasia et fut immédiatement remplaçé par le gardien des thermes, impressionné par leur courage. Au matin, ceux qui étaient encore en vie, furent tués à coups de barres de fer. Leurs reliques furent tout de suite l'objet d'un culte très populaire.

Lecture

Dès qu’ils eurent entendu la sentence, ils ôtèrent avec joie jusqu’à leur dernière tunique et coururent vers la mort par le gel, s’exhortant l’un l’autre comme au partage d’un butin : « Ce n’est pas un vêtement que nous avons ôté, disaient-ils, c’est le vieil homme que nous avons déposé, lui qui va se corrompant dans les plaisirs illusoires. Nous te rendons grâces, Seigneur, car avec ce vêtement c’est le péché que nous avons déposé. Comme nous avions été vêtus à cause du serpent (du Paradis terrestre), nous sommes dévêtus à cause du Christ. Que donnerons-nous en échange au Seigneur qui pour nous se dépouilla le premier ? Rude est l’hiver, mais comme est doux le paradis ! Douloureuse est la gelure, mais comme elle fait plaisir la consolation ! Supportons-le un peu et le sein d’Abraham le patriarche nous réchauffera ».

de l’Homélie 19 de Basile de Césarée

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsmars/mars09.html
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/03/10/index.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quarante_martyrs_de_S%C3%A9baste
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quarante_martyrs_de_S%C3%A9baste_(fresque)
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/03/10/index.html



Saint Matthieu Del Castillo Saint mexicain canonisé par Jean Paul II (+ 1928)
Né en 1882, dans une famille modeste de paysans mexicains, à Yuriria, il fut orphelin très jeune et dut remplacer son père pour assurer la subsistance de sa famille. Dès qu'il le put, il entra au séminaire des Augustins et prit le nom religieux d'Elie del Socorro, en l'honneur de Notre-Dame du Perpétuel Secours. Prêtre en 1916, il fut envoyé dans un pauvre village en 1921, connaissant lui-même la pauvreté. En 1926, les persécutions gouvernementales l'obligèrent à devenir clandestin pour continuer son apostolat auprès de la population. Découvert dans la grotte où il se retirait, il fut emprisonné et fusillé le 10 mars 1928, en bénissant le peloton d'exécution. Il fit partie des saints mexicains que la pape Jean Paul II a canonisés durant le Jubilé 2000.



Saint Michel d'Agraphia Boulanger à Thessalonique (+ 1544)
Originaire de Granitsa en Thessalie, il se maria et s'en vint à Thessalonique comme boulanger. Si grand était son amour pour le Christ qu'il décida durant un Carême de lui donner sa vie. Accusé d'avoir blasphémé le nom de Mahomet, il ne répondit qu'en louant le Dieu Trinité. Il fut condamné à être brûlé vif. "J'ai hâte, dit-il alors, d'être cuit comme un pain de choix afin d'être offert sur l'autel de la Sainte Trinité". Du tribunal au lieu de son supplice, la foule emplit les rues, les uns criant leur haine, d'autres priant en silence. Il fut enduit de souffre et, sitôt allumé, son corps "s'embrasa comme un cierge votif"
(Hiéromoine Macaire)



Saints Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un martyrs en Corée (+ 1866)
Canonisés avec saint André Kim Taegon et les martyrs de Corée le 6 mai 1984 à Séoul par Jean-Paul II lors de son voyage apostolique
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/1884/Saint-Andre-Kim-Taegon.html

- homélie en anglais.
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/1984/documents/hf_jp-ii_hom_19840506_martiri-coreani_en.html

À Nei-Ko-Ri en Corée, l’an 1866, les saints martyrs Pierre Ch’oe Hyong et Jean-Baptiste Chon Chang-un. Pères de famille, ils administraient le baptême et éditaient des livres chrétiens, ce qui leur valut d’être soumis à la torture. Ils demeurèrent tellement fermes dans la foi qu’ils provoquèrent l’admiration de leurs persécuteurs eux-mêmes.
Saint Sedna Moine bénédictin, abbé de Seir-Kieran puis évêque d’Ossory, en Irlande (+ vers 570)
Moine irlandais, ami de saint Luan, il fut abbé de Sier Kieran (monastère fondé par saint Kieran) puis évêque d'Ossory, diocèse irlandais gouverné par des abbés-évêques jusqu'aux environs de 1185.



Saint Silvestre Evêque (+ v. 420)
Evêque, il fut l'un de ceux qui évangélisèrent l'Irlande.



Saint Simplice Pape (47 ème) de 468 à 483 (+ 483)
Son long pontificat lui fit connaître les dernières années de l'empire romain. Mais son action s'étendit surtout à défendre la foi orthodoxe devant les hérésies de ce temps, en soutenant l'application doctrinale du concile de Chalcédoine. Il eut quelques démêlés avec le patriarche de Constantinople. La ville de Rome lui doit beaucoup d'églises nouvelles et une répartition des tâches pastorales qui donnent au clergé la charge paroissiale des baptêmes et des enterrements, modifiant ainsi la géographie ecclésiastique romaine.
À Rome, près de saint Pierre, en 483, saint Simplice, pape. Alors que les barbares dévastaient l’Italie et Rome, il consola les affligés, favorisa l’unité de l’Église et raffermit la foi.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Simplice



Saint Victor Martyr africain (3ème s.)
Il est mentionné par saint Augustin dans son commentaire du psaume 115.
http://jesusmarie.free.fr/augustin_psaumes_111_115.html




Les Églises font mémoire...

Coptes et Ethiopiens (1 baramhat/maggabit) : Grégoire (+604), pape de Rome (Église copte-catholique)

Luthériens : Les 40 soldats de Sébaste (+320), martyrs en Arménie

Orthodoxes et gréco-catholiques : Quadratus de Corinthe et ses compagnons (+258), martyrs

Vieux Catholiques : Les 40 martyrs de Sébaste
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour

Prénoms du jour

Bonne fête aux :

  • Vivien (au calendrier civil 2009) et ses dérivés : Vivian, etc.

Et aussi aux :


Évènements 

10 mars dans les croisades
1171
 Amaury Ier, roi de Jérusalem, s'embarque vers Byzance pour négocier avec l'empereur Manuel Ier Comnène une collaboration militaire contre les musulmans[1].
1208
 Le pape proclame la croisade contre les Albigeois[2].
-241
 Victoire décisive de Rome sur Carthage à la bataille des Îles Égades mettant fin à la Première Guerre Punique.

1118
 Consécration du pape Gélase II.

1465
 Publication du « manifeste », base de la Ligue du Bien public, révolte nobiliaire contre le roi de France Louis XI. .


1535
 Découverte des Îles Galapagos par Thomas de Berlanga, évêque de Panama.

1526
Isabelle épouse Charles Quint le 10 mars 1526 à Séville.
 
Cliquez sur le visage des personnes à marquer.
 190642_109580362456222_100002127750837_9
L'Empereur tomba immédiatement amoureux de cette femme en laquelle une très grande beauté physique s'alliait une aussi grande hauteur morale et, malgré de longues années de séparation dues à ses déplacements dans l'Empire, lui fut constamment fidèle (un fait rarissime pour un prince de l'époque). Lors de son départ pour les Allemagnes, il n'hésita pas à lui confier la régence de l'Espagne et de ses dépendances.
Armoiries empereur Charles Quint.svg
Emperor charles v.png

220px-Tizian_057.jpg
 

1814
 Napoléon Ier est contraint de battre en retraite à la bataille de Laon.


1831
 Le roi Louis-Philippe créé la Légion étrangère.

1851
 Isidore Exelmans (1775-1852) devient le 3emaréchal de la Deuxième République.

1966

 mariage de Béatrix des Pays-Bas

mariagebeatrix.jpg

Photo de famille en date du 10 mars 1966 à Amsterdam après le mariage de la princesse héritière Béatrix des Pays-Bas et de Claus von Amsberg.

 

On reconnaît notamment le roi Baudouin et la reine Fabiola entourant les mariés, la reine Julianna et le prince Bernhard, le roi Constantin et la reine Anne-Marie de Grèce, la princesse Alexandra de Kent et Sir Angus Ogilvy, le prince Mickael de Kent, les soeurs de la mariées et leurs époux, les princes de Liège ou encore le prince Juan Carlos et la princesse Sophie d’Espagne.


041611_1557_10MostFamou1.jpg

La princesse héritière Béatrix des Pays-Bas, fille de la reine Juliana et du prince Bernhard, a épousé le 10 mars 1966 Claus von Ambserg à Amsterdam. Les fiançailles avaient été annoncées en juin 1965. La princesse avait fait la rencontre de Claus von Amsberg, diplomate, à Noël 1962. Ils ont ensuite eu l’occasion de se revoir lors du mariage du prince Moritz de Hesse et chez des amis communs en Allemagne dont le prince Richard de Sayn-Wittgenstein-Berleburg (époux de la princesse Benedikte de Danemark). La mariée portait un imposant diadème de perles et brillants. La cérémonie fut assez chahutée en rue en raison de protestation quant aux origines allemandes du marié. Le couple a eu trois enfants : Willem-Alexander, Johan Friso et Constantijn. Le prince Claus est décédé en 2002, epu après la naissance de son premier petit-enfnt la comtesse Eloïse.

 



1981

bodaeleonora.jpg

Le 10 mars 1981 en l’Eglise Notre Dame de la Gloire do Outeiro à Rio de Janeiro, la princesse Eléonore d’Orléans-Bragance, fille du prince Pedro Henrique d’Orléans-Bragance et de la princesse Maria de Bavière épouse le prince Michel de Ligne, fils aîné du prince Antoine de Ligne et de la princesse Alix de Luxembourg.

 

eleonoraboda2.jpg

Quelques mois plus tard, les deux familles s’uniront à nouveau avec le mariage du prince Antonio d’Orléans-Bragance (frère de la princesse Eléonore) avec la princesse Christine de Ligne (soeur du prince Michel).

 

Le couple a eu deux enfants : Alix et Henri.

Le prince Michel est aujourd’hui le Chef de la famille de Ligne.

Il réside avec son épouse au château de Beloeil



1987
 Le Vatican rappelle l'opposition de la hiérarchie catholique aux manipulations génétiques, en rejetant la procréation artificielle. Selon l'Église catholique, tout ovule fécondé est déjà un être humain, et la fécondation in vitro entraîne la destruction de plusieurs embryons.
1990
'Mamohato redevient régente du royaume du Lesotho.

1990
Moshoeshoe II, roi du Lesotho, retourne en exil. 1994
 Réception officielle d'Albert Decourtray (le cardinal Decourtray) (1923-1994) à l'Académie française. 1997
Chantal Mauduit escalade à mains nues la flèche qui domine les tours de Notre Dame et y accroche un drapeau du Tibet pour commémorer les 40 ans du soulèvement du peuple tibétain à Lhassa, le 10 mars 1959.


1997
Malgré les mises en garde américaines  le Vatican annonce l'ouverture de relations diplomatiques avec la Libye où vivent environ 50 000 catholiques,
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:00
1248
Image Hosted by ImageShack.us
Jean Capet
1247 - 10 mars 1248 à l'âge d'un an


1291

 Arghoun, dirigeant perse 

 

1312

 Casimir

 (Kazimierz Bytomski)

 duc de Bytom 

(en polonais Kazimierz bytomski), de la dynastie des Piasts, est né entre 1253 et 1257, et décédé le 10 mars 1312. Il est le troisième fils de Ladislas d’Opole et d’Euphémie de Grande-Pologne, la fille de Ladislas Odonic.

De 1280/1281 à 1284, il est duc d’Opole et de Bytom, en compagnie de son frère Bolko. En 1284, les deux frères se partagent leur territoire et Casimir devient le souverain du petit duché de Bytom.



1512

Image Hosted by ImageShack.us

Né en 1452
Décédée le 10 mars 1512 au couvent de Saint-Marcel à l'âge de 60 ans

Abbesse du monastère de Montchel le 1er juillet 1484

Abbesse du couvent de Saint-Marcel le 10 mars 1512


1759
Cardinal

Nicolas-Charles de Saulx-Tavannes
de l'Église catholique romaine


cardinal français, archevêque de Rouen 
 
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/80/HeraldiqueCardinal.svg/120px-HeraldiqueCardinal.svg.png
 
Naissance 9 septembre 1690 à Paris
Ordination
sacerdotale
 
Consécration
épiscopale
9 novembre 1721 par le cardinal de Fleury
Évêque Évêque de Châlons sur Marne
Archevêque de Rouen
Créé
cardinal
5 avril 1756 par le pape Benoît XIV
Décès 10 mars 1759 à Paris











































1826

Image Hosted by ImageShack.us


Jean VI de Portugal

roi du Portugal de 1816 jusqu'à sa mort

13 mai 1767 

10 mars 1826 à l'âge de 58 ans



  1855

Charles Marie Isidore Benoît de Bourbon

 Don Carlos (V)
(en castillan : Su Alteza don Carlos María Isidro Benito de Borbón y de Borbón)
 né le 29 mars 1788, infant d'Espagne, prétendant au trône d'Espagne
 mort le 10 mars 1855 à Trieste
 Inhumé en la crypte de la Cathédrale San Giusto à Trieste.


1864
Image Hosted by ImageShack.us


28 novembre 1811 - 10 mars 1864 à l'âge de 52 ans


1886
Image Hosted by ImageShack.us

Augusta DE CROY-SOLRE
Auguste
Adelheid Emanuele Constanze, Princesse de Croÿ

Parents

 

 

 

  • ID: I50233
  • Name: Auguste Adelheid Emanuele Constanze, Princess von Croÿ
  • Given Name: Auguste Adelheid Emanuele Constanze, Princess von
  • Surname: Croÿ
  • Suffix: Solre
  • Sex: F
  • Change Date: 8 Aug 2004 1
  • Birth: 7 AUG 1815 in Brussels, Brabant, Belgium
  • Death: 10 MAR 1886 in Kleve, Rheinland, Prussia

    Marriage 1 Alfred Konstantin Alexander Angelus Maria, Fst zu Salm Salm b: 27 DEC 1814 in Anholt, Westfalen, Prussia
  • Married: 13 JUN 1836 in Roeulx
Children
  1. Has No Children Mathilde Wilhelmine Marie Konstanze, Princess of Salm Salm b: 19 APR 1837
  2. Has No Children Nikolaus Leopold Joseph Maria, Fst zu Salm Salm b: 18 JUL 1838 in Anholt, Westfalen, Prussia
  3. Has No Children Franziska Adelheid Marie Christiane Alix, Princess of Salm Salm b: 21 JAN 1840 in Anholt, Westfalen, Prussia
  4. Has No Children Marie Eleonore Maximiliane Auguste, Princess of Salm Salm b: 13 APR 1843
  5. Has No Children Karl Theodor Alfred Maria paul Amatus, Prince of Salm Salm b: 6 MAR 1845 in Anholt, Westfalen, Prussia
  6. Has Children Alfred Ferdinand Stephan Maria, Fst zu Salm Salm b: 13 MAR 1846 in Anholt, Westfalen, Prussia
  7. Has No Children Emanuel, Prince zu Salm Salm b: 6 JUL 1847
  8. Has No Children Florentin, Prince zu Salm Salm b: 30 AUG 1848
  9. Has No Children Maximilian, Prince zu Salm Salm b: 4 NOV 1849
  10. Has No Children Constance, Princess zu Salm Salm b: 1 JUN 1851
  11. Has No Children Flaminia, Princess zu Salm Salm b: 9 DEC 1853 in Anholt, Westfalen, Prussia

 


1898

http://www.stjohn-catholic.org/Images/Saints/Blessed%20Marie%20Eugenie%20de%20Jesus%20-%20web.jpg
Sainte Marie-Eugénie de Jésus
 née Anne-Eugénie Milleret de Brou
26 août 1817)
 religieuse catholique française.

1898

George Müller
http://www.wheaton.edu/bgc/archives/treasure/tr98/98-01.jpg
 évangéliste chrétien originaire de Prusse
(27 septembre 1805 - 10 mars 1898)
originaire de Prusse est un évangéliste chrétien et un coordinateur des orphelinats de Bristol en Angleterre.
 Il s'est occupé de plus de 100 000 orphelins dans sa vie.
Il était connu pour sa foi constante en Dieu et pour donner un bon enseignement scolaire aux enfants qui étaient sous ses soins, au point qu'il était accusé d'élever les pauvres au-dessus de leur rang naturel.
Il fut l'une des figures proéminentes des "frères larges" au sein des assemblées de frères.

1970
Image Hosted by ImageShack.us
Charles-Philippe D'ORLEANS
prince d'Orléans, duc de Nemours
le 5 avril 1905 à Neuilly-sur-Seine (92, Hauts-de-Seine) - Décédé le 10 mars 1970 -à Neuilly-sur-Seine à l'âge de 64 ans

Parents

Le prince Charles-Philippe d’Orléans, duc de Nemours était le 4ème enfant et seul fils du prince Emmanuel d’Orléans, duc de Vendôme et de la princesse Henriette de Belgique, fille du prince Philippe de Belgique et soeur du roi Albert I.

Le prince Charles-Philippe est venu au monde le 4 avril 1905 au domicile de ses parents 24, avenue Borghèse à Neuilly-sur-Seine. Il avait trois soeurs aînées les princesse Marie Louise, Sophie et Geneviève d’Orléans. Le baptême du jeune prince fut célébré le 19 février 1906. Le duc d’Orléans est le parrain du bébé  mais sous le coup de l’interdiction de fouler le sol français, il est représenté par le duc d’Alençon, père du duc de Vendôme. La marraine est la reine Carola de Saxe représentée par la comtesse de Flandre, grand-mère maternelle du baptisé.

Le duc et la duchesse de Vendôme vécurent avec leurs enfants à Neuilly et au château Saint Michel de Cannes. Le 19 avril 1914, le prince Charles-Philippe a reçu la première communion des mains du Pape Pie X dans la chapelle privée du Saint Père.

 

Le prince Charles-Philippe avait le surnom affectueux de Chappy au sein de sa famille. Il suivit des cours avec un précepteur au domicile de ses parents puis fit envoyé à 12 ans en pension au Collège Saint Louis de Gonzague de Bollengo dans le val d’Aoste. Le prince a aussi été élève 3 ans à Marmoutier en Indre et Loire puis obtint la première partie de son baccalauréat à Caen. Il termina ses études à l’école des Roches en Normandie. Souhaitant se consacrer à l’agriculture, il effectua un stage au domaine de Marchais chez le prince Louis II de Monaco.

Le prince était un jeune homme épris de liberté, aimait sortir et buvait plus que de raison. Lors d’un de ses voyages en 1926 à New York, Chappy aurait fait la connaissance de Marguerite Watson, une Américaine âgée de 6 ans de plus que lui. Le prince tombe amoureux de la jeune femme au grand désespoir de ses parents le duc et la duchesse de Vendôme. Le duc de Nemours épousa sans l’accord de ses parents Marguerite Watson en l’église Saint Pierre de Neuilly le 25 septembre 1928.

Le duc de Nemours retrouva les siens afin d’assister aux obsèques de sa soeur Sophie en 1928 à Lugrin puis de son père en 1931 à Cannes. Le duc se lança dans une entreprise d’élevage en Afrique qui fera très vite faillite. La duchesse de Vendôme fut contrainte de vendre le château Saint Michel de Cannes pour rembourser les dettes de son fils unique.

Lors de la Deuxième Guerre Mondiale, le duc de Nemours ne fut pas autorisé à servir dans l’armée française. Il fut emprisonné par la Gestapo pour activités anti-allemandes, libéré puis à nouveau arrêté.

Après la guerre, le duc et la duchesse de Nemours vécurent à Paris dans leur appartement de la rue Chateaubriand dans le quartier des Champs-Elysées, à Biarritz et à la villa Magdalena à Tanger. ils vivaient en marge de la Maison de France et ne fréquentaient pas le comte et la comtesse de Paris. Un échange de cartes de voeux une fois par an était le seul lien avec la famille du comte de Paris.

Le duc de Nemours assista néanmoins au mariage du prince Michel et de Béatrice de Franclieu à Casablanca en novembre 1967. Le prince Michel demanda à son oncle le duc de Nemours d’être le parrain de sa fille la princesse Clotilde née le 28 décembre 1968.

Le prince Charles Philippe est décédé à l’hôpital américain de Neuilly sur Seine le 10 mars 1970 à l’âge de 65 ans. Ses obsèques furent célébrées à Neiuilly en présence du roi Umberto d’Italie, du prince Michel de France, de la princesse Isabelle de France, princesse Murat et de la princesse Clotilde Napoléon, comtesse Serge de Witt.

La duchesse de Nemours termina sa vie en se partageant entre Paris et Biarritz. Elle a fait vendre aux enchères en 1971, 1989 et 1990 de très importants tableaux et objets d’art provenant du roi Louis Philippe afin de pouvoir faire fasse à se dépenses. Dans un entretien à “Point de Vue”, la duchesse de Nemours confia que le roi Baudouin et la reine Fabiola avaient toujours été très présents pour elle.

La princesse Marguerite s’est éteinte discrètement à Bayonne le 27 décembre 1993. Quelques jours plus tard, les princes Jean et Eudes de France ont accueilli sa dépouille au sein de la chapelle royale Saint Louis à Dreux.

Le prince Charles-Philippe et la princesse Marguerite reposent dans le tombeau du comte et de la comtesse d’Eu, après le retour de leurs dépouilles au Brésil. Le titre de duc de Nemours est revenu au Chef de la Maison de France. La comtesse d’Evreux qui a baptisé son fils aîné Charles-Philippe avait toujours exprimé son souhait que ce titre reviennent à l’un de ses fils.

Ingénieur industriel.
Officier de réserve d'artillerie.
Chevalier de l'ordre de Léopold.
Chevalier de l'ordre de la Couronne.
Médaille de bronze pro-militensi de l'ordre souverain de Malte

Parents



2009

Gonzague de DOMPSURE

(Gonzague Hubert Marie Bernard de Dompsure)
Capitaine au long cours, pilote au port du Havre et sur la basse Seine
Chevalier de la Légion d'honneur.
croix de guerre

le 13 août 1914 au Château de Dompsure dans l'Ain - Décédé le 10 mars 2009 à l'âge de 94 ans

Parents


2009

baron Marcel CAZIN d'HONINCTHUN

Parents



2010

Décès le 10 mars 2010 de la baronne Jacky de Crombrugghe de Picquendaele, née Viviane Henkart:
Nous apprenons le décès de la

Baronne Jacky

de Crombrugghe de Picquendaele

née Viviane Henkart

à Gand le 5 juillet 1939 et y décédée le 10 mars 2010.

*

Lieu et date des funérailles : église Sint-Martinus de Sint-Martens-Latem, le mercredi 17 mars 2010 à 11 heures.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 00:00
1452
Ferdinand le Catholique
 Ferdinand II d'Aragon 


1644
Balthazard Charles de Croÿ

baron de Molembais

Né le 10 mars 1644 à Chièvres

Décédé le 1er octobre 1704 à l'âge de 60 ans

Parents
Philippe Emmanuel de Croÿ, comte de Solre-le-Château 1611-1670
Isabelle Claire de Gand-Vilain 1619-1664

Marié en 1675 avec Marie Philippine de Créquy, dame de Vrolant 1654-1723, dont
Marie Philippine Anne
Guillaume François 1687-1764
Marie Eugénie Brigitte +1759

Sa marraine est Marie-Claire de Croÿ, duchesse d'Havré et alors épouse de Philippe-François


1766
Jean-Baptiste Broussier
 Jean-Baptiste Broussier, général français



10 mars 1794

 A Madrid, naissance de François de Paul de Bourbon.

1827

Hyacinthe Loyson, prêtre et un prédicateur

1845

 Alexandre III, tsar russe 


1920 
http://media.elsiglodetorreon.com.mx/i/2008/02/48113.jpeg
Marcial Maciel Degollado
 prêtre mexicain fondateur de la congrégation catholique de la Légion du Christ

Cotija de la Paz, Michoacan, Mexique 10 mars 1920
 † Houston, Texas, États-Unis , 30 janvier 2008

 prêtre mexicain, fondateur de la Légion du Christ en 1941, et supérieur général de la congrégation des légionnaires du Christ, qui revendique plus de 700 prêtres et 3000 séminaristes.

Il fonda aussi le Regnum Christi, une association laïque ayant pour vocation l'évangélisation qui revendique plusieurs dizaines de milliers de membres.

Proche des Papes et notamment de Jean-Paul II, il participa à plusieurs synodes, devient consultant permanent de la Congrégation pour le clergé.

Il se retire de la direction de la Légion du Christ en 2005, à 85 ans, avant d'être accusé de pédophilie et devra se retirer de toute vie publique, actes dont il clamera toujours son innocence.

Il meurt à Houston et est enterré à Cotija de la Paz en 2008.


1923

Maria Elisabeth de Croÿ

(Maria Elisabeth Ludmilla Josepha de Croÿ)

Parents

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 00:01

Le 9 mars est le 68ejour de l'année

(69e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

Il reste 297 jours avant la fin de l'année.

C'était généralement le jour du cerfeuil, 19e jour du mois de ventôse, dans le calendrier républicain français.

Signe du zodiaque : 19e jour du signe astrologique des Poissons (ou 20e en cas d'année bissextile).

 

Dicton 

"Quand mars entre comme un mouton, il sort comme un lion."

 

Célébrations 




|Martyrologe|Laudes|Tierce|Sexte|None|Vêpres|Complies|

Martyrologe pour le neuvième jour de mars,

L'an 1440, la naissance au ciel de sainte Françoise Romaine, épouse et mère de famille chrétienne. Veuve à 52 ans, elle anima une communauté d'oblates bénédictines, vouées à la prière et aux oeuvres charitables.

 

Vers 390, à Barcelone, saint Pacien, évêque. Il écrivit beaucoup au sujet de la discipline ecclésiastique. Sa science et sa sainteté l'ont fait ranger parmi les illustres évêques de l'Espagne.

 

Au Xe siècle, saint Antoine, moine de Luxeuil, qui fut ermite à Froidmont, au diocèse de Beauvais.

 

En Bretagne, l'an 1038, le bienheureux Félix, abbé de Rhuys.

 

En 1463, sainte Catherine, abbesse du couvent des Clarisses de Bologne. Favorisée de grâces mystiques, elle ne cessait d'exhorter ses filles aux humbles vertus d'union et de paix.

 

L'an 1857, saint Dominique Savio. Il mourut à l'âge de quinze ans au collège fondé à Turin par saint Jean Bosco, après avoir donné l'exemple d'une vie de prière, et d'une charité fraternelle enjouée et austère à la fois.

 

 

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Sainte Françoise Romaine Pénitente romaine (+ 1440)
Santa_Francesca_Romana_B.jpg

A treize ans, parce qu'elle était de bonne noblesse romaine, elle dut épouser Lorenzo de Ponziani. Ils formèrent un ménage parfait, amoureux et paisible. Pour le public, elle était une merveilleuse maîtresse de maison et une grande dame dans ses réceptions. Mais elle réservait à Dieu ses conversations les plus longues, dans le petit oratoire au fond de son jardin. Elle acceptait avec une joie paisible les charges d'épouse et de mère de famille. Devenue veuve, elle se retira dans la petite congrégation des Oblates de saint Benoît qu'elle venait de fonder pour les dames romaines qui voulaient s'adonner à la prière et aux bonnes oeuvres. Elle mourut chez elle en soignant son fils malade.

Autre biographie:
Jeune aristocrate romaine, fille de Paolo di Bussi et de Giacobella di Broffedeschi. Elle reçoit une éducation très pieuse et a une dévotion particulière pour Sainte-Agnès. À l’âge de 12 ans, et contre sa volonté de devenir religieuse, son père l’oblige à se marier à Lorenzo de Ponziani. Elle est tellement affligée de cette situation qu’elle tombe malade peu de temps après et pendant une année elle souffre de douleurs et ne peut ni parler ni marcher. La famille de son mari croit qu’elle subit une influence diabolique et mande une sorcière à son chevet, qui confirme les humeurs de la jeune femme sont perverties. Cette déclaration provoque une telle colère chez Françoise qu’elle retrouve instantanément l’usage de la parole pour chasser la sorcière. Quelque temps après, elle reçoit une vision de Saint-Alexis, qui lui demande si elle préfère vivre ou mourir; elle répond qu’elle suivra la volonté de Dieu; Saint-Alexis lui répond alors qu’elle vivra pour glorifier Son Nom. Après cette vision, elle recouvre complètement la santé et accepte de bonne grâce les obligations du mariage. Les époux vivent ensemble pendant plus de 40 ans et ils ont trois enfants. Devenue veuve, Françoise fonde l’ordre des Oblates de Saint-Benoît. Elle consacre toute sa fortune au service des malades et des pauvres puis fonde à Rome le premier refuge pour les enfants abandonnés (1384-1440) Le jour de sa fête, les prêtres bénissent les voitures puisqu’elle est la patronne de ces véhicules et de leurs conducteurs.
AntoniazzoRomano.jpg

Histoires de Ste. Françoise Romaine par Antoniazzo Romano (1468)

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/03-09.htm#romaine
http://hodiemecum.hautetfort.com/archive/2009/03/09/index.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7oise_Romaine
http://missel.free.fr/Sanctoral/03/09.php



Saint Antoine de Froidemont Confesseur (10ème s.)
Moine de Luxeuil, il se retira dans une forêt non loin de Beauvais pour y vivre la solitude.



Saint Botolf (+ 655)
ou Botulphe.
Originaire de Maestricht, il fut converti alors que son pays était encore païen. Il passa alors en Belgique, puis en Angleterre, pour trouver un lieu désertique et mieux se consacrer à Dieu. Les invasions danoises détruisirent son ermitage. Il fut très honoré en Angleterre, jusqu'au jour où celle-ci quitta l'Eglise romaine.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Est-Anglie



Saint Bruno de Querfurt Evêque de Querfurt, martyr (+ 1009)
432px-Bruno_of_Querfurt.jpg

Bruno de Querfurt, fresque, monastère Święty Krzyż, (Pologne)

Brunon ou Boniface.
Apparenté à la famille impériale germanique, il se rend à Rome où il entre au monastère bénédictin de l'Aventin. Plus tard il se mettra sous la conduite de saint Romuald à Ravenne. Le Pape Sylvestre II l'envoie évangéliser la Ruthénie et c'est là qu'avec 18 de ses compagnons, il offre sa vie en sacrifice pour la conversion et le salut des païens.

9 mars: Dans la Moravie orientale, en 1009, saint Bruno, évêque de Querfurt et martyr. Alors qu’il accompagnait en Italie l’empereur Othon III, il fut remué par l’autorité de saint Romuald, il se livra à sa règle de vie en recevant le nom de Boniface, puis il retourna en Allemagne, ordonné évêque des païens par le pape Jean X et, dans une de ses courses missionnaires, il fut massacré par des idolâtres avec dix-huit compagnons.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bruno_de_Querfurt



Sainte Catherine de Bologne Clarisse à Bologne (+ 1463)
im_Ste-Catherine-Bologne.jpg

Vierge. Abbesse du couvent des clarisses de Bologne, elle fut favorisée de grâces mystiques étonnantes. Elle ne cessait de rappeler à tous ceux et celles qui l'entouraient, les vertus d'humilité, de patience et d'union à Dieu.

Autre biographie:
Fille d’un diplomate, elle est demoiselle d’honneur de la fille d’un marquis et, à ce titre, reçoit la même éducation qu’elle. Devenue tertiaire franciscaine à l’âge de 14 ans, elle entre ensuite chez les clarisses, où elle dirige les novices. En 1456, elle est choisie comme abbesse du couvent de Bologne. Catherine est particulièrement reconnue pour avoir opéré de nombreux miracles, mais aussi pour ses dons de prophétie.
Sainte-Catherine de Bologne est la patronne des peintres.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Catherine_de_Bologne
http://www.biblisem.net/etudes/leraunes.htm



Saint Dominique Savio Disciple de saint Jean Bosco (+ 1857)
St_Dominingo_Savio.jpg

Le pupille de saint Jean Bosco était d'une famille humble, paysan-forgeron dans le Piémont. Grande fut sa vertu tout autant que sa joie lumineuse et sa bonne humeur. Il mourut alors qu'il n'avait pas quinze ans et son biographe n'est autre que saint Jean Bosco. Il fut canonisé en 1954 et a été proclamé patron des "Pueri Cantores", des petits chanteurs et des jeunes délinquants parce qu'il aidait ses camarades à retrouver le chemin de l'Evangile.

A lire aussi: Don Bosco et Dominique Savio sur le site des Salésiens.
http://www.salesien.com/index.php/don-bosco-et-l-histoire/62-don-bosco-et-dominique-savio

«Veux-tu devenir saint, comme le demande l'apôtre Paul (cf. 1 Th 4, 3)? Par la grâce du Seigneur, dit don Bosco, tu en as l'étoffe!
- Oui, je le désire vivement et je souhaite que cette étoffe devienne un bel habit pour le Seigneur, répond Dominique; mais il me faut pour cela un bon tailleur. Acceptez-vous de le devenir pour moi?»
À Mondonio dans le Piémont, en 1857, saint Dominique Savio. D’un caractère doux et joyeux depuis son enfance, il parcourut à grands pas, sous la direction de saint Jean Bosco, le chemin de la perfection, qu’il acheva à l’âge de quinze ans.
Martyrologe romain

«Pour nous, nous faisons consister la sainteté à être toujours joyeux» (Cf. Ga 5, 22)

Autre biographie:
Saint Dominique Savio naquit à Riva di Chieri, près de Turin. Il était le deuxième d'une famille de dix enfants. Doué d'une tendre piété et d'une intelligence précoce, dès l'âge de quatre ans Dominique récite l'Angélus trois fois par jour; le récit de la Passion le bouleverse. A cinq ans, il assiste à la sainte messe qu'il est admis à servir avant d'avoir atteint ses six ans. Il s'acquittera toujours de cette pieuse fonction avec un grand recueillement.
Sa ferveur exceptionnelle lui valut la grâce de recevoir la Sainte Eucharistie dès l'âge de sept ans, contrairement aux habitudes de l'époque. Le jour de sa première communion, il écrivit une série de résolutions qu'il voulait garder toute sa vie: «Je sanctifierai tous les jours de fête; je me confesserai souvent et je communierai aussi souvent que mon confesseur me le permettra; Jésus et Marie seront mes amis. Je préfère mourir plutôt que de pécher.»
Dans l'espoir de devenir prêtre plus tard, le petit Dominique franchit, pieds nus, seize kilomètres par jour pour aller s'instruire. La grande pauvreté de sa famille incite le curé de sa paroisse à le conduire chez Don Bosco qui prendra un soin tout paternel de cette âme d'élite.
C'est en octobre 1854, à l'âge de douze ans et demi que Dominique fut présenté au saint prêtre de Turin. L'adolescent lui ouvrit son âme toute grande, surtout par la confession hebdomadaire.
Le 8 décembre 1854, alors que l'univers chrétien tout entier acclamait la Sainte Vierge, proclamée Immaculée, Dominique Lui dédiait toute sa vie et Lui consacrait particulièrement sa pureté d'adolescent. L'amour de la pureté poussait notre jeune Saint à bannir de l'institut de Don Bosco tout ce qui pouvait nuire à la belle vertu.
Au printemps 1855, l'appel à la sainteté retentit dans l'âme angélique de Dominique: «Dieu me veut saint!», répétait-il à Don Bosco. Cherchant à ressembler à Jésus en Son mystère de souffrance, envahi de plus en plus par l'amour de Jésus rédempteur, il s'ingénie au sacrifice et fonce dans la voie des pénitences extraordinaires. «Non, objecte Don Bosco; ton devoir d'étudiant, la joie permanente au service des autres, voilà ta sainteté.» Dominique obéit de bon coeur à cette formule d'ascèse toute salésienne.
Chaque jour, il rencontre Jésus dans l'Eucharistie. On se rend vite compte que ses actions de grâces sont de purs ravissements. Lorsqu'il propose la fondation de la Compagnie de l'Immaculée, ses compagnons lui demandent ce qu'ils auront à faire: «D'abord, explique le petit Saint, nous aimerons la Sainte Vierge de tout notre coeur. Nous Lui demanderons aussi de nous protéger pendant la vie et surtout à l'heure de la mort. Enfin, chaque fois qu'il y aura une de Ses fêtes, on fera tout son possible pour la rendre belle et on communiera.»
Les durs hivers de Turin achevèrent de détériorer sa santé qui n'avait jamais été brillante; elle chancela grièvement au début de l'année 1857. Malgré le courage et la joie héroïque de Dominique, il dut interrompre sa classe de seconde et rentrer dans sa famille à Mondonio pour tenter d'y refaire ses forces. Hélas! Huit jours après son arrivée à la maison, il expirait dans les bras de son père. Dominique avait 14 ans et 11 mois.
San_Domenico_Savio_AI.jpg

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Savio
http://www.abbaye-saint-benoit.ch/hagiographie/fiches/f0076.htm
http://www.salesien.com/bosco/compagnie.htm
http://www.dominiquesavio.be/



Saint Félix (+ 1308)
Clocher.jpg

Entrée de l'abbaye de Saint Gildas de Rhuys

D'abord ermite dans l'île d'Ouessant, il quitta son ermitage lors des invsasions normandes pour se réfugier à l'abbaye de Fleury, actuellement Saint-Benoît sur Loire. Par la suite, revenu dans son pays d'origine, il restaura la célèbre abbaye de Saint Gildas de Rhuys, en Bretagne.
http://polycarpe.homeip.net/abbaye/



Saints Martyrs de Sébaste 40 personnes (+ 320)
432px-FortyMartyrsofSebaste.JPG

Les Quarante martyrs de Sébaste

Fêtés le 9 mars en Orient et le 10 mars en Occident.
Ils étaient quarante militaires de la XIIe légion, Fulminata (la Fulminante), cantonnée à Sébaste en Petite-Arménie, lorsque l'empereur Licinius ordonna à toute l'armée de renouveler son serment de fidélité en sacrifiant aux dieux. Ces quarante soldats se déclarèrent chrétiens et ils furent condamnés à être jetés, nus, sur un étang gelé et à mourir de froid, lentement, alors qu'au bord de l'étang des thermes bien chauffés tentaient de les séduire. Un seul apostasia et fut immédiatement remplaçé par le gardien des thermes, impressionné par leur courage. Au matin, ceux qui étaient encore en vie, furent tués à coups de barres de fer. Leurs reliques furent tout de suite l'objet d'un culte très populaire.
Près de Sébaste en Arménie, l’an 320, la passion des saints quarante soldats cappadociens. Au temps de l’empereur Licinius, frères non par le sang mais par la foi, ils déclarèrent avec force qu’ils étaient chrétiens et, sur l’ordre du préfet Agricola, après avoir été enchaînés et avoir subi des tourments atroces, ils furent exposés nus au grand air, toute une nuit, durant un hiver très rigoureux, sur un étang glacé. Leurs corps, contractés par le froid, se disloquaient, et enfin ils eurent les jambes rompues pour achever leur martyre.
Martyrologe romain

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quarante_martyrs_de_S%C3%A9baste
http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Quarante_martyrs_de_S%C3%A9baste_(fresque)



Saint Pacien (+ 390)
Evêque de Barcelone et confesseur, ses écrits développent la doctrine évangélique et apostolique du Baptême, sacrement de la Foi qui fait participer l'homme à la victoire du Christ sur la mort.

Autre biographie:
Évêque de Barcelone, marié et père d’un fils (Dexter) qui est Grand chambellan de l’Empereur Theodose. Il est l’auteur de plusieurs écrits ecclésiastiques, et notamment d’une « Exhortation à la pénitence » qui est considérée comme un grand classique du genre. Ses écrits sont malheureusement disparus, mais ils sont tout de même connus grâce à Saint-Jérôme, qui a fait l’éloge de Saint-Pacien.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pacien_de_Barcelone



Saint Urpasien (4ème s.)
Martyr. Il était officier de l'empereur Maximien quand il fut arrêté comme chrétien. Après avoir eu le corps déchiré à coups de fouets, il fut enfermé dans une étroite cage de fer et suspendu au-dessus d'un brasier. La chaleur des braises le consumèrent lentement jusqu'à ce qu'il ne devint que cendres.



Saint Vital ermite, fondateur et abbé à Armentum (+ 993)
Vital de Castronovo, sicilien, ermite, fondateur et abbé à Armentum.
"Saint Vital, comme les autres, est né en Sicile, à peu près à la même époque que saint Luc d'Armento
(http://nominis.cef.fr/contenus/saints/11414/Saint-Luc.html) qu'il rencontrera un jour sur sa route, et comme lui il est venu demander asile à la Calabre, puis à la Basilicate; chacune de ses étapes, Castro-Roseto, Monte-Raparo, Sant-Angelo de Asprono, Saint-Élie de Massaniello, Armento, Rapolla enfin où il meurt, marque un pas de plus dans la marche en avant de l'hellénisme calabrais. Lui aussi enfin il se trouve un jour en présence des Sarrasins, et on nous le montre, après qu'il a protégé la fuite de son monde, restant seul pour faire front à l'ennemi: mais Dieu est avec lui, une splendeur l'enveloppe et les Ismaélites sont terrassés."
(source: L'abbaye de Rossano )
http://www.archive.org/stream/labbayederossan00batigoog/labbayederossan00batigoog_djvu.txt



Les Églises font mémoire...

Arméniens : Amenawag (+1335), néomartyr

Catholiques d’occident : Françoise Romaine (+1440), religieuse (calendrier romain)

Coptes et Ethiopiens (30 amsir/yakkatit) : Recouvrement de la tête de Jean Baptiste (452 ; Église copte)

Luthériens : Bruno de Querfurt (+ 1009), évêque en Pologne

Maronites : Les Quarante saints martyrs de Sébaste

Orthodoxes et Gréco-catholiques : Les Quarante martyrs de Sébaste

Syriens d’orient : Les Quarante martyrs de Sébaste
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour
  • Grégoire († vers 400), Grégoire de Nysse (date occidentale).

 

Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Françoise (au calendrier civil 2009), et à ses dérivés : Fadilla, Fanchette, Fanchon, Fanélie, Fanny, France, Franceline, Francesca, Francette, Franciane, Francine, Francisca, Francisque, Fransez, Franseza, Soa, Soaz, Soizic, etc.

 

Événements

9 mars dans les croisades
1098
 Mort de Thoros, gouverneur d'Édesse, au cours d'une émeute. Baudouin de Boulogne devient comte d'Édesse[1]
1403
 Mort de Bayezid Ier, prisonnier de Tamerlan[1]

 

 

1309

Bertrand de Got, ancien archevêque de Bordeaux et pape sous le nom de Clément V, fixe la ré­sidence papale (d'abord provisoire) au couvent des dominicains à Avignon afin d'échapper aux troubles po­litiques qui agitent Rome : c'est le début de la « captivité de Babylone » qui durera 68 ans. Clément V demeurera ensuite à Malaucène, Carpentras et Caromb.

 

1451
 En la chapelle du château de Chambéry
 mariage de Louis XI et de Charlotte de Savoie
198204_109191899161735_100002127750837_9
Mariage du dauphin Louis de France, fils du roi Charles VII le Victorieux et de sa femme Marie d’Anjou, avec Charlotte de Savoie, fille de Louis Ier, duc de Savoie et prince de Piémont et d'Anne de Chypre-Lusignan. L’épouse n’avait que 6 ans sans qu’il semble qu’on ait obtenu la dispense papale d’âge canonique fixée à 1...2 ans pour pouvoir contracter noces. L’union se fit d’ailleurs contre la volonté du roi qui se mit en colère. Pour en échapper, le dauphin et sa femme se réfugièrent dans la cour de Philippe III le Bon, duc de Bourgogne. Le mariage fut validé par l’absence de dénonce formelle quand la mariée arriva à l’âge nubile. Charlotte de Savoie donnera à celui qui deviendra le roi Louis XI huit enfants dont trois seulement arriveront à l’âge adulte : Anne de France, future duchesse de Bourbon et régent du royaume, dite Anne de Beaujeu ; Jeanne de France, future reine de France et sainte, et le dauphin Charles, futur roi Charles VIII, dernier des Valois-Orléans directes.


1661
 Vincennes


 Mazarin vient de s'éteindre à l'âge de cinquante-huit ans.
Régnant sans partage sur l'esprit et le cœur de la régente, cet Italien, qui aurait épousé en secret la souveraine, a sauvé avec elle la monarchie: il est sorti vainqueur de la Fronde et a su mettre un terme à la guerre avec l'Espagne; il a mené à bien l'œuvre commencée par le cardinal de Richelieu et préparé le règne de Louis XIV. Celui-ci, dès le lendemain de la mort de Mazarin, fait savoir à la cour sa volonté de ne plus prendre de Premier ministre. 1720
 France, un édit supprime les charges prévôtales de la Maréchaussée (ancêtre de la Gendarmerie), qui est alors constituée en brigades établies chacune sur un secteur géographique, avant qu'un réel maillage du territoire ne soit réalisé en 1769. 1765
 Paris

 Voltaire triomphe : grâce à lui, Jean Calas est réhabilité.
1796
 Paris (19 ventôse)

 Le général Bonaparte épouse Joséphine de Beauharnais.
 
Cliquez sur le visage des personnes à marquer.
 197639_109260692488189_100002127750837_9
 À la mairie du IIe arrondissement de Paris, le général Napoléon Bonaparte épouse civil...ement la vicomtesse veuve de Beauharnais, née Joséphine Tascher de la Pagerie à Les Trois-Îlets en Martinique le 23 juin 1763. Elle avait deux enfants du premier lit : Eugène et Hortense. Joséphine était alors une des « reines de Thermidor » avec son amie Thérèse Tallien, née Cabarrus, toutes les deux, s’étant sauvé de la guillotine la veille de leur exécution grâce à la chute de Robespierre (27 juillet 1794). Le mariage de Bonaparte et Joséphine ne sera validé par l’Église que par « sanatio in radice » octroyée par le pape Pie VII peu avant du couronnement de Napoléon et de son épouse en 1804.


1820

Victor Hugo reçoit une gratification du roi Louis XVIII pour son " Ode sur la Mort du Duc de Berry ".

1889
 Ménélik II est proclamé empereur d'Éthiopie.
1929

Mariage d'Isabel Alfonsa de Borbón et de Jan Kanty Zamoyski

Isabel Alfonsa de Borbón-Dos Sicilias y Borbón, infante d'Espagne 1904-1985, fille de
María de las Mercedes de Borbón y Habsburgo-Lorena, infante d'Espagne, princesse des Asturies, soeur du roi Alphonse XIII d'Espagne, 1880-1904, et du prince Charles de Bourbon des Deux-Siciles 1870-1949, épousa au palais royal de Madrid, en 1929,  le comte Jan Kanty Zamoyski  1900-1961, fils du comte  Andrzej Przemysław Zamoyski  1852-1927 et de la princesse Maria Carolina de Bourbon des Deux-Siciles 1856-1941
zzzz123699.JPG

Isabel Alfonsa de Borbón

Infanta de España, principessa di Borbone delle Due Sicilie
 

Parents

Après avoir vécu en Europe de l'Est et Paris, le couple s'installa en 1945 à Séville mais se sépara peu de temps après. Le comte qui était alcoolique s'installa sur la Côte d'Azur (il mourut à Monte Carlo) pendant que l'infante continua de vivre dans la région de Séville jusqu'à la fin des années 1970, date à laquelle elle se résigna à vivre à Pozuelo de Alarcon (Madrid).  Le couple eut 4 enfants
Le 20 juillet 1985, l'infante Elena représenta la famille royale espagnole aux funérailles de l'infante Isabel Alfonsa au monastère de San Lorenzo del Escorial. 
1932
Le dernier empereur de Chine, Puyi, qui a abdiqué en 1912, devient président de l'État du Mandchoukouo, créé par les Japonais.
1956
 L'archevêque Makarios, leader indépendantiste chypriote, est assigné à résidence aux Seychelles par les autorités britanniques.
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 00:00

1131

Henri DE BOURGOGNE
1087 - 9 mars 1131

Age: 44 ans

1156
 Alexandre de Malonne, évêque de Płock.

 

 

1483

Marguerite DE SAVOIE
1439 - 9 mars 1483 à l'âge de 44 ans


 

1646

Baltazar Charles DE BOURBON
17 octobre 1629 - 9 mars 1646 à l'âge de 16 ans

1661

 Jules Mazarin

(Giulio Mazarino)

(en italien : Giulio Mazarini)

mieux connu sous le nom de Cardinal Mazarin fut un habile diplomate et homme politique, d'abord au service de la Papauté, puis des rois de France.

Il succéda à Richelieu.

9ème duc de Nevers (1659-1661), seigneur de Thann et d'Altkirch (1658), comte de Ferrette (1659), seigneur d'Issenheim (1659)
Chef du Gouvernement

 

Surintendant des Bâtiments

 


cardinal et homme d'État français

né le 14 juillet 1602 à Pescina, dans les Abruzzes, au sud-est de l'Italie.
Décédé le 9 mars 1661 au château de Vincennes (94-Val de Marne) à l'âge de 58 ans en laissant une Europe en paix
 

 
Inhumé à l'Institut de France à Paris
Jules Mazarin
Jules Mazarin

Parents

Relations

 

1888


 Guillaume Ier

 5ème roi de Prusse (1861-1888)

puis premier empereur allemand (1871-1888)

22 mars 1797 - 9 mars 1888 à l'âge de 90 ans

 
À Berlin dans l’Empire Allemand, décès du Kaiser Guillaume Ier d’Allemagne âgé de presque 91 ans et ayant régné comme empereur depuis sa proclamation par Bismarck à Versailles le 18 janvier 1871, avec la création du Deuxième Reich. Guillaume Ier appartenait à la Maison de Hohenzollern et avait régné en Prusse depuis 186...1, succédant à son frère Frédéric-Guillaume IV, comme lui fils du roi Frédéric-Guillaume III et de la courageuse reine Louise de Prusse (née princesse de Mecklembourg-Strelitz). Guillaume Ier fut succédé par son fils Frédéric III qui ne dura pas longtemps (il fut appelé « l’empereur de 99 jours »), rongé comme il était par le cancer. A sa mort le 15 juin 1888 ce fut son fils Guillaume II qui monta sur le trône. 1888 est connue donc comme « l’année des trois empereurs ».

1894

 Léon-Benoit-Charles Thomas

 cardinal fançais, archevêque de Rouen 

1952

Edouard DE BROGLIE
18 octobre 1900 - 9 mars 1952 à l'âge de 51 ans


1958

Gaëtan DE BOURBON
11 juin 1905 - 9 mars 1958 à l'âge de 53 ans

1979

 Jean-Marie Villot, cardinal français, Secrétaire d'État11 octobre 1905)


2009
Décès le 9 mars 2009 de la comtesse François de Lubersac, née princesse Laetitia Murat

Lætitia Murat

(Laetitia Marie Cécile Marcelle Murat)

Chevalier de la Légion d'honneur

Chevalier de l'ordre national du Mérite


Parents

(mariage civil à Paris le 11 juillet 1946)

Yvonne de Salvage de Clavières

Parents

2009
 María del Carmen Montero de Espinosa y Giquel
Décédée à Madrid


2010
Madame Jean-François LEMOINE,
Le Comte et la Comtesse Ghislain de NICOLAY,
Le Comte Emmanuel de NICOLAY,
ses enfants et belle-fille;

Monsieur David LEMOINE,
Mademoiselle Louise LEMOINE,
Mademoiselle Alice LEMOINE,
Monsieur Charles de NICOLAY,
Mademoiselle Tatiana de NICOLAY,
Monsieur Aymar-Henri de NICOLAY,
Monsieur Humbert de NICOLAY,
ses petits-enfants;
 
Mademoiselle Maddalena CLERICUZZIO,
son arrière-petite-fille;
 
Le Marquis de NICOLAYS,

Madame Barbara LESNIAK,
Monsieur et Madame Eric FULSTER,
Monsieur et Madame Marc LAFONT,
 
ont la grande tristesse de faire part du rappel à Dieu de la
 
COMTESSE
Henri de NICOLAY
 
née Antoinette de NICOLAYS
 
à Paris le 5 mai 1922 et décédée au Château de Loupoigne le 9 mars 2010, munie des sacrements de l'église.
 
La cérémonie religieuse, suivie de l'inhumation, sera célébrée en l'église Saint-Jean-Baptiste de Loupoigne le VENDREDI 12 MARS 2010, à 11 h 30.
 
LE PRÉSENT AVIS TIENT LIEU DE FAIRE-PART
Mme Jean-François Lemoine, ses enfants et petite-fille, le comte et la comtesse Ghislain de Nicolay et leurs enfants, le comte Emmanuel de Nicolay et ses enfants
ont la grande tristesse de faire part du rappel à Dieu de la

comtesse Henri de NICOLAY
née Antoinette de Nicolay,


le 9 mars 2010, au château de Loupoigne (Belgique).
La cérémonie religieuse, suivie de l'inhumation, sera célébrée en l'église Saint-Jean-Baptiste de Loupoigne, le vendredi 12 mars 2010, à 11 h 30.


2010
On nous prie d'annoncer le décès de la
comtesse d'ESCLAIBES
née Cavrois de Saternault,

survenu dans sa 94 e année, à Paris, le 9 mars 2010, entourée de l'affection des siens et munie des sacrements de la Sainte Église.
La messe de funérailles aura lieu le vendredi 12 mars, à 15 heures, en l'église d'Avesnes-le-Comte (Pas-de-Calais).
Une messe sera célébrée à son intention ultérieurement à Paris.
Priez Dieu pour elle !

sera célébrée le vendredi 16 avril, à 12 h 20, en la chapelle Saint-Louis de l'École militaire, Paris (7 e ), par le père Baudouin de Beauvais, son neveu.

 

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 00:00
 croisé français
1285
  Empereur Go-Nijō du Japon

 saint italien 


1629

Tsar Alexis Ier de Russie 

1900 

 


 duc de Spolète puis quatrième duc d’Aoste
Aymon Robert Marguerite Marie Joseph Turin de Savoie (en italien : Aimone Roberto Margherita Maria Giuseppe Torino di Savoia), duc de Spolète puis quatrième duc d’Aoste, est né le 9 mars 1900 à Turin, en Italie, et est décédé le 29 janvier 1948 à Buenos-Aires, en Argentine. C'est un membre de la branche d'Aoste de la Maison de Savoie qui règne nominalement sur l'État indépendant de Croatie, le régime des Oustachis, entre 1941 et 1943, sous le nom de Tomislav II.

Famille

Tomislav II est le second fils du prince Emmanuel-Philibert de Savoie-Aoste (1869-1931), deuxième duc d’Aoste, et de son épouse la princesse française Hélène d’Orléans (1871-1951)

 

Par son père, il est le petit-fils de l'éphémère roi d'Espagne Amédée Ier de Savoie (1845-1890) et l’arrière petit-fils du roi Victor-Emmanuel II d’Italie (1820-1878). Par sa mère, il est le petit-fils de Philippe d’Orléans (1838-1894), « comte de Paris » et prétendant orléaniste au trône de France sous le nom de « Philippe VII ».

 

Le 1er juillet 1939, le prince épouse à Florence la princesse Irène de Grèce (1904-1974), fille du roi Constantin Ier de Grèce (1868-1923) et de sa femme la princesse Sophie de Prusse (1870-1932). De cette union naît un enfant :

Biographie

Duc de Spolète

Formation militaire et Première Guerre mondiale

À partir de 1916, le prince Aymone entre à l’Académie navale de Livourne où il reçoit le grade d’aspirant et devient, dès l’année suivante, sous-lieutenant de la marine royale italienne. Pendant les derniers mois de la Première Guerre mondiale, il s’engage dans l’armée de son pays et intègre une escadrille d’hydravions. Ses actions lui valent d’ailleurs d’être décoré d’une croix de guerre, de deux médailles de bronze et d’une d’argent.

À la conquête du K2


Le K2, dans l'Himalaya.

En 1929, trente ans après que son oncle le prince Louis-Amédée de Savoie (1873-1933), duc des Abruzzes, a tenté d’escalader le K2, Aymon conduit à son tour une expédition dans le massif du Karakoram, en compagnie de l’explorateur italien Ardito Desio. Cependant, le projet échoue à cause des conditions climatiques désastreuses et le jeune prince doit se contenter d’accomplir des recherches scientifiques dans l’Himalaya.

Carrière militaire

De retour en Italie, le duc de Spolète poursuit sa carrière militaire et reçoit, le 1er juillet 1934, le grade de capitaine de vaisseau.

Roi de Croatie

Une proclamation surprenante

Ante Pavelić, chef de la Croatie des oustachis.



Le 18 mai 1941, Ante Pavelić, chef des oustachis, offre la couronne de l’Etat indépendant de Croatie au prince Aymon de Savoie, qui devient, à cette occasion, le roi Tomislav II de Croatie. Mais le pays est en réalité un État fantoche, contrôlé par les troupes germano-italiennes qui l’occupent depuis l’invasion du royaume yougoslave, le 6 avril 1941. C’est la raison pour laquelle, lorsqu'il apprend sa nomination au titre de roi, le prince est d’abord convaincu qu’il est la victime d’une mauvaise blague de son cousin le roi Victor-Emmanuel III d’Italie (1869-1947).

Le refus du statut de fantoche

Par la suite, le nouveau monarque refuse de partir se faire couronner dans la ville de Dunansko Polje, en Bosnie, sous le prétexte de la « question dalmate », provoquée par l’annexion par Mussolini d’un certain nombre de territoires croates situés en bordure de la mer Adriatique. À cette occasion, le prince déclare que, pour lui, la Dalmatie « est une terre qui ne pourra jamais être italianisée » et que son annexion constitue un obstacle à la réconciliation italo-croate. Il refuse, dès lors, de mettre les pieds dans son royaume et ne le visitera jamais.

Le prince Aymon abdique d’ailleurs de son trône le 31 juillet 1943, après le retrait des troupes italiennes de Croatie.

Duc d'Aoste

À Brindisi

Le roi Victor-Emmanuel III d'Italie.



En septembre 1943, le prince Aymon, alors amiral de la marine royale, suit son cousin le roi Victor-Emmanuel III d’Italie à Brindisi. Il perd le contact avec son épouse qui est rapidement arrêtée par les Allemands et donne naissance à leur fils unique en captivité.

Dans les derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, le prince devient commandant de la base navale de Tarente et reçoit le grade d’amiral d’escadre. Il est cependant renvoyé de ce poste peu de temps après pour avoir critiqué les juges ayant déclaré coupable le général Mario Roatta.

Exil

Après le référendum institutionnel de 1946 qui proclame la république, le prince Aymon quitte l’Italie et s’installe en Argentine, où il meurt d’un infarctus dix-sept mois plus tard. Sa dépouille mortelle est alors transférée dans la crypte de la basilique de Superga, près de Turin.

Titulature et fonctions

Le 22 septembre 1904, alors âgé d’à peine quatre ans, le jeune Aymon de Savoie reçoit, comme second fils du duc d’Aoste, le titre de duc de Spolète.

 

Du 18 mai 1941 au 31 juillet 1943, il est reconnu par les puissances de l’Axe et un certain nombre d’États neutres comme le roi Tomislav II de Croatie, prince de Bosnie et d’Herzégovine, Voïvode de Dalmatie, de Tuzla et de Temun.

 

À la suite du décès sans postérité masculine de son frère, le prince Amédée, dans un camp de prisonniers britannique de Nairobi, au Kenya, le 3 mars 1942, et jusqu’à sa propre mort, le prince Aymon devient également quatrième duc d’Aoste, prince de Cisterna et de Belriguardo, marquis de Voghera et comte de Ponderano.

Bibliographie

  • Giulio Vignoli, Il sovrano sconosciuto. Tomislavo II Re di Croazia, Verlag Mursia, Firenze


1923

Basil Hume
cardinal britannique, archevêque de Westminster
 
1923
Stephen Fumio Hamao
 cardinal japonais de la curie romaine
 

1995

Alexander de Croÿ

(Alexander Carl Rupprecht Rudolf Zdenko Seraphm Maria de Croÿ)

Parents

 

 
Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article

Forum


Image Hosted by ImageShack.us
louis XX 01

Image Hosted by ImageShack.us

 


capetiens
(Pierre-Yves Guilain)
Cercle de réflexion royaliste

Heraldique-Noblesse
Joinville et ses princes
Amis et passionnés du Père-Lachaise
Pere-Lachaise
lescimetières
Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

kaisergruft

(site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

MAISON CIVILE DU ROI. (1)

d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



Image Hosted by ImageShack.us

Introduction

  Accueil



Rois de France


Génobaud
roi Franc
(légendaire)
à la fin du IVe siècle
354-419
Sunnon
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
388-xxx
Marcomir
roi Franc des Ampsivares 
et des Chattes (légendaire)
à la fin du IVe siècle
Pharamond
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs Saliens 

(légendaire)
ancêtre mythique des Mérovingiens
Clodion le Chevelu
Image Hosted by ImageShack.us

Duc des Francs saliens
428 - 448

Image Hosted by ImageShack.us
Duc des Francs saliens 
(incertain)
448 - 457
Childéric Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Duc et Roi des Francs saliens
457 - 481
Clodomir
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Orléans
511524
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Metz
(futur Austrasie)
511534
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie
511561
Roi des Francs
558561
Roi d'Austrasie
53454
Théodebald Ier
(Thibaut)
Roi d'Austrasie
548555
561567
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie 
Roi de Bourgogne
561592
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
561575
Roi d'Austrasie
Roi d'Austrasie
595 - 612
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Bourgogne
595613
Roi d'Austrasie
61261
sous la régence de Brunehilde
Roi de Bourgogne
Roi d'Austrasie
613
Roi de Neustrie
584629
Roi de Paris
595
629
Roi des Francs
613629
Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
629639
Roi des Francs
632639
Caribert II
 Roi d'Aquitaine
629632
Roi de Neustrie, de Bourgogne
639657
Roi d'Austrasie
656657
Roi d'Austrasie
639656
Childebert III l'Adopté
Roi d'Austrasie
657662
Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, de Bourgogne
65767






Roi d'Austrasie
662675
Occupe la Neustrie
673675







Roi de Neustrie
673691
Roi des Francs 

(en fait uniquement de Neustrie)
L'Austrasie étant aux mains
de Pépin de Herstal
679
691

Image Hosted by ImageShack.us
Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
675 - 676
Image Hosted by ImageShack.us
Roi d'Austrasie
676679
Clovis IV








Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
691695









Roi des Francs
(en fait uniquement de Neustrie)
695711
Dagobert III









Roi des Francs de 711 à 715
Chilpéric II









roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
de 715 à 719
puis de tous les Francs de 719 à 721.
C
lotaire IV


T
hierry IV









Childéric III
Image Hosted by ImageShack.us
roi des Francs, de Neustrie
de Bourgogne et d'Austrasie
de 743 à 751

************

 

 


Pépin III le Bref
Image Hosted by ImageShack.us
Carloman Ier
Image Hosted by ImageShack.us
C
harles Ier
dit Charles le Grand
CHARLEMAGNE

Image Hosted by ImageShack.us
Louis Ier dit le Pieux
ou «le Débonnaire»
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire Ier
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire II

Image Hosted by ImageShack.us
C
harles II dit le Chauve
Image Hosted by ImageShack.us
Louis II dit le Bègue
Image Hosted by ImageShack.us
Louis III de France
Image Hosted by ImageShack.us
C
arloman II de France
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Eudes Ier de France
Robertin
Image Hosted by ImageShack.us
Charles III dit le Simple
Image Hosted by ImageShack.us

Robert le Fort
Image Hosted by ImageShack.us
Robert Ier de France

Image Hosted by ImageShack.us

Hugues le Grand
Image Hosted by ImageShack.us
Raoul Ier de France
aussi appelé Rodolphe

Image Hosted by ImageShack.us
Louis IV dit d'Outremer
Image Hosted by ImageShack.us
Lothaire de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis V dit le Fainéant
Image Hosted by ImageShack.us
Dernier roi de la lignée
des Carolingiens
Image Hosted by ImageShack.us

H
ugues Capet
Image Hosted by ImageShack.us
Robert II le Pieux
Image Hosted by ImageShack.us
Hugues II de France
Image Hosted by ImageShack.us
(1007-1025)
Roi de France associé
1017 - 1025
Henri Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe Ier de France
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VI le Gros
Image Hosted by ImageShack.us
Louis VII Le Jeune
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe II Auguste
Image Hosted by ImageShack.us

Louis VIII le Lion
Image Hosted by ImageShack.us

Louis IX (Saint Louis)
Image Hosted by ImageShack.us
Philippe III de France
dit le Hardi
http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
Philippe IV le Bel
image
Louis X le Hutin
http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
Jean Ier le Posthume

image






Philippe V
le Long
http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
Charles IV le Bel
http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
Valois
Philippe VI le Fortuné
http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
Jean II le Bon
image
Charles V le Sage
http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
image
Charles VII le Victorieux
image
Louis XI de Valois
http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
Charles VIII de Valois
image
Louis XII d'Orléans
image
François Ier d'Angoulème
image
Henri II d'Angoulème
image
François II d'Angoulème
image
Charles IX d'Angoulème
image
Henri III d'Angoulème
image