Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Médias

Réécoutez le dernier journal de

RCF Pays d’Aude

Image Hosted by ImageShack.us

  Curie Romaine
Liste des papes

Pape Liste des papes
Liste détaillée des papes
Liste des primats de l'Église copte orthodoxe
Liste des primats de l'Église apostolique arménienne

Cité du Vatican
http://www.vaticanstate.va/FR/homepage.htm

Vatican Site Officiel
http://www.vatican.va/phome_fr.htm
  Musées du Vatican
http://mv.vatican.va/StartNew_FR.html



http://imageshack.us/ 
* * * Dernières minutes . . . A F P . . .H2 News . . . La Croix . . .
http://imageshack.us/

http://news.google.fr/news?hl=fr&ned=fr&ie=UTF-8&q=site:eucharistiemisericor.free.fr&scoring=n
http://www.la-croix.com/afp.static/pages/index.religion.htm

 

 

 

 

 

 

     En direct
             de la
    Place Saint-Pierre
http://imageshack.us/ 
* * *  En direct de Rome  * * *


http://imageshack.us/
http://mediastream.vatican.va/mpeg4lan.sdp
http://www.sat2000.it/diretta/
http://www.oecumene.radiovaticana.org/fr1/index.asp
3
journaux en Français

        (8h15 - 13h - 18h)


http:///
http://www.tv-direct.fr/live_ktotv.php
http://www.lejourduseigneur.com/  

 Catholique TV
http://img410.imageshack.us/img410/81/tvcatholiquelyon.png
http://www.catholique.tv/

Gazettes & Sites Royaux

rois.jpg
 Ils sont tous là !
Ils nous regardent et nous racontent 14 siècles d'Histoire de France

 

4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 00:00
Au château de Moulins en Bourbonnais, décès de Charles Ier de Bourbon, duc de Bourbon et d'Auvergne, prince capétien. Né en 1401, il était le fils de Jean Ier de Bourbon, duc de Bourbon et comte de Forez, et de sa femme Marie de Berry, duchesse d’Auvergne et comtesse de Montpensier, elle-même fille de Jean de France... duc de Berry (et par cette voie petite-fille du roi Jean II le Bon) et de Jeanne d’Armagnac. Charles Ier s’unit d’abord au parti des bourguignons pendant la Guerre de Cent Ans à cause de son mariage en secondes noces avec Agnès de Bourgogne, fille de Jean sans Peur. Mais il combatta les Anglais après la délivrance d’Orléans par sainte Jeanne d’Arc et réussit à convaincre son beau-frère Philippe le Hardi de se rapprocher du roi Charles VII. Celui-ci lui paya mal ce service et le duc Charles se retira à Moulins, d’où, fort mécontent, il appuya la rébellion du dauphin Louis contre son père. Il fut le père, entre autres, de : Jean II de Bourbon, le cardinal Charles II de Bourbon et Pierre II de Beaujeu. Il avait épouse en premières noce Anne de Dreux, mais le mariage ne fut pas consomme car elle mourut avant l’âge nubile.


1642
 Richelieu


cardinal et homme d'état français 
 À Paris, décès d’Armand Jean du Plessis, cardinal-duc de Richelieu et de Fronsac, évêque de Luçon et ministre du roi Louis XIII, âgé de 57 ans. Il contribua décisivement à la montée de la France comme la première puissance européenne.

Testament Politique du Cardinal de Richelieu

Le gouvernement du royaume requiert une vertu masle et une fermeté inébranslable contraire à la mollesse qui expose ceux en qui elle se trouve aux entreprises de leurs ennemis.


Il faut en toutes choses agir avec vigueur veu principalement que quand même le succès de ce qu’on entreprend ne seroit pas bon, au moins aura-t-on cet avantage que n’ayant rien omis de ce qui pouvoit faire réussir on évitera la honte lorsqu’on ne peut éviter le mal d’un mauvais évènement.


Quand même on succomberoit en faisant son devoir, la disgrace seroit heureuse, et au contraire quelque bon succez qu’on puisse avoir en se relachant de ce a quoy on est obligé par honneur et par conscience, il doit être estimé malheureux puisqu’il ne sauroit emporter aucun profit qui égale les désavantages qu’on reçoit du moyen par lequel il a été procuré.


Par le passé la pluspart des grands desseins de la France sont allés en fumée, parce que la première difficulté qu’on rencontroit à leur execution, arrêtoit tout court ceux qui par raison ne doivent pas que de les poursuivre et s’il est arrivé autrement durant le règne de V. M (Votre Majesté) la perséverance avec laquelle on a constamment agi en est la cause.


Si une fois on n’est pas propre à l’exécution d’un bon dessein il en faut attendre un autre et lors qu’on a mis la main à l’oeuvre, si les difficultés qu’on rencontre obligent à quelque surceance, la raison veut qu’on reprenne ses premières aires aussitost que le temps et l’occasion se trouveront favorables.


En un mot rien ne doit détourner d’une bonne entreprise sy ce n’est qu’il arrive quelque accident qui la rende tout à fait impossible et il ne faut rien oublier de ce qui peut avancer l’exécution de celles qu’on a résolues avec raison.


C’est ce qui m’obligent à parler en ce lieu du secret et de la diligence qui sont si nécessaires au bon succez des affaires que rien ne le peut être davantage.


Outre que l’experience a fait foy, la raison est évidente ceu que ce qui surprend étonne d’ordinaire de telle sorte qu’elle ôte souvent les moyens de s’y opposer et que poursuivre lentement l’exécution d’un dessein et le divulguer est le même que parler d’une bonne chose pour ne la pas faire.

Armand Jean du Plessis, cardinal-duc de Richelieu – extrait du Testament politique


Intégralité du Testament Politique du cardinal de Richelieu

Pour mieux connaître la vie du Cardinal de Richelieu

http://lekoalin.chez-alice.fr/patronyme/Siege_de_La_Rochelle.jpg

Cardinal de Richelieu au siège de la Rochelle






2001

Maria di Savoia-Carignano

Décès à Mandelieu de la Princesse Maria de SAVOIE (87 ans)

épouse du Prince Louis de BOURBON-PARME (1899-1967)

(de Jérôme Jouneaux sur Forum Royauté)

(Marie Françoise Anne Romaine di Savoia-Carignano)

Parents



2009

Notre ami du site Valentin Dupont était présent ce vendredi en l’église Notre-Dame de Laeken. Voici quelques détails complémentaires. Comme déjà évoqué, la famille royale belge était présente. Une gerbe de fleurs portait le nom de “Daphné” qui est en fait le surnom de la princesse Marie Christine de Belgique, soeur du défunt qui réside aux Etats-Unis. Le prince et la princesse Baudouin de Mérode, le prince et la princesse Michel de Ligne, le baron et la baronne Vastapanne, le baron Van Geysel de Meise, Son Excellence l’Ambassadeur de Monaco, le comte de Briey, le baron Papejans,… étaient également présents. (Merci à Valentin Dupont)

 

La cérémonie religieuse a été célébrée par le Chanoine Herman Cosijns, le Père Abbé Bernard Lorent et l’Abbé Philippe Degand.

La cérémonie s’est déroulée comme suit :

1) Accueil

- The Lord my Shepherd - English hymn

- Introduction

2) Supplication pénitentielle

3) Prière d’ouverture

4) Liturgie de la parole

- première lecture (Isaie 25, 6a. 7-9)

- chant de méditation : Into my heart

5) Evangile

- Jean 14, 1-6

Ehre sei dem Vater (F.M. Bartholdy)

6) Homélie

7) Prière universelle

8) Procession d’offertoire

- Siviliano concerto en Ré mineur (J.S. Bach)

Pie Jesus - G.Fauré

Ave Verum - Mozart

9) Offertoire

10) Prière sur les offrandes

11) Prière eucharistique

- préface

sanctus - Requiem - G.Fauré

Acclamatie

12) Liturgie de la Communion

- Agnus Dei - M. Van Hoorck

13 ) Communion

- Du Hirte Israël - D. Bortnjanski

Jeus Bleibet meine Freude - Bach

14) Prière après la communion

- une parole de la famille (les enfants de la princesse Léa ont pris la parole)

15) Le dernier adieu

- Tibje Pajon - D. Bortnjanski

16) Prière

- Hymne national

- In Paradisium

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 00:01

Le 3 décembre est le 337ejour de l'année

 

(338e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

 

Il reste 28 jours avant la fin de l'année.

 

C'était le jour du cèdre, 13e jour du mois de Frimaire, dans le calendrier républicain français

Signe du zodiaque : 11e jour du Sagittaire.

Célébrations 

Saints chrétiens 



Mémoire de saint François Xavier, prêtre de la Compagnie de Jésus.

 

Originaire de Navarre, il fit partie du groupe des premiers

 

compagnons de saint Ignace, à Paris.

 

Missionnaire aux Indes pendant une dizaine d'années, il baptisa

 

plusieurs milliers de païens.

 

Il gagna ensuite Ceylan et le Japon, mais mourut en 1552, au moment

 

d'aborder en Chine.


 

Mémoire du prophète Aggée, dont tout le message est orienté vers la

 

reconstruction du Temple : que les rapatriés de l'Exil n'habitent pas

 

des maisons confortables tandis que le Temple de Yahvé est en ruines.

 

 

Au IIIe siècle, saint Cassien.

 

Greffier du tribunal, il fut indigné par la condamnation injuste des

 

chrétiens.

 

Il démissiona de sa fonction et fut lui-même martyrisé à Tanger.

 

 

Vers l'an 340, saint Miroclès, archevêque de Milan.

 

Il serait un des créateurs de la liturgie et du chant milanais, appelés

 

par la suite "ambrosiens".

 

 

 

L'an 649, saint Birin, missionnaire envoyé en Angleterre par le pape

 

Honorius Ier.

 

Il y baptisa le roi de Wessex, évangélisa ses sujets saxons et créa le

 

siège épiscopal de Dorchester.


 

Près de Sienne, en Toscane, l'an 1181, le retour à Dieu de saint  

 

Galgano.

 

Après une jeunesse désordonnée, il se convertit, et se retira dans un

 

ermitage où il finit ses jours dans une pénitence rigoureuse.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Saint François-Xavier jésuite missionnaire (+ 1552)
San_Francesco_Saverio_K.jpg

Sixième enfant de Jean de Jassi, famille de grande noblesse et de petites ressources, il naît en 1506, au château de Xavier près de Pampelune.

Il quitte la Navarre pour faire ses études à l'Université de Paris.
Il conquiert brillamment ses grades et reçoit une chaire au Collège de Beauvais.
A Paris, il partage sa chambre avec un étrange étudiant, âgé de 40 ans, Ignace de Loyola.
Au début, François-Xavier supporte mal celui que la pauvreté oblige à résider avec lui.
Longtemps il résiste à l'ardeur évangélique de ce nouveau converti, homme de feu, qui répète: «Que sert à l’homme de gagner l’univers, s’il vient à perdre son âme?»

Conquis, lui aussi, ils prononcent ensemble des voeux, le 15 août 1534 et fondent la Compagnie de Jésus, les «Jésuites»
 
Lorsque le Pape demande des missionnaires pour l'Inde, François Xavier dit simplement: "Eh bien, me voici!" En 1541, il part pour Goa, ville portugaise, qu’il ramène à la Foi.
Pendant une dizaine d'années, il travaille à la conversion des Paravers, pêcheurs de perles, près de Ceylan.
Son ardeur et les nombreux miracles ont un succès extraordinaire.
Pour porter plus loin l'Evangile, il s’adresse plus difficilement aux Musulmans des îles Moluques, puis fonde les premières communautés chrétiennes au Japon.
Son désir de faire connaître Jésus-Christ est si grand qu'il projette d'aller en Chine, mais il meurt, le 2 décembre, à l’île Sancian, en vue de la côte chinoise.

Canonisé en 1662, il est avec Sainte Thérèse de Lisieux, patron des missions.
Mémoire de saint François Xavier, prêtre de la Compagnie de Jésus, évangélisateur des Indes.
Né en Navarre, il fut à Paris l’un des premiers compagnons de saint Ignace.
Poussé par l’ardeur de répandre l’Évangile, il se dépensa sans compter pour annocer le Christ à des peuples innombrables en Inde, dans les Molusques et d’autres îles, et de là au Japon, convertissant beaucoup à la foi.
Enfin, consummé par la maladie et les travaux, il mourut sur l’île de Sancian, aux portes de la Chine, en 1552.
Saint-François Xavier est le patron des navigateurs, des missions étrangères et des personnes de couleur, ainsi que de nombreux sites (pays, régions, villes) sur tous les continents.


Lecture

Dieu notre Seigneur accordera à ceux qui vont venir ici la grâce de se trouver en danger de mort.
Ce qui ne peut pas être évité, à moins qu’on ne pervertisse l’ordre de la charité. Et s’ils s’y soumettent, ils devront accepter ces dangers en se rappelant qu’ils sont nés pour mourir pour leur Rédempteur et Seigneur.
C’est pour cette raison qu’il leur faudra s’appuyer sur des forces spirituelles.
Comme j’en manque et que je vais en des pays où j’en ai grand besoin, je vous demande, pour l’amour et le service de Dieu notre Seigneur, d’avoir particulièrement mémoire de moi et de me recommander à tous ceux de la Compagnie.

François Xavier, Lettre à Ignace de Loyola


Prière pour la conversion des pécheurs

Grand Dieu, qui, étant de toute éternité, avez voulu produire dans le temps tout ce qui est hors de vous, afin de nous manifester vos adorables perfections, souvenez-vous que les âmes des infidèles sont l'ouvrage de vos mains et qu'elles ont l'honneur d'être vos images.
Vous voyez pourtant, mon Seigneur, qu'au mépris de votre nom l'enfer se remplit tous les jours de ces misérables et infortunées créatures.
Considérez, s'il vous plaît, le mérite du Sang que Jésus-Christ a répandu et de la très cruelle mort qu'il a soufferte pour les sauver.
Ne permettez pas, mon Dieu, que votre Fils soit plus longtemps méconnu et méprisé de ces peuples barbares ; mais, laissant fléchir votre juste rigueur par les prières des saintes âmes et de la sainte Église, la chère épouse de votre Fils, rappelant la mémoire de vos anciennes miséricordes, et mettant en oubli les crimes de leur idolâtrie et de leur infidélité, faites-leur enfin la grâce de connaître et d'adorer avec nous votre Fils Jésus-Christ, que vous avez envoyé au monde pour être l'auteur de notre salut, de notre vie et de notre résurrection, par lequel, en effet, nous avons été délivrés et rachetés de la mort éternelle.
Qu'il soit glorifié de toutes les créatures, dans le temps et dans l'éternité. Ainsi soit-il.

Saint François Xavier
im-St-Francois-Xavier.jpg

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/12-03.htm#xavier
http://missel.free.fr/Sanctoral/12/03.php
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois-Xavier
http://www.jesuites.com/xavier/index.html



Saint Abbon (+ 860)
Abbé de l'abbaye de Saint Germain d'Auxerre. Elu évêque de cette ville, les fidèles attendait beaucoup de lui, la réputation de ses mérites étant fort grande. La mort ne le permit pas, puisqu'il rendit son âme à Dieu quelque temps après.



Saint Angélis de Chio (+ 1813)
Il était médecin dans la région d'Ephèse. Il provoqua en duel un voyageur français qui se moquait de sa foi en Jésus-Christ au cours d'une altercation avec lui. Puis, sans raison précise, il devint musulman de son propre chef et fut expulsé à Nauplie puis à Chio. C'est là qu'il retrouva le courage de se racheter de son apostasie. Il se présenta devant la garde turque et confessa son nom de chrétien. Il fut décapité après avoir été malmené brutalement.



Saint Anthème (8ème s.)
Evêque de Poitiers. Il avait prêché l'Evangile en Saintonge. Il accompagna l'empereur Charlemagne en Espagne et c'est là que, fait prisonnier par les Sarrasins, il donna le témoignage de sa foi en Jésus-Christ. Charlemagne ramena son corps à Jonzac en Saintonge.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_de_Poitiers#VIIe-VIIIe_si.C3.A8cle



Sainte Attale abbesse du monastère Saint-Etienne de Strasbourg (+ 741)
Attalia ou Attala. Formée par sainte Odile, elle fut première abbesse du monastère Saint-Etienne de Strasbourg où elle sut faire vivre sa communauté dans la douceur et la piété: "accordant à ses religieuses ce qu'elle se refusait pour elle-même, remplissant sa charge à leur égard avec une attention délicate, comme une bonne mère qui chérit tendrement ses enfants."
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-%C3%89tienne_de_Strasbourg



Bienheureux Bernard de Toulouse (+ 1320)
Dominicain, il fut martyrisé par les hérétiques Albigeois qu'il essayait de convertir.



Saint Birin Missionnaire envoyé en Angleterre par le pape Honorius I (+ 650)
Birinus.jpg

Birinus et Asterius, sur un vitrail de l'abbaye de Dorchester

Missionnaire envoyé en Angleterre par le pape Honorius I, il y baptisa le roi de Wessex, évangélisa ses sujets d'origine saxonne et créa le siège épiscopal de Dorchester.
À Dorchester en Angleterre, vers 650, saint Birin, évêque. envoyé par la pape Honorius Ier dans l’intérieur de la Grande Bretagne, il établit son siège à Dorchester et se dépensa sans compter pour répandre l’annonce du salut au peuple des Saxons de l’ouest.

Autre biographie:
St-Birin D'origine Franque, Birin est ordonné prêtre à Rome, puis nommé évêque de Gênes. En 634, le pape Honorius lui confie la mission d'évangéliser les régions centrales de la Bretagne (Angleterre), territoires des Saxons païens. Il remporte un grand succès et parvient même à convertir le roi Cynegils, parrainé par le roi Oswald de Northumbrie. Les souverains nomment ensuite Birin évêque de Dorchester, et durant son épiscopat il fonde plusieurs églises dans son diocèse ainsi qu'une église dédiée à Saint-Pierre à Winchester. (600-650)

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Birin_de_Dorchester



Saint Cassien martyr à Tanger (+ v. 298)
A Tanger. Il faisait office de greffier du tribunal. Voyant le courage et la foi des chrétiens condamnés au martyre, il reçut cette grâce, renonça à sa charge et à son tour, après de cruels supplices, il donna à Dieu sa vie.
À Tanger en Maurétanie, au IIIe ou IVe siècle, saint Cassien, martyr.



Bienheureux Edouard Coleman martyr en Angleterre (+ 1678)
Gentilhomme du Suffolk, élevé à Peterhouse à Cambridge, il se convertit au catholicisme et devint secrétaire de la duchesse d'York. Accusé de conspiration avec une nation étrangère, en vue de la restauration de l'Eglise catholique en Angleterre, il fut exécuté à Tyburn, première victime du complot que Titus Oates avait monté contre les catholiques.
À Londres, en 1678, le bienheureux Édouard Coleman, martyr. Fils d’un ministre anglican, il embrassa la foi catholique et fut accusé faussement d’un prétendu complot contre le roi Charles II. Condamné à mort, il fut pendu au gibet de Tyburn et éventré alors qu’il vivait encore.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Coleman



Saint Euloque (7me s.)
second abbé du monastère de Lagny-sur-Marne dans la Brie champenoise.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lagny-sur-Marne



Saint Gabriel de Brousse (+ 1659)
Martyr. Lorsque les Turcs arrêtèrent et firent mourir le patriarche Parthenios III par pendaison, ils désignèrent, pour lui succéder, Gabriel qui était alors l'humble évêque de Choras en Thrace. Cette nomination anticanonique fut refusée par le Saint-Synode. Deux ans plus tard, ayant eu l'audace de baptiser un Juif devenu musulman, il fut à son tour arrêté et, après des supplices nombreux, il fut pendu.



Saint Galgano Ermite près de Sienne (+ 1181)
354px-Ambrogio_Lorenzetti_007.jpg

Son portrait par Ambrogio Lorenzetti, Palazzo Pubblico de Sienne

En Toscane. Après une jeunesse désordonnée, il se convertit et se retira, vivant une rigoureuse pénitence, dans une ermitage où sa passion pour Dieu fut aussi grande que les précédentes pour le plaisir. Quarante ans après sa mort, il fut l'objet d'un culte populaire enthousiaste.
Sur le mont Siepi en Toscane, l’an 1181, saint Galgano Guidotti, ermite. Après une jeunesse orageuse, il se convertit et passa le reste de sa vie en châtiant volontairement son corps.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Galgano



Saint Georges de Tchernica (+ 1806)
Contraint de fuir la Transylvanie à cause des pressions des Gréco-catholiques, il s'en fut au Mont-Athos et se mit sous la conduite du grand "starets " Païssy Velitchkovsky au skite du Prophète-Elie. Dix ans plus tard, il revient en Moldavie au monastère de Dragormina, puis fonde le monastère de Saint-Nicolas à Tchernica, non loin de Bucarest. Il rendit son âme à Dieu, ayant gouverné avec sagesse sa famille spirituelle et laissant derrière lui de nombreux disciples qui poursuivirent son œuvre de restauration du monachisme orthodoxe en Roumanie.



Saint Jean l'Hésychaste (+ 558)
Originaire du Pont en Asie Mineure, il renonça au monde en devenant moine dans un petit monastère qu'il fonda. Devenu célèbre par l'éclat de ses vertus, il fut appelé à devenir évêque de Colonia. Il y resta quelque temps puis quitta cette charge à l'insu de tous et se présenta au monastère de saint Saba à Jérusalem. Bien que reconnu après quelques années, il put encore se retirer seul sans que personne ne l'importune. Beaucoup de miracles ont jalonné sa vie qui fut toujours humble et audacieuse pour servir Dieu.
http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9sychasme



Bienheureux Jean Népomucène de Tschiderer von Gleifheim évêque de Trente (+ 1860)
Né en 1777 à Bolzano où il fut ordonné prêtre le 27 juillet 1800 dans cette zone frontalière très disputée... "l'Evêque Jean Népomucène de Tschiderer est l'homme qui franchit des frontières" (Jean-Paul II). Nommé évêque de Trente en 1835, il respecte la diversité de ses diocésains tout en encourageant l'unité. Sa probité dans ses responsabilités en évitant les compromis, son humilité lui donnant le courage, sa charité envers les démunis et sa foi au Seigneur en firent un exemple.
Sur son acte de décès fut écrit "il aima Trente et fut l'amour des trentains"
Sur le site du Vatican, le 30 avril 1995, Messe de Béatification du Serviteur de Dieu Monseigneur Jean Népomucène de Tschiderer à Trente [Italien]
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/1995/documents/hf_jp-ii_hom_19950430_trento_it.html

À Trente en Vénétie, l’an 1860, le bienheureux Jean-Népomucène De Tschiderer, évêque. Il gouverna son Église avec une ardeur de foi tout évangélique et avec douceur et, à une période d’affliction, il donna un admirable témoignage d’amour pour son peuple.



Sainte Lucie Tertiaire dominicaine (+ 1420)
Elle était née en France et suivit l'ardent prédicateur qu'était saint Vincent Ferrier en Espagne. On raconte qu'elle était si belle qu'elle ravit le cœur d'un jeune homme qui ne pouvait calmer sa passion. "Ce sont vos yeux qui captivent mon cœur ", lui dit-il. Alors, elle rentra chez elle et arracha ses yeux de leur orbite. Puis elle les donna au jeune homme. "Voici ce qui vous captive ". La même tradition veut que ce jeune homme devint à son tour dominicain et que Dieu rendit ses yeux à sainte Lucie, des yeux plus beaux qu'auparavant.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Ferrier



Saint Lucius (7ème s.)
saintlucius.jpg

Autel de la chapelle saint Lucius

ou Luzi. Sur le martyrologe romain: à Coire en Suisse, peut-être au VIIe siècle, saint Lucius, ermite.

"On sait peu de choses sur ce saint. Il est cependant clair qu´il a été un messager de la foi chrétienne dans la région de Coire. Depuis le 12e siècle, saint Lucius est le patron du diocèse de Coire."
(source: Sur les pas de saint Lucius - Eglise catholique romaine du canton de Berne)
http://www.cathberne.ch/index.php?na=5,3,0,102266,f

Coire: dès l'an 350, le chef-lieu du canton des Grisons, ville du vicariat italique, était le siège d'un évéché fondé par le roi saint Luce que des historiens croient être Lucius Ier, roi chrétien des Iles Britanniques.
(source: Bibliothèque liturgique de Charles Louis De Bourbon)
http://books.google.fr/books?id=UuKrcm4OmrAC&pg=PA81&lpg=PA81&dq=saint+lucius+coire&source=web&ots=_CCD65Sq91&sig=Vu-AiL7jy-4sB8jqrz5IVCdDGP0&hl=fr&sa=X&oi=book_result&resnum=6&ct=result



Saint Sabas de Zvenigorod (+ 1407)
Disciple de saint Serge de Radonège en Russie, il fut à son tour higoumène de la Laure, mais, désirant le silence, il se retira au bout de six années. Son ermitage devint à son tour un monastère.



Saint Sophonie Prophète de l'ancien testament (7ème s. av JC.)
st-s-10.jpg

ou Sophrone.En réaction contre la mainmise assyrienne qui pervertissait le royaume de Juda, il annonçait "le Jour du Seigneur", cataclysme universel devant marquer la fin d'un âge de péché et la restauration du peuple de Dieu à partir d'un "Petit Reste."
Commémoraison de saint Sophrone, prophète, qui, vers 630 avant le Christ, aux jours de Josias, roi de Juda, annonça la ruine des impies au jour de la colère du Seigneur et réconforta les pauvres dans l’espérance du salut.
585px-Auxonne_-_Notre-Dame_05.jpg

Église Notre-Dame à Auxonne

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsdecembre/dec03.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sophonie



Saint Théodule (4ème s.)
Préfet de Constantinople, il fut lassé des intrigues des courtisans qui vivaient autour de l'empereur. Après la mort de son épouse, il renonça à ses fonctions, distribua sa fortune aux pauvres et partit pour Ephèse. Il avait quarante-deux ans. Là il s'installa sur une colonne et y resta trente ans, ne la quittant que pour la Divine Liturgie et la Communion aux Saints Mystères.



Saint Walfroi (9ème s.)
ou Waufred, et saint Radfroi son fils, martyrisés par les Normands dans les environs de Groningue dans les Pays-Bas. Ils étaient en prière quand ils quittèrent la terre pour la contemplation éternelle.



Les Églises font mémoire…

Anglicans : François Xavier, missionnaire, apôtre des Indes

Catholiques d’occident : François Xavier, prêtre (calendrier romain et ambrosien)

Coptes et Ethiopiens (24 hatur/hedar) : Les 24 Anciens de l’Apocalypse

Luthériens: Emilie Juliane von Schwarzburg-Rudolstadt (+1706), poétesse en Thüringe

Maronites : Sophonie et Abdias, prophètes

Orthodoxes et gréco-catholiques : Sophonie (VIIe s. av. J.-C.), prophète ; Serge Mélitopolsky (+1937), évêque et martyr (Église d’Ukraine)

Syro-orientaux : François Xavier (Église malabar).
Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour
Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

Et aussi aux :


fr_sfete.gif

Listen_to

Événements 

1468

  À Florence, Laurent le Magnifique, avec son frère Giuliano, succède à son père, Pierre le Goutteux.

1791
 Louis XVI adresse une lettre secrète au roi de Prusse lui demandant son aide.

1800
 En battant les Autrichiens à Hohenlinden, Moreau ouvre la route de Vienne.
Pour sauver sa capitale, l'Autriche signe l'armistice de Steyr le 25 et consent à une paix séparée.

1808
 Madrid se rend à l'armée de Napoléon

2008

parlement.jpg

En ce 3 décembre 2008, la Reine d’Angleterre et le Duc d’Edimbourg ont présidé l’ouverture du Parlement à Londres avec au programme de l’événement le traditionnel discours du trône. (Copyright photos : Getty images)

 

parlement1.jpg

parlement2.jpg

 

Liens externes 

 

2011

Funérailles du roi Léka d’Albanie

 f12.jpg

Les funérailles du roi Léka, décédé à l’âge de 72 ans; ont eu lieu ce samedi à Tirana.

 

Un hommage national lui a été rendu en présence de son fils unique le prince Léka (sur la 1ère photo à gauche) entouré par sa famille et des proches.

 

f2.jpg

f3.jpg

f4.jpg

Repost 0
Published by YANN SINCLAIR - dans CALENDRIER
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 00:00

937 

Siegfried, comte et margrave de Mersebourg.

 

1154 

Anastase IV, pape.

 

1266 

Henri III le Blanc, duc de Wrocław.

 

1533 

Vassili III, Grand Prince de Moscou 

 

1552

François Xavier, missionnaire jésuite espagnol.

 

1599 

André Báthory, cardinal et prince de Transylvanie  

 

1815 

John Carroll, premier archevêque catholique des États-Unis

 

1882 

Archibald Campbell Tait, archevêque de Canterbury

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 00:00
1368
 Charles VI

 En l'hôtel Saint-Pol à Paris

 roi de France († 21 octobre 1422).


1771

  1. Henry Augustus Seymour

Né à Londres le 3 décembre 1771

(descendant de Charles II, Roi d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande)

 

      Epouse le 26 mars 1810

 

  1. Margaret Williams

Née le 30 août 1785 – Décédée le 31 août 1867


1906

Marc-Armand Lallier

 

religieux français, évêque de Nancy (1949-1956), archevêque de Marseille (1956-1966) et archevêque de Besançon (1966-1980). († 11 janvier 1988).



1920
 Eduardo Francisco Pironio


cardinal argentin de la la curie romaine († 5 février 1998).

1923
 Paul Shan Kuo Hsi


cardinal chinois, archevêque émérite de Kaohsiung.

1930
 

Frédéric Etsou Nzabi Bamungwabi

cardinal congolais († 6 janvier 2007).

1947
 Christophe Dufour


évêque catholique français, archevêque coadjuteur d'Aix et Arles.
  2005

Anniversaire du prince Sverre Magnus de Norvège

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 00:01

 

Le 2 décembre est le 336ejour de l'année


(337e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.


Il reste 29 jours avant la fin de l'année.


C'était le jour du raifort, 12e jour du mois de Frimaire, dans le calendrier républicain français.


Signe du zodiaque : 10e jour du Sagittaire.

 

Dicton(s) 

« Temps clair à la Sainte-Viviane, temps clair pendant quarante jours et une semaine »  


Décembre, Toussaint le commande, Saint-André le voit descendre.
Décembre est le jour des morts, si tu ne veux pas mourir encore, habille-toi plus fort.

Célébrations 

Saints chrétiens 

Listen_to



Mémoire du prophète Sophonie.

Il introduisit le sens spirituel de la pauvreté.

Être pauvre, c'est reconnaître sa misère en face de la richesse de Dieu 

c'est une source de salut.

 

A Rome, au IIIe siècle, le martyre de sainte Bibiane.

Une tradition rapporte que six mois en compagnie d'une femme impie ne réussirent pas à corrompre sa foi ni sa vertu.

 

Au IVe siècle, saint Avitien, évêque de Rouen.

Son corps reposa autrefois sous l'actuelle église Saint-Gervais.

 

En Vénitie, l'an 407, saint Chromace, évêque d'Aquilée.

Il développa autour de lui une vie cléricale à régime communautaire.

Saint Jérôme l'appelle "le plus saint et le plus docte des évêques"

 

Près de Bruxelles, en 1381, le retour à Dieu du bienheureux Ruysbroeck, mystique flamand qui tenta de décrire l'union du chrétien à la Sainte Trinité, réalisée par la contemplation.

 

 

Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.

Sainte Bibiane Vierge et martyre (+ 363)

Santa_Bibiana-Viviana-A.jpg

ou Viviane.
Elle passe pour être martyre à l'époque de l'empereur Julien l'Apostat.
Elle fut condamnée à être enfermée dans une maison de prostitution où elle resta inébranlable dans sa foi et sa virginité.
Devant un tel échec, le prêteur la fit attacher à une colonne où elle fut battue à coup de cordes plombées jusqu'à ce qu'elle en succombe.

À Rome, sainte Bibiane, martyre, dont le nom fut donné par le pape saint Simplice à une basilique sur l’Esquilin.

Sainte-Bibiane est la patronne des personnes épileptiques, des personnes atteintes de maladie mentale et des femmes célibataires.
Elle est invoquée pour soulager les maux de tête (y compris ceux qui résultent d’un épisode d’ivresse) et pour la guérison de l’épilepsie et des maladies mentales.
im-Ste-Bibiane.jpg

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/12-02.htm#bibiane
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sainte_Bibiane



Saint Silvère Pape (58 ème) de 536 à 537 et martyr (+ 537)
Elu peu avant la prise de Rome par l'armée byzantine de Bélisaire, il réussit à empêcher l'effusion de sang.
Mais, comme il défend la vraie foi face aux Byzantins qui sont alors monophysites pour la plupart, il est accusé de haute trahison pour avoir refusé de rétablir le patriarche hérétique de Constantinople.
L'impératrice Théodora le condamne à l'exil dans un îlot devant Naples*, en Italie méridionale.
Pour rétablir la paix, il préfère abdiquer (537), et meurt quelques mois plus tard.

* Un internaute nous signale: "le pape Silvère a été exilé sur la petite île déserte de Palmarola où il mourut de faim (avec Ponza - Ventotène - San Stéfano, l'île de Pamarola fait partie de l'archipel des îles Pontines dans le golfe de Gaëte)"
Dans l’île de Palmaria au large de Gaëte dans le Latium, le trépas de saint Silvère, pape et martyr.
N’ayant pas voulu rétablir Anthime, évêque hérétique de Constantinople, que saint Agapit, son prédécesseur, avait déposé, il fut, à l’instigation de l’impératrice Théodora, chassé de son siège et envoyé en exil, d’abord en Asie, puis dans cette île, où il mourut, écrasé par les peines endurées.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Silv%C3%A8re



Saint Avit Evêque de Rouen (+ 325)
ou Avidien, évêque de Rouen qui souscrivit au premier concile des Gaules en Arles en 314.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_archev%C3%AAques_de_Rouen



Saint Chromace d'Aquilée Evêque d'Aquilée (+ v. 407)
472px-Udine_aquileia2.jpg
Aquilée

Evêque d'Aquilée, ou Ravenne, il développa autour de lui une vie cléricale communautaire. Il écrivit plusieurs ouvrages de spiritualité qui font de lui un "Père de l'Eglise" et saint Jérôme, admiratif, lui dédia la traduction de plusieurs livres bibliques où il l'appelle "le plus saint et le plus docte des évêques."
De saint Chromace, on possède encore une quarantaine d'homélies et une soixantaine d'écrits consacrés en partie au commentaire de l'Evangile de Matthieu.

"Vous êtes la lumière du monde" Des Homélies sur l’Évangile de Matthieu, de saint Chromace, évêque d’Aquilée (Tract. 5, 1.3-4 ; CCL 9, 405-407)
http://www.vatican.va/spirit/documents/spirit_20010511_cromazio-vescovo_fr.html

Le 5 décembre 2007, durant l'audience générale, Benoît XVI a tracé un portrait de saint Chromace, un célèbre évêque d'Aquileia (Italie) du IV siècle, qui eut à coeur de lutter contre les derniers foyers de l'arianisme.

"Saint Chromace a exercé son ministère dans l’antique Église d’Aquilée, sur l’Adriatique, qui connut son «âge d’or» à l’époque où elle fut le siège d’un synode, en 381. C’est dans cette ville qu’il était né vers 345. Il reçut tout d’abord la foi dans sa famille et, vers 388, il devint Évêque d’Aquilée. Il reçut l’ordination épiscopale de saint Ambroise et il se consacra avec courage et énergie à un ministère important dans l’immensité du territoire qui lui était confié. Il fut l’un des Évêques les plus connus et les plus estimés de son temps. Il est sans doute mort en exil, à Grado, en 407, la même année que saint Jean Chrysostome.
Chromace voulut d’abord se mettre à l’écoute de la Parole de Dieu pour être capable de l’annoncer. Dans son enseignement, il part toujours de la Parole de Dieu et il y revient sans cesse. Plusieurs thèmes lui sont chers: avant tout le mystère trinitaire, dont il contemple la révélation tout au long de l’histoire du salut, puis l’Esprit Saint, et enfin il revient avec insistance sur le mystère du Christ, soulignant que le Sauveur a assumé intégralement la nature humaine pour lui faire le don de sa divinité. Pasteur zélé, son langage était frais, coloré et incisif, ayant recours à des images facilement compréhensibles par ses auditeurs."
Copyright 2007 - Libreria Editrice Vaticana
http://www.vatican.va/holy_father/benedict_xvi/audiences/2007/documents/hf_ben-xvi_aud_20071205_fr.html

À Aquilée en Vénétie, vers 407, saint Chromace, évêque. Véritable artisan de paix, il procura des ressources pour les monastères détruits par Alaric, roi des Visigoths, et pour les populations dévastées et, excellent interprète des mystères de la parole de Dieu, il éleva les esprits vers les réalités d’en-haut.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Chromace_d%27Aquil%C3%A9e



Saint Constantien (+ 570)
Abbé de Javron au diocèse du Mans. Il était auvergnat et s'en fut à l'abbaye de Micy près d'Orléans puis dans un ermitage de la forêt de Javron, dans la province du Maine. C'est là que, malgré son désir de perfection dans la solitude, il dut obéir aux ordres de l'évêque du Mans qui lui conféra le sacerdoce et lui confia le soin d'évangéliser les habitants de la région.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Constantien_de_Javron



Saint Cyrille de Philéa (+ 1110)
Il préféra rester lecteur et se marier pour demeurer humblement dans la position de celui qui reçoit l'enseignement de l'Eglise et la sert. Avec son épouse, il mena une vie de jeûne et de prière. Devenu matelot, il accepta toutes les contraintes de cette rude vie, décidé à obéir à tous comme à Dieu. Pour suivre son désir d'une vie plus austère, il s'enfermait dans une étroite cellule au sein de sa famille. Comme un martyr, il s'enchaîna au point de voir s'ouvrir des plaies douloureuses, mais jamais il ne renonça à cette souffrance continuelle. De temps à autre, il quittait la maison familiale pour secourir les autres. Chaque vendredi, il se rendait à Constantinople, à 40 kilomètres de là, pour vénérer le " Voile de la Sainte Mère de Dieu " durant la vigile nocturne de l'église des Blachernes. Quand il quittait ses chaînes, c'était pour se mettre des cordages rugueux. Plus tard, il partira en pèlerinage jusqu'à Rome, aux tombeaux des Apôtres. A son retour, il s'installe dans un petit monastère sur les rives de la mer de Marmara. Honoré de tous, des humbles, des pauvres et de l'empereur Alexis Comnène, il meurt en paix, rendant grâces à Dieu de ses bienfaits.



Saint Etienne de Serbie (+ 1367)
Fils du tsar Etienne Douchan et lui-même roi de Serbie, il régna dans les temps difficiles de la dissolution du Royaume de Serbie sous les violences des seigneurs révoltés. Doux et bon, il n'usera jamais de la violence pour imposer son pouvoir.



Saint Eusèbe (+ 260)
et de nombreux autres saints (Marcel, Hippolyte, Maxime, Adrias, Pauline, Néon, Marie, Martana, Aurélie) qui, à Rome, furent mis à mort sous l'empereur Valérien. Saint Maxime fut jeté du haut d'un pont dans le Tibre. Saint Eusèbe, saint Néon, sainte Marie et saint Marcel furent décapités. Sainte Pauline expira dans les mains de ses bourreaux. Saint Adrias et saint Hippolyte furent battus de verges plombées jusqu'à en mourir.



Saint Habacuc Prophète (7ème s. av JC.)
ou Avvakoum.
Prophète appartenant à la tribu de Siméon, il annonça la prise de Jérusalem et la déportation du peuple juif. Mais sans jamais désespérer du Seigneur car il annonçait aussi la délivrance finale, dont son nom était le signe: Habacuc veut dire "père de la résurrection".
Livre d'Habaquc, AELF.
http://www.aelf.org/bible/livre/nomcourt/Ha

Commémoraison de saint Habacuc, prophète, qui vers 600 avant le Christ, devant les injustices et la violence des hommes, annonça le jugement de Dieu, mais aussi sa miséricorde en disant : Le juste vivra par sa fidélité.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Habacuc



Bienheureux Ivan Slezyuk évêque et martyr (+ 1973)
Sous le régime soviétique athée, à cause de son ministère exercé en cachette auprès des fidèles de rite byzantin, il fut déporté deux fois en Sibérie et il montra devant ses persécuteurs une fermeté inébranlable dans le Christ. (martyrologe romain)
Béatifié pendant la Visite Pastorale de Sa Sainteté le Pape Jean Paul II en Ukraine (site du Vatican) le 27 juin 2001 avec 25 martyrs d'Ukraine.



Bienheureux Jan Van Ruysbroeck Chanoine régulier de Saint Augustin (+ 1381)
Jan_van_Ruusbroec.png

Originaire du village belge dont il porte le nom, il est appelé "Ruysbroeck l'admirable." Son oncle, prêtre de Sainte Gudule à Bruxelles se chargea de son éducation. Jean fut ordonné prêtre à 24 ans. Il sera chapelain de Sainte Gudule vingt-cinq ans durant. Tout en poursuivant ses activités sacerdotales dans la paroisse, il écrivit plusieurs ouvrages mystiques par lesquels il cherche à faire partager son intense vie contemplative. C'est un regard aigu qu'il pose sur le monde et sur l'Eglise de son temps: il voit la cause de tous les maux dans la pauvreté de la vie intérieure. Mais, dans le même temps, il s'attaque aux illuminés qui cherchent à dévoyer les fidèles et à les entraîner sur les chemins d'une mystique hors de l'Eglise. A 50 ans, il se retire avec quelques amis dans un petit ermitage de la vallée de Groenendal, adopte la règle de Saint-Augustin et devient prieur d'une petite communauté durant les trente-huit années du restant de sa vie. Il compose beaucoup d'autres ouvrages mystiques: "Les noces spirituelles", "Les sept clôtures", "Le livre de la plus haute vérité", etc... jouant ainsi un rôle important de maître spirituel que l'on vient consulter de loin et que l'on consulte encore, car il est d'une étonnante actualité.
Au monastère de Groenendal dans la région de Bruxelles, en 1381, le bienheureux Jean Ruysbroeck, prêtre et chanoine régulier, qui exposa de manière admirable les divers degrés de la vie spirituelle.
Martyrologe romain

Voici mon âme et mon cœur comme des vases. Remplissez-les, mon Dieu. Je serai magnanime et audacieux. Je suis rempli de vous et je désire encore. Voilà bien la vie d’union contemplative offerte aux âmes libres qui adhèrent à Dieu seul. Il demeure en eux et ils demeurent en lui.
Jean Ruysbroeck - La pierre étincelante

Lecture

Le Christ dit donc d’abord : « Voyez. » pour atteindre à cette vision surnaturelle par des exercices intérieurs, trois choses sont nécessairement requises. La première est la lumière de la grâce divine sous un mode plus élevé que ce qu’on en peut éprouver dans la vie active et extérieure dépourvue de zèle intime. La seconde est le dépouillement des images étrangères et de tout ce qui peut retenir le cœur, afin de se rendre libre, de se dégager de toute image, de toute préoccupation, de tout souci du côté de toutes les créatures. Le troisième point est une libre conversion de la volonté, toutes les puissances se recueillant celles du corps comme celles de l’âme pour s’affranchir de toute affection déréglée, et refluer au sein de l’unité de Dieu et de l’unité de l’esprit, afin que la créature raisonnable puisse atteindre le sommet de l’unité divine et la posséder surnaturellement. C’est pour cela que Dieu a créé le ciel et la terre et toutes choses, et c’est pour cela qu’Il s’est fait homme, nous laissant sa doctrine et sa vie, et se faisant Lui-même la voie de l’Unité. Il est mort, lié par l’amour, Il est monté au ciel et nous a ouvert l’accès à cette même Unité, par laquelle nous pouvons posséder la béatitude éternelle.

Jean van Ruysbroeck, Noces spirituelles

Prière

Dieu qui as revêtu de beauté
le Bienheureux Jean van Ruysbroeck
par la sainteté de sa vie
et les charismes que tu lui as donnés,
accorde-nous, par sa prière,
qu’en suivant ses traces
nous nous attachions de toutes nos forces
aux réalités célestes,
dans les situations changeantes de notre vie.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_van_Ruysbroeck



Bienheureux Jean Armero Frère dominicain de Baeza (+ 1566)
Frère dominicain de Baeza en Espagne, il devint prêtre et voua sa vie à l'étude et à la prière. Un culte populaire l'entoura après sa mort et le fit inscrire au propre liturgique de l'Ordre dominicain.



Saint Jessé évêque de Tsilkani en Géorgie (5ème s.)
évêque de Tsilkani en Géorgie et disciple de saint Jean Zedazneli, le fondateur du monachisme dans ce royaume. Originaire comme lui et ses compagnons de la région d'Antioche, il avait reçu la bénédiction de saint Siméon le Stylite. Après un séjour sur la montagne de Mzkheta, près de Tbilissi, il fut choisi comme évêque de Tsilkani où il évangélisa cette contrée encore païenne.



Bienheureuse Marie-Angèle Astorch abbesse de l’Ordre des Clarisses (+ 1665)
Née le 1er septembre 1592 à Barcelone, "devenue orpheline, elle fut confiée aux Capucines de Barcelone, où elle fit son noviciat en 1608. Quatre ans plus tard, elle devint maîtresse des novices d'un monastère fondé à Saragosse et rédigea un petit traité de vie spirituelle à l'usage des novices. Élue abbesse de ce monastère en 1627, elle manifesta une profonde compréhension et un grand respect des personnes, parvenant à faire approuver les Constitutions de la Congrégation espagnole. En 1645, elle fonda le monastère de Murcie, propageant la pratique des vertus de l'enfance de Jésus et la dévotion au Sacré-Coeur et puisant abondamment aux sources de la Liturgie des Heures. Elle passa les quatre dernières années de sa vie dans une extase quasi permanente et mourut paisiblement le 2 décembre 1665."
(source: Vice-province du Proche-Orient - Frères mineurs capucins)
http://capucinsorient.org/files/saintsdumoisdecembre.html

Béatifiée le 23 mai 1982 par Jean-Paul II.
Très humble et toute donnée aux actions de pénitence, elle offrait aux moniales et aux gens du monde du soulagement et des conseils pour leur bien à Murcia dans le sud de l’Espagne.



Sainte Myropée Martyre née à Ephèse (3ème s.)
ste-m-04.jpg

Lors de la persécution de Dèce, elle cacha le corps de plusieurs martyrs. Les gardes chargés de surveiller ces martyrs furent accusés et traînés dans la ville chargés de chaînes pour être décapités en raison de leur négligence. Sainte Myropée intervint, se dénonça pour les disculper, fut torturée cruellement durant l'interrogatoire, puis jetée dans un cachot où elle rendit son âme à Dieu.

Voir aussi:
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsdecembre/dec02.html



Saint Nonne (+ 458)
ou Nom.Moine en Egypte, il fut nommé évêque d'Edesse en 448. Il travailla parmi les Arabes de la région d'Héliopolis (Baalbeck).
Numius (Nom) dans les textes catholiques romains (il est cité dans les querelles entre le Saint-Siège et Nestor - fondateur des "Nestoriens"). Ses reliques ont été conservées dans son diocèse d'Edesse et, à l'occasion d'une croisade, c'est Galeran de Villepreux qui put en rapporter une partie; d'où leut présence à Lévis-Saint-Nom (attesté dans les publications de Lemoine, ancien directeur des Archives de Seine & Oise).
Lorsque les reliques de Nonne disparurent de l'église de Villepreux, on attribua deux reliques de Numius à la paroisse Saint-Nonne près la Bretêche, qui se fit alors appeler Saint-Nom. (un internaute)

Voir aussi saint Nom.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/7581/Saint-Nom.html



Bienheureux Oderise (+ 1105)
Il appartenait à une famille de grande noblesse en Italie, mais il préféra la pauvreté et l'austérité de la vie monastique de l'abbaye bénédictine du Mont-Cassin où il prit l'habit monastique. En 1059, il fut créé cardinal. En 1087, il devint abbé du monastère. Poète et protecteur des savants et des écrivains, il servit également de médiateur entre les croisés latins et l'empereur grec Alexis.



Bienheureux Raphaël (Melchior Chylinski) prêtre franciscain conventuel (+ 1741)
(1694-1741) Nom de religion: Raphaël (Rafal). Il visitait les malades quand la contagion sévissait à Cracovie, pour les assister spirituellement et veiller à leur mort digne et chrétienne.
"Raphaël Chylinski était un noble polonais, né à Wysoczka. Il rompit avec le style de vie parfois extravagant de son entourage, et renonça à ses droits héréditaires et à ses privilèges pour embrasser la spiritualité de saint François d'Assise, chez les frères mineurs conventuels. Ordonné prêtre, il devint l'ami des pauvres et des malades. Au cours de la terrible épidémie de peste qui frappa Cracovie en 1736, alors qu'il résidait à Lageïewniki, près de Lodz, il épargna pas ses forces pour secourir les victimes. Il les recevait chez lui, leur offrait un abri et des soins. Les malades ne guérissaient pas tous, mais les mourants trouvaient auprès de lui la paix et un accompagnement fraternel dans leurs derniers instants.
Le père Raphaël s'éteignit le 2 décembre 1741."
(source: Saints et saintes passionistes)
http://www.passioniste.org.pf/saints%20et%20saintes.htm

Béatifié le 9 juin 1991 à Varsovie par Jean-Paul II.
Martyrologe romain


"Sa vie a été cachée, cachée dans le Christ : il était une protestation contre la conscience, l'attitude et le comportement autodestructeur de la noblesse polonaise de l'époque "
soulignait Jean-Paul Il le jour de la béatification du père Raphaël.



Saint Sévère (+ 300)
saint Sécure, saint Janvier et saint Victorin qui, en Afrique, reçurent la couronne du martyre.



Saint Silvain (+ 450)
Moine de Constantinople, il reçut la charge épiscopale de Troas en Phrygie.



Les Églises font mémoire…

Coptes et Ethiopiens (23 hatur/hedar) : Corneille le Centurion (1er s. ; Église copte)

Luthériens : Jean van Ruysbroeck, père spirituel aux Pays-bas

Maronites : Habacuc (VIIe s. av. J.-C.), prophète

Orthodoxes et gréco-catholiques : Habacuc, prophète ; Philarète, métropolite de Moscou et Kolomna (Église russe) ; Hilarion le Géorgien (+env. 875), moine (Église géorgienne)

Vieux Catholiques : Lucius (+env. 200), évêque et martyr.



PHILARÈTE DE MOSCOU 1782-1867 pasteur
Le 19 novembre de l’ancien calendrier, qui est le 2 décembre du calendrier grégorien, l’Église russe célèbre la fête de Philarète, métropolite de Moscou et de Kolomna. Philarète occupa durant presque cinquante ans la chaire épiscopale de Moscou et dans la mémoire du peuple russe il est sans doute l’évêque le plus aimé.
Basile Michaïlovich Drosdov était né à Kolomna, dans le district de Moscou, en 1782. On remarqua vite en lui le don qui l’a rendu célèbre jusqu’à nos jours : son grand talent de prédicateur de l’Évangile.
Basile étudia à la Laure de la Trinité Saint Serge ; là il prononça ses vœux en prenant le nom de Philarète, en souvenir de saint Philarète le Miséricordieux. Il fut professeur d’hébreu, de poétique et d’histoire de l’Église ; en sa qualité d’enseignant et de recteur, il chercha à redonner sa place à l’usage de la langue russe dans l’enseignement religieux qui était alors dispensé en latin. La traduction de la Bible en russe n’aurait certainement pas eu lieu sans l’infatigable labeur de Philarète, bien décidé à mettre tous les fidèles en contact avec la source vive des Écritures. Et avec les Écritures, il favorisa, de la même façon, la traduction en langue moderne des écrits patristiques.
Elu évêque de Ravel’sk en 1817, Philarète fut déplacé à Tver’, à Jaroslav’ et de là à Moscou en 1821. Il ne se contenta pas d’organiser dans le détail la vie de son diocèse, il composa aussi un Catéchisme manuel du chrétien, toujours en usage dans les écoles religieuses russes ; il ne perdait pas une occasion d’illustrer rencontres et célébrations liturgiques avec ses homélies pleines de saveur et accessibles à son auditoire. A la fin de sa vie, ses homélies seront rassemblées en plusieurs volumes, toujours inédits dans les autres langues occidentales.
Philarète mourut en 1867, après avoir célébré la divine liturgie et après avoir donné audience, comme il en avait l’habitude, à un grand nombre de visiteurs.

Lecture

Philarète n’érigea pas de système, ses prédications ne constituant que des fragments, contenant toutefois une unité interne ; plus que de l’unité d’un système, elles avaient celle d’une vision contemplative. Une expérience théologique vivante s’y fait jour, forgée au cours des veilles et des épreuves. Dans l’histoire de la théologie russe contemporaine Philarète de Moscou fut le premier pour qui elle était devenue le but de la vie et une étape indispensable de l’ascèse spirituelle. Il ne faisait pas que théologiser, il vivait en théologisant. Dans l’Église, il n’était que normal d’enseigner une foi solide du haut de la chaire épiscopale. Philarète était très réservé dans ses sermons. Il ne parlait jamais directement, lisant ou récitant comme l’exigeait l’école rhétorique à laquelle il avait appartenu lors de ses années d’études. En tant que professeur et théologien, il fut avant tout un bibliste. Dans ses homélies, il fut avant tout un exégète de l’Écriture. Il n’y faisait pas seulement référence pour prouver, confirmer ou infirmer, il partait réellement des Livres saints. Comme l’exprima avec bonheur Boukharev, « les textes bibliques avaient le sens de pensées divines issues du Dieu vivant et sage et qui d’incognoscibles nous étaient devenues compréhensibles ». Philarète vivait intellectuellement dans l’élément biblique.

Georges Florovsky, Les voies de la théologie russe

Prière

Parce que tu as acquis
la grâce de l’Esprit saint,
ô saint et sage évêque Philarète,
tu as prêché justice et vérité,
illuminant l’intelligence des hommes ;
en tant que maître de la foi
et sentinelle vigilante,
tu as gardé le troupeau de Russie
avec le sceptre de la droiture.
Toi qui, avec audace et pleine confiance,
es notre intercesseur auprès du Christ,
demande pour l’Église
le don de la solidité
et pour nos âmes le salut.

 

Saints catholiques[2] et orthodoxes[3] du jour
Saints et bienheureux catholiques[2] du jour

Prénoms du jour 

Bonne fête aux :

  • Viviane, au calendrier civil 2009, et ses dérivés : Bibiane, Vivienne, etc.

Et aussi aux :

Événements 

1355 

JeanIIdFrance.jpg

Les États généraux de langue d'oïl accordent une subvention exceptionnelle au roi Jean II le Bon pour l'effort de guerre contre les Anglais, .

 

1615 

Louis III de Guise

archevêque de Reims

pair de France

est nommé cardinal par le pape Paul V.

 

1804 

Sacre de Napoléon, qui devient empereur des Français

‎ à Notre-Dame de Paris

Fichier:Jacques-Louis David, The Coronation of Napoleon.jpg

 

1805 

Victoire de Napoléon à Austerlitz contre la coalition austro-russe

 

Marche d'Austerlitz ou "on va leur percer le flanc !", célèbre refrain des soldats de Napoléon 1er (interprétation : Quatuor de la cité , disque 33t Histoire de France par les chansons 1974) 1 On va leur percer le flanc Ran tan plan tire lire lan Ah ! cque nous allons rire Ran tan plan tire lire On va leur percer le flanc Ran tan plan tire lire lan 2 le ptit tondu sera content Ran tan plan tire lire lan Ça lui fra bien plaisir Ran tan plan tire lire le ptit tondu sera content Ran tan plan tire lire lan 3 car cest de cla que dépend Ran tan plan tire lire lan Le salut de lEmpire Ran tan plan tire lire On va leur percer le flanc Ran tan plan tire lire lan (couplet subversif) pour lui plaire il faut du sang ran tan plan tire lire lan Ah ! cque nous allons rire Ran tan plan tire lire Pour lui plaire il faut du sang Ran tan plan tire lire lan.

 

1823

Louis XVIII assiste des Tuileries au retour de l'armée d'Espagne, le 2 décembre 1823, par Louis Ducis, (1775+1847).

Une guerre victorieuse, le baptême du feu du drapeau blanc

Exposé au Salon de 1824 et immédiatement acheté par l’administration, le tableau commémore le défilé des troupes victorieuses qui, à leur retour d’Espagne, descendirent les Champs-Elysées jusqu’aux Tuileries. Mais si elles sont visibles au second plan du tableau, l’accent est mis avant tout sur la famille royale, particulièrement mise en valeur, les balustrades du premier plan, les rideaux et le dais fleurdelisé encadrant les personnages ainsi mis en scène comme au théâtre. Au centre du tableau Louis XVIII, assis sur son trône, reçoit le duc d’Angoulême. Celui-ci est présenté par son père, Monsieur, comte d’Artois, frère du roi et héritier du trône (sur l’estrade duquel il pose d’ailleurs le pied). La lignée successorale des Bourbons est complétée par le petit duc de Bordeaux, petit-fils de Charles X, qui, dans les bras de sa mère, la duchesse de Berry, et tout vêtu de blanc, salue les troupes de sa toque empanachée de plumes blanches en compagnie de sa sœur, Mademoiselle. La duchesse d’Angoulême, fille de Louis XVI, est aussi présente. La cour est massée sur la gauche.

1848 

L’empereur d'Autriche Ferdinand Ier abdique en faveur de François-Joseph

 

1851 

Coup d'État de Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III

 

1852 

Proclamation du Second Empire par Napoléon III

 

1908

Pu Yi devient empereur de Chine à l'âge de trois ans.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 00:00

 

1572

Blason de Hippolyte d'Este

Hippolyte d'Este

aussi dit le cardinal de Ferrare, (1509-1572)

Cardinal italien, issu de la maison d'Este

 

neveu d'Hippolyte Ier d'Este, lui-aussi cardinal.

 


gouverneur de Tivoli (1550)


abbé commendataire de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville de 1556 à 1572


Évêque de Tréguier (1541-1544)


Évêque de Saint-Jean de Maurienne (1563-1567)


Archevêque de Lyon, Primat des Gaules (1539-1551)


Évêque d'Autun (1546-1550)


Archevêque d'Auch (1551-1563)


Archevêque d'Arles (1562-1566)

Archevêque de Narbonne (1550-1551, 1563-1572)

Archevêque de Milan (1519-1550, 1558-1559, +1572)


Berretta cardinalizia.pngIl fut créé cardinal par Paul III en 1538 et fut ensuite :

 



le 25 août 1509 à Ferrara
Décédé le 2 décembre 1572 à Rome à l'âge de 63 ans
Inhumé en 1572 à Santa Maria Maggiore, Tivoli (Italie)

Biographie

Né à Ferrare, Hippolyte d'Este était le fils du duc Alphonse Ier d'Este, diplomate français en Italie, et de Lucrèce Borgia.

En 1519, il hérita de son oncle homonyme du siège archiépiscopal de Milan.

 

Il fit ses débuts en France en 1536, appelé par François Ier, en raison de ses liens étroits avec la dynastie des Valois (son frère Hercule, duc de Ferrare, ayant épousé la fille de Louis XII, Renée de France).

 


En 1550, il était devenu gouverneur de Tivoli, où il avait fait construire la Villa d'Este par Pirro Ligorio. Grand protecteur des arts, il patronna Palestrina, commanda au Primatice des fresques pour l'abbaye de Chaâlis, dont il avait été nommé abbé commendataire par François Ier, et employa l’architecte bolonais Sebastiano Serlio à Chaalis et à son palais de Fontainebleau (l'hôtel du Grand Ferrare).

Il mourut à Rome en 1572 après une brève maladie, dégoûté par les intrigues nouées autour de lui, et fatigué par ses obligations politiques.


Histoire d'Arles sous l'Ancien Régime

Précédé par Hippolyte d'Este Suivi par
Antoine Ier d'Albon
Archevêque d'Arles
1562-1566
Prosper de Sainte-Croix


 

 

1723 

Le régent, Philippe d’Orléans, par Jean-Baptiste Santerre

Philippe d'Orléans

 

ancien régent (° 2août1674)

 À Versailles, décès de Philippe d’Orléans, duc d’Orléans, régent de France pendant la minorité de Louis XV.

 

Né à Saint-Cloud le 2 août 1674, il était le fils de Monsieur, frère de Louis XIV, et de Madame Palatine, née Charlotte-Elisabeth de Bavière, sœur de l’Électeur palatin. Élevé par l’abbé Dubois (plus tard cardinal), il montra une grande intelligence mais aussi un goût insatiable pour la débauche et l’irrévérence. Il fut marié à Françoise Marie de Bourbon dite Mademoiselle de Blois, bâtarde de son oncle Louis XIV et de sa maîtresse en titre Madame de Montespan, qui lui donna plusieurs enfants dont l’héritier Louis le Pieux. La mort ayant décimé la descendance du Roi-Soleil des soupçons retombèrent sur le duc d’Orléans lui imputant l’empoisonnement de ses cousins. Louis XIV ne crut aux commérages de la cour et nomma son neveu président du conseil de régence pour son arrière-petit-fils Louis, duc d’Anjou. Au même temps le monarque légitima ses bâtardes le duc du Maine et le comte de Toulouse et les habilita pour succéder à la couronne après les princes du sang. Louis XIV mort, le duc d’Orléans s’empressa d’aller au Parlement pour faire casser le testament de son oncle, ce qui fut fait. Au même temps il fut nommé seul régent. Pendant son gouvernement éclata la célèbre affaire Law qui porta à la France au bord de la banqueroute à cause des assignats. Le Régent succomba à une apoplexie.


1849


Reine consorte du Royaume-Uni

Adélaïde Louise Thérèse Caroline Amélie

de Saxe-Meiningen

Portrait by Sir William Beechey, c.1831

Portrait by Sir William Beechey, c.1831

(13 août 1792 à Meiningen en Thuringe. – 2 décembre 1849)

épouse de Guillaume de Hanovre, duc de Clarence, plus tard roi sous le nom de Guillaume IV.

Avant son mariage, elle était également Altesse Grand-Ducale .

Adélaïde, Reine-consort du Royaume-Uni et de Hanovre

portrait par Samuel Diez (vers 1830)

 

Jeunes années

 

 

Son père était le duc Georges Ier de Saxe-Meiningen.

Sa mère était Louise Éléonore de Hohenlohe-Langenbourg, sœur du prince Christian de Hohenlohe-Langenbourg.

 

Elle était titrée Son Altesse Serenissime la princesse Adélaïde de Saxe-Meiningen, Duchesse en Saxe de sa naissance jusqu'au congrès de Vienne qui éleva les membres de la Maison de Wettin au titre d'Altesse Grand-Ducale.

Adelaide of Saxe-Meiningen

Mariage 

Les princes anglais, fils du roi George III, ayant mené leur vie amoureuse en dehors des conventions de leur époque et des règles successorales du Royaume se trouvèrent fort contrariés lorsque l'héritière du trône, la princesse Charlotte mourut lors de ses premières couches le 6 novembre 1817.

 

La Maison de Hanovre risquant de s'éteindre, ces princes quinquagénaires, Guillaume duc de Clarence, Edouard, duc de Kent, Ernest-Auguste, duc de Cumberland durent rapider trouver des épouses de leur rang afin d'engendrer des enfants dynastes. Il se tournèrent vers les petites Maisons princières Allemandes souveraines notamment en Thuringe.

 

Si Edouard n'avait "que" 19 ans de plus que sa fiancée Victoria de Saxe-Coburg-Saalfeld, qui, elle, était déjà veuve et mère de famille, Guillaume, lui, était plus agé de vingt sept ans qu'Adélaïde qui était encore célibataire.De plus, le duc de Clarence avait eu des enfants illégitimes avec l'actrice Dorothy Jordan.

 

Guillaume fut également encouragé par la probabilité de grands avantages votés par le Parlement pour le Duc et la Duchesse de Clarence, nouveaux héritiers du trône. En réalité, le parlement vota seulement une légère augmentation de liste civile pour les deux époux, et le duc, outragé, déclara qu'il ne souhaitait plus se marier.

 

Adélaïde, toujours célibataire à 26 ans, déclara quant à elle qu'elle désirait toujours se marier. le Duc refusa la décision du Parlement pendant 3 ans, une large augmentation étant finalement votée lorsqu'il devint officiellement héritier potentiel en 1827.

 

Ainsi Adélaïde épousa-telle Guillaume, duc de Clarence,et le même jour sa cousine Victoria de Saxe-Coburg-Saalfeld épousa le frère de Guillaume, Edward Augustus, duc de Kent et de Strathearn. c'était le 11 juillet 1818, à Kew Palace dans le Surrey.

 

Malgré ces circonstances (le couple s'intalla à Hanovre (où le coût de la vie était bien plus bas qu'en Angleterre)

 

Le couple fut uni et à tous égards ils furent des époux dévoués l'un à l'autre.

 

Ils eurent cinq enfants qui moururent au berceau au grand soulagement de leur belle-soeur Victoria, duchesse de Kent, de nouveau veuve après un an de mariage et qui plaçait ses espoirs en sa propre fille, la future reine Victoria Ière du Royaume-Uni qui montra toujours beaucoup d'affection à sa tante..

 

 

Inhumée au Windsor Castle (St. George's Chapel) à Windsor (England)

St George's Chapel at Windsor Castle, left,1848.





1869
  1. Anne Louise Constance, Princesse de Croÿ

Née à Condé-sur-Escaut le 19 août 1789 – Décédée à Le Roeulx le 2 décembre 1869

 

 

Epouse à Le Roeulx le 3 septembre 1810

  1. Ferdinand Victor Philippe, Prince de Croÿ

Né à Aix-la-Chapelle le 31 octobre 1791 – Décédé à Le Roeulx le 4 septembre 1865

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 00:00
1629 

cardinal, évêque de Strasbourg

1921 

cardinal italien, archiprêtre émérite de Sainte-Marie Majeure.

1934 

religieux italien, cardinal secrétaire d'État de la Curie romaine depuis le 15 septembre 2006

1962

Rois des Bulgares
http://www.sol.de/storage/pic/home/dpa/starline/leute/1271727_1_xio-image-48a6dda01461e.jpeg-2ez24835-20080816-img_18653146.original.large-4-3-800-0-0-2724-2042.jpg

Kardam Sakskoburggotski

titré prince de Tarnovo

 prince héritier

 né le 2 décembre 1962 à Madrid, marié à Miriam Ungria y López et père de 2 enfants (Boris et Beltrán)

Le 7 septembre, 2008, il a été victime d'un grave accident de la circulation à Madrid

2007
Aljalila

Nouvelle photo d'Ajalila fille de la Princesse Haya de Jordanie et de Mohamed al Maktum, née le 02 décembre 2007.

al

    http://storage.canalblog.com/89/00/269793/20021363.jpg

       Aljalila née le 02 décembre 2007, fille d'Haya de Jordanie et du Cheikh de Dubaï, Rachid Al-Maktoum.

r30830230771 r33273736562

 

                                                                                                                                                      adr

ALJALILA est née le 02 décembre 2007.


Elle est la fille d'Haya de Jordanie (fille du feu le roi Hussein de Jordanie et d'Alia Toukan, morte dans un crash d'hélicoptère) et du Cheikh de Dubaï, Rachid Al-Maktoum.

 

Ils s'étaient mariés le 10 avril 2004.


Le Cheikh est déjà père de 17 enfants : 7 fils et 10 filles.

Repost 0
Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 00:01

Décembre est le douzième et dernier mois des calendriers grégorien et julien.

 

Son nom vient du latin december (de decem, dix) car il était le dixième mois de l’ancien calendrier romain.

 

Le mois de décembre est le premier mois de l’hiver dans l’hémisphère nord et le premier mois de l’été dans l’hémisphère sud

(le solstice a lieu le 20, le 21, le 22 ou le 23 décembre)


 

Fichier:Les Très Riches Heures du duc de Berry décembre.jpg

Décembre, Les Très Riches Heures du duc de Berry


Le 1er décembre est le 335ejour de l'année (336e en cas d'année bissextile) du calendrier grégorien.

 

Il reste 30 jours avant la fin de l'année.

C'était le jour de la cire, 11e jour du mois de Frimaire, dans le calendrier républicain français.

Signe du zodiaque : 9e jour du Sagittaire.

Dictons

France :
« Si à la Saint-Éloi tu brûles ton bois, tu auras froid pendant trois mois »

« Saint-Éloi, de soleil gourmand, nous donne trois jours de beau temps. » 
Décembre aux pieds blancs s'en vient ; An de neige est an de bien.
Décembre de froid trop riche, ne fait pas le paysan riche.
Tonnerre en décembre fait prospérer le blé, et remplit le grenier.
Tel Avent, tel printemps.
Lorsque Saint-Éloi a bien froid, quatre mois dure le grand froid.
Il faut les avents froids et secs, si l'on veut boire sec.

En décembre s'il tonne, l'année sera bonne.

Listen_to
Cliquez sur le visage des personnes à marquer.
12132_194851535746_614105746_3002334_458

Journée internationale

Cliquez sur le visage des personnes à marquer.
12132_194850905746_614105746_3002332_635
1er décembre 2010
journée mondiale de lutte contre le sida
consacrée au thème
"Accès universel et droits de la personne"
50px-World_Aids_Day_Ribbon.svg.png
sida3.gif

fr_sfete.gif

Listen_to

Célébrations

  

Martyrologe pour le premier jour de décembre


Au IVe siècle, sainte Florence, qui consacra sa virginité au Seigneur,

 

sous l'autorité et la direction de saint Hilaire de Poitiers

 

A Rouen, la mémoire de saint Cande ou Candre, évêque régionnaire

 

de Maastricht, mort au Ve siècle, et honoré à Rouen depuis le

 

Moyen-Âge.

 

A Verdun, vers 588, saint Airy ou Agéric.

 

Appartenant à une élite dont l'influence considérable fut

 

excellente, il se posa en défenseur du droit d'asile, face à la barbarie

 

des rois.

 

L'an 660, saint Éloi.

 

D'abord orfèvre, puis conseiller des rois mérovingiens, il fut nommé

 

évêque de Noyon et de pratiquement toute la Flandre.

 

Il fit construire de nombreuses églises et monastères.

 

La mémoire du bienheureux Jean Beche (bitch), abbé de Colchester, en

 

Angleterre.

 

Ayant protesté contre l'exécution de Thomas More et de John Fisher, il

 

fut à son tour arrêté, emprisonné à la Tour de Londres, puis exécuté le

 

1er décembre 1539.

 

A Tyburn (Taïbeurn), près de Londres, le martyre de saint Edmond

 

Campion.

 

Étudiant à Oxford et converti au catholicisme, il entra chez les Servites,

 

à Rome.

 

Revenu en Angleterre, il fut sans cesse pourchassé pour son apostolat.

 

Trahi par un apostat, il subit plusieurs supplices avant d'être pendu le

 

1er décembre 1581.

 

Le 1er décembre 1916, à Tamanrasset, en Algérie, l'assassinat du

 

bienheureux Charles de Foucauld.

 

Menant une vie simple, en reconnaissant en tout homme un frère aimé,

 

le frère Charles apportait l'Évangile par sa seule présence, et pouvait

 

aussi résumer sa foi chrétienne par les mots de "Jesus- Caritas" dont il avait choisi sa devise.


Et encore ailleurs, beaucoup d'autres saints et bienheureux.


Listen_to

Saint Eloi Evêque de Noyon (+ 660)

Sant_Eligio_D.jpg

Gallo-romain originaire de Chaptelat dans le Limousin, "le bon saint Eloi" appartenait à une famille de paysans aisés qui travaillaient eux-mêmes leur domaine, à la différence de tant de grands propriétaires qui les faisaient cultiver par de nombreux esclaves. Il laissa à l'un de ses frères le soin du domaine et entra comme apprenti orfèvre dans un atelier où l'on frappait la monnaie royale selon les méthodes romaines anciennes. Il gardait une partie des revenus venant de sa famille et il les employa au service de la charité des pauvres et des esclaves. Il était aussi habile dans les émaux que dans les ciselures d'or fin. Ces qualités professionnelles allaient de pair avec une scrupuleuse honnêteté. Lorsqu'on lui demanda d'exécuter un trône d'or pour le roi Clotaire II (613-629), il en fit un deuxième avec l'or en surplus qu'il ne voulait pas garder pour lui-même. Cet acte, étonnant pour l'époque, lui valut la confiance du roi qui lui demande de résider à Paris, comme orfèvre royal, fonctionnaire de la Trésorerie royale et conseiller à la cour. Nommé monétaire à Marseille, il rachètera de nombreux esclaves que l'on vendait sur le port. Lorsque Dagobert devint roi en 629, il est rappelé à Paris où il dirige les ateliers monétaires du royaume franc, qui se trouvait à Paris sur le quai des Orfèvres et près de l'actuelle rue de la Monnaie . Il reçoit, entre autres, la commande d'orner les tombes de sainte Geneviève et de saint Denis. Il réalise des châsses pour saint Germain, saint Séverin, saint Martin et sainte Colombe et de nombreux objets liturgiques pour la nouvelle abbaye de Saint-Denis. Pour son honnêteté, sa franchise sans flagornerie et la qualité de son jugement pacifique, il avait la confiance du roi qui le faisait souvent appeler près de lui et lui confia même une mission de paix après du roi breton Judicaël. Grande était la piété et la vie de prière de ce laïc qui allait souvent aux offices monastiques. En 632, il fonde le monastère de Solignac au sud de Limoges et un an après, dans sa propre maison de l'île de la Cité, le premier monastère féminin de Paris dont il confiera la charge à sainte Aure. Un an après la mort de Dagobert qu'il avait assisté dans ses derniers moments, il quitte la cour en même temps que saint Ouen qui y était conseiller référendaire et chancelier. Comme lui, il entre dans la cléricature et est ordonné prêtre. Le même jour, le 13 mai 641, ils reçoivent l'épiscopat, saint Ouen comme évêque de Rouen et, lui, comme évêque de Noyon et Tournai, un diocèse qui s'étend jusqu'à Courtrai, Gand et la Frise néerlandaise. Il tente, sans grand succès, d'évangéliser la région d'Anvers. Au travers de ses sermons, nous connaissons la situation religieuse de cette époque et les superstitions païennes qu'il rencontre. Il fait sienne la spiritualité de saint Colomban, le moine irlandais, fonde des monastères et aime à se retirer dans l'oratoire d'Ourscamps-sur-Oise. Il voyage aussi. Nous le trouvons au concile de Châlon-sur-Saône et en Aquitaine, à Uzès et à Marseille. Il meurt en 660, à la veille de partir pour Cahors. La reine sainte Bathilde se déplacera pour son enterrement, mais arrivera trop tard. A Paris, une église lui est dédiée dans le quartier parisien des ferronniers d'art et des ébénistes, l'église Saint-Eloi reconstruite en 1967. Une église, détruite en 1793, lui était dédiée dans la rue des Orfèvres, près de l'hôtel de la Monnaie (rue de la Monnaie à Paris 4ème). A la cathédrale Notre-Dame, dans la chapelle Sainte-Anne, autrefois siège de leur confrérie, les orfèvres et joailliers de Paris ont placé sa statue et restauré son autel. Saint-Éloi est le patron des ouvriers agricoles, des différents corps de métiers en rapport avec le cheval (cochers, jockeys, lads, éleveurs, maréchaux ferrant, fabricants de selles, etc.), des pompistes, des orfèvres, des bijoutiers, des horlogers, des serruriers, des numismates, des fabricants de monnaie, des ingénieurs en électricité et en mécanique, des chauffeurs de taxi, des vétérinaires. Il est le protecteur des chevaux.

Voir aussi sur le site du diocèse aux Armées.
http://www.dioceseauxarmees.catholique.fr/

À Noyon, en 660, saint Éloi, évêque. Orfèvre et conseiller du roi Dagobert, il fit construire un grand nombre de monastères et fabriqua aussi beaucoup de pièces d’orfèvrerie en l’honneur des saints avec un art et une beauté remarquables. Élevé au siège épiscopal de Noyon et Tournai, il mit tout son zèle à sa mission apostolique.
729px-Saint_Eloi_ordination.jpg

Ordination de saint Éloi à l'évêché de Noyon. XVe siècle.

Voir aussi:
http://www.magnificat.ca/cal/fran/12-01.htm#eloi
http://missel.free.fr/Sanctoral/12/01.php
http://calendrier.egliseorthodoxe.com/sts/stsdecembre/dec01.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Eloi
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Eloi#Liens_externes



Sainte Florence Convertie par saint Hilaire, recluse à Combes (+ 367)
qui consacra sa virginité sous l'autorité et sous la direction de saint Hilaire de Poitiers.
À Poitiers, après 360, sainte Florence, vierge, qui fut convertie au vrai Dieu par l’évêque saint Hilaire quand il était exilé en Asie et qui le suivit quand il revint vers les siens.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Florence_de_Combl%C3%A9



Saint Airy évêque de Verdun (+ 591)
ou Agéric ou Aguy.
Il est né dans une humble famille. Mais par sa simplicité comme par son érudition théologique, il appartint à l'élite de son époque. Evêque de Verdun à 34 ans, il resta humble et se posa en défenseur du droit d'asile face à la barbarie des rois.
Il était très admiré de saint Grégoire de Tours, historien de cette époque, et par saint Venance Fortunat.
Il figure au martyrologe romain au 1er décembre: Il construisit des églises et des baptistères et, parce qu’il avait fait de son église un asile pour les hommes pourchassés, il eut beaucoup à souffrir du roi Childebert II.
Un internaute nous dit:
Aujourd'hui, Saint Airy est fêté, selon le propre du diocèse de Verdun (1976), le 8 février ainsi que son confrère Saint Paul, lui aussi évêque de Verdun (+ 648).
Voir aussi sur le site internet du diocèse de Verdun: la paroisse Saint Airy de la Woëvre et, à propos de la Crypte Saint Maur: en 560, saint Airy, 10è évêque, fait «lever de terre», les corps des trois saints, saint Maur, saint Salvin et saint Orateur et les enferme dans des chasses.
"Airy (saint), Agiricus, évêque de Verdun, né vers l'an 517, dans le diocèse qu'il illustra plus tard par ses vertus, dut à une circonstance singulière d'avoir pour parrain le roi Thierri Ier. Il naquit dans un champ où sa mère travaillait, et le prince, qui chassait près de là, voulut tenir l'enfant sur les fonts. Il lui donna le nom d'Agérie, du mot latin Ager, champ, pour exprimer le lieu où il était né. Son royal parrain lui fit donner une éducation au dessus de sa naissance, et le jeune Airy, doué d'heureuses dispositions, fit de grands progrès dans les sciences humaines et surtout dans l'étude de l'Ecriture sainte. Il avait trente ans, lorsqu'il se décida à entrer dans l'état ecclésiastique. Désiré, évéque de Verdun, lui conféra le sacerdoce et l'attacha à son église. Airy lui succéda sur le siège de Verdun, en 550, et se fit admirer par sa charité pour les pauvres, par son zéle pour l'instruction de son peuple et pour la décence du culte divin. Fortunat de Poitiers et saint Grégoire de Tours lui donnent de grands éloges et reconnaissent en lui toutes les vertus d'un saint évêque."
(source: Dictionnaire hagiographique par Pétin)
http://books.google.fr/books?lpg=PA82&dq=saint+Airy&pg=PA82&id=_2YAAAAAMAAJ&ots=xlSRWVpJSp

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Airy



Saint Ansan (+ 304)
Martyr. Il appartenait à la famille romaine des Anici et vers l'âge de 12 ans, il se convertit au Christ. Son propre père, qui était païen, ne put le faire fléchir et le dénonça aux autorités. Ansan s'enfuit, entraîna beaucoup de jeunes à le suivre dans la foi au point qu'on le surnomma " le baptiste ". Arrêté, il fut décapité.

Autre biographie:
St-Ansan le Baptiste Issu de la noblesse romaine, dès l’âge de douze ans il demande à être baptisé. Huit ans plus tard, alors que débute la persécution de Dioclétien, Ansan et sa marraine Maxima se déclarent ouvertement Chrétiens et sont condamnés à être bastonnés. Maxima décède sous les coups tandis qu’Ansan est emprisonné avant d’être transféré à Sienne où il est exécuté (+ 304)



Bienheureux Antoine Bonfadini franciscain (+ 1482)
Antonio Bonfadini da Ferrara, né à Ferrara, en 1400, frère mineur au couvent du Saint-Esprit, grand prédicateur et voyageur, son corps se trouve dans l'église de Cotignola dans la province de Ravenne où il est vénéré. Culte approuvé en 1901.
À Cotiniola en Émilie, l’an 1482, le bienheureux Antoine Bonfadini, prêtre de l’Ordre des Mineurs, grand prédicateur dans beaucoup de régions d’Italie, en Orient et spécialement en Terre sainte.



Saint Antoine le Jeune Au monastère de Tous les Saints à Constantinople (+ 865)
Originaire d'une bourgade proche de Jérusalem, il s'en fut à Attalia en Asie Mineure où le " patrice " de la flotte byzantine le remarqua et le mit à son service. L'empereur Michel II l'établit gouverneur. Mais Antoine voulait toujours devenir moine et il s'enfuit un soir de fête de la cour pour rejoindre la Bithynie et se retirer dans la solitude. Quelques années plus tard, son supérieur l'envoya à Constantinople au monastère de Tous les Saints où son rayonnement fut si grand qu'il soutint les principaux membres de la famille impériale de ses conseils spirituels et de ses prières.



Bienheureuse Anuarite Religieuse Zaïroise (+ 1964)
Anuarite Nengapeta Clémentine née en 1941 à Wamba (Zaïre) Rep. Dém du Congo

"Elle a préféré mourir martyre pour préserver sa pureté. Elle a ainsi donné la preuve d'amour de Dieu qu'elle a placé au-dessus de sa propre vie. La béatification d'Anuarite, fille de notre race, constitue une grande grâce pour l'Afrique. Cela nous montre clairement que Dieu appelle tout le monde à devenir saint".
Elle était née en 1941 à Wamba (Zaïre) Rep. Dém du Congo. "A l'école, on l'inscrivit sous le nom de sa sœur aînée, qui l'accompagnait, 'Anuarite' = se moque de la guerre. À 16 ans, elle décida d'entrer dans la Congrégation diocésaine la Sainte Famille. Ce qui frappait, c'est son enthousiasme et sa bonne volonté. L'enseignement était pour elle un véritable apostolat. Elle n'était pas parfaite. De tempérament nerveux elle s'emportait parfois. Cependant, elle fit des progrès. On la sentait désireuse de dominer son caractère".
Des événements allaient bouleverser le nord-est du pays. Le 29 novembre 1964, les Simba firent irruption et, sous le prétexte de les "défendre contre les Américains", amenèrent les trente-quatre religieuses africaines, en camion, à Isiro...
Attaquée dans sa maison religieuse, elle défend sa supérieure et bientôt succombe sous les coups de ceux qui veulent la violer. " Je vous pardonne ", dit-elle en un dernier soupir à celui qui lui assène le coup mortel. Elle a été béatifiée en 1985.

Homélie du pape Jean-Paul II
http://www.vatican.va/holy_father/john_paul_ii/homilies/1985/documents/hf_jp-ii_hom_19850815_beatificazione-kinshasa_fr.html#top

"Au-delà des divergences des dates de naissance, relevées dans les différents témoignages, la Sr Anuarite Nengapeta Marie Clémentine est née le 29 décembre 1939. Cette date a été confirmée par la Soeur Marie Damien Sibille, qui a connu la Sr Anuarite depuis la 5ème année primaire et qui fut sa maîtresse des novices." (source: Abbé Jacques BOLOMBE de l'Archidiocèse de Kisangani, en République démocratique du Congo, où sont les Soeurs de la Sainte Famille de Kisangani, dont la Sr Anuarite Nengapeta Marie Clémentine fut membre)

À Isiro dans l’intérieur de la République démocratique du Congo, en 1964, la bienheureuse Clémentine Anuarita Nengapeta, vierge de la Compagnie des Sœurs de la Sainte Famillle, et martyre. Dans la persécution qui sévit au cours de la guerre civile, arrêtée avec d’autres religieuses de son couvent, elle les exhorta à préserver leur virginité et à prier. Elle-même repoussa, avec beaucoup de force, le désir violent d’un officier, qui, furieux, la tua.



Saint Candres (5ème s.)
Evêque "régionnaire", il parcourut la région de Maestricht aux Pays-Bas pour l'évangéliser. Il est encore commémoré au diocèse de Rouen.



Bienheureux Casimir Sykulski prêtre polonais martyr (+ 1941)
Né en 1882, à Konskie en Pologne, ordonné prêtre en 1905, après un passage à Saint Pétersbourg, il fut nommé à Skarzysko-Bzin, près de Radom où il ouvrit des écoles. A l'éclatement de la première guerre mondiale, il mit en place un comité pour s'occuper des secours, du ravitaillement et des fonctions communales. Chapelain militaire, puis élu député à l'assemblée de la république polonaise, en 1921, il est nommé à Radom et continue à s'occuper des écoles du diocèse. Nommé Prélat de Sa Sainteté, il est curé de diverses paroisses et les visite infatigablement. Lors de l'attaque de la Pologne en 1939, il est curé de Koskie, sa ville natale, il reprend alors ses actions pour aider les malades, les nécessiteux, les évacués, les enfants et leurs mères... Il fut arrêté puis relaché en 1939 et au moment de l'invasion de l'URSS il fut envoyé à Auschwitz où il fut fusillé le 11 décembre 1941, son corps fut brûlé au four crématoire.
Béatifié avec 107 autres martyrs polonais le 13 juin 1999 à Varsovie par le pape Jean-Paul II lors de sa visite.
Au camp de concentration d’Auschwitz (Oswiecim) près de Cracovie, en Pologne, l’an 1941, le bienheureux Casimir Sykulski, prêtre de Radom et martyr. Sous l’occupation du pays par le régime nazi, il fut pris d’abord en otage, libéré et de nouveau arrêté deux fois, torturé, interné au camp et enfin fusillé.



Saint Castritien évêque de Milan (3ème s.)
Castritianus ou Castriziano di Milano
Troisième évêque de Milan après onze ans de vacance du siège épiscopal due aux persécutions de Domitien, il aurait été évêque pendant plus de quarante ans et aurait bâti églises et basiliques. Saint Calimer lui succéda.
À Milan, au IIIe siècle, saint Castritien, évêque.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_%C3%A9v%C3%AAques_puis_archev%C3%AAques_de_Milan#IIIe_si.C3.A8cle



Bienheureux Charles de Foucauld Ermite, prêtre, missionnaire (+ 1916)
20051113_de-foucauld.jpg

Charles de Foucauld a été béatifié le 13 novembre 2005.
Officier à la vie dissolue et scandaleuse, il se convertit à Paris. Il se fait moine puis ermite à Nazareth et enfin au Sahara. Sa vie magnifique a suscité de nombreuses familles religieuses.
"Charles de Foucauld a eu une influence notable sur la spiritualité du xxe siècle et il reste, en ce début du troisième millénaire, une référence féconde, une invitation à un style de vie radicalement évangélique, et cela au-delà même de ceux qui appartiennent aux différents groupements dont sa famille spirituelle, nombreuse et diversifiée, est formée.
Accueillir l'Évangile dans toute sa simplicité, évangéliser sans vouloir imposer, témoigner de Jésus dans le respect des autres expériences religieuses, réaffirmer le primat de la charité vécue dans la fraternité, voilà quelques-uns seulement des aspects les plus importants d'un précieux héritage qui nous incite à faire que notre vie consiste, comme celle du bienheureux Charles, à 'crier l'Évangile sur les toits… [à] crier que nous sommes à Jésus'"
(source: site du Vatican, homélie de la messe de béatification)
http://www.vatican.va/roman_curia/congregations/csaints/documents/rc_con_csaints_doc_20051113_beatificazioni_it.html

Charles de Foucauld (1858-1916)
"Ordonné prêtre à 43 ans (1901), il partit au Sahara, d'abord à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset parmi les Touaregs du Hoggar. Il voulait rejoindre ceux qui étaient le plus loin, 'les plus délaissés, les plus abandonnés'. Il voulait que chacun de ceux qui l'approchaient le considère comme un frère, 'le frère universel'. Il voulait 'crier l'Évangile par toute sa vie' dans un grand respect de la culture et de la foi de ceux au milieu desquels il vivait. 'Je voudrais être assez bon pour qu'on dise: Si tel est le serviteur, comment donc est le Maître?'."
(source: site du Vatican, biographie)
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20051113_de-foucauld_fr.html

"Charles de Foucauld, une vie déroutante" (site de la Fraternité séculière)
http://www.charlesdefoucauld.org/fr/biogra_fr.htm

"Charles de Foucauld (1858-1916), qui a longuement vécu dans le désert algérien, a été béatifié au Vatican, le 13 novembre 2005."
(site internet de l'Eglise d'Algérie)
http://www.ada.asso.dz/articles.php?lng=fr&pg=189


Lecture

« Gardez toujours toutes ces prescriptions, et ayez au fond de l’âme, gravé profondément, ce principe d’où toutes découlent : tous les hommes sont vraiment, véritablement frères en Dieu, leur Père commun, et Dieu veut qu’ils se regardent, s’aiment, se traitent en tout, comme les frères les plus tendres »

Charles de Foucauld, Huit jours à Ephrem


Prière de Charles de Foucauld

Mon Dieu, je m'abandonne à toi...

Mon Dieu, je m'abondonne à toi. Fais de moi ce qu'il te plaira.
Quoi que tu fasses de moi, je te remercie.
Je suis prêt à tout, j'accepte tout,
pourvu que ta volonté soit faite, en moi, en toutes tes créatures ;
je ne désire rien d'autre, mon Dieu.

Je remets mon âme entre tes mains ;
je te la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon coeur,
parce que je t'aime et que ce m'est un besoin d'amour de me donner,
de me remettre entre tes mains, sans mesure,
avec une infinie confiance, car tu es mon Père. Amen !

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Foucauld
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Foucauld#Liens_externes



Bienheureux Christian (13ème s.)
L'un des premiers compagnons de saint Dominique. Il fonda à sa demande le couvent de Pérouse dans l'Italie centrale.



Saint Diodore (+ 283)
Prêtre romain, il est exécuté en compagnie de son diacre Marien pour avoir célébré clandestinement une messe en l’honneur des martyrs Chrysanthe et Daria.



Saint Domnole abbé de Saint-Laurent, évêque du Mans (+ 581)
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89v%C3%AAque_du_Mans
Saint Domnole était, sous le règne de Clotaire 1er, à la tête d'un couvent de moines dans la basilique Saint Laurent puis évêque du Mans en 543.
http://www.saint-laurent-paris.com/presentation/historique.htm
http://dioceselemans.com/

Il fonda des monastères, des églises et des hôpitaux.
Dans l'église saint Laurent à Paris, il y a une chapelle de saint Domnole.
L'Abbaye Royale Saint-Pierre de Chaumes en Brie fut fondée sur l’initiative de saint Germain, évêque de Paris, et a été le lieu d’inhumation du corps de saint Domnole, évêque du Mans.
http://www.ville-chaumes-en-brie.fr/

Au Mans, en 581, saint Domnole, évêque, qui avait été auparavant abbé du monastère de Saint-Laurent à Paris et qui brilla par ses vertus et ses miracles.



Saint Edmond Campion Jésuite, martyr en Angleterre (+ 1581)
388px-Campion.jpg

Il fait partie des Quarante martyrs d'Angleterre et du Pays de Galles qui ont été canonisés en 1970.
À Londres, en 1581, les saints Edmond Campion, Raoul Sherwin et Alexandre Briant, prêtres et martyrs, d’un caractère et d’un courage éminents. Saint Edmond, qui avait embrassé dans sa jeunesse la foi catholique, entra à Rome dans la Compagnie de Jésus, fut ordonné prêtre à Prague et revint dans sa patrie, où il affermit considérablement les fidèles par sa parole et ses écrits. Saint Raoul, excellent philosophe, helléniste et hébraïsant, reçu dans l’Église catholique et ordonné prêtre, revint en Angleterre avec saint Edmond. Saint Alexandre reçu aussi dans l’Église catholique et ordonné prêtre, fut horriblement torturé à la Tour de Londres et demanda en prison d’être inscrit dans la Compagnie de Jésus. Tous les trois furent accusés faussement de haute trahison, condamnés à mort sous la reine Élisabeth Ière et subirent les mêmes supplices à Tyburn.
http://nominis.cef.fr/contenus/saints/10122/Saints-Quarante-martyrs-d-Angleterre-et-du-Pays-de-Galles.html

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edmond_Campion



Saint Florentin (7ème s.)
A Amboise, sur les bords de la Loire, près de Tours, en l'honneur de qui le comte d'Anjou, Foulques, fonda un collège de chanoines. Une localité de Touraine garde son souvenir : Saint-Florentin-36150.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Florentin_(Indre)



Saint Hildebert (+ 728)
Abbé du monastère de Saint Bavon à Gand, dont la vie exemplaire le fit exalter comme saint par la voix populaire.



Saint Isère (7ème s.)
ou Ilère, ou Chély en langage local. Evêque de Mende dont on ne connaît l'existence et la sainteté qu'au travers de la vie de sainte Eminie, abbesse en Gévaudan. Deux localités gardent sa mémoire dans cette région : Saint Chély d'Apcher-48200 et Saint Chély d'Aubrac-12470.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Il%C3%A8re#Les_lieux_associ.C3.A9

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_Il%C3%A8re



Bienheureux Jean Beche abbé et martyr en Angleterre (+ 1539)
Ami de John Fisher et de Thomas More, il était abbé de Colchester. Bénédictin, il obtint un doctorat à Oxford en 1515. Il se prêta au serment de suprématie (Oath of Supremacy) en 1534 mais vit le pillage de son abbaye. Horrifié également par la mort de ses amis, il dénia à Henri VII le droit de supprimer les monastères britanniques. Il fut arrêté, et martyrisé. Il fut béatifié en 1895.
bienheureux Jean Beche (bitch), abbé de Colchester, en Angleterre. Ayant protesté contre l'exécution de Thomas More et de John Fisher, il fut à son tour arrêté, emprisonné à la Tour de Londres, puis exécuté le 1er décembre 1539.
À Colchester en Angleterre l’an 1539, le bienheureux Jean Beche, alias Thomas Marshall, abbé du monastère Saint-Jean de ce lieu, et martyr. Ami des saints Thomas More et Jean Fisher, il protesta contre leur exécution. Après des atermoiements, il refusa les innovations religieuses du roi Henri VIII et, sous prétexte de crime de trahison, fut condamné à mort et conduit au supplice.



Saint Léonce évêque (+ 433)
Evêque de Fréjus en France de 419 à sa mort, il fut un grand ami de Jean-Cassien qui lui dédia ses dix premières conférences.
C'est avec sa bénédiction que saint Honorat fonde l'abbaye de Lérins.
À Fréjus en Provence, l’an 433, saint Léonce, évêque. Il favorisa l’établissement monastique de saint Honorat dans l’île de Lérins, et c’est à lui que saint Jean Cassien, son ami, dédia ses dix premières Conférences.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9once_de_Fr%C3%A9jus



Bienheureuse Lidwine religieuse de l’Institut de Saint-François de Sales (+ 1941)
20021020_liduina.jpg

Elisa Angela Meneguzzi, soeur Lidwine est née en 1901 dans le district de Padoue dans une humble famille de fermiers. Employée à 14 ans dans une famille fortunée pour aider sa famille à vivre, elle est remarquée par sa douceur et sa gentillesse. Elle rejoint les soeurs de la congrégation de Saint François de Sales le 5 mars 1926. Elle travaille dans un pensionnat et est appréciée par les élèves pour son écoute attentive, ses conseils et sa patience
En 1937, elle réalise son rêve et est envoyée en mission à Dire-Dawa en Ethiopie. Infirmière à l'hôpital qui devient avec la seconde guerre mondiale un hôpital militaire, elle voit en chacun une image du Christ souffrant. Lors des bombardements, elle va chercher les blessés, réconforte les mourants, baptise les enfants. Elle aide tous blancs, noirs, catholiques, coptes, musulmans, païens dans un vrai esprit oecuménique et interreligieux. Mais une maladie la mine et elle continue à aider les blessés jusqu'à ses derniers jours.

A lire, sa biographie (en anglais) sur le site du Vatican.
http://www.vatican.va/news_services/liturgy/saints/ns_lit_doc_20021020_meneguzzi_en.html

Elle a été béatifiée le 20 octobre 2002.
À Dire-Dama en Éthiopie, l’an 1941, la bienheureuse Lidwine (Élise-Angèle Meneguzzi), vierge de l’Institut de Saint-François de Sales qui manifesta, avec douceur et humilité la miséricorde de Dieu auprès des pauvres, des malades et des prisonniers.



Saint Nahum Prophète (7ème s. av JC.)
Nahum-prophet.jpg

Icône russe (Église orthodoxe) du prophète Nahum, 18ème siècle (Monastère Kizhi, Carélie, Russie.)

L'un des sept "petits prophètes". Il prophétisa l'anéantissement de Ninive et le rétablissement du royaume de Juda. Il vit venir le messager de la paix définitive, le Messie: "Voici sur les montagnes les pieds d'un messager de la bonne nouvelle qui annonce la paix." (Nahum 2.1)
Commémoraison de saint Nahoum, prophète. Au VIIe siècle avant le Christ, il fut un héraut de Dieu, un Dieu qui régit le cours des temps et qui juge les peuples avec justice.

Voir aussi:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Nahum



Sainte Natalie de Nicomédie (4ème s.)
ou NatachaElle servit les persécutés chrétiens. Son action est mentionnée dans les rapports sur le martyr de saint Adrien.
"C’est une sainte très populaire dans l’Eglise orientale. Elle serait la femme de saint Adrien de Nicomédie. Mais, en dehors de merveilleuses et pieuses "légendes", on n’en sait pas plus sur elle que sur lui."
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adrien_de_Nicom%C3%A9die

Autre biographie:
Ste-Natacha (Natalie) Épouse d’Adrien, un officier des armées impériales de Maximien, ils sont tous deux convertis au Christianisme. Arrêté en compagnie d’un groupe d’une vingtaine de Chrétiens, Adrien est aussitôt enchaîné puis emprisonné. Peu de temps après, Natalie parvient à entrer dans la prison, où elle passe son temps à soigner les plaies des suppliciés. Tout le groupe est exécuté peu de temps après et Natalie, devenue veuve, est sollicitée pour devenir l’épouse de Maximien. Elle s’enfuit alors en direction de Byzance et décède dans son sommeil, peu de temps après son arrivée (+ vers 311)



Saint Olympiade (+ 303)
Consul romain qui consomma son martyre à Amelia en Ombrie, torturé sur le chevalet, à l'époque de la persécution de Dioclétien.



Saint Philarète (8ème s.)
Ce riche cultivateur d'Asie mineure vivait heureux, entouré de sa nombreuse famille et de ses serviteurs. Dieu l'éprouva comme il avait éprouvé le saint homme Job. Philarète, devenu pauvre, travailla de ses mains, mais distribuait à plus pauvres que lui le peu de ses gains. La fortune lui revint lorsqu'une de ses filles, d'une grande beauté rehaussée par sa vertu, devint l'épouse de l'empereur Constantin VI. Au jour de sa mort, il rappela à ses enfants sa ligne de conduite : " N'oubliez pas l'hospitalité, visitez ceux qui sont malades, ne négligez pas la fréquentation de l'église."



Saint Procule (+ v. 302)
Evêque de Vérone en Italie, il fut persécuté sous l'empereur Dioclétien, mais il mourut en paix.



Bienheureux Richard Langley martyr en Angleterre (+ 1586)
D'une famille bourgeoise, né à Grimthorpe où il possédait des terres ainsi qu'à Riding. IL fut arrêté pour avoir donné refuge à des prêtres catholiques et fut martyrisé à York. Il a été béatifié en 1929.
À York, en 1586, le bienheureux Richard Langley, martyr. Père de famille, il avait aménagé des cachettes pour les prêtres proscrits. Découvert, il fut condamné à mort, sous la reine Elisabeth Ière, et pendu au gibet.



Saint Ursicin Evêque de Brescia en Italie du Nord (+ v. 347)
Evêque de Brescia en Italie du Nord, il participa au concile de Sardique en 347. Sa châsse subsiste toujours à Brescia.




Les Églises font mémoire…

Anglicans : Charles de Foucauld, ermite dans le Sahara

Coptes et Ethiopiens (22 hatur/hedar) : Côme et Damien (+env. 303), martyrs (Église copte)

Luthériens : Eloi (+660), évêque et bienfaiteur en Franconie

Maronites : Nahum (VIIs. av. J.-C.), prophète ; François Xavier (+1552)

Orthodoxes et gréco-catholiques : Nahum, prophète.

 

Saints catholiques et orthodoxes du jour 

Saints et bienheureux catholiques du jour

Saints orthodoxes du jour 

nt et martyr à Casal sous Julien l'Apostat.
  • Grwst (VIIe siècle), éponyme de Llanrwat au Pays de Galles.
  • Ibiliau (VIe siècle), ermite près de Ploudalmézeau en Bretagne.
  • Onésime, Ananie et Solochon ou Solomon, archevêques d'Éphèse en Asie mineure.
  • Procule ou Proculus († vers 542), évêque de Narni, martyr par la main des Ostrogoths ariens sous Totila.
  • Résigné ou Resignatus en latin (époque inconnue), évêque de Maëstricht (ou de Tongres ?).
  • Théoclite († 870), évêque de Lacédémone (Sparte) en Laconie.
  • Prénoms du jour 

    • Eloi et ses dérivés : Alar, Aloara, Aloy, Eloy, etc.
    • Florence et ses dérivés : Florentia, Florentine, etc.
    • Clémentine, fêtée aussi le 21 mars ou le 23 novembre.
    • Nathalie et ses dérivés : Natacha, Natalia, Natalie, Natelia, Nathalène, Talia, etc. ; fêtées aussi le 27 juillet ou le 26 août.
    Repost 0
    Published by YANN SINCLAIR - dans CALENDRIER
    commenter cet article
    1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 00:00
      660
     Éloi de Noyon


     français, évêque et trésorier de Dagobert Ier.

    1135
     Henri Ier


     roi d'Angleterre (° 1068).  1483
     A Amboise, décès de Charlotte de Savoie, épouse de Louis XI - Inhumée en l'église Notre-Dame de Cléry.


    1521
     Léon X


     217e pape (° 11 décembre 1475).

    1530
     Marguerite


     archiduchesse d'Autriche, duchesse de Savoie, gouverneur des Pays-Bas.
     1633 
    À Bruxelles, décès de l’archiduchesse Isabelle Claires Eugénie d’Autriche, infan te d’Espagne, gouvernante de Pays-Bas (1621-1633) après en avoir été la souveraine, avec son époux l’archiduc Albert d’Autriche, ci-devant cardinal de la Sainte Église Romaine, entre 1598-1621.
    Elle porta aussi les titres de duchesse de Brabant, de Gueldre, de Limbourg et de Lothier, Comtesse d'Artois, de Bourgogne, de Flandre, de Hainaut et de Namur.
    Fille du roi Philippe II d’Espagne et des Indes et de sa troisième femme Isabelle de France (ou de Valois), elle fut la préférée de son père ainsi que sa sœur l’infante Catherine Michaëla, duchesse de Savoie.
    On rappelle que cette princesse fut considéré para la Ligue comme prétendant au trône de France pendant la guerre civile, bien qu'en contravention des lois fondamentales du royaume qui interdisent la succession par les femmes.
    En restant veuve et n’ayant pas de postérité, elle prit l’habit des clarisses et vécut en religieuse le reste de sa vie, partageant son temps entre la dévotion et le gouvernement de l’État flamand-bourguignon au nom de son neveu le roi Philippe III et son petit neveu Philippe IV.
    L’archiduchesse-infante Isabelle Claire Eugénie fut inhumée dans la cathédrale bruxelloise de Saint-Michel-et-Sainte-Gudule, à côté de son mari l’archiduc Albert.
    Sa mort fut comme le son de glace pour la présence espagnole aux Pays-Bas.
    1825
     Alexandre Ier


     tsar de Russie (° 1777). 1914
    François-Virgile Dubillard

    cardinal français (° 16 février 1845).

    2004
     Bernard


    prince consort des Pays-Bas28 juin 1911).
    Repost 0
    Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
    commenter cet article
    1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 00:00

    1081

    À Paris, naissance de Louis de France, fils ainé du roi Philippe Ier et de sa pr emière femme la reine Berthe de Hollande, futur roi Louis VI dit le Gros ou le Batailleur.

     

    Il est élevé avec Suger, futur abbé de Saint-Denis, qui devient son ami proche, puis son conseiller.

     

    Il fut investi par son père du comté de Vexin et des villes de Mantes et de Pontoise en 1092.

     

    Adoubé chevalier en 1098, il sera associé au trône et recevra le titre de comte de Vermandois en 1103.

     

    Louis vécut longtemps éloigné de son père à cause de la répudiation que celui-ci fit de sa mère pour convoler aux noces avec Bertrade de Montfort.

     

    Le 29 juillet 1108, lors du décès de Philippe Ier, Louis devint le cinquième capétien à monter sur le trône de France.

     

    Grâce à cette succession ininterrompue de pères en fils en vertu de l’association au trône des seconds du vivant des premiers, le principe héréditaire finira pour s’imposer comme une des lois fondamentales de la monarchie française.

     

    1530 

    Bernardino Realino

     

    jésuite italien († 2juillet1616).


    1717
     Armand de Rohan-Soubise


     cardinal français, évêque de Strasbourg († 28 juin 1756)

     2001
    Anniversaire de la princesse Aiko du Japon

    Princess Aiko uses an eraser as she practices how to write kanji, or Chinese characters used in Japanese writing, at the common room in her residence Togu Palace in Tokyo November 22, 2009, in this photo released on December 1, 2009 by the Imperial Household Agency of Japan. Aiko, the daughter of Crown Prince Naruhito and Crown Princess Masako, celebrates her eighth birthday December 1, 2009.
    Cliquez pour voir le diaporama

    Aiko, fille du Prince héritier Naruhito et la princesse héritière Masako, fête son huitième anniversaire

    2008

    Felipa zu Schaumburg-Lippe

    (Friederike Christine Elisabeth Thaddea Benita Eleonore Felipa zu Schaumburg-Lippe)
    Née le 1er décembre 2008 à Munich

     

    Parents

    Repost 0
    Published by Yann Sinclair - dans CALENDRIER
    commenter cet article

    Forum


    Image Hosted by ImageShack.us
    louis XX 01

    Image Hosted by ImageShack.us

     


    capetiens
    (Pierre-Yves Guilain)
    Cercle de réflexion royaliste

    Heraldique-Noblesse
    Joinville et ses princes
    Amis et passionnés du Père-Lachaise
    Pere-Lachaise
    lescimetières
    Généalogie, cimetières, patrimoine parisien
    graveyart: sur les cimetières parisiens (en hollandais)

    Histoires des souverains d'Europe et images de leurs tombeaux 

    kaisergruft

    (site sur les sépultures des Habsbourg notamment sur la crypte des Capucins)

    MAISON CIVILE DU ROI. (1)

    d'après le Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France
    Nicolas Viton de Saint-Allais (1773-1842)- Paris, 1816



    Image Hosted by ImageShack.us

    Introduction

      Accueil



    Rois de France


    Génobaud
    roi Franc
    (légendaire)
    à la fin du IVe siècle
    354-419
    Sunnon
    roi Franc des Ampsivares 
    et des Chattes (légendaire)
    à la fin du IVe siècle
    388-xxx
    Marcomir
    roi Franc des Ampsivares 
    et des Chattes (légendaire)
    à la fin du IVe siècle
    Pharamond
    Image Hosted by ImageShack.us

    Duc des Francs Saliens 

    (légendaire)
    ancêtre mythique des Mérovingiens
    Clodion le Chevelu
    Image Hosted by ImageShack.us

    Duc des Francs saliens
    428 - 448

    Image Hosted by ImageShack.us
    Duc des Francs saliens 
    (incertain)
    448 - 457
    Childéric Ier
    Image Hosted by ImageShack.us
    Duc et Roi des Francs saliens
    457 - 481
    Clodomir
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi d'Orléans
    511524
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Metz
    (futur Austrasie)
    511534
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Neustrie
    511561
    Roi des Francs
    558561
    Roi d'Austrasie
    53454
    Théodebald Ier
    (Thibaut)
    Roi d'Austrasie
    548555
    561567
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Neustrie 
    Roi de Bourgogne
    561592
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi d'Austrasie
    561575
    Roi d'Austrasie
    Roi d'Austrasie
    595 - 612
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Bourgogne
    595613
    Roi d'Austrasie
    61261
    sous la régence de Brunehilde
    Roi de Bourgogne
    Roi d'Austrasie
    613
    Roi de Neustrie
    584629
    Roi de Paris
    595
    629
    Roi des Francs
    613629
    Roi des Francs (sans l'Aquitaine)
    629639
    Roi des Francs
    632639
    Caribert II
     Roi d'Aquitaine
    629632
    Roi de Neustrie, de Bourgogne
    639657
    Roi d'Austrasie
    656657
    Roi d'Austrasie
    639656
    Childebert III l'Adopté
    Roi d'Austrasie
    657662
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Neustrie, de Bourgogne
    65767






    Roi d'Austrasie
    662675
    Occupe la Neustrie
    673675







    Roi de Neustrie
    673691
    Roi des Francs 

    (en fait uniquement de Neustrie)
    L'Austrasie étant aux mains
    de Pépin de Herstal
    679
    691

    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi de Neustrie, Bourgogne et Austrasie
    675 - 676
    Image Hosted by ImageShack.us
    Roi d'Austrasie
    676679
    Clovis IV








    Roi des Francs
    (en fait uniquement de Neustrie)
    691695









    Roi des Francs
    (en fait uniquement de Neustrie)
    695711
    Dagobert III









    Roi des Francs de 711 à 715
    Chilpéric II









    roi des Francs de Neustrie et des Burgondes
    de 715 à 719
    puis de tous les Francs de 719 à 721.
    C
    lotaire IV


    T
    hierry IV









    Childéric III
    Image Hosted by ImageShack.us
    roi des Francs, de Neustrie
    de Bourgogne et d'Austrasie
    de 743 à 751

    ************

     

     


    Pépin III le Bref
    Image Hosted by ImageShack.us
    Carloman Ier
    Image Hosted by ImageShack.us
    C
    harles Ier
    dit Charles le Grand
    CHARLEMAGNE

    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis Ier dit le Pieux
    ou «le Débonnaire»
    Image Hosted by ImageShack.us
    Lothaire Ier
    Image Hosted by ImageShack.us
    Lothaire II

    Image Hosted by ImageShack.us
    C
    harles II dit le Chauve
    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis II dit le Bègue
    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis III de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    C
    arloman II de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    Charles III dit le Gros
    Image Hosted by ImageShack.us
    Eudes Ier de France
    Robertin
    Image Hosted by ImageShack.us
    Charles III dit le Simple
    Image Hosted by ImageShack.us

    Robert le Fort
    Image Hosted by ImageShack.us
    Robert Ier de France

    Image Hosted by ImageShack.us

    Hugues le Grand
    Image Hosted by ImageShack.us
    Raoul Ier de France
    aussi appelé Rodolphe

    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis IV dit d'Outremer
    Image Hosted by ImageShack.us
    Lothaire de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis V dit le Fainéant
    Image Hosted by ImageShack.us
    Dernier roi de la lignée
    des Carolingiens
    Image Hosted by ImageShack.us

    H
    ugues Capet
    Image Hosted by ImageShack.us
    Robert II le Pieux
    Image Hosted by ImageShack.us
    Hugues II de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    (1007-1025)
    Roi de France associé
    1017 - 1025
    Henri Ier de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    Philippe Ier de France
    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis VI le Gros
    Image Hosted by ImageShack.us
    Louis VII Le Jeune
    Image Hosted by ImageShack.us
    Philippe II Auguste
    Image Hosted by ImageShack.us

    Louis VIII le Lion
    Image Hosted by ImageShack.us

    Louis IX (Saint Louis)
    Image Hosted by ImageShack.us
    Philippe III de France
    dit le Hardi
    http://www.visite-de-rouen.com/images/philippe_3.jpg
    Philippe IV le Bel
    image
    Louis X le Hutin
    http://www.livois.com/phpgedview/media/Louis_X_le_Hutin.jpg
    Jean Ier le Posthume

    image






    Philippe V
    le Long
    http://www.livois.com/phpgedview/media/Philippe_V_le_Long.jpg
    Charles IV le Bel
    http://www.livois.com/phpgedview/media/Charles_IV_le_Bel.jpg
    Valois
    Philippe VI le Fortuné
    http://www.france-pittoresque.com/rois-france/img/philippe-VI.gif
    Jean II le Bon
    image
    Charles V le Sage
    http://www.culture.gouv.fr/Wave/image/joconde/0014/m502004_97de1712_p.jpg
    Charles VI le Fol ou le Bien-Aimé
    image
    Charles VII le Victorieux
    image
    Louis XI de Valois
    http://jargeau-tourisme.com/img/louis11.jpg
    Charles VIII de Valois
    image
    Louis XII d'Orléans
    image
    François Ier d'Angoulème
    image
    Henri II d'Angoulème
    image
    François II d'Angoulème
    image
    Charles IX d'Angoulème
    image
    Henri III d'Angoulème
    image